Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
A Black Shock? - feat Elion
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: A Black Shock? - feat Elion   Mar 28 Juil - 17:12
Creatures of darkness
Déménager de son ancien appartement et emménager dans la petite maison qu'il venait d'acquérir avait pris moins de temps que Seth ne l'aurait penser. Finalement, il n'avait vraiment pas tant d'affaires que ça. Du coup, vider les cartons avaient été une mince affaire de quelques heures seulement. C'était désormais la fin d'après-midi et il avait finit l'intégralité de son déménagement.

Planté dans son salon, l'homme regarda autour de lui désœuvré. A vrai dire, déménager avait été l'idée d'Ankh. Lui n'avait pas eut d'envie particulière de quitter son petit appartement sombre. Il s'y sentait chez lui. Peut-être était-ce ça qui avait inquiété Ankh. Seth n'y avait jamais pensé avant mais c'était vrai que son ancien appartement avait des similarités avec celui dans lequel il avait vécu enfant avec sa mère, avant que celle-ci ne disparaisse.

Ankh lui avait dit qu'il devrait penser à chercher quelque chose de nouveau, quelque chose de différent. Il avait semblé à Seth que son frère lui disait à mots couverts de laisser le passé derrière lui. Il avait cédé parce qu'il voulait prouver qu'il avait tourné la page. Depuis un bon moment déjà, se disait-il. Cette femme n'était qu'un lointain souvenir. Bien que ses rêves pointaient au contraire.

Seth secoua légèrement la tête. Il était hors de questions que la première chose qu'il fasse dans cette maison soit ruminer. Il avait mieux à faire. Comme, aller se présenter à ses voisins par exemple. Oui, c'était une très bonne idée.

Plein de bonnes résolutions, l'homme alla se mettre en quête d'une paire de chaussures et de ses clés. Une fois prêt il quitta la maison, prenant soin de verrouiller la porte puis fit les quelques pas qui le séparait de la maison voisine. Il avança jusqu'à la porte et examina les côtés de la porte en quête de la sonnette. Il finit par la trouver et appuya sur le bouton déclenchant une sonnerie qu'il put entendre de là où il se trouvait, bien qu'étouffée.

Quelques minutes s'écoulèrent et Seth commençait à penser qu'il n'y avait personne lorsqu'il entendit une bruit sourd. Sursautant un peu lorsque le son arriva à ses oreilles, il se pencha légèrement vers la porte afin d'essayer de percevoir d'autres bruits. Il n'entendit rien de plus mais commença à s'inquiéter.

Un bruit comme ça, ce n'était pas une assiette qui tombait par terre. C'était au moins un meuble, ou une personne. L'homme fronça les sourcils. Peut-être devrait-il se manifester? Si quelqu'un était blessé à l'intérieur...Ou malade. Peut-être que la personne n'avait pas pu venir ouvrir parce qu'elle se sentait mal?

Sa résolution faite Seth mit la main sur la poignée et entra.

"Excusez-moi d'entrer sans permission!" dit-il à voix forte une fois à l'intérieur. "J'ai entendu du bruit et je me suis inquiété. Vous allez bien?"

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Mer 29 Juil - 17:28



Toi, intrus sur mon territoire



Elion se retourna dans son lit. Il n'avait plus la force de se lever. Il ne sentait même plus ses doigts. Il tenta de lever le bras... Seuls des tremblements agitèrent ses membres. Sa langue était pateuse dans sa bouche et sa gorge, sèche comme un puits à sec. Il ne sentait plus rien...

Il cligna des yeux. Il devait rester une bouteille d'eau dans la cuisine. Peut-être... Il ne souvenait plus de la quantité d'eau qu'il restait dans cette fichu maison. Une ou deux ? Ou aucune. Il se rappelait vaguement en avoir fini une, le soir passé. Le jeune homme regarda la carcasse en plastique au pied de son lit. Vide. Il réussit à l'attraper et lècha le goulot. Il y avait un peu de condensation sur les côtés mais aussi loin qu'il forçait, sa langue était trop petite pour récupérer la moindre goutte.

Elion lâcha la bouteille vide. Celle-ci roula contre un tas de vêtement sale. Il roula sur le dos, une main posée sur son ventre vide depuis ... depuis... Le jeune homme fronça légèrement les sourcils. Depuis combien de temps son jeûn avait débuter ? Il tenta de compter dans sa tête mais il ne savait plus comment faire. Son esprit était fatigué.

Quel jour est-on ? Quel temps fait-il ? Que de questions stupides et insignifiantes quand on est cloitré chez soit.

Il cligna des yeux une nouvelle fois. Il avait tellement mal au ventre. Une petite plainte s'échappa de ses lèvres gercées. La faim n'était sûrement pas la seule cause de douleur... Il y avait quelques jours, pour pallier à la faim, il avait mangé les quelques plantes d'intérieur qui se dressaient dans le salon. Un rosier, une fougère et une plante grasse. Il ne connaissait pas leurs noms, ni s'ils étaient toxiques. Sur le moment, cela lui importait peu...
Désormais, il s'en mordait presque les doigts !

Se mordre les doigts... Ses yeux se posèrent sur sa main. Il l'approcha de son visage, la regardant étrangement, comme si c'était la première fois qu'il la remarquait. Quelques secondes s'écoulèrent avant qu'il ne la serre fort contre son torse. Non ! Il ne pouvait pas faire cela !
Elion enfouit son visage dans sa couverture.
Il repensa à ce documentaire qui l'avait terrorisé et fasciné, il y avait plusieurs années. Il s'agissait d'un crash d'avion qui avait causé la mort de tous ses passagers. Tous sauf un. La femme âgée d'une quarantaine d'années avait survécu dans les décombres de l'avion et pour survivre avait mangé de la neige et... et des bouts de son corps. Elle avait dévoré ses orteils et ses doigts.

Tout le corps du jeune fou se mit à frissonner. Il ne voulait pas finir comme cela ! Il ne voulait pas !

Il se prit la tête dans les mains et commença à se gratter furieusement le crâne. Il ne s'arrêta que lorsque le sang commença à recouvrir ses ongles. Son petit corps maigre se recroquevilla alors, sur lui-même. Il ne finirait jamais comme cela... Jamais ... jamais...

Sans s'en rendre compte, il se lèchait les doigts. Léchait le sang sur ses doigts.

Soudain, un tintement retentit.

Le bruit le sortit de son délire. Il se demanda d'où venait le son mais l'idée se fit dans son esprit. La sonnette d'entrée. Quelqu'un était à la porte et sonnait ! Un large sourire apparut sur son visage. On était venu le chercher !

Mue d'une étrange force, il se leva et se précipita dans la cage d'escalier. Il tenta de crier, de dire qu'il arrivait, mais sa gorge était trop sèche pour qu'il puisse faire le moindre son. Il y était presque lorsque ses jambes le lâchèrent, le faisant chuter des cinq dernières marches.

Elion se cogna la tête sur le sol. Il ne se releva pas. Etait-il mort ? Brusquement, sa peau sembla avoir sa vie propre. Elle se tortilla faisant rouler les muscles d'Elion. Ses poils commencèrent à pousser et son visage se déforma.

La porte d'entrée s'ouvrit timidement. Un humain... Celui-ci se retrouva nez à nez avec un tas de toison noire. On aurait dit un tapis sale mal plié. Mais un tapis se remue pas ni ne grogne. Enfin, le Black Shuck se releva. L'animal secoua la tête avant de fixer l'inconnu de ses yeux de braise. Il grogna plus fort.

Puis, le chien se replia sur lui-même et bondit en avant, gueule ouverte.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Mer 29 Juil - 17:53
Creatures of darkness
Il ne s'attendait pas à trouver une masse mouvante de poil noir repliée sur elle-même en entrant dans la demeure. A vrai dire, il ne savait pas trop à quoi il s'était attendue. La seule chose dont il était sur c'est que ce n'était pas ça.

La bête se redressa, révélant un corps canin. Il hésitait entre un loup ou un très gros chien. En tout cas, c'était de cette famille. Leurs yeux se croisèrent et Seth se prit à retenir sa respiration. Le grognement sourd qui s'échappa des lèvres de l'animal lui fit faire un pas en arrière.

"Euh...Hmmm...." dit-il avec éloquence, son cerveau tentant d'assimiler la situation et de trouver une solution simultanément.

Le chien bondit soudainement, et l'homme eut juste assez de temps pour se plaquer contre le mur, le corps massif passant assez près de lui pour que ses pils effleurent son nez.

Seth prit une grande inspiration. Visiblement il s'était fourré dans une situation un peu compliquée. Mais bon. Il n'y avait pas de raisons qu'il ne s'en sorte pas. Il s'entendait d'ordinaire assez bien avec les animaux, celui-là ne serait surement pas une exception. Du moins il espérait parce que les crocs de l'animal ne lui donnait pas vraiment envie de voir les choses mal tourner.

"Bonjour...?" dit-il d'un ton hésitant, réfléchissant furieusement à des paroles qui pourraient apaiser le canidé. "Je ne te veux aucun mal, je venais juste voir ce qui avait fait tout ce bruit."

Maintenant qu'il y pensait le chien ne comprendrait probablement pas ce qu'il disait. Mais ne disait-on pas que la voix avait un effet apaisant sur les animaux? Ou peut-être pas. Il ne se souvenait plus.

Il se racla la gorge, cherchant du regard quelque chose qui pourrait l'aider ou du moins l'inspirer.

Peut-être devrait-il commencer par laisser le chien voir qu'il n'avait pas d'arme ou autre chose pouvant être dangereux pour lui. ce serait déjà un premier pas. Et puis il lui semblait que les chiens préféraient renifler les gens, histoire de savoir à qui ils avaient affaire. Enfin, la encore il n'était pas sur. Il avait beau être calme, la situation était tout de même stressante et il avait du mal à réfléchir.

Il leva les mains devant lui, les mettant bien en évidence et s'adressa à nouveau à l'animal.

"Tu vois je n'ai rien dans les mains. Je ne te veux aucun mal." dit-il puis baissa doucement les mains vers le chien afin de le laisser les renifler à sa guise.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Jeu 30 Juil - 10:42



Toi, humain qui n'a pas peur de la bête



La mâchoire claqua dans le vide. Le chien se retourna en grognant. L'humain était plaqué contre le mur. Il avait une odeur de peur... La bête grogna de plus belle et se mit à aboyer. Elle pouvait faire autant de bruit qu'elle le voulait, sa proie ne s'enfuirait pas. Elle était coincée dans la maison et la seule sortie possible était bloquée par un canidé d'un mètre vingt au garrot. La pièce était sombre et ses yeux brillaient comme deux rubis perdus dans la nuit. 

L'animal ne laisserait pas son repas s'enfuir. Il n'avait plus de réflexion, juste les instincts primitifs. Après tout, ce n'était plus Elion. Ce qui se mouvait en dardait de ses yeux rouges l'intrus n'était qu'une bête affamée.

Elle se lécha les babines.

Ses poils étaient ébouriffés, lui donnant l'apparence d'une boule de suie géante. La situation aurait été amusante si cette boule n'était pas pourvue de crocs blancs. Crocs qu'elle montrait bien haut pour dissuader l'humain de s'approcher.

D'ailleurs, ce n'était que des poils crasseux et malodorant. En dessous de cette fourrure, il n'y avait qu'un corps maigre. Pas squelettique mais maigre a en crier.

Cette bête avait tout du chien abandonné dans cette maison trop silencieuse.

Pourtant, l'homme sembla se rassurer. Il ne se mit ni à courir ni à crier. Il parla. Calmement sans tremblement dans la voix. Il tente de calmer la bête folle. Son ton est doux et rassurant. Son corps se penche légèrement et il montre ses mains vides. Les oreilles du chien se couchèrent en arrière de plus belle mais il arrêta de grogner. Sa queue commença à se balancer de gauche à droite. Pas par joie. Il hésitait. Pouvait-il aller vers cet inconnu ? Celui-ci semblait ne pas ressentir la tristesse portée par son Aura.

Le chien avança davantage. Il fixait les mains tournées vers le ciel. Puis, il se décida. Il tendit le cou et renifla les paumes avec scepticisme comme s'il craignait que les doigts se referment brusquement sur son museau. Mais l'humain n'essaya pas de le museler. Le chien se rapprocha alors et posa sa truffe sur la peau bronzée. Son bout de museau était chaud et sec.

L'humain était confiant. Trop. Stupidité ou confiance ?
Le canidé leva son regard vers lui. Pas des yeux animaux, des yeux doués de sentiment intelligent. Presque humain. Presque. Et ce regard signifiait une unique chose : Je t'ai eu !

Avant que l'homme ait pu retirer ses mains, les mâchoires se refermèrent sur sa main gauche. Les crocs rentrèrent dans la peau tendre. L'animal se mit à secouer tirer furieusement sur le membre comme s'il voulait l'arracher. Non, il VOULAIT l'arracher.

Le sang empli sa gueule, coulant dans sa gorge. Cela attisa davantage sa faim. Si l'humain voulait ne pas perdre ses doigts, il devait réagir et vite !

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Jeu 30 Juil - 10:58
Creatures of darkness
L'animal sembla hésiter pendant quelques instants mais Seth pouvait voir qu'il avait au moins réussi à l'intriguer. Au moins assez pour que le chien ne l'attaque pas directement. Ce qui était toujours un bonus, si petit soit-il.

Il se força à continuer à respirer aussi régulièrement que possible lorsque la truffe de l'animal s'approcha de ses mains ouvertes, les reniflant avec un air peu convaincu. Enfin, l'air sceptique était probablement le fruit de son imagination. Il doutait qu'un chien puisse vraiment avoir l'air sceptique.

Seth sentit son corps se détendre lorsqu'il sentit la truffe chaude frôler sa paume. Mais son soulagement fut de courte durée car il croisa le regard de l'animal. Il n'eut que le temps de commenter intérieurement que les yeux rouges de l'animal paraissait bien trop intelligent pour un simple chien, avant que des crocs aiguisés se referment sur sa main.

Un son étranglé s'échappa de ses lèvres sous l'effet de la douleur.

Si l'animal en était resté là, Seth en aurait conclu qu'il faisait parti de ces animaux qui ont besoin de gouter au sang des gens avant de décider que finalement il pourrait bien leur faire la grâce de se montrer amicale. Sauf que ce chien-là semblait déterminer à lui arracher le bras, tirant le pauvre membre dans les sens.

Seth n'était pas particulièrement chochotte mais il devait quand même admettre qu'il commençait à avoir un peu mal.

Et puis il en avait assez. Sa main valide fut levée et frappa le museau de l'animal. Pas pour faire mal, il doutait que la claque avait beaucoup d'effet, mais pour attirer l'attention, pour montrer qu'il n'allait pas se laisser faire.

"Ça suffit!" ordonna-t-il, son ton dur.

Il planta son regard dans celui du chien, sourcils froncés, tentant de faire passer tout l'autorité qu'il le pouvait.

"Lâche-moi." ajouta-t-il, son ton toujours aussi sec.

Ses yeux étaient toujours rivés dans ceux de l'animal. Regard calme mais ne laissant aucun doute sur le fait qu'il n'était pas impressionné du tout et que le chien avait tout intérêt à le lâcher illico presto.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Jeu 30 Juil - 12:18



L'animal bougea la tête dans tous les sens. Puis voyant qu'il ne pouvait pas défaire ni l'os ni les muscles, il se mit à tirer en arrière. Un sourd grognement monta des tréfonds de ses entrailles. Un grondement de tonnerre.

Un poing s'abattit sur son museau. Il fit un petit mouvement de recule mais de desserra pas les dents. Il devait tenir ou son repas s'enfuirait. Il foudroya du regard l'humain. Pourquoi ne se laissait-il pas faire tout simplement ? Cela aurait été si simple s'il pouvait se faire découper en hachis bien sagement, ça ferait économiser des efforts à cette pauvre bête...

Mais l'homme était bien décidé à vouloir faire lâcher prise l'animal. Stupide bipède ! Il lui cria fermement de le lâcher. Le Black Shuck l'observa. Il était une créature malfaisante mais surtout un chien. Il sentait le ton sévère de l'humain. Il venait de faire une mauvaise chose... Même sauvage et blessé, un animal domestique sait obéir. Il est ainsi fait. C'est dans son sang.
Mais ce chien était têtu.

Il passa de longues minutes à fixer les yeux sombres de l'humain. Qui détournera la tête en premier ? Le temps s'écoulait lentement. Aucun bruit ne se faisait entendre. Juste peut-être les respirations des deux êtres.

Enfin, l'animal détourna le regard. Il avait perdu... Il lâcha la main blessée. Ses oreilles poilues se redressèrent sur son crâne et il alla s'assoir dos à l'homme. On aurait dit qu'il était fâché et particulièrement vexé, mais il s'agissait simplement d'une posture de respect. Cela ne dura que quelques secondes mais le Black Shuck avait bel et bien marqué un léger respect pour cet humain qui n'avait presque pas fait de bruit lorsque sa main s'était retrouvée prise au piège dans sa gueule.

La langue rose de l'animal alla lécher les dernières traces de sang sur son museau. Il avait toujours faim... Ce n'était pas mal comme goût mais maintenant, l'odeur et la sensation de quelque chose entre ses crocs lui avait ouvert l'appétit. Vraiment ouvert l'appétit !

La bête se leva. Elle devait manger ! Elle le devait ou alors son corps humain mourrait. Cet idiot était resté chez lui sans s'alimenter. Elle se mit à haleter, nerveusement. Sa langue pendouillait vers le sol. Elle avait soif et faim... Terriblement faim. Ses pattes se mirent en mouvement et le chien commença à dessiner des ronds dans le séjour. La queue basse et la tête en avant, il tournait et retournait comme un lion en cage. De temps en temps, il grattait de ses griffes le parquet, le raillant puis repartait.Il pensa à attaquer un pied de meuble. Mais manger du bois ne l'aiderait pas. Déjà qu'il avait mal au ventre à cause des plantes qu'Elion avait mangé quelques jours plus tôt... Il lui faudrait vomir pour nettoyer son estomac et peut-être qu'après, il pourrait s'attaquer au meuble. 

Au bout d'un moment, il se retrouva de nouveau face à l'humain. Le canidé aboya en montrant les dents. Qu'est-ce qu'il faisait encore là ?! Il n'avait pas bientôt fini de l'ennuyer ? C'était lui qui s'était jeter dans la gueule du loup, ou du chien en l'occurrence, lorsqu'il avait poussé la porte de cette demeure ! Il l'avait tenté et il s'amusait encore de son désarroi ?!

La bête se secoua un peu. Si cet idiot de bipède ne voulait pas partir, elle le ferai courir ! Elle aboya plus fort.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Jeu 30 Juil - 13:18
Creatures of darkness
L'homme et la bête se regardèrent dans la blanc de yeux pendant de longues minutes. Seth savaient qu'il ne devait pas flancher. Détourner le regard serait admettre une faiblesse. Une faiblesse que le chien prendrait certainement pour un signe de sa supériorité sur l'homme. Si cela arrivait il pourrait dire adieu à son bras. Voir même à sa vie. Seth s'appliqua donc à tenir le regard du chien, son expression figée.

Enfin, le chien détourna le regard. Ses oreilles se dressèrent sur son crâne et il se détourna, allant s'asseoir un peu plus loin, dos tourné vers l'homme.

Seth n'était pas un expert en comportement canin mais il décida que c'était probablement un signe que le chien avait décidé de lui obéir. Au moins assez longtemps pour arrêter de lui bouffer le bras.

Il sentait qu'il devrait dire quelque chose. Le récompenser pour son obéissance mais il ne savait pas quoi. 'Bon chien' serait condescendant et déplacé, selon lui. D'autant que l'animal avait l'air doué d'une intelligence supérieure à celle de ses congénères. Il ne voudrait pas non plus le vexer juste après que la bête ait décidé de ne pas le manger.

Il était si perdu dans réflexions qu'il ne vit pas la bête se remettre en mouvement. Il ne remarqua son manège que quand le chien se mit à aboyer dans sa direction. Seth fronça les sourcils avec un air de confusion. Qu'est-ce qu'il avait fait maintenant?

Ses yeux noirs tombèrent sur sa main ensanglantée. Puis ils se posèrent sur la pied à moitié rongé d'un meuble.

Comprenant soudain, il sourit au chien.

"Attends un peu je vais te trouver quelque chose." lui dit-il.

Il se tourna avec l'attention d'aller dans la cuisine lorsqu'il se rappela qu'il ne savait pas où celle-ci se trouvait. D'autant que c'était peut-être un peu malpoli de s'inviter chez quelqu'un et d'envahir leur cuisine sans permission...Il glissa un regard au chien. Enfin, si l'alternative était se faire manger par un chien semi-sauvage, il serait surement pardonné. D'autant qu'il était venu se présenter à ses voisins, et que le seul en vue était le-dit chien.

Il se mit donc à explorer les pièces adjacentes, poussant des portes et passant la tête pour regarder si la pièce ressemblait à une cuisine. Il finit par la trouver et entra, regardant autour de lui cherchant du regard de la nourriture pour chien. Il n'était pas sur qu'il s'attendait vraiment à en trouver mais il ne vit pas de croquettes. Il se mit donc à explorer les placards et le frigo. Il remarqua rapidement qu'il n'y avait pas grand chose en terme de nourriture. Voir, d'ailleurs rien.

Il finit par décider de renter chez lui pour chercher quelque chose à manger. Il fit couler de l'eau dans un bol pour que le chien puisse au moins boire en attendant.

Il retourna dans le séjour et déposa le bol délicatement au sol.

"Tiens. Tu devrais boire un peu." lui dit-il, en espérant que le chien comprenne ses paroles. "Je vais rentrer chez moi chercher quelque chose à manger et je reviens."

Il regarda le chien dans les yeux quelques instants, attendant un quelconque signe de compréhension avant de laisser tomber et de se diriger doucement vers la porte.

"Je reviens vite." dit-il encore ouvrant la porte d'entrée et se faufilant dehors.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Ven 31 Juil - 1:50



Toi, humain qui n'a pas peur de la bête



Le chien était campé sur ses pattes. Si l'humain avançait ce n'était qu'un pas, il repartirait avec des membres en moins. Ou ne repartirait pas du tout. Mais l'homme fixa sa main puis le meuble mordillé. Il ne s'approcha pas de la bête en colère mais la contourna avec prudence. Prudence mais assurance. Les yeux rouges le suivirent jusqu'à ce qu'il ait disparu dans la cuisine.
Le chien grogna et fit demi-tour. L'humain était idiot. Il n'y avait plus rien dans les placards depuis plusieurs semaines. S'il y avait eu de la nourriture, Elion l'aurait mangé depuis longtemps ! Et il ne serait pas presque mort de faim...

Le chien tourna autour de la table du salon et s'allongea. Il mordit dans le bois, grattant furieusement le pied du meuble comme s'il s'attendait à trouver quelque chose à l'intérieur. L'humain revint les mains vides. Bien évidemment ! La bête lui lança un regard sombre qui aurait pu passer pour quelque chose comme : Je te l'avais bien dit. Mais l'homme ne semblait pas désemparé ! Au moins, il avait compris que l'animal avait faim.
Il alla chercher un bol, le rempli et le posa au sol. Le chien s'approcha et quand il vit qu'il contenait de l'eau, se jeta sur le liquide et se mit à laper à grands coups de langue. Il faillit renverser le récipient à plusieurs reprises mais le bol se contentait de se balancer en claquant sur le parquet. 

Il n'entendit pas la voix de l'humain qui lui disait d'attendre. Quand, l'animal releva le museau, il se le lécha longuement. Cela faisait vraiment du bien. Il aurait bien encore soif mais il n'y avait plus rien dans le bol... Il le renifla une dernière fois avant de se détourner. Où était il passé ce moins que rien de bipède ?! En plus il avait laissé la porte ouverte. Le chien jeta un coup d'oeil dehors. Il y avait quelques personnes dans la rue. Juste des passants.

Mais il ne fallait pas qu'on ne le voit. Peu de personne connaissait les Franklin, ou du moins le dernier membre vivant, et ils savaient bien que cette maison n'abritait pas d'animaux. Sousa sa forme entièrement de Black Shuck, il n'apparaissait qu'à Elion : cela réglait le problème. Le principal atout : l'Aura d'Elion qui repoussait les passants. Mais les aboiements avaient peut-être alerté les voisins ? 

La bête s'ébouriffa un instant. Des petits bouts de peau et de poils sombrent s'envolèrent. Sur le palier de la maison, de l'herbe dépassait. Il l'attrapa dans sa gueule et l'avala. Il mâcha ainsi, plusieurs poignées de végétal avant de voir revenir l'humain, sortant d'une maison juste à côté.
 Pas de problème concernant les voisins, ils étaient déjà au courant pour cette histoire de chien...
 Il avait bandée sa main et rapportait quelque chose.

Le chien rentra à l'intérieur comme si de rien n'était. Il s'allongea dans l'entrée. Maintenant, il fallait attendre... L'homme revint dans la demeure mais le canidé ne semblait pas intéresser par ce que son bienfaiteur lui ramenait. Pas tout de suite... Mais l'effet de l'herbe ne se fit pas attendre. Brusquement, il sauta sur ses pattes et toute sa fourrure se hérissa. Il émit quelques couinements avant de ... vomir. Une mélasse verte et brune.

Oui, l'herbe permet au animaux de régurgiter des aliments mal digérés. Comme cela, plus de problème avec ces plantes de salon ! Heureusement que l'humain s'était légèrement décalé sur le côté, sinon l'animal lui aurait vomi sur les chaussures. 

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Ven 31 Juil - 10:41
Creatures of darkness
Comme l'aller, le retour se fit en quelques pas. Juste le temps d'aller d'une porte à l'autre, de déverrouiller la sienne, et il était de retour dans son logis d'un jour.

Ses pas le portèrent directement à la cuisine où il fureta dans son frigo. C'était une bonne chose qu'il ait décidé de faire de course plus tôt dans la journée, sinon il aurait été dans de beaux draps. Il finit par mettre la main sur quelques cuisses de poulet. Il pouvait bien les sacrifier pour la bonne cause.

Il prit donc les morceaux de viande et referma le frigo. Il s'apprêtait à repartir aussi sec mais se souvenu que sa main était toujours tristement sanglante. Ce serait peut-être une bonne idée de s'en occuper maintenant. Il n'avait pas besoin qu'une pauvre mamie fasse une crise cardiaque en le voyant passer chez son voisin avec une main déchiquetée.

Il fit donc à saut dans sa salle de bain pour se bander la main. Son traitement accompli il dévala les escaliers, récupéra ses cuisses de poulet et repartit.

A son retour le chien était allongé dans le salon. Beaucoup plus calme que Seth ne se serait attendu à le voir. Il mit cependant le comportement suspect de l'animal de côté. L'important était de le nourrir, et pas de se demander s'il avait finalement perdu la raison et était devenu un ange.

Il récupéra le bol d'eau vide au passage afin de le remplir à nouveau, et se dirigea vers la cuisine. Laissant l'eau couler dans le bol, il se mit en quête d'une assiette. Vu qu'il n'y avait pas de nourriture pour le chien, il se doutait qu'il ne trouverait pas de gamelle. Ceci trouvé et extrait de son placard il s'employa à placer la moitié des cuisses sur l'assiette. Il garderait le reste pour un deuxième service ou pour un second repas si les premières cuisses étaient suffisantes cette fois-ci.

Armé d'eau et de nourriture, il retourna sur le champ de bataille.

Et fut stoppé net par la vision d'un chien vomissant. Bon. Et bien il avait du ménage en perspective. Il commençait à se rappeler pourquoi il n'avait jamais eut d'animal de compagnie.

Il poussa un profond soupir.

"Tu sais j'étais venu pour rencontrer mes voisins, pas pour m'occuper de leur chien." commenta-t-il.

Il déposa le poulet et l'eau côte à côte dans une coin de la pièce, assez loin du vomi pour que le chien ne soit pas dans ses pattes quand il le nettoierai.

"Tiens. Ne mange pas trop vite ou tu vas être encore malade."

Il reporta ensuite son regard sur la flaque de vomi et soupira une nouvelle fois.

"Je vais chercher de quoi nettoyer ça. Sois sage." dit-il au chien avant de repartir explorer la maison.

N'ayant rien trouvé au rez-de-chaussé, il finit par décider de tenter l'exploration de l'étage. Il jeta un œil au chien en passant. Peut-être devrait-il en profiter pour essayer de voir s'il y avait un quelconque signe de vie autre que l'animal.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Ven 31 Juil - 16:19



Toi, humain qui n'a pas peur de la bête



Le chien grommela un peu quand l'humain passa à côté de lui. ll sentait les reproches dans sa voix... Mais une douce odeur lui chatouilla la truffe. Il faillit se jeter sur l'homme pour lui arracher les morceaux de poulets mais celui-ci les avait déjà déposés dans une assiett. Et il avait rempli l'autre récipient d'eau ! Il couru jusqu'au bol de viande, manquant de faire tomber le bipède. Celui-ci lui demandait de ne pas manger trop vite mais l'animal ne l'écoutait plus. Il retourna l'assiette, faisant tomber les cuisses sur le parquet. Elles étaient pas très grosses mais ce n'était pas si mal.

Il les saisit dans sa gueule et alla se mettre derrière le canapé pour les manger. Il n'avait pas envie que l'humain revienne et lui enlève sa nourriture !
Il donna plusieurs coups de dents pour casser un os et récupérer l'intérieur. En quelques instants, il décortiqua et dévora les cuisses de poulet. La bête se lécha les babines de contentement. Cela faisait du bien... mais il avait encore faim. Il se releva et alla boire dans le bol d'eau. Il s'assit attendant l'humain. Mais qu'est-ce qu'il fichait ? Il n'était pas monté quand même ?

Le chien huma l'air. L'humain était monté ! L'animal se précipita dans l'escalier en aboyant. A l'étage, il n'y avait pas grand chose : la salle de bain dont le miroir était brisé, la chambre de la mère d'Elion et celle du dit-Elion. Cette dernière était juste en face de l'escalier. Le chien aboya. Son corps humain n'avait pas fermé la porte derrière lui ! La seule pièce qui semblait habitée de toute la maison...

Que verrait l'homme ? Un lit encore chaud de la présence d'Elion, une couverture en tas sur le sol, des habits qui traînaient et un ordinateur. Rien de grave en l'occurrence. Cependant, il ne devait pas rentrer dans la chambre d'Elion. Il ne pouvait pas ... car lui, le chien ne pourrait pas le suivre.

Il n'était pas Elion. Et Elion n'était pas lui. Pourtant, il n'était qu'une seule et même personne. Même le jeune homme ne l'avait pas compris. C'était plus complexe qu'il n'y paraissait... Et la chambre était le refuge de l'enveloppe corporel ! Le chien ne pourrait jamais y pénétrer.

Avec effroi, l'humain était devant la porte ouverte. Le chien se précipita et saisit un bout de ses habits et tira en arrière, quit à le déchirer. Il sauta sur place, avant de se déplacer et de bloquer le passage à l'humain. Soudain, il sentit l'odeur des cuisses de poulet qui avaient été mises de côté. Il bondit sur l'homme et le plaqua sur le sol, fouillant nerveusement dans ses habits.

Les griffes devaient érafler sa peau mais le chien trouva la viande. Il l'emporta dans un coin, se désintéressant tout à fait du bipède.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Ven 31 Juil - 17:24
Creatures of darkness
Il n'y avait que trois pièces à l'étage. L'une d'entre elles était une salle de bain tandis que les autres étaient des chambres. Seule l'une des chambre paraissait habitée.

Intrigué, Seth s'arrêta devant la porte ouverte examinant le lit défait et les vêtements abandonnés sur le sol. Il y avait donc bien quelqu'un qui vivait dans cette maison. Mais alors pourquoi avaient-ils laissé le chien mourir de faim? Et surtout où se trouvaient-ils maintenant? A voir la chambre on aurait dit que son propriétaire y avait été il n'y a pas longtemps, pourtant Seth n'avait vu aucune trace de vie ailleurs dans la maison. Il n'y avait même pas de quoi manger dans la cuisine...

Les aboiements du chien le coupèrent dans ses réflexions. Il se retourna pour voir le canidé se précipiter vers lui. Avant qu'il n'ait le temps de réagir, de fortes mâchoires s'était refermés sur un pan de son t-shirt et le tirait vers l'arrière. L'animal finit par le lâcher, sautillant sur place avec frénésie avant de se placer fermement entre l'homme et la porte.

Seth le regarda avec un sourcil levé.

Mais encore une fois, le chien ne lui laissa pas le temps de réagir. Il lui sauta dessus, le poids soudain faisant tomber Seth vers l'arrière.

"Mais qu'est-ce que tu fais?!" marmonna-t-il sentant les griffes lacérer son torse.

Il allait se désinfecter le corps entier si ça continuait comme ça.

Le chien finit par prendre le sachet contenant le poulet restant et alla le dévorer un peu plus loin. Soupirant, Seth se releva.

"Je te l'aurais donné si tu avais demandé tu sais." dit-il au chien avec une moue exaspérée.

Il se releva et se dirigea à nouveau vers la chambre. Jetant un coup d'oeil au chien pour s'assurer qu'il était occupé avec le poulet, il entra en douce dans la pièce, se dirigeant rapidement vers le lit. Il posa une main sur le matelas et fronça les sourcils. Encore chaud. Il y avait donc bien eut quelqu'un récemment. Il regarda autour de lui s'attendant presque à ce que le propriétaire de la chambre ne sorte d'un placard.

Évidemment il ne se passa rien. Il ressorti et voyant que le chien en était encore à son second repas, se dirigea vers la salle de bain. Pas de cadavre dans la baignoire, toujours un bon signe. Il n'y avait pas non de serpillère cependant. Ce qui était plus problématique.

Après son inspection de la salle de bain, Seth fit un tour rapide la deuxième chambre avant de revenir sur le palier. Il se planta là mains sur les hanches. Personne. C'était étrange tout de même.

Son regard se posa sur le chien. En quelques enjambés il se retrouva face à lui et il s'accroupit pour se mettre à sa hauteur.

"Quelque chose me dit que tu sais quelque chose." dit-il avant de soupirer. "Pas que tu me le dirais, pas vrai?"

Il posa sa main sur le crâne de l'animal et le grattouilla avec énergie.

"Tu ne veux pas au moins me dire où est la serpillère?"

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Sam 1 Aoû - 1:28



Toi, humain qui n'a pas peur de la bête



Croc, croc !, faisaient les os de poulet dans la bouche du chien. Celui-ci les brisait avec facilité. Il s'acharna sur un os particulièrement coriace puis laissa tomber. Il était enfin rassasié. Il roula sur le dos, les pattes en l'air. Sa queue frappa le parquet à plusieurs reprises. Il pouvait bien se permettre une petite sieste, non ? Cela reposerait le corps de Elion en même temps. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes !
Le canidé ferma les yeux, se permettant un petit soupir de contentement. Mais un bruit lui fit tendre l'oreille. Un bruit de porte. Il se releva subitement. L'humain avait ouvert la salle de bain... L'animal se détendit. Ouf... il avait crû que le bipède était rentré dans la chambre d'Elion. Il allait piquer un somme quand il voulu vérifier quelque chose. Il se remit sur ses coussinets et s'approcha de la porte. Il s'avança juste un peu... la distance qu'il lui faut pour humer l'air.

Il se recula, les poils dressés sur le dos. L'humain avait osé ! Il avait pénétré dans la chambre de Elion ! Le chien gronda légèrement. Il était vexé ! Oui, l'homme était rentré dans un lieu où lui, un Black Shuck ne pouvait pas aller ! Un vulgaire bipède ! Bon, il l'avait quand même nourrit. Mais cela n'excusait en rien son comportement ...

La bête fixa l'homme qui visitait la salle de bain. Il inspectait la baignoire. Le chien se gratta avec une de ses pattes arrières. Pas question d'aller prendre un bain ! Il se défendrait griffes et croc si l'on voulait le jeter dans de l'eau chaude savonneuse. De toute façon, il n'avait pas de puce... Enfin... juste de la saleté qui lui collait à la peau.

Mais l'homme ne voulait pas le laver. Il passa à côté de lui et traversa le couloir pour jeter un coup d'oeil dans la dernière pièce. Celle qui appartenait à Madame Franklin.
Le Chien connaissait ce lieu. C'était là où il restait tapi et attendait que son enveloppe corporelle sorte de sa tanière. Cet endroit était tapissé de douleur et de tristesse. Après tout, à force de côtoyer son fils, cette femme s'était suicidée...

Un lit, une armoire et un bureau. Rien de plus. Elion n'avait pas touché une seule fois aux affaires de sa génitrice depuis sa mort. Il avait simplement ignoré la pièce. Des petits moutons de poussière étaient visibles, ça et là. Sur la table de nuit à côté du lit, il y avait une photo. Un peu vieille vu les coins racornis et déchirés, mais jolie. On y voyait une famille. Deux jeunes personnes, tenant un nourrisson. Le couple était très jeune : une vingtaine d'années. Ils souriaient et le bébé, enroulés dans ses linges, avait de grands yeux sombres et brillants.

La famille qu'aurait dû avoir Elion. Un père et une mère aimants, une vie riche où il se serait amusé et grandi. Mais c'était sans compter sur le côté monstrueux du garçon. Ho... comme il aurait aimé être normal... le Chien en riait.

Ne voyant personne, le jeune homme revint sur le palier. Le canidé se gratta de nouveau. Il leva de grands yeux faussement innocents vers l'humain. Ce dernier posa une main sur la tête et commença à lui gratter le poil. Le chien émit un petit bruit de grognement avant de se reculer, les oreilles basses. Il se remit à se gratter derrière le crâne.
Cet idiot de bipède avait touché la blessure que Elion s'était faite en s'écorchant jusqu'au sang un peu plus tôt. Quand il délirait dans son lit.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Mer 19 Aoû - 13:30
Creatures of darkness
La bête émit un grognement et fit un pas en arrière, oreilles plaquées contre son crane. Monsieur n'avait pas l'air content. Certes, ça ne changeait pas beaucoup de d'habitude mais quelque lui disait que la bête avait une bonne raison de se plaindre pour une fois. Intrigué, Seth se rapprocha de l'animal et s'empara de sa tête, plus délicatement cette fois. Repoussant les longs poils ici et là, il se mit à examiner l'arrière du crâne de la bête.

"Ah!" fit-il lorsqu'il découvrit la plaie encore fraîche. "Tu t'es bien amoché dis donc.!"

L'homme lâcha l'animal et se mit à l'observer pensivement. Il devrait peut-être faire quelque chose pour ça. Surtout si le chien continuait à se gratter. Ça ne risquait pas d'arranger les choses. Mais qu'est-ce qu'on faisait pour empêcher un chien de gratter une blessure? L'image d'un chien portant une collerette de carton autour de la tête flotta dans son esprit et il dut se retenir de pouffer. Effectivement ce serait probablement la méthode la plus efficace, mais pour une raison ou pour une autre il avait l'impression que ça ne plairait pas au toutou concerné.

Il lui jeta un regard amusé.

"Je vais au moins te la désinfecter." dit-il au chien avec un sourire. "Et essaye de ne pas la gratter."

Il se dirigea vers la salle de bain et récupéra vite une bouteille d'alcool désinfectant. Il en badigeonna un morceau de coton et revint vers le chien.

"Ça va piquer mais essaye de te tenir, ça ne va pas durer longtemps." ordonna-t-il le plus fermement possible.

Il apposa ensuite le coton sur la blessure faisant de son mieux pour bien la nettoyer, le plus rapidement possible.

"C'est fait!" dit-il d'un ton victorieux avec un soupir satisfait lorsqu'il put enfin retirer le coton de la plaie.

Se relevant vivement, il se dirigea rapidement vers la salle de bain, juste au cas où le chien aurait la soudaine envie de le griffer encore un coup. Il jeta le coton à la poubelle et se retourna vers le palier.

Bien. Ceci étant fait, il restait toujours ce fameux problème de serpillère.

Il croisa le regard de l'animal.

"Tu es sur de ne pas vouloir me dire où est la serpillère?" demanda-t-il sourcils levés.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Jeu 3 Sep - 13:14



Toi, intrus sur mon territoire



Avec douceur, l'humain s'occupa de la plaie du chien. L'animal lui aurait bien chiqué les doigts mais la blessure le gênait trop. Il se contenta de garder un œil sur le bipède, le surveillant sans en avoir l'air. Le chien était toujours suspicieux... Il n'aimait toujours pas l'odeur du jeune homme. Un parfum de cannelle et d'épice de soleil. A un moment ou deux, un grognement retentit mais c'était plus pour exprimer son malaise que pour avertir d'une attaque imminente.

Enfin, après une bonne dose de désinfectant, l'humain le relâcha. Le canidé s'échappa le plus vite possible pour se coller au mur opposé. Il était peut-être reconnaissant mais les hommes... très peu pour lui. Même si celui-ci avait été doux avec lui et l'avait nourri. Le chien était fier. Trop !
Au moins il n'avait plus mal. Sa tête se posa contre le contour de la porte la plus proche. Ses yeux rouges croisèrent le regard de celui qui empiétait sur son domaine. Il poussa un grognement. Ne plus avoir mal ne signifiait pas qu'il n'avait qu'il avait envie de se gratter.

Mais cela ne semblait pas être le dernier soucis du bipède. Il cherchait la serpillère. L'animal détourna la tête, l'ignorant royalement. Pourquoi voulait-il un balai à frange ? Pour aller avec son étrange coiffure ? Un grognement, à mi chemin entre l'hautain et  le dédain, lui échappa. De toute façon, un chien, peut-il comprendre ce que lui dit un humain ? Peut-il assimiler ce babillage comme une demande, une question ou un ordre ? Non, les chiens ne comprennent pas les mots. Pourtant, "donne la patte", "assis !" ou même "PAN !" fonctionnent très bien. Erreur, un chien assimile l'ordre à des gestes. Comme des petits tiroirs bien rangés, il colle des étiquettes détaillées. Alors le meilleur ami de l'Homme comprendra ce qu'est une serpillère lorsqu'on lui aura fait rentrer à coups de burin que cette mystérieuse chose à dreadlocks portait elle aussi une étiquette. Et visiblement, ce chien-là ne connaissait pas cet objet. Si tant soit peu qu'un chien l'ait déjà su.

Les humains étaient vraiment stupides...

Heureusement pour ce bipède à la tête de balai à frange, ce chien n'était pas si animal que cela. Après tout, il avait l'esprit d'un jeune garçon au fond de lui. Et ce fut avec détachement qu'il se décolla de son mur pour descendre les escaliers. Il regarda derrière lui. Le casseur de croquettes devait le suivre ! Il n'allait pas ramener l'objet demandé à l'étage tout seul !
L'animal descendit au rez-de-chaussé. Il passa par la cuisine et montra une porte. Elle donnait sur un petit cagibi où se trouvait vélos et tout le matériel pour une femme de ménage.

Le chien s'écarta pour laisser le jeune homme ouvrir la porte. Non pas pour lui faire de la place mais pour éviter de se recevoir quelque chose sur le museau. Il savait que la dernière étagère était mal fixée et avait tendance à se casser la figure, déversant seau, lingettes et autres objets. Rien de dangereux. Heureusement. Mais des objets qui pouvaient être douloureux quand il vous tombaient sur la tête.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Lun 14 Sep - 13:15
Creatures of darkness
S'il lui avait manqué une preuve que tout ne tournait décidément pas rond dans cette maison, ce n'était plus le cas. Il était loin d'être la personne la plus cultivée sur les chiens mais il savait tout de même que la plupart ne parlait pas humain et ne savait sans doute pas à quoi faisait référence le mot 'serpillère'. Alors bien sur quand le toutou surdimensionné partit mine de rien vers les escaliers, Seth n'avait que peu d'espoir que ce soit en réponse à sa demande.

Il l'avait quand même suivi, savait-on jamais. Et il n'avait pas été déçu. Car effectivement, le chien l'avait mené jusqu'à la cuisine, s'arrêtant brièvement devant la porte d'un petit cagibi.

"Tu es sur que tu es chien?" marmonna Seth en fixant la porte avec des yeux ronds.

Se secouant il empoigna la poignée et ouvrit la porte, déclenchant ainsi une avalanche de chiffons et seau dont une partie lui tomba sur la tête.

Avec la mine sombre de l'homme qui commence à se douter qu'il y anguille sous roche, l'égyptien jeta un oeil au chien qui s'était 'innocemment' écarté et qui était donc resté bien loin de tout malheureux projectile.

"Tu savais que ça allait tomber pas vrai? Tu aurais pu me prévenir." grommela le jeune homme avant de se retourner pour examiner le contenu du cagibi.

Il ne mit pas longtemps à repérer l'objet désiré et s'en empara en compagnie d'un seau qu'il alla ensuite remplir d'eau. Il mit ensuite la main sur un fond de bouteille de Mr Propre qu'il versa aussi dans le seau. Ainsi armé il retourna au salon et commença sa mission de ménage.

La tâche était plutôt ingrate. Il n'était pas particulièrement opposé au ménage d'ordinaire, il y prenait même du plaisir quand il s'agissait de faire le ménage hebdomadaire. Après tout, une fois le nettoyage fini il y avait la satisfaction de vivre dans une maison propre. Mais nettoyer le vomi d'un chien dans une maison qui n'était même pas la sienne et dont il ne connaissait pas les occupants...C'était tout de suite moins sympathique.

Il ne fut donc pas fâcher de finir cette corvée au bout d'une dizaine de minutes et partit promptement jeter l'eau souillée à l’extérieur.

"Bon, c'est une bonne chose de faite!" s'exclama-t-il après avoir fini de remettre les ustensiles en place, contemplant son œuvre mains plantées sur ses hanches.

Les premiers soucis ayant été résolus, il put tourner son esprit qui le taraudait mine de rien depuis qu'il avait mit le pied dans la satané maison.

"Je me demande bien où peut être ton maître." pensa-t-il à voix haute avisant son compère poilu.

Code de Frosty Blue de Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Jeu 24 Sep - 0:40



Toi, intrus sur mon territoire



Le chien était-il un chien ? Bonne question, Sherlock ! A première vue, l'animal ressemblait trait pour trait à un canis. Un museau à la truffe mouillée, des poils ébouriffés et des oreilles droites. Le portrait craché d'un gros toutou aux airs de peluche. Cependant, en y regardant de plus près, il était vrai que la bête avait plus un air de loup que de meilleur ami de l'homme... Que se soit ses larges crocs ou son pelage noir, cela lui donnait un air mystérieux. Mais cela ne voulait pas dire qu'il s'agissait d'un loup... Quoiqu'en y réfléchissant, on verrait davantage ce genre de chien dans une ferme ou au côté d'un gros bûcheron canadien. Pas enfermé dans une petite maison dans une ville perdue aux Etats-Unis !

Pourtant il y était... et pour le moment, il était en compagnie d'un charmant jeune homme qui répondait à toutes ses demandes, comme le bon petit humain qu'il était.

L'animal détourna la tête comme s'il jouait l'innocent. Ses oreilles s'étaient dressées droite lorsque le jeune homme avait ouvert le cagibi. Il avait émit un petit aboiement grave. Cela ressemblait étrangement à un éclat de rire. L'humain le toisait d'un air de reproche. Oui, il savait que la dernière étagère était un peu bancale et avait tendance à vomir son contenu sur le malheureux qui se risquait à l'ouvrir. Non, le chien ne savait ouvrir le cagibi ! Mais Elion si. Dans l'esprit du garçon, l'animal puisait certains souvenirs et les utiliser comme si c'était les siens. Cependant... en y réfléchissant, il s'agissait de ses souvenirs.

L'humain rangea un peu les objets tombés et saisis l'objet tellement recherché et un seau. La serpillière en main, il se dirigea vers le salon. Le chien le suivait en trottinant derrière, attendant avec impatience, le reste des événements. Il s'installa sur le divan, son museau dans ses pattes avant et sa queue s'agitant de temps en temps. Ses yeux suivaient lentement les mouvements de l'égyptien. Une ombre de malice tremblait dans les pupilles rouge sang. Oui, le chien s'amusait. Voir ce stupide bipède s'acharner à nettoyer le sol, le mettait en joie. Et dire que l'animal aurait pu tout lécher s'il s'était retrouvé seul.


… Répugnant.

Mais la bête poilue avait sa fierté et jamais, au grand jamais, elle n'aurait fait cela en compagnie de l'humain. A quelques moments, il laissa échapper un petit aboiement comme s'il se moquait de l'ingratitude de la tâche effectuée. Le chien aimait se divertir des malheurs des autres.

Finalement, l'éponge s'arrêta de frotter. Un geignement retentit. Il y en avait bien un qui aurait aimé continuer à voir le jeune homme agenouillé sur le sol... Le canidé se redressa et sauta du canapé en secouant sa fourrure sombre, éparpillant des poils un peu partout sur les coussins. Il s'approcha de l'humain, le jugeant de son regard rouge. Son maître ? Il cherchait Elion ? C'était bien la première fois que quelqu'un venait le voir.


Il jeta un regard sur le côté comme s'il évitait la question. Si cela continuait, l'égyptien allait vouloir rester pour attendre le retour du jeune garçon, et cela gênait la bête. Il n'aimait pas qu'on fouine dans ses affaires ! Le nouveau voisin finirait bien par partir.

L'esprit d'Elion n'était pas là. Il ne pouvait ni entendre ni réagir. Après tout, le chien ne laisserait pas le jeune homme s'enfuir aussi facilement. Il était son corps... Son enveloppe dont il devait prendre le contrôle. Que Black Shuck était une créature de malheur n'était pas le problème. Il agissait ainsi car Elion était trop faible pour lutter et un chien, qu'il soit une entité ou une boule de poil, ne vivait que par l'instinct. Et il était naturel d'écarter les moins combatifs.

Le chien n'était pas vraiment un chien. Il était bien plus que cela.


Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Really Curious
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 59
▌Double(s) Compte(s) : William E. Seavers

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   Dim 18 Oct - 11:33
Creatures of darkness
Si le chien n'avait pas été un chien, Seth aurait qualifié son regard de fuyant. Mais le chien était, à priori du moins, un chien. Bien qu'il commençait à avoir des doutes sur la question, il paraissait tout de même improbable que l'animal lui cache quelque chose. Ceci étant dit, il avait déjà prouvé qu'il comprenait ses paroles. Une preuve d'une certaine intelligence. Restait à savoir si cela indiquait simplement que le chien savait comprendre les paroles de l'homme ou si cela pointait vers une nature tout autre de l'animal.

"De toute façon tu ne pourrais pas me répondre." soupira Seth, croisant le regard du canidé. "Mais tout de même c'est bizarre de laisser un chien seul dans la maison. Sans parler du fait que le lit en haut était encore chaud...." commenta-t-il, en balayant la pièce du regard.

Il soupira à nouveau, expression pensive.

"Qu'est-ce que je fais, je l'attends?" se demanda-t-il, exprimant ses pensées à haute voix. "Il est peut-être allé faire des courses. Non si c'était le cas il serait déjà rentré. Ou alors il lui est arrivé quelque chose en route...? Non mais avant ça, la maison est bizarre on ne dirait vraiment pas que quelqu'un y habite..."

A ce stade de ses réflexions son regard se posa sur le chien. Il posa un doigt sur son menton dans une expression typique de la réflexion.

Il avait déjà pensé que le chien n'était peut-être pas ce qu'il paraissait être. Si le chien était un monstre, la maison ne paraissant pas être habité, il était possible que...

Il fronça les sourcils, examinant la bête avec attention.

"Dis donc tu ne serais pas un loup-garou par hasard? Ou quelque chose dans ce genre-là?"

C'était peut-être une théorie un peu capillotractée mais cela expliquerait beaucoup de chose. Sauf que bien sur, un loup-garou était censé se transformer que lors des pleines lunes. selon les légendes en tout cas. Peut-être que ce n'était pas vraiment le cas. Mais même en admettant que le chien soit un loup-garou, il paraissait étrange que la maison soit dans un tel état. Un loup-garou était au moins à moitié humain, alors pourquoi laisserait =-il son logis dans un tel état d'abandon.

"Peut-être pas un loup-garou finalement..." marmonna-t-il s’accroupissant pour être à la hauteur de l'animal. "Mais quoi?"

Code de Frosty Blue de Never Utopia


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A Black Shock? - feat Elion   
Revenir en haut Aller en bas
 
A Black Shock? - feat Elion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A Black Shock? - feat Elion
» I'm not to blame if your world turns to black... ▬ Feat. Skylar
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Quartiers divers :: Habitations :: Maison de Elion Franklin-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg