Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
• Un instant. Une seconde. Une réalité banale. ► Xia He Zhao.
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : • Simurgh. ► Griffon millénaire aux plumes en or.
▌Messages : 30
▌Localisation : Perché sur une branche.
▌Double(s) Compte(s) : R.A.S

MessageSujet: • Un instant. Une seconde. Une réalité banale. ► Xia He Zhao.   Lun 14 Mar - 17:05

Feat. Xia
Naturellement la vie réservait des surprises à chacun d'entre nous, attendant patiemment le bon moment pour vous sauter dessus, mettre une âme sur votre chemin et suivre le résultat qui en surviendrait alors. Inlassablement, la créature millénaire n'échappait aucunement à cette règle, voyant ses jours remplient d'une multitude de rencontres toujours plus différentes les unes des autres. Certaines marquaient particulièrement en bien ou en plus mauvais, mais il restait certains que de façon immuable, croiser le chemin d'autrui était une évidence. Ainsi la crinière blonde avait, par un beau jour, fait la rencontre d'une crinière ébène.

Une crinière, une entité, une âme qui avait fait une place incongrue dans la vie de cet homme. Une discussion tout ce qu'il avait de plus banal au milieu de la brutalité du Griffon dans une bibliothèque et aujourd'hui les choses en étaient ainsi. Dans son appartement plus miteux à l'extérieur que dans son sein, l'entité avide de savoir toujours plus intense semblait préparer un endroit bien spécifique dans cet appartement : la cuisine. Parce que, par le plus grand des hasard, cette banale conversation dans cette bibliothèque avait soulevé une séance de cuisine chez lui. Incroyable.

La bête laissait entrer la jeune femme chez lui, l'accueillant sans arrière-pensée quelconque, sans songer à la détruire, sans songer à s'en prendre à elle, sans songer à être imbuvable, juste pour le plaisir de passer un moment tout ce qu'il y avait de plus simple. Une réalité qui ne collait guère à la peau de la créature à présent, une situation qui ne lui convenait plus depuis des lustres tant sa gentillesse avait changée avec les décennies. C'était ainsi stupéfiant de le voir là, debout aussi serein que possible dans cette cuisine, sortant tout ce qui serait visiblement nécessaire à ce moment que tout deux partageraient ici, chez lui.

Son faciès se peignait d'une mine impassible, accompagné d'un bruit de cafetière dans son dos. Parce que la bête se préparait un café en attendant la demoiselle. Ses orbes parcouraient les lieux un instant lorsque tout semblait en place, atterrissant inexorablement sur l'horloge qui surplombait la pièce. Huit heures et demi. C'était un poil tôt probablement. Un soupir et une main qui venait se perdre dans la chevelure bordélique de l'être vivant. C'est à cet instant bien précis que le son virulent de la cafetière signalait la fin du processus, alertant immédiatement le Simurgh qui se tournait dans sa direction, l'éteignant déjà. Sa main de libre attrapait une tasse non loin, la remplissant rapidement avant de sortir de la cuisine, rejoignant son canapé. S'asseyant sur ce dernier, la seule main toujours libre s'emparait cette fois-ci de la télécommande, ordonnant à la télé d'animer le lieu. Ainsi commençait l'attente.

L'attente de cette jeune femme qui viendrait quand bon lui semblerait. La bête avait-elle seulement donner une heure précise ? Le souvenir était flou, irrécupérable à présent. Dastan ne savait plus. Tant pis, un haussement d'épaule balayait cette information de moindre importance, se calant mieux dans son antre.

La créature avait l'habitude d'attendre. Elle avait déjà tant attendue dans sa vie.
Pride pour Epicode



Monsters
Monsters are real and ghosts are real too. They live inside us and sometimes they win  ! • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1249-the-dose-that-you-die-on-o-dastan-s-social-skills
 
• Un instant. Une seconde. Une réalité banale. ► Xia He Zhao.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités
» Seconde fin : I'm Legend
» Ce que j'écoute à l'instant ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Bas quartier :: Squats & Appartements :: Immeuble B :: 3ème - 3 - Dastan Khorshed-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg