Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
"Tout le monde danse!" ♪ {Amerald's over
Invité

MessageSujet: "Tout le monde danse!" ♪ {Amerald's over   Mar 11 Aoû - 21:14
JE SUIS VRAIMENT DÉSOLÉE °A°
Ayant d'énoooormes soucis d'ordinateur et de disques durs externes qui refusent de se reconnecter, j'ai un peu peur de perdre tout mes fichiers et donc la fiche que j'avais fait pour Ame' ici présent. Du coup, je poste la fiche MAIS, comme je me suis engagée a terminer un rp avec Frederick et un avec Sally avant de le jouer, j'accepte volontiers qu'il ne soit validé que lorsque j'aurai rempli les conditions définies, toussa toussa! ♥



carte d'identite







"WE ARE WE ARE MADE FROM BROKEN PARTS
WE ARE WE ARE WE ARE BROKEN FROM THE START
OUR HEARTS OUR HEARTS
THEY ARE BEATING IN THE DARK"
-- 'We are' from Hollywood Undead


Amerald? C'est juste un mec banal. Un mec qui vit, qui fait la fête avec ses potes. Il boit, il fume occasionnellement, ne se pose pas de question existentielles trop longtemps, c'pas bon pour lui. Amerald? Il ne se soucie pas d'être hétéro, bi, ou encore gay. Il n'accorde pas d’intérêt à l'opinion publique, il vit pour lui, il est égoïste. A ses yeux, il est le seul qui compte. Enfin, c’est ce qu’il prêtant. Bref, c'un gars qui couche avec ceux et celles qu'il ramène chez lui et ça ne le complexe pas. Il enchaine les boîtes, il aime décompresser. Amerald? C'est le mec qui passe son temps à écrire lorsqu'il ne dessoule pas. Il écrit bien d'après ses potes, mais il ne se fait pas d'illusions. Il aimerait bien être édité, mais il sait que ça n'arrivera jamais, même si ça ne l'empêche pas de noircir du papier dès qu'il le peut. Bref, Amerald, c'est un mec banal et sans relief, le genre de type qu'on peut croiser sur le chemin de la boulangerie.

Nom : Cédar {République Française représente plz}
Prénom(s) : Amerald Daniel
Âge : 19  ans
Nationalité : Français pure souche {Cédar > souche, vous la voyez la blague ?}
Métier : Etudiant en littérature anglaise à Détroit.
Groupe : Really Curious {Mais sachez qu’Amerald deviendra un monstre IRP huhu}

miroir de l'ame


▌Description du caractère : Avenant lorsqu’il le veut  • Fêtard (Vodka & Manzana, ses meilleures amies de débauches en soirées) • Littéraire • Original • Loyal • Colérique • Egoïste • Salopard et véritable langue de pute lorsqu’il est décidé à l’être • Serviable • Agnostique • Emmerdeur • Attachant • Vif d’esprit • Banal • Fade •

▌Croyez-vous en l'existence des monstres ? Si oui en avez-vous déjà vu ? Franchement ? Ouai. Amerald, il adore les histoires un peu abracadabrantes, comme ça. Il trouve ça tellement cool. Et puis, il est prouvé que les scientifiques n’ont même pas effleuré la moitié des espèces vivantes connues à la surface de notre planète alors pourquoi n’y aurait-il pas des créatures que nous ne soupçonnerions pas sous notre nez ?

Pour autant, Amerald n’en a jamais vu, de ‘monstres’ – même s’il rechigne à les appeler de la sorte parce que ‘créatures mystiques’, ça claque plus et c’est de suite plus sympathique -, ou alors il ne le sait pas, ce qui n’est pas impossible à imaginer non plus. Ce garçon est tellement rêveur dans l’âme qu’une créature pourrait lui être passé sous le pif pendant qu’il divaguait qu’il ne l’aurait probablement pas remarqué le moins du monde. C‘est Amerald, quoi.

▌Que pensez-vous de cette fameuse vidéo qui a tourné sur le web ? Elle est intriguante ! Et puis, elle fait un peu flipper, aussi. Mais c’est ça qui est bon, justement. Amerald se souvient de la première fois qu’il l’a vu – avant de se la repasser presque de manière compulsive chaque jour. Il allait entamer les cours à Détroit, après s’être installé dans sa résidence étudiante, lorsqu’une envie de surfer sur le net le prit. En bon gros flemmard qu’il peut être, il a  donc arrêté la chose constructive qu’il était en train de faire – aka remplir un dossier d’inscription à sa fac, ‘fin le finaliser mais c’pareil – et a posé son cul sur sa chaise bancale. Et là, wow, il en a lâché la cuillère qu’il avait en bouche à ce moment là – oui parce qu’il prenait son petit déj’ aussi, en même temps.

Amerald ne comprend pas trop ce que c’était et… justement, c’est ça qui lui plaît. L’inconnu le fascine. Depuis il cherche à comprendre, élabore des théories fumeuses, noircie les mages de ses notes et autres copies de contrôle, mais c’est cool, ça occupe.

▌Vous sentez-vous à l'aise à Détroit ? Honnêtement ? Ouai. Le petit Amerald, en plus d’être une erreur système dans la matrice –enfin presque, on va pas être trop méchant avec lui non plus -, se sent plutôt bien ici. Il aime le cadre, les gens sont sympas, les minettes mignonnes comme tout et l’accueil eut tôt fait de le satisfaire ! Il a même trouvé un job étudiant pour financer ses études le temps qu’il se trouve sur le territoire américain, d’ailleurs. Si ça, c’est pas de l’adaptation expresse.

Quelles sont vos activités favorites ? Avez vous une passion ? L’écriture et la lecture, sans aucun doute. Amerald écrit depuis qu’il est en âge de tenir un crayon – d’ailleurs parfois il retombe sur des fan-fictions de quand il avait onze ans et il pleure cordialement la qualité du bordel – et c’est pareil pour les bouquins. Il planche sur plusieurs projets de romans mais sait très bien qu’il n’arrivera jamais au bout. Alors, à la place, il calme sa frustration dans l’œuf en écumant les forums de RPG. Il adore ça, pouvoir créer des personnages, tout ça, ça l’éclate. Puis bon, son âme de sadique ne s’en est jamais aussi bien portée. Le pied total, en somme.

Quel est le bien auquel vous tenez le plus ? Pourquoi lui accordez-vous tant de valeur ? Là, de suite ? A part son chat, c’est une bague tournante frappé du sigle ‘Final Fantasy VII Advent Children’. C’est vrai, la bague est en toc, elle ne sert à rien pour la majorité des gens mais elle lui plaît, à lui. Son meilleur ami, resté en France, a la même. Ils s’étaient chacun acheté un exemplaire, un jour dans un magasin de goodies d’otakus à la manque. Ils ont craqués et depuis, chacun en a une. Ça doit faire quatre ans qu’Amerald a cette bague mais qu’importe, il l’a trouve toujours aussi belle qu’au premier jour. En plus elle symbolise beaucoup pour lui, comme une promesse. Sans déconner, demandez-lui à quoi il veut que son âme soit attachée lorsqu’il mourra, il vous montrera cette bague. C’est encore la chose qui le définit le mieux, après tout. Mattez le lyrisme trop stylé.
Le petit plus ? Amerald la fait rouler lorsqu’il est stressé. La simple présence de ce bijou métallique le détend.

Qu'est-ce qui vous met le plus en colère ? Des tas de choses et malheureusement, la liste serait bien trop longue à dresser ici-bas. Amerald a un putain de caractère, mais ce qui le met sans doute le plus hors de lui, c’est la victimisation des plus jeunes par les plus grands. Il déteste ça. Il l’a connu. Le harcèlement, tout ça, il a donné pendant ses années collège. Mais bon, pensez-vous, vu comment il est gaulé, il ne peut pas trop se permettre de se la ramener ; et ça le frustre d’ailleurs, au moins autant qu’il lui arrive de complexer à ce niveau-là. Heureusement ça n’arrive pas souvent.
Mais bon, qui sait, un jour peut-être finira-t-il à l’hosto’ pour s’être opposé à plus fort que lui. Et là, il comprendra. Peut-être. Ou pas. Quand on naît imbécile, on a tendance à le rester, voyez-vous ?



Vous aimez-vous ? (question d'amour propre) Amerald se haït, mais c’est une longue histoire. Si on parle physiquement, il vous répondra que ‘ouai il se kiffe plutôt pas mal vu comment il est beau gosse’. Après, psychologiquement, les raisons de cette haine sont variées et profondément ancrées en lui, si bien qu’elles ne disparaitront sans doute jamais. C’est ainsi. C’est triste mais c’est la vie. Et puis à le voir sourire comme il le fait, on aurait du mal à le croire à ce sujet, de toute manière. Le sourire est l’une de ses armes.


▌Physionomie : Amerald n’est pas un mannequin. Il a certes un joli visage, mais son mètre soixante-douze et ses cinquante-sept kilos le complexent pas mal, en tant que garçon. Et encore, s’il n’y avait que ça. Il est maigre. Musclé, certes, mais il n’y a que des os sur sa carcasse. Ne l’envoyez pas à un cannibale, ça passerait pour du foutage de gueule, sérieusement. Heureusement, il se rattrape sur sa belle gueule, ses grands yeux clairs et ses cheveux foncés. Son ‘french-appeal’, en somme.
Amerald n’est pas ‘beau’ mais il a ‘du charme’ et ça, croyez-le ou non, ça fait toute la différence. Autrement, rien à signaler. Ce mec est la banalité incarnée, en fait.

histoire





▌Quand et où êtes-vous né ?  En France, dans la ville de Clamart par un matin de Mai, pour être précis. Il a rapidement déménagé dans une petite ville de banlieue, par la suite ou il a passé l’essentiel de sa vie jusqu’à son départ pour Détroit. Vous n’imaginez pas à quel point c’est emmerdant de ne plus avoir de bus après dix-huit heures en périodes de vacances scolaires. La vie d’ermite ne l’a jamais tenté, au cas où.

▌Quelle est la situation sociale de la famille dans laquelle vous avez grandi ? A-t-elle changé pour vous ? Moyen. Ses parents sont de respectables cadres, tous les deux. Ils ne croulent pas sous l’argent mais peuvent se permettent quelques sorties régulières au restaurant. C’est déjà ça. Amerald n’a jamais eu à se plaindre de ça. Il a toujours bien vécu et n’a jamais fait de caprices – des pompes Nike ? Pourquoi faire ? Laisses maman, je vais dessiner la virgule avec mon T-pex sur les miennes, ça ira plus vite.  En plus j’ai la flemme d’aller au centre commercial-  A quoi bon aller marcher quinze minutes pour une paire de godasses ?

Comment vous entendez-vous avez vos parents ? Avez-vous des frères et sœurs ? Ses parents sont plutôt compréhensifs, ouai. Enfin, il a vu plus chiant au travers de sa bande de potes, ça c’est sûr. Ils sont fermes mais pas casses pieds non plus. Ils lui laissent pas mal de libertés et on confiance en leur fils. Il a su faire ses preuves envers eux, après tout. Aujourd’hui, il n’a plus grand-chose à prouver, si ce n’est que c’est un acharné du travail, même si on ne dirait pas, comme ça.

Non, le plus dur, ce sont sans doute ses rapports fraternels. Amerald a deux frères et ô joie, il est né au milieu de ce beau bordel. Au-dessus, vous avez Daniel – de qui il tire son deuxième prénom, d’ailleurs, et ça l’agace prodigieusement – son ‘demi’ grand frère. Ces deux-là ne sont liés que par le sang de leur mère mais pour Amerald, aujourd’hui, c’est déjà clairement trop. Daniel a fait trop de conneries dans sa jeunesse, surtout vis-à-vis des grands-parents paternels d’Amerald et de son père également pour qu’il puisse le pardonner.

Actuellement, leur relation est inexistante, ils ont perdus contact avec le décès de mamie Huguette, à laquelle notre jeune protagoniste était très attaché. Daniel n’a même pas été foutu de présenter ses condoléances alors qu’il présentait sa copine du moment, enceinte, sur Facebook. Forcément, autant dire qu’Amerald a ‘moyen kiffé’ sur le coup. Amerald et Daniel ont huit ans d’écart. Pour la précision, Daniel est bien le seul qui pourrait mettre Amerald dans une colère noire avec sa simple présence. Un tabouret en métal balancé dans la tronche ne serait même pas étonnant, à ce stade, entre eux. Enfin, surtout venant d’Amerald, mieux vaut ne pas trop le cacher non plus. Ouai, impressionnant lorsqu’on le connait en dehors de ses relations fraternelles ratées.

Ce qui est drôle, c’est que notre brun frenchy a aussi huit ans d’écart avec son plus jeune frère, Richard. Avec lui, c’est un peu tendu. Ils n’ont pas beaucoup de points communs et on la vilaine tendance à se bouffer la tronche dès qu’ils en trouvent. En prime le mioche, il commence à entrer dans l’adolescence. Joie. Vous comprenez pourquoi Amerald se sent si bien, loin de chez lui ?

Plus jeune (enfant, adolescent), quelles étaient vos activités favorites ? Si vous avez une passion, quand l’avez-vous découverte et comment ?  Amerald adore écrire. Il a très tôt découvert cette passion, de concert avec la lecture, lorsqu’il était tout jeune. Il ne saurait pas dire comment ça lui est venu, pour lui ça parait instinctif, rien de plus. Très tôt, les adultes disaient de lui qu’il avait de la verve. Il parlait beaucoup et n’avait de cesse de manger des tonnes de pages frappées de mots.

En grandissant, les années collèges bien pourries l’ont poussé à s’isoler dans les livres pour éviter de se suicider. Il s’est renfermé sur lui-même à cette période, craignant le monde extérieur et ne trouvant refuge que dans les bouquins et l’écriture. Ils étaient ses amis, réellement.  Puis, par un heureux hasard de circonstances, Amerald s’est fait tirer de sous son bureau, avec ses grosses lunettes, son appareil dentaire de l’époque et ses pulls à col roulé immondes par un gosse de son âge. Lucas, c’est son nom, celui qui allait devenir son meilleur ami. Il l’a guérit du monde extérieur. Grâce à lui, Amerald a repris goût à la vie, même s’il n’a pas lâché la littérature pour autant. Il continue ses études là-dedans pour une bonne raison, d’ailleurs ; il voudrait devenir prof’ de français à l’étranger. Un beau rêve. Puis il est tombé amoureux de la langue anglaise, aussi.

Bref, ses passions prennent aussi racines à des endroits bien chelous.

Quels ont été vos premiers amours ? Y a-t-il eu des litiges avec vos tuteurs ou avec d'autres personnes à ce propos ? Et en ce moment, où en êtes-vous ? Elle s’appelait Arianne. Elle était belle, avait de beaux cheveux bruns bouclés et des yeux sombres de la même teinte. Amerald était bien avec elle, certes. Rencontrée par des amis communs, on aurait pu croire que les choses allaient bien tournées pour les deux zozios.

Et puis, bah, non, en fait.

Amerald avait certes beaucoup d’affection pour la demoiselle mais… il n’en était pas amoureux. Ne souhaitant pas jouer avec ses sentiments – elle était raide dingue de lui, la pauvre -, il a préféré tout arrêter. Et il n’a pas aimé la faire pleurer. Pas du tout.

L’ironie du sort ? Il en est tombé amoureux bien plus tard. Et ça ne s’est pas fait. Ils ont passés leur temps à se courir après au mauvais endroit au mauvais moment. Aujourd’hui, c’est toujours assez flou entre eux. Et Amerald n’aime pas ça. N’étant de base, pas à l’aise avec les relations intimes, on comprend encore un peu mieux pourquoi tout plaquer en France lui parut être bénéfique, sur le coup. Il n’a plus besoin ni envie de se prendre la tête avec ça.

Autrement, il est sentimentalement fêtard. Il a eu deux-trois copains/copines mais il profite surtout. Il est libéré, dira-t-on.

Où logez/vivez-vous en ce moment ? Pourquoi avoir choisi cet endroit ? Dans sa résidence universitaire. Il n’a pas vraiment choisit, en fait, c’était ce qui lui convenait le mieux pour son budget d’étudiant étranger avec une petite bourse maigrelette. L’endroit lui plaît, cela dit. Il aime bien, c’est jeune, actif et ça bouge. Que demander de mieux pour se fondre aisément dans la masse ?

Aviez-vous, ou avez-vous encore une personne que vous considérez comme un modèle à suivre ? Avant c’était Daniel. La bonne grosse blague Carambar/Kinder surprise. Aujourd’hui et bieeeeen, ce serait surement ses parents. Il les admire. Dix-sept ans de mariage et toujours unis comme au premier jour. C’est beau. C’est rare.

▌Il nous est à tous arrivé des évènements marquants. De grandes peurs, d’immenses surprises ou des joies qui font ce que nous sommes à présent. Quant à vous, quel genre d’évènement vous a vraiment marqué ? • Un jour, alors qu’il rendait visite à un ami rencontré par internet à l’étranger – ce dernier étant en échange avait invité Amerald à venir passer quelques jours en séjour chez l’habitant – il a découvert une nouvelle part de lui-même ! En effet, après avoir dégusté un cupcake à la rhubarbe – très bon, au passage – fait par les amis de son poto, il s’est foutu à … saigner du nez. Ce ne sont pas des conneries. Là, il a compris qu’il était tout simplement allergique à la rhubarbe. Bon, faut dire qu’il n’avait jamais été spécialement attiré par les produits à base de ce truc là – déjà rien que le nom ça sonne dangereux, vous trouvez pas ? – mais de là à penser qu’il y était intolérant… Bref. Petite panique de cinq minutes et gros fou rire derrière. On se fout encore allégrement de sa tronche à ce sujet encore maintenant.

• Plus jeune – il devait avoir treize ou quatorze ans -, Amerald a fait l’idiot et suivit ses potes dans la forêt près de chez lui pour Halloween. Épreuve de courage, qu’ils voulaient tous faire, et la flipette qu’était alors Ame’ a fini par céder, fermant la marche de ce joyeux convoi foutrement ridicule. Problème détecté lorsque les meneurs font brusquement volte-face et donc enjoigne naturellement les autres à faire de même et se barrer en courant car ils pensaient avoir vu quelque chose. Évidemment, il n’y avait rien. Et Amerald ? Par terre, il avait été piétiné par ses potes et laissé là, la tronche dans la boue, en train de flipper comme un imbécile. Jusqu’à ce qu’il entendu un ‘Bah, il est où Ame’ ?’ et qu’il chouine un plaintif ‘J’suis làààààààààà !’. Oui, vous ne rêvez pas, ils l’avaient oublié dans leur fuite. Pouce en l’air pour ce qui allait devenir plus tard un véritable running gag.

• Une autre fois, il se rendait à Lille avec Jason, un autre ami rpgiste rencontré par les forums dans le but de se réunir avec d’autres gens du même délire qu’eux deux. Ils passèrent la nuit dans une auberge de jeunesse un peu pourrie, tant et si bien qu’au final, Amerald pensait s’être intoxiqué à l’eau parce qu’un petit autocollant au-dessus du lavabo de leur chambre était pas super clair et qu’il balisa une partie de la nuit. Au final, quand ils purent enfin fermer l’œil, l’alarme incendie se déclencha. Bref, c’était la nuit de tous les coups de p*tes du karma, sans doute.

• Avec Jason, toujours. Le jeune homme était venu passer une semaine de vacances dans le Sud avec Amerald et sa famille. Programme ? Noyade dans la piscine, photos en cosplay de leurs propres personnages de forums, noyade dans la piscine, barbecue et… oh, ça alors, noyade dans la piscine !

• Amerald a toujours eut une bonne affinité avec les animaux. Un jour que ses parents l’emmenèrent chez son parrain vivant à la campagne, il avait douze ans et joua toute la journée avec le chien Staff de la fille dudit parrain. La bête était réputée très agitée et agressive mais le gosse ne s’est pas démonté et a réussi a bien jouer avec toute la journée. Bon, il s’est fait engueulé par son père pour avoir approché d’aussi prêt un tel animal sans autorisation mais au moins, il n’a pas vu sa journée passée et le chien était content. Amerald, un poil suicidaire ? Si peuuuuuu.

• Le meilleur pour la fin, toujours avec Jason. Il s’avérait en fait que ces deux glandus se connaissaient depuis plus longtemps qu’ils ne l’imaginaient. Ils s’étaient perdus de vue sous des pseudos différents sur leur premier forum ensemble et les retrouvailles furent… assez whatthefuckesques. Mais bon, ça reste drôle quand même les coups de pouces du karma comme ça. Comme quoi le web est tout petit.

et vous etes ?

Pseudo : STILL MINE
Age : 24 maggle
Comment vous êtes vous retrouvé sur DM ? JE SUIS SALLY & FRED/CARLA LES COCOS ♥
Personnage sur l'avatar : Vincent Phantomhive ▬ Black Butler
Un mot de la fin, une suggestion ? Love sur vos face. Promis, Amerald est le dernier fou que je vous ramène.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chillin (admin)


Merci Alec pour ce magnifique dessin *-*

▌Espèce :
Nixe — Transformation en ondin — Charme par la voix (non maîtrisé) — Sensible aux chocs thermiques — Déshydratation rapide — Régénération aquatique.

▌Messages : 619
▌Double(s) Compte(s) : A venir :booty:

MessageSujet: Re: "Tout le monde danse!" ♪ {Amerald's over   Mar 25 Aoû - 19:27
Aucun souci sweetheart ♥ On te garde ta fiche bien au chaud !
(Et omfg la bague Advent Children. J'avais la même.)


DON'T LET THE WATER DRAG YOU DOWN
©️ okinnel


incredible:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1279-qu-est-ce-qui-est-venu-en-premier-le-pepin-ou-la-pomme-valentin http://detroit-monsters.forumactif.fr/t119-les-aventures-d-une-pomme-valentin
 
"Tout le monde danse!" ♪ {Amerald's over
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout le monde connait ...
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Archives-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg