Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél
avatar
Really Curious
▌Espèce : Connard.
▌Messages : 21
▌Localisation : Probablement un endroit louche.
▌Double(s) Compte(s) : Not yet.

MessageSujet: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   Sam 20 Fév - 18:13
>


Born to be Chaotic Evil




Ils y jouaient des airs à la guitare inspirés des chants des anciens, ils te faisaient cracher tes tripes sur des cocktails douteux. Ici on pouvait entrer en toge, s'affaler sur un canapé et appeler les plus jolies filles de la soirée en grec ancien qu'on ne ferait pas tache dans le paysage. C'était un lieu des plus étranges, mais pas le plus louche de Détroit, oh non. D'ailleurs, généralement, Maxwell se dirigeait vers des endroits bien plus obscurs. Il était comme ça, attiré par tout ce qui était sombre et méprisable. Etre traîné dans la poussière le rendait moins malade que vivre avec une famille aimante et chanter des chansons au coin du feu... beurk. Non, même si Mabel essayait de l'attirer vers la lumière, il s'obstinait à plonger dans l'obscurité autant que possible.

Mais il n'était pas venu par pur hasard. En fait, il avait entendu dire qu'une de ses cibles fréquentait ce bar. Pas un criminel qu'on lui avait demandé de poursuivre, ni même un vieux con dont la femme cocu s'inquièterait. Non non. Un monstre. Ce qui était tout de suite bien plus fascinant, n'est-ce pas ? C'était même un dragon. Maxwell n'avait jamais eu une tête à aimer les histoires. Bon, ok, lire ça l'éclatait, mais il gardait un esprit très cartésien qui lui dictait que "science > all". Et les histoires qu'il aimait étaient bien ficelées et intelligentes, m'voyez ? Pas le genre conte de fée irréaliste. Pourtant, il aimait jouer les pourfendeurs de dragon. Il n'avait rien du chevalier servant avec ses cernes creusées, ses cheveux en bataille et son sourire inexistant. Tout au plus avait-il un certain charme lorsqu'il le voulait bien, ou un charisme froid. Mais serviable ? Galant ? Dans quel univers Maxwell Nashton possédait ces qualités, au juste ?

Enfin, enfin. Peut-être qu'il devrait faire semblant de les posséder lorsqu'il la trouverait. Une femelle, ouais. Mais contrairement à quelques abrutis, ce n'était pas parce que son adversaire avait un bonnet D qu'il allait se montrer plus aimable avec elle. Nope, en fait, comme il n'aimait personne et que personne ne l'attirait, la question était vite réglée ; il n'avait de remords quant à aucun des dommages, physiques ou psychologiques, qu'il pouvait causer chez ces saletés de monstres. Bien fait pour leur gueule au final, non ?

Le brun, vêtu d'une vieille chemise à carreaux un peu grunge sous son fidèle trench noir, se dirigea d'un air nonchalant vers le comptoir, balayant les lieux du regard. Sa dernière rencontre avec un dragon avait été trop... mouvementée et problématique pour qu'il ne réitère ses erreurs de la dernière fois. Il y était allé trop vite, s'était surestimé, avait attaqué de front et s'en était sorti... au final, de justesse. Comme d'habitude, mais il préfèrerait éviter de manquer de mourir bêtement cette fois. Ce serait, comment dire... ennuyeux. Aussi il montrerait un jour étonnamment sympathique et courtois, qui ne lui ressemblait absolument pas. Utiliser son charisme semblait habituellement complètement useless aux yeux de Maxwell, et il ne se privait pas d'être direct et blessant. Mais cette fois, il serait sympathique... avec le monstre sanguinaire auquel il ferait face. Inutile de la questionner, la demoiselle n'était pas discrète ; elle était si violente que cacher ses traces était futile de toute manière. Deux forces de la nature voués au chaos, rassemblés en riant autour d'un verre dans un sympathique bar à l'ambiance original, tu parles d'une scène comique !

C'est alors qu'il la repéra, elle et sa longue chevelure blonde, ses allures sûrement avenantes pour... quelqu'un qui ignorait qu'elle était susceptible de cramer des voitures pour le fun ? Nashton ne savait pas vraiment. Il s'assit à ses côtés, lui adressant un sourire radieux. Un sourire qu'il n'aurait jamais fait de manière sincère, mais qui avait pourtant l'air presque vrai. Une vague odeur de clope s'échappait de ses lèvres.

"Bonsoir, mademoiselle~" fit-il d'un ton étrangement avenant (tous les moyens sont bons, même les pires...)

Sur ces mots, il commanda deux verres – quelque chose de pas trop fort, il tenait bien l'alcool mais mieux valait commencer soft malgré tout, un détective bourré c'était difficilement productif.

"Permettez que je vous offre un verre ? C'est la moindre des choses."

La moindre des choses quant il se préparait à la dégommer à coups de couteaux. Comment ça c'était glauque ? Il voyait pas le problème. Parfois il se demandait si il n'était pas un dangereux sociopathe mais quand bien même ce serait le cas, ça lui ferait une belle jambe.

"Maxwell Nashton. Et vous ?"



(c) MEI



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : Dragon de type occidental / européen
▌Messages : 426
▌Age : 21
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   Dim 21 Fév - 17:04
Born to be chaotic evil
Maxwell & Miremél
Elle l'attendait.
Confortablement assise à la barre, les jambes croisées et l'attitude détendue et avenante, elle surveille d'un coin de l'œil l'agitation rythmant cette soirée, cherchant du regard son invité. Son adversaire. Un adversaire bien différent de ce qu'elle avait pu combattre dans sa jeunesse, à coup de dents, de feu et de force brute. C'était un jeu de puissance duquel elle ressortait très souvent victorieuse, portant fièrement ses nouvelles cicatrices comme un trophée et goûtant le sang de son ennemi sur sa langue.

Seulement ce soir, ce n'est pas la même chose. Ce n'était plus la même chose depuis qu'elle avait choisi d'adopter cette enveloppe et cette façon de vivre d'humaine. Ce soir, il faudra maitriser son adversaire d'une toute autre manière. Mais elle n'est pas inquiète. La manipulation n'est pas un art anodin pour la bête, oh non. Tel un parfait serpent, elle saura s'immiscer dans son esprit afin le contrôler.

Enfin, ça elle l'espère. Parce qu'elle a cherché a se renseigner, mais personne n' a voulu lui répondre et lui parler de ce mec. A en juger les réactions de ceux qu'elle a interrogé, c'est une véritable terreur ! Et ça la fait doucement rire. Un humain terrorisant les siens, mmh… C'est intéressant. Il faudra tout de même faire preuve d'un minimum de méfiance. A l'image de Miremél, cet homme semble savoir ce qu'il fait. Et dans quoi il se lance. Pour le reptile, qu'un humain veuille l'aborder ainsi, c'est une première. Soit ils ont peur d'elle, soit ils l'évitent, soit ils subissent, mais ne cherchent jamais à comprendre, à la piéger et surtout pas à converser pacifiquement. Il y a quelque chose de bizarrement intriguant et excitant dans cette rencontre, qui est pleine de promesses.

Enfin, un nouveau visage fait son entrée dans le bar. Elle n'a aucun mal à le repérer, puisque son regard se verrouille également sur elle. Esquissant un sourire, elle change de position et se met face à lui, replaçant une mèche rebelle derrière son oreille. Sans attendre, il vient s'installer et la salue d'un ton empreint de politesse, son sourire sonnant très faux. Mais la dragonne ne relève pas et le gratifie d'un petit sourire en coin en guise de remerciement lorsqu'il lui offre un verre.

"Un Tequila Sunrise, merci." dit-elle au serveur, qui s'éloigne et rapporte leur boissons une minute après.

Pour le moment, la 'demoiselle' reste très silencieuse, mais très observatrice, cherchant le moindre indice dans le comportement de cet homme, et dans l'Ambrosius, lui annonçant un piège. Mise à part cette politesse exagérée et cet homme bien trop charmant pour sa tête, il n'y a rien d'inquiétant.

"Maxwell Nashton. Et vous ?

Miremél sirote tranquillement son cocktail, en avale une gorgée et se délecte une seconde de cette agréable sensation de brûlure provoquée par l'alcool, la seule qu'elle puisse ressentir, étant insensible au feu, à la chaleur. Elle repose son verre et lève son regard bleu de glace sur ce Maxwell.

"Miremél. Ravie de vous rencontrer."

Son œil gauche se fend d'une pupille de serpent l'espace d'une seconde. Elle passe à l'attaque.

"Alors… A quelle genre de créature pensez-vous ? Dites-moi. Je ne pense pas que vous soyez venu ici pour mes services en graphisme web, non ?"
electric bird.




they say dragons never truly die
she's free in her wildness, she's a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t592-speak-politely-to-an-enraged-dragon-miremel http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1150-miremel-if-the-sky-could-dream-it-would-dream-of-dragons#
avatar
Really Curious
▌Espèce : Connard.
▌Messages : 21
▌Localisation : Probablement un endroit louche.
▌Double(s) Compte(s) : Not yet.

MessageSujet: Re: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   Dim 21 Fév - 17:36
>


Born to be Chaotic Evil




Dès que leurs verres furent servis, le brun saisit le sien, sirotant tranquillement sa boisson. Oh, Miremél, donc ? Elle n'adoptait pas le moindre faux nom... le goût du risque. Le genre de créatures piquantes, si puissantes qu'elles n'avaient pas à se cacher, assez provocatrices pour se permettre de narguer les curieux comme lui en laissant des indices – un objet carbonisé, un nom... ou une pupille inhumaine ? Maxwell l'avait bien vue, évidemment. Il la fixait de manière presque malsaine, c'était le genre de personnes à ne jamais ciller, de manière naturelle. Et quand bien même... elle l'avait fait exprès, de toute évidence, pour le narguer. Elle se croyait plus maligne, hein ?

Oui, Maxwell adorait ce genre de créatures, les plus amusantes. Traquer, se sentir maître d'un être faible dont on pouvait torturer le corps et l'esprit, tout cela était passionnant, mais... quoi de plus fascinant qu'un jeu de vie et de mort contre une bête intelligente, provocatrice, prête à prendre des risques par fierté... intelligente ? En somme, l'incarnation de l'archétype du Némésis pour lui. Il ignorait complètement l'issue de ce combat. C'était un dragon ; elle pouvait le tuer d'un coup de patte, voler son coeur... au sens littéral, tout cela n'était qu'un jeu d'enfant pour elle. Mais ici, dans ce lieu public où aucun des deux ne pouvait laisser libre court à la violence et au chaos qui coulait dans leurs veines, qu'ils mouraient sûrement d'envie de libérer lors d'un combat à l'ancienne, ils devraient user de leur intellect, dans un premier temps en tout cas, pour survivre. Aucun faux pas ne serait toléré. Heureusement, Nashton était le maître dans ce genre de situations. Ce misérable lézard ne devait pas espérer gagner la manche. Une chose était certaine, cependant ; la soirée se révèlerait... riche en surprises, et terriblement amusante. D'emblée, elle lui demanda quelle créature elle était. Impatiente ? Bah, de toute manière, inutile de se cacher. Un sourire narquois aux lèvres, l'Anglais répondit, en toute franchise :

"Vous me prenez pour un idiot ? Je ne suis pas un amateur en la matière, voyons. Il y a une marge d'erreur de sept pourcents mais tout chez vous semble évoquer... un dragon. Pas marin, j'ai enquêté sur un d'entre eux récemment, ce n'est pas du tout la même chose. Plutôt le type européen, cracheur de feu, qu'on rencontre dans les histoires pour enfant. Un peu old-school et pas très original, somme toute."

Maxwell porta son lèvre à ses lèvres. Il avait parlé à voix basse, et d'un ton cordial, comme à une vieille amie ou une potentielle conquête. En somme, rien qui n'attire vraiment l'attention, et de toute manière, le volume ambiant de la pièce était trop élevé pour qu'on prête attention à eux, tant qu'ils restaient dans le domaine de la conversation. Son sourire paraissait peut-être un poil hypocrite si on était au courant de la situation, mais... c'était un secret entre eux deux, n'est-ce pas ?

"Vous êtes très directe. Brûlante comme un de ces cracheurs de feu. Je sens que je vais passer une excellente soirée en votre compagnie."

Peut-être la dernière, mais qu'elle ne compte pas trop dessus, cette Miremél. Dans le domaine de la survie, il était le roi. Quels que soient les moyens employés, même légaux, il parvenait toujours à ses fins. Maintenant qu'elle avait vérifié ce qu'il savait à son sujet, pourquoi ne pas en faire de même, d'ailleurs ? Ca lui éviterait bien des tracas.

"Et vous ? Vous me connaissez, ou dois-je me présenter en bon gentleman ?"

L'ironie de cette situation, infiniment trop cordiale pour des ennemis mortels, était mordante. Si il avait eu le moindre sens de l'humour, Maxwell en aurait explosé de rire au beau milieu du bar.




(c) MEI



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : Dragon de type occidental / européen
▌Messages : 426
▌Age : 21
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   Ven 26 Fév - 14:50
Born to be chaotic evil
Maxwell & Miremél
A sa prochaine remarque, Miremél hausse un sourcil amusé, le regard brillant. Ce jeune homme ne manque pas d'audace. Un peu old-school ? Pas très original ? *Attends un peu de te retrouver face à moi et tu verras de quoi je suis vraiment capable…* Pense-t-il vraiment réussir a la déstabiliser et la sortir de son calme olympien en l'attaquant sur quelque chose de si futile, de si enfantin ? Il ressemble à ce gamin qui, pour se défendre d'une agression, ne trouve rien d'autre que quelque chose du genre "toi de toute façon t'es moche !", et Miremél ne peut s'empêcher de pouffer gentiment. Histoire de lui montrer que cette stratégie ne fonctionnera pas sur elle.

"Gagné !" Chantonne-t-elle d'un air joyeux en entendant sa réponse. Elle se saisit ensuite de son verre et le sirote tranquillement en l'écoutant parler. Ses faux compliments ne la touchent pas.

"Et vous? Vous me connaissez, ou dois-je me présenter en bon gentleman ?"

Avec un sourire tendre, elle se penche dans sa direction et lui susurre sa réponse d'une voix trainante et grondante :

"Oh non, ne vous embarrassez pas en explications. Je n'ai rien besoin de plus que votre nom. Vous ne vivrez certainement plus très longtemps, suite à notre rencontre. Et quand je vous tuerai, je planterai mes griffes dans votre fragile petit cœur d'humain en vous murmurant ces derniers mots à l'oreille : adieu, Maxwell Nashton…" Elle appuie sa joue dans le creux de sa paume d'un air rêveur. "Mmh… C'est une belle fin que je vous réserve, non ? Mourir en combattant un dragon… Ce sera comme dans ces histoires et autres contes de fée dont vous avez parlé. Sauf qu'ici, c'est le brave chevalier qui trépassera."

Sa voix, jusqu'ici basse et discrète remonte d'un ton et elle s'éloigne. En moins d'une seule seconde son expression s'est totalement changée et son air prédateur s'est envolé, comme si elle n'avait jamais prononcé ces menaces plus tôt. De simples menaces ? Non, plutôt une promesse. Pas que le comportement audacieux et hypocrite du détective ne l'ait offensée, contrairement à ce qu'il pourrait penser, ça l'amuse, c'est un challenge. Un moyen de se distraire et de se mesurer loyalement à l'ennemi le temps d'une soirée, le temps de l'observer, de l'analyser correctement… pour mieux l'écraser ensuite.

Toujours détendue et avenante, elle suit distraitement le contour de son verre d'un doigt fin, affichant une moue boudeuse :

"Vous savez, lorsque j'étais encore jeune, presque une nouvelle-née, je n'avais rien contre l'espèce humaine. Vous m'intéressiez.  J'étais curieuse et inexpérimentée. Mais au fil du temps et de mes voyages à travers le monde, ma vision a évolué. Relevant un regard de braise sur son interlocuteur, elle poursuit : Et j'ai vu. On parle d'une nature 'monstrueuse' pour nous désigner, moi et les autres. Mais je ne suis pas un monstre. Je ne dirai pas non plus que l'humain est un monstre. Chez vous comme chez nous, il y a des cons, des égoïstes, des fous, des meurtriers et des gens mauvais, tout simplement."

Sans laisser le temps à Maxwell de s'exprimer là-dessus, elle reprend :

"Mais il y a une différence. C'est que moi, j'ai foulé la terre de ce monde bien avant vous. Je l'ai vu avant qu'il ne soit abimé par votre immonde empreinte et j'ai fait la conquête du ciel avant que vous ne veniez vous l'approprier. Or, le ciel est mon empire. Et je n'hésiterai pas à faire crasher le moindre pauvre petit engin volant qui aura le malheur de me croiser. Lorsque cela arrivera –et je suis certaine que vous en entendrez parler– vous penserez à moi ~"

Son air carnassier s'efface et laisse place à une douce mélancolie. Un soupçon de tristesse feinte traverse brièvement son regard.

"Oh, vous ne m'appréciez pas, c'est certain. N'est-ce pas Maxwell ? Détendez-vous et enlevez-moi ce sourire tellement… faux. Ça ne marche pas avec moi. Et ça ne va pas être agréable de se forcer à sourire ainsi pendant toute la soirée. Pas besoin de vous comporter en bon gentleman, siffle-t-elle en reprenant son terme. Je ne serais pas douce non plus. Je pense que vous avez pu le deviner."

Croisant les mains, Miremél s'y appuie et soupire, mimant un ennui profond. Elle aimerait le voir perdre son calme, s'énerver… Elle, pour le moment, est parfaitement sereine.

"Je suis curieuse… Comment comptez-vous vous y prendre ? Comment pouvez-vous espérer, rien qu'une seconde, être capable de me faire le moindre mal ? Vous devez certainement savoir à quoi ressemble un dragon. Vous ne tiendrez pas une minute, face à moi. Et je pense que vous en avez déjà fait l'expérience. Vous savez… ce dragon aquatique. Ce n'était qu'une mauviette. Un sourire enjôleur vient illuminer son visage. Mais je suis contente qu'il m'ait accordé le plaisir de vous arracher le cœur de mes propres mains."
electric bird.




they say dragons never truly die
she's free in her wildness, she's a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t592-speak-politely-to-an-enraged-dragon-miremel http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1150-miremel-if-the-sky-could-dream-it-would-dream-of-dragons#
avatar
Really Curious
▌Espèce : Connard.
▌Messages : 21
▌Localisation : Probablement un endroit louche.
▌Double(s) Compte(s) : Not yet.

MessageSujet: Re: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   Dim 20 Mar - 13:28
>


Born to be Chaotic Evil




Un murmure grondant, comme issu de la gorge d'un dragon... pas étonnant de la part de cette "jeune femme". Non que la proximité lui fasse le moindre effet ; Maxwell restait de glace face à elle, alors qu'elle déversait un flot de paroles, des menaces évidemment, dissimulées sous de belles paroles poétiques au possible. Ahah, dommage, il n'était pas du genre à envoyer des haïkus, des énigmes ou des équations à ses ennemis mortels, ou alors seulement avec un sarcasme non dissimulé. Suite à son petit récit, le brun fut pris d'un petit rire qui là encore, sonnait faux au possible – Max ne riait jamais vraiment.

"Vous êtes très douée comme conteuse, Miremél, vous devriez réciter ça à des enfants, je suis sûr qu'ils adoreraient."

Si ils n'étaient pas absolument effrayés par son récit, bien sûr, mais les enfants sont cons et ne pensent pas à la dangerosité potentielle du conteur. Mais ne divaguons pas. Ici, la moindre faille pouvait être fatale, comme toujours avec Maxwell, d'ailleurs. C'était un défi, un pari dans lequel il jouaient leur vie. Aussi, alors qu'elle continuait son récit, il étudiait la moindre parole, le moindre mouvement, analysait sa personne, buvait ses mots. C'était un combat de regards, de menaces, et peut-être bientôt d'armes. Le duel pouvait commencer.

Ainsi les humains et les monstres étaient pareils ? Peut-être, et le côté logique de Maxwell le poussait à être d'accord avec elle. Seulement, sa rancoeur envers les monstres, qui avaient fait de lui ce qu'il était aujourd'hui, était trop forte pour qu'il ne les méprise pas. Oh, bien sûr, il tolérait ceux qui ne faisaient aucun mal, malgré son dégoût à la limite de la phobie, et il n'aimait pas les humains non plus, on faisait difficilement moins philanthrope que lui ; mais les créatures comme celle qu'il avait en face de lui à cet instant... était une cible. Proie. Eradiquer. L'instinct chasseur qu'avait développé Maxwell lorsqu'il était passé d'innocent petit nerd à scientifique fou et au bord de la sociopathie ressortait, puissant, faisant battre son coeur à tout rompre.

Et pourtant il souriait.

"Le ciel, votre empire ? Si vous voulez, prenez-le, je m'en moque personnellement. Simplement, jamais vous n'avez précisé que cette terre vous appartenait, et que vous aviez le droit absolu de la brûler et la démolir... n'est-ce pas ?"

Trop cordial, trop improbable, et elle le savait, il le savait, il savait qu'elle savait, tous deux étaient au courant que tout ceci n'était qu'une immense mascarade et tous les deux allaient vite s'en lasser, ils ne le savaient que trop bien. Parce qu'ils étaient des chasseurs, des conquérants en pleine bataille de territoire – celui des hommes et celui des monstres. La première à le faire remarquer fut son interlocutrice, Maxwell n'étant pas très bavard pour le moment. Dès qu'elle lui demanda de faire tomber le masque, il retourna à son expression habituelle ; regard froid et hagard cerclé de cernes énormes, sourire inexistant, air imposant et désagréable.

"Vous m'en voyez ravi, ça m'emmerdait d'agir comme ça. J'en aurais presque envie de rendre mon petit dès'."

Lorsqu'elle lui demanda comment il comptait s'y prendre, le jeune homme répondit simplement, avec un rictus mauvais – un sourire de tortionnaire :

"Oh, mais ne sous-estimez pas l'humanité, très chère. J'ai beaucoup d'imagination. Vous trancher le cou, découper vos membres un à un, dissoudre toute preuve, j'en suis parfaitement capable. Un dragon n'est rien par rapport à moi, vous savez ? Ces reptiles ont un cerveau si petit par rapport à la taille de leur corps, je pense que je peux les vaincre ne serait-ce qu'avec un certain intellect. Après tout, les monstres comme vous… sont des barbares sans cervelle. Ne le prenez pas mal, mon rôle est juste de rendre la justice. Ma justice. J'ai des principes mais hélas, vous dépassez largement les bornes et je me ferai un plaisir de vous pourfendre le coeur… littéralement."

Se rapprochant à son tour de l'oreille de la dragonne, il susurra d'une voix glaciale et d'un ton un poil cruel :

"A moins que vous ne vouliez plus de précisions sur votre sort ? Je serai ravi de vous donner des détails croustillants."

Tant qu'il ne lui disait pas où il avait caché les armes... ce serait rigolo.


(c) MEI



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : Dragon de type occidental / européen
▌Messages : 426
▌Age : 21
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   Ven 15 Avr - 21:08
Born to be chaotic evil
Maxwell & Miremél
Ce Maxwell n'était de toute évidence pas une victime facile. Il y avait quelque chose de délicieusement dangereux et confiant en lui, dans sa gestuelle, sa façon de s'exprimer de cette voix assurée et pleine de venin. Sa plus grossière erreur pour le moment était d'avoir imaginé pouvoir la piéger en jouant le gentleman séducteur. Maintenant, il affichait un air froid et détestable qui ne prévoyait rien de bon pour une proie moins préparée et moins puissante que l'était la dragonne. Dragonne qui n'avait pas encore perdu son sourire enjôleur et qui tapotait gentiment la table de ses doigts fins en attendant que son interlocuteur se taise. Jusqu'ici pas très bavard, il se contentait de l'observer et de l'écouter attentivement et ça, Miremél s'en était clairement rendue compte, mais ça faisait partie du jeu alors elle ne l'avait pas souligné. Elle ne pouvait pas s'empêcher de l'admirer, rien qu'un tout petit peu, pour son calme olympien et son assurance, alors qu'il se trouvait probablement face à la plus grande menace qu'il ait jamais eu le malheur de croiser dans sa vie.

Il la piqua au vif lorsqu'il reprit sa phrase précédente, en la tournant de façon à lui faire comprendre qu'elle n'avait aucun droit sur cette Terre. L'animal a l'intérieur se hérissa dangereusement et un grognement désapprobateur remonta dans sa gorge, mais elle le retint in extremis. Pas question de dévoiler le moindre signe d'agacement à son adversaire. *Tu auras tout le temps de laisser ta fureur éclater lorsque tu le tueras *. Affichant toujours cet air angélique, elle l'écouta divaguer :

"Oh, mais ne sous-estimez pas l'humanité, très chère. J'ai beaucoup d'imagination. Vous trancher le cou, découper vos membres un à un, dissoudre toute preuve, j'en suis parfaitement capable. Un dragon n'est rien par rapport à moi, vous savez ? Ces reptiles ont un cerveau si petit par rapport à la taille de leur corps, je pense que je peux les vaincre ne serait-ce qu'avec un certain intellect."

Elle décrocha et cessa de l'écouter, retenant difficilement un fou rire. Fou rire qu'elle laissa exploser à la seconde où il finit de parler, éclatant d'un rire cristallin et se tenant les côtes, Miremél laissa son stress s'extérioriser tout naturellement et se força finalement à reprendre contenance moins d'une minute plus tard, s'essuyant les yeux avec un sourire moqueur.

"Ohh, c'est mignon ~" Elle le gratifia d'un sourire éclatant, et sentit une vague de chaleur se répandre dans son corps. Ça l'appelait, et elle accueillit la bête à bras ouverts. Sans ne rien montrer à son ennemi, évidemment. Sa réaction n'en serait que plus délectable, le moment venu. "Je ne le prends pas mal, au contraire. Vous m'amusez, Maxwell. Vous n'êtes pas le premier à oser m'attaquer ainsi, c'est vrai, c'est si facile. Vous semblez tenir bien des préjugés envers mon peuple. Vous en ignorez le plus important."

Son adversaire se rapprocha à son tour de la dragonne et lui susurra une douce menace à l'oreille, que Miremél comprit comme une invitation à jouer.

"No spoilers ! Fit-elle avait un clin d'œil espiègle. Elle n'attendit pas sa réponse et se leva d'un mouvement gracieux, repoussant une mèche de cheveux qui lui barrait le regard. Il fait trop chaud ici. Je vais prendre l'air."

Sans l'attendre, Miremél se retourna vivement et se dirigea vers la sortie. A mesure qu'elle se rapprochait de la porte d'entrée, la chaleur grandissait et grondait comme un animal furieux enfermé en cage. Elle était tout simplement incapable de maintenir le dragon qui ne demandait qu'à prendre le contrôle. Ça lui faisait mal, ça la griffait de l'intérieur mais elle aimait ça, et elle ne ferait aucun effort pour le retenir. Fini de jouer, Maxwell…

Elle repoussa violemment la porte et franchit la route. Il fallait tout de même qu'elle prenne assez de distance avec l'Ambrosius. Elle savait qui dirigeait ce bar, et elle n'avait pas franchement besoin de s'attirer plus d'adversaires, surtout parmi les nombreux monstres qui peuplaient Détroit.

Les immeubles étaient grands, hauts et imposants dans ce coin de la ville. De quoi lui fournir le plongeoir parfait pour sa transformation. Repérant un vieil escalier à sa droite, elle se saisit de la rambarde de fer et monta l'installation en plusieurs foulées. Sur le toit, elle se recula et se retourna face à son ennemi, les cheveux fouettés par le vent, et lui adressa un large sourire fébrile.

Sa transformation s'amorça, rapidement et sans prévenir et la jeune femme qui se tenait devant son ennemi se métamorphosa en une bête mi-humaine mi-reptile. Les muscles craquaient, la peau s'étendait et deux vastes ailes poussèrent dans son dos. Elle les déploya et se laissa tomber dans le vide, luttant pour accélérer le processus.  Ça lui faisait un mal de chien, mais le rugissement qu'elle hurla était victorieux. Le dragon rasa le sol, fila à travers les immeubles telle une véritable torpille et se saisit d'un courant d'air ascendant pour remonter dans le ciel. Elle tournoya sur elle-même et se stabilisa au-dessus du toit duquel elle avait bondit, fixant son adversaire de son regard de braise. La dragonne ne se priva pas et l'assailla par de grandes bourrasques d'air, pas de quoi le blesser, c'était un avertissement. Sa voix s'éleva dans la nuit, basse et grondante :

"Alors mon petit Maxwell, tu penses toujours être le plus fort ? Tu penses toujours être capable de me tuer ? Elle éclata d'un rire sinistre et rocailleux. Viens ! Je t'attends ! Viens me pourfendre le cœur, preux chevalier !"

Sifflant comme un serpent, elle arqua le cou et ouvrit la gueule… Mais rien n'en sortit. Miremél claqua des mâchoires et reprit de l'altitude. Non, c'était bien trop simple. Les naseaux fumant, elle laissa le vent lui gonfler les ailes et l'emmener tranquillement en arrière. Elle paraissait furieuse mais il n'en était rien. Bien au contraire, elle était heureuse, saisie d'un bonheur enivrant. Elle se sentait maitresse de tout, des humains habitant la ville et surtout de Maxwell. *Simplement, jamais vous n'avez précisé que cette terre vous appartenait, et que vous aviez le droit absolu de la brûler et la démolir... n'est-ce pas ?* Ohh, si tu savais.

"Je pourrais t'anéantir d'un souffle, là, maintenant. Profitant d'une puissante colonne d'air froid et humide, elle s'y engagea et décrivit de vastes cercles autour du toit et de Maxwell, les recouvrant de son ombre. Mais ce ne serait pas drôle, hein Maxwell ? Mourir si bêtement, alors qu'on faisait son malin à grands renforts de belles menaces il y a moins de cinq minutes… Toujours comme en apesanteur, elle découvrit les crocs dans un rictus malsain, tirant ses traits dans une expression bien trop dérangeante pour un dragon. Nous continuerons cette discussion ailleurs. Rendez-vous dans les bois. Je pense que tu n'auras aucun mal à me retrouver."

Et sur un dernier grognement menaçant, elle prit de la hauteur en quelques puissants battements d'ailes et se fondit dans la pénombre.
electric bird.




they say dragons never truly die
she's free in her wildness, she's a wanderess, a drop of free water. She knows nothing of borders and cares nothing for rules or customs. 'Time' for her isn’t something to fight against.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t592-speak-politely-to-an-enraged-dragon-miremel http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1150-miremel-if-the-sky-could-dream-it-would-dream-of-dragons#
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél   
Revenir en haut Aller en bas
 
Born to be Chaotic Evil || ft. Miremél
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Centre-ville :: Ambrosius-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg