Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
Fifty Shades of Yarn
avatar
Chillin

▌Espèce : Succube : (+) charme, lévitation, contrôle sur les hormones, immunité aux maladies, modification de l'apparence...
(-) pivoine, millepertuis, pureté, tantalite et aventurine.
▌Messages : 85
▌Age : 100
▌Localisation : Detroit
▌Double(s) Compte(s) : //

MessageSujet: Fifty Shades of Yarn   Ven 11 Déc - 15:08

- - - - - - - - - - - - -

Ce qu'il y avait de mieux après la période des fêtes de fin d'année, c'était... les soldes de début d'année ! Roxane sautillait d'excitation dans tout l'appartement tout en se faisant des tresses. Et Constance lui ferait sans doute la remarque une fois la nuit tombée, comme quoi ça l'avait empêché de dormir et de reposer son vieux corps de jeune fille. Mais tant pis ! Les soldes ! Les soooooldes ! Les soldes c'était sans doute la meilleure invention du monde derrière le mascara waterproof et la pasteurisation. Elle savait déjà ce qu'elle allait faire. Elle allait se rendre dans le centre ville, où elle commencerait par dévaliser des boutiques de décorations : elle avait envie de donner un nouveau souffle à son salon, et il fallait qu'elle remplace certains poufs que Constance avait tâché de sang et que Schrödinger avait déchiqueté. Elle aimait bien les chiens, mais elle ne comprenait pas le caractère hargneux de Cerbère. Roxane se fit un post-it mental - encore un - afin d'acheter de la pâtée cette fois-ci et non des croquettes.

Le froid lui souffla une brise au visage dès qu'elle eut claqué la porte de l'immeuble, la revigorant instantanément ! Oh, non ! Elle avait oublié son cabas ! Elle remonta les marches trois à trois - Constance serait fière - faisant claquer ses bottes couleur camel sur le carrelage défraîchi, ouvrit la porte, se saisit de son bien manquant, et fit le chemin inverse. Elle filait à présent vers le centre ville comme une vieille dame atteinte de diarrhée aiguë vers les toilettes les plus proches. Elle croisa une ancienne collègue fleuriste et lui fit un grand signe de la main et un sourire avant de poursuivre sa route, s'engouffrant peu à peu dans la foule des grandes artères. Seul son bonnet rose à pompon la distinguait des autres humains dans la foule.

Une heure et demie plus tard, le cabas presque rempli dans sa totalité, les bras chargés de sacs multicolores et une nouvelle écharpe en soie à son cou, elle décida qu'il était temps de rejoindre l'Eastern Market. Au vu de l'heure, elle était sûre qu'elle aurait presque la paix dans ce coin là. Et tant mieux, car il restait encore beaucoup de choses à acheter. Alors qu'une bonne femme s'écartait de son chemin, quelle ne fut pas sa surprise en apercevant des soldes chez le marchand de laines et de tissus. Il avait même sorti la marchandise sur le trottoir, comme le faisaient parfois les vendeurs de livres anciens. Là. Devant elle, elle remarqua une pelote. Une pelote bien spéciale. Une laine d'alpaga avec une magnifique teinte violine. Et juste à côté, la même laine en blanc. Et elle était soldée à cinquante pour cent. Roxane se jeta dessus. Mais sa main gantée de rose rencontre celle de quelqu'un d'autre.

Son regard remonta le long de l'avant bras, puis du bras, puis vers l'épaule et enfin découvrit son propriétaire. Un jeune homme, sans doute la vingtaine d'année. Roxane lui trouva des traits très doux. Elle sourit, gênée. "Désolée !" Elle avait du paraître un peu cavalière ! Elle n'arrivait pas à détacher son regard du sien. "Vous... Vouliez la même laine que moi... Euh..." Elle voulait vraiment cette laine, et sa main n'arrivait pas à lâcher la pelote. "Je.. Vous avez bon goût !" Elle se sentit bête, c'était comme si elle venait de se faire un compliment à elle-même en lui disant qu'il avait bon goût car il voulait la même chose qu'elle. "Je suis désolée, j'ai vraiment besoin de cette laine... Mais si vous aussi, alors peut-être qu'on peut s'arranger ?" Sa main refusait de bouger.

Son instinct de succube lui intima d'humer l'air... Elle le fit le plus discrètement possible, accompagnant sa respiration normale. Elle lutta pour ne pas fermer les yeux car il sentait bon. Quelque chose de frai, et de chaleureux à la fois. Le muguet ? Il sentait le muguet, le chèvrefeuille et le pain d'épice... et quelque chose d'autre qu'elle n'arrivait pas à distinguer. Un sourire ingénu vint de graver sur la moue fraîche de Roxane.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t842-being-a-virgin-doesn-t-make-you-a-saint#8534 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1073-a-virgin-succubus-please#10468
Invité

MessageSujet: Re: Fifty Shades of Yarn   Ven 11 Déc - 19:58
Vous avez dit, les soldes ? LES SOLDES !!!
Bref, c’est la principale raison de ta sortie en ce jour de congé. En fait non, tu as demandé très clairement d’avoir une journée de repos. Tes collègues se sont bien marrer en te comparant à une demoiselle mais tu t’en moque, tu connais l’importance de faire de fabuleuse économie ! Puis, tu ne vas quand même pas passer l’hiver complet avec cette paire de basket rouge pas du tout fait pour l’hiver, si ? Ils pourront bien dire ce qu’ils veulent, tu t’en moque. Tu t’équipe de ta casquette chanceuse et comme c’est frisquet tu mets une tuque rouge par-dessus, ton manteau noir et ton foulard en tricot rouge. Plutôt bicolore comme style mais il y a ton jean bleu foncé qui viens changer la donne.

Après seulement quelques heures tu te ramasse avec déjà plusieurs sacs sur les bras. Des cardigans en solde, des bottes en solde et le plus fabuleux… des bas en solde !! Tu as croisé une amie qui aime ça autant que toi, tu as discuté quelques minutes mais comme elle n’était pas seule elle écourta la conversation et alla rapidement retrouver son amie qui avait pris de l’avance sur la course. C’est ainsi que tu te retournas et du coin de l’œil tu ne peux pas t’en empêcher… la boutique de laine et tissus ! Tu y va si souvent que le propriétaire t’appelle par ton p’tit nom ! Mais il n’y a pas que le vendeur qui t’appelle par ton nom, il y a aussi cette pelote de laine d’Alpaga de teinte violine. Pile poil la couleur que tu voulais. La couleur préférée de ta mère. Alors que tu poses ta main sur la perle tu te rends compte que tu n’es pas le seul à la convoité. Tu lèvre les yeux, suivant son bras et croisant finalement son regard.

Alors que la demoiselle s’excusa tu en fis de même, sans lâcher ni la pelote de tes mains ni son regard de tes yeux.

« Oui, vous aussi… »

Tu es légèrement gêner par la situation. C’est que tu la veux vraiment cette pelote… Mais en même temps tu es tiraillé par ta gentillesse habituelle qui te hurle de lâcher la laine. Elle te propose alors un arrangement, mais de quel nature ? C’est fou comme ses yeux noisette sont intéressant… Te laisserais-tu distraire ?

« Euh… oui ? Bien sur ? »

Tu baisse alors les yeux sur la pelote que vous tenez depuis un bon moment, tu fini par te rendre compte de la chose et tu la lâche soudainement en secouant nerveusement la tête.

« Pardon ! Je… tu dois, euh! Vous devez en avoir besoin…. Plus que moi. »

Tu retournes ton attention sur la table des soldes et prend celle qui est blanche. Tu lui fais ce petit sourire maladroit, gêner et confiant à la fois alors que tu reviens à ses yeux.

« Ça, ça devrais me suffire. » Tu bafouille. Ce sentiment stupide de paraitre idiot en face d’une jolie fille, tu as ce genre de chance légendaire.

Tu laisses filer un petit soupire d’entre tes lèvres. Tes cons. Tu t’incline poliment sans la quitter des yeux. Un rire nerveux tu ajoutes.

« Tu… vous allez faire quel merveille avec ? Si je peux me permettre la question… »

Tu voudrais bien te diriger à la caisse mais tu as du mal à la quitter des yeux, si bien qu’on pourrait penser que tu la dévisage alors que tu es simplement en admiration ? Pauvre mortel que tu es.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chillin

▌Espèce : Succube : (+) charme, lévitation, contrôle sur les hormones, immunité aux maladies, modification de l'apparence...
(-) pivoine, millepertuis, pureté, tantalite et aventurine.
▌Messages : 85
▌Age : 100
▌Localisation : Detroit
▌Double(s) Compte(s) : //

MessageSujet: Re: Fifty Shades of Yarn   Lun 14 Déc - 18:59
"La blanche est aussi très jolie !" Roxane était gênée, plus que de raison. Mais en observant les pelotes, un soupçon de calme revint. Elle savait au fond d'elle, que peu importe la couleur, la qualité importait aussi grandement, alors elle se sentait peut-être un peu moins égoïste.

Elle le trouva soudain très charmant, bien élevé et il sentait tellement bon. Elle tenta de réprimer cette pulsion qui lui disait qu'elle avait faim, car de toute façon, elle ne sentait rien d'autre chez lui que de la gentillesse et a priori, aucun pulsion qui ne pouvait mériter les services d'une succube. Et là, elle rit. Roxane trouva cela adorable, et même, cela lui colla un sourire radieux sur le visage. Ce jeune homme avait tout pour plaire. Et elle ne disait pas ça d'un point de vue professionnel ! Et en plus il s'intéressait au tricot...

Roxane avait eu beaucoup de passions au cours des siècles passés, et certaines avaient duré longtemps, et encore aujourd'hui. Si elle aimait autant tricoter, c'était aussi sans doute parce qu'elle avait, du temps des Dames et des Chevaliers, pu coudre et broder, et que ça lui rappelait les moments de calme qu'elle avait pu avoir dans ces temps lointains et troubles. La voix du jeune homme la tira de ses pensées romanesques.

"Je pensais tricoter un genre de shawl, avec un effet crochet. Je... Je suis quelqu'un sur tumblr qui a des beaux design, et j'ai eu envie d'essayer." Elle sourit sobrement. Internet avait tellement révolutionné sa vie. Petit moment de flottement. Un court silence. "Je... Si vous voulez, je connais une petite boutique pour tout ce qui est crochet aussi, je peux vous l'indiquer, enfin... Si vous voulez, ou si vous avez du temps à perdre et... " Son regard quitta un instant celui de son interlocuteur pour regarder le vendeur à la fenêtre de la boutique, et revint sur lui après. "Pardon, j'en oublie la politesse, je m'appelle Roxane. Vous ?"

Une petite brise vint agiter les nattes de Roxane ainsi que ses sacs de shopping. Le froissement du plastique et des pochettes cartonnées vint résonner aux oreilles de l'ingénue, et pour elle le bruit de la foule semblait s'être tu, et seul subsistait ce moment délicat et fragile : une discussion avec un humain qui ignorait tout, et qui ne connaîtrait jamais rien des Filles de Lilith.

Elle sourit, à la manière de Cécile de Volange dans les Liaisons Dangereuse. Tout du moins, c'est l'idée qu'elle se fit du sourire qui ornait son visage chaud, caressé par le vent hivernal.


HRP : C'est un poil court, mais.. avec la gêne, tout ça... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t842-being-a-virgin-doesn-t-make-you-a-saint#8534 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1073-a-virgin-succubus-please#10468
Invité

MessageSujet: Re: Fifty Shades of Yarn   Mar 22 Déc - 21:00
[hj : Oula ! Mega pardon ! >___< avec le temps des fêtes j’ai complètement perdu le fil du temps !]

Tu es gêné, maladroit et ça se voit. Pourtant ce n’est pas la première fois que tu rencontres une jolie fille alors pourquoi te met telle dans un état pareille ? Sans doute ce petit sourire qu’elle affiche ? Quoi qu’il en soit tu tentes de rester concentrer sur l’essentiel ‘’Ne pas avoir l’air trop idiot’’ et pour le moment tu n’es pas très certains que ça fonctionne. Et donc elle t’avoua ce qu’elle comptait faire de cette laine et toi tu hoche la tête, en accord avec son projet. Enfin, peu importe son projet tu aurais eu la même réaction. Tout comme ce petit rire nerveux et se petit pincement de lèvre gêner.

Soudainement elle t’invite ?! Tu rougis et tente de cacher le tout d’un sourire en coin. Ça te ferrais plaisir mais tu n’adhère pas tant au crochet. Tu hoche à nouveau la tête.

« Je n’ai pas vraiment de talent pour le crochet mais… »

Oh oui, les présentations.

« Moi c’est Oliver. »

Et comme de raison le vent fit parvenir son parfum à ton nez, une odeur douce et sucré. Comme c’est gênant comme situation… Tu tends tout de même ta main vers elle afin de clore les présentations comme il se le doit.

« Mais si vous voulez, si vous avez le temps et l’envie on pourrait bien se faire un petit chocolat chaud ? »

Avec des guimauves aussi molles que tes jambes sans doute ? Concentre-toi et calme ses foutus battement de cœur qui tambourine dans ta tête. Tu es si nerveux, tu espères simplement que ce n’est pas aussi visible sur ton visage ? Ça l’est sans doute mais tu peux toujours rêver que l’inverse le soit aussi.

« Comme ça vous pourriez me montrer ce compte sur Tumblr ? »

Bah oui quoi ? Qui ne tente rien n’a rien ! Bien que tu sois gêné et nerveux tu n’as pas peur. Tout ce dont tu as peur c’est de perdre une belle occasion de faire une belle rencontre. Que ce soit en ami ou plus si affinité. Mine de rien tu es un fonceur et bien qu’elle ait fait les premiers pas tu n’hésites pas à enchainer.

« Et peut-être que je pourrais me mettre au crochet sous vos conseils ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fifty Shades of Yarn   
Revenir en haut Aller en bas
 
Fifty Shades of Yarn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fifty shades of Grey
» Fifty shades of Smile
» Fifty shades of grey
» 0# - The Lunatic Story - Fifty Shades Of Revenge [Tweener Turn]
» Fifty shades of Grey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Centre-ville :: Eastern Market-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg