Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
Shadows
avatar
What's goin' on
▌Espèce : Humain originaire de Roumanie et malentendant.
Il est gaucher, a super peur de tout ce qui est surnaturel (monstre, fantôme, esprit et compagnie, bonjour -_-)
Il a pas l'air très sympa comme ça (c'est parce qu'il sourit pas souvent, ça, asocial xD) mais il est gentil.

▌Messages : 44
▌Localisation : Quelque part à Détroit
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Shadows   Dim 16 Aoû - 19:52
shadows


Ft. Ash

Sept heure du matin. Tu te lèves, aujourd'hui tu bosses. T'as de la chance parce qu'en ce moment c'est plutôt calme au labo où tu travailles. Et puis, c'est pas comme si habituellement tu croulais sous le travail. Tu pousses les couvertures et sors du lit. Tu va vers la salle de bain et tu prends une douche rapidement. Tu reviens dans la chambre, fais le lit, prends ta sacoche et va dans la pièce à vivre. Tu prends un café pour te réveiller et te voilà parti pour le travail.
Après une demi heure dans les transports en commun t'arrive dans le labo qui t'est assigné. Tu travailles avec une personne, un homme plus vieux que toi que tu trouves plutôt sympa. Tu lui parles pas beaucoup, tu préfères te concentrer sur tes analyses et tes chromatographies. A l'heure de la pause du midi tu te rends compte que t'as oublié ton appareil auditif, t'as pas remarqué avant parce que tu étais trop concentré. Ça t'énerves, tu t'es toujours pas habitué à  mettre ta prothèse. Tu l'oublies au moins une fois par mois, ça fait trop peu de temps que t'en as un. T'as pas le temps de retourner chez toi pour allez chercher ton appareil, tant pis, tu passeras le reste de la journée sans.

Il est dix-sept heure, tu fais le chemin de la gare jusqu'à chez toi à pieds. T'es parti du boulot un peu plus tôt que d'habitude, t'avais fini ce que t'avais à faire. T'as pas grand chose à faire une fois que t'es dans ton petit appart'. Tu fais juste ta vaisselle de la veille puis tu bois un coca. Tu retrouves ton appareil auditif à sa place, sur le meuble de la petite salle de bain à côté de ta chambre. Tu le mets mais ça te sert pas à grand chose, tu es seul.
Tu décides de sortir faire un tour dans le quartier. Même si c'est pas très sûr, ça te permets de te changer les idées. Tu devrais recontacter tes parents et tes frères et sœur mais t'as jamais osé, ça fait presque quinze ans que tu ne les as pas vu. Tu regrettes, même si tu t'entendais pas toujours bien avec eux tu devrais prendre de leurs nouvelles, leur dire que toi, tu vas bien. Tu devrais mais tu l'as toujours pas fait.  
T'arrives dans le coin des maisons et des immeubles délabrés, abandonnés. T'aimes pas trop ce coin là, normalement tu n'y vas même pas mais là t'as pas vraiment fait attention, t'étais trop perdu dans tes pensées. Tu t'apprêtes à faire demi tour quand t'entends un cri strident venant d'une de ces maisons. Tu tournes la tête vers l'origine du bruit et tu vois qu'il vient d'une grande maison à deux étages, les murs à l'origine blancs sont maintenant d'un gris sombre et le toit est abîmé. Tu te dis qu'il y a une personne assez stupide pour rentrer dans un bâtiment comme celui-ci, le pire, c'est que t'es certain que la maison est hantée. Tu veux pas rentrer là dedans mais il y a peut-être quelqu'un qui a besoin d'aide.

T'es finalement rentré dans la maison hantée, il fait sombre car les fenêtres sont recouvertes de poussières et de crasse. T'aimes pas ça, ne pas voir où tu vas. Tu peux tombé sur n'importe quoi, et s'il y avait des fantômes et des vampires dans cette maison, et si c'était un piège ? T'as peur, tu détestes tous ces trucs là.
Tu t'approches des escaliers, t'entends quelqu'un pester, tu vas plus près encore des escaliers et tu arrives à distinguer une personne à terre, c'est une femme, elle a un pied coincé dans la troisième marche. Ça a dû casser quand elle a voulu monter. Tu tends là main pour l'aider.

(c)neo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t550-ghost-lights
avatar
What's goin' on

▌Espèce : Humain spécialisée dans le cassage d'oreilles et la recherche de monstres auxquels elle ne veut pas vraiment croire.
▌Messages : 72
▌Age : 28
▌Double(s) Compte(s) : Lorccàn F. O'Leary

MessageSujet: Re: Shadows   Mer 2 Sep - 0:45
hrp:
 
C'est du vent, des mots, une voile sur un bâteau.
Un jour aussi banal que les autres. Si ses parents subvenaient en partie à ses besoins, elle rêvait de son indépendance. Elle était loin d’y parvenir. Demander un pécule à ses parents tous les mois, à vingt-six ans, ça commençait à lui courir sur le haricot. Mais elle avait décidé de se reprendre en main en vivant dans cet immeuble. Les appartements lui appartenaient, elle n’avait que quelques charges minimes à payer, les courses et les factures. Mais elle avait un bon salaire, son boulot au service du courrier du journal local lui apportait un revenu plus que suffisant.

Le seul problème ? Ses hobbies. Et son hyperactivité.

Elle était toujours en train d’acheter plus pour avoir plus. Plus de manga, de comics, de jeux vidéo, de coffrets DVD. Plus de goodies, de poster. Mais, et surtout, plus de matériel pour ses « chasses ». Rappelons, au passage, qu’elle ne croit pas vraiment aux monstres. Qu’elle est seulement emballée par l’idée de travailler comme Dean Winchester, d’avoir les mêmes occupations.

Ce jour-là, la matinée avait été plus que satisfaisante. Arrivée à l’heure, sans s’être changée dix fois – elle portait un jean slim noir agrémenté de bottine à talonnette en daim marron, un t-shirt gris à l’effigie discrète de sa série préférée, une amulette autour du coup et une multitude de bracelet permettant, normalement, de la protéger des esprits. Elle avait même commandé, sur internet, un dispositif très simple de bijou dans lequel elle pouvait ranger quelque chose et qui s’ouvrait d’une simple pression. Le contenu ? Du sel. Elle avait rajouté une veste en jean dans les mêmes teintes que son pantalon pour affronter le vent matinal et s’était parée de son sac à main.

On dit souvent que les sacs à main de femme sont un véritable fouillis. Le sien n’échappe pas à la règle. Mais au lieu de trouver une trousse de maquillage quelconque, une brosse et quelques parfums, le sac était composé d’arme contre les esprits maléfiques. Une gourde d’eau bénite, un tube de sel d’un kilogramme, un carnet dans lequel sont inscrite les incantations pour se débarrasser ses esprits. Et ceci n’est qu’un échantillon du contenu de son sac. Alors on retrouve aussi des choses plus normales telles qu’un carnet, un agenda et une trousse de stylos loufoques et une trousse à pharmacie à moitié vidée.

Autant vous dire que son sac pèse une tonne et demie. Mais elle le porte sans vraiment d’effort, son corps s’est musclé avec les sports qu’elle a enchaîné depuis son enfance. Mais elle fait quand même attention à ne pas se démettre l’épaule en faisant de faux mouvement.

Enfin, passons. La journée fut belle pour la rouquine. Les gens étaient agréables – à défaut d’être amicaux – et elle a pu discuter quelques minutes avec un grand reporter dans un ascenseur. Peut-être même que l’homme l’a appréciée. Elle a vu Angie au détour d’un couloir et elle a même pu prendre une photo avec quelqu’un qu’elle appréciait. La belle vie quoi !

Pour continuer sur cette lancée, elle a décidé d’enquêter. Ca fait plusieurs jours qu’elle rassemble des informations sur une maison délabrée dans les bas quartiers. Il y aurait d’étrange rumeur concernant un fantôme dans cette bicoque. Alors, elle veut aller vérifier par elle-même. Après le travail, elle grimpe dans une toute petite voiture – une vieille mini Cooper rouge – et fonce à l’adresse en question. Elle se gare sur le trottoir d’en face et sort quelques instants pour s’arrêter à la supérette et prendre de quoi grignoter. Elle allume ensuite son appareil photo et l’enclenche en mode caméra infrarouge, le posant correctement sur le tableau de bord. Elle est fin prête.

Et trois heures passe. Elle a mis de la musique en fond sonore, le dernier album de Taylor Swift. Ça donne la pêche. Elle chantonne mais commence à en avoir marre. La nuit est tombée depuis un moment maintenant. Alors elle sort, prend son sac, son appareil et se dirige vers la bâtisse.

Elle grimpe les trois marches du perron et s’arrête sous le porche quelques secondes. Elle observe autour d’elle et soupire. Elle n’est pas rassurée mais elle à l’amulette de Dean sur elle, tout ira bien. Elle pousse la porte, force un peu pour ouvrir, en vain. Alors elle sort une carte bancaire de son sac et la passe entre la porte et le mur. Un coup sec suffit à ouvrir et elle s’engouffre dans la pénombre. Le plancher craque. Deux pièces de chaque côté d’un grand escalier. Elle commence par fouiller en bas, silencieusement. Elle sort sont récepteur d’ondes et essaie de capter une présence. Mais rien. Elle change de pièce pour en venir au même résultat. Alors, elle décide de monter à l’étage.

Mais elle n’arrivera jamais en haut.

En effet, alors qu’elle entamait l’ascension, son pied se posa sur une marche rongée par les termites. Sa jambe passa purement et simplement au travers du plancher et elle se retrouva à terre, bloquée.

Et en hurlant.

A peine avait-elle commencé sa chute que sa voix s’était élevée et elle avait hurlé tous ses poumons sous la frayeur. Elle tremblait et paniquait. Incapable de savoir quoi faire, elle essayait de se débattre seule sans succès.

Jusqu’à ce qu’une main apparaisse dans son champ de vision. Une main inconnue et un visage qu’elle n’avait jamais vu. Trop heureuse de voir quelqu’un, elle n’imagina pas un instant qu’il pouvait être un fantôme ou une créature. Après tout, ça n’existe pas vraiment, n’est-ce pas ? Elle se saisit de sa main, à moitié en pleurs.

— M-merci ! Je suis désolée je suis coincée… Je ne peux pas me relever seule…

Elle essaya pourtant, prenant appui sur la main du brun, elle tenta de se redresser. Mais plus elle bougeait, plus le parquet se fissurait. Elle ne voulait surtout pas finir à la cave ce soir.

Pitié, faite qu’elle ne finisse pas à la cave.

— Aidez-moi, s’il vous plaît… Je pense qu’on peut y arriver si vous me tirer sans que je bouge du sol… Vous pensez que c’est faisable ?

L’habitude et la panique la font parler très vite, sans réellement qu’elle s’en rende compte. Elle veut juste partir d’ici.
Fiche codée par Kendall, copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t381-if-you-believe-that-dreams-come-true-there-s-one-that-s-waiting-there-for-you-ash
avatar
What's goin' on
▌Espèce : Humain originaire de Roumanie et malentendant.
Il est gaucher, a super peur de tout ce qui est surnaturel (monstre, fantôme, esprit et compagnie, bonjour -_-)
Il a pas l'air très sympa comme ça (c'est parce qu'il sourit pas souvent, ça, asocial xD) mais il est gentil.

▌Messages : 44
▌Localisation : Quelque part à Détroit
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: Shadows   Sam 19 Sep - 18:10
shadows


Ft. Ash


Elle pleure lorsqu'elle saisit ta main. Tu sais pas quoi faire quand c'est comme ça, t'as jamais étais très doué avec les autres personnes. Il faut dire que tu ne te mêles pas souvent aux autres, tu es trop méfiant. Tu as peur qu'on te mettes de nouveau à l'écart comme lorsque tu étais plus jeune.

"M-merci ! Je suis désolée je suis coincée… Je ne peux pas me relever seule..."

Tu n'as toujours pas ouvert la bouche, tu regardes juste la jeune fille face à toi. Elle a l'air paniqué, elle n'arrête pas de se débattre et tu aurais envie de lui dire de se calmer, que ça ne sers à rien mais déjà elle recommence à parler:

"Aidez-moi, s’il vous plaît… Je pense qu’on peut y arriver si vous me tirer sans que je bouge du sol… Vous pensez que c’est faisable ?"

Elle parle beaucoup trop vite si tu n'avais pas mis tes aides auditifs tu aurais eu du mal à la comprendre. Mais heureusement, tu as pensé à tes prothèses. Tu restes quelque secondes à regarder le trou dans lequel le pied de la jeune fille est coincé. Tu essayes de savoir si ça pourrait casser plus que ça, où lui faire mal si tu la tires vers le haut mais t'as pas l'impression que ça fera beaucoup dégâts. Tu prends appuie sur tes jambes, améliore ta prise sur sa main et commence à tirer doucement, il ne s'agit pas de lui faire mal. Au début, tu n'as pas l'impression que son pied arrive à se décoincer, ça ne bouge presque pas de ce côté là, en revanche, tu vois bien la panique dans les yeux de la petite, les larmes coulent toujours sur ses joues.
Tu voudrais qu'elle se calme, qu'elle est moins peur donc tu ouvres la bouche et dit d'une voix qui se veut rassurante :

"Calme toi, je vais te faire sortir de là."

Tu continues à tirer, au bout d'un moment la planche de l'escalier craque et son pied se libère. Sauf que comme tu tirais encore sur son bras pour la libérer, tu pars en arrière et atterris sur le dos l'attirant dans ta chute. Tu prends quelque temps pour reprendre ton souffle et tu l'aides à se relever.

En y repensant, ce genre de chute est tellement cliché. En arrivant tu n'as pas vraiment eu le temps de voir ce qu'il y avait dans cette maison décrépie, et t'as bien fait parce que tout est sombre ou presque à cause de la poussière sur les fenêtres. Tu n'aimes pas du tout ce genre d'endroit et maintenant que tu n'es plus booster par l'adrénaline, la peur à le temps de te submerger. Tu sursautes au moindre craquement, persuadé que c'est hanté.

Tu te tournes vers la petite et dit :

"On sort d'ici ? J'aime pas ce genre d'endroit." 
(c)neo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t550-ghost-lights
avatar
What's goin' on

▌Espèce : Humain spécialisée dans le cassage d'oreilles et la recherche de monstres auxquels elle ne veut pas vraiment croire.
▌Messages : 72
▌Age : 28
▌Double(s) Compte(s) : Lorccàn F. O'Leary

MessageSujet: Re: Shadows   Lun 12 Oct - 22:50
hrp:
 
C'est du vent, des mots, une voile sur un bâteau.
La rouquine était loin d’être rassurée. L’homme n’avait pas l’air particulièrement méchant. Il était très silencieux par contre, elle ne savait pas pourquoi mais il n’avait pas prononcé un mot depuis qu’il était apparu dans son champ de vision. C’était, d’ailleurs, tout de suite moins rassurant. Mais il l’aidait gentiment et elle était bien trop paniquée pour admettre qu’il puisse être dangereux.

Il fallait qu’elle arrête de gigoter dans tous les sens si elle voulait parvenir à se défaire de cette emprise. Mais elle était incapable de se calmer. Pourtant, lorsqu’il prit sa main un peu plus fermement, elle sentit qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle sentit qu’il allait réellement l’aider et elle se força à calmer la crise de panique qui s’insufflait peu à peu dans ses veines.


Occupée à respire, je laissais l’inconnu manœuvrer. De toute façon, il n’y avait que lui qui pouvait me sortir de mon pétrin. Quelle idée j’avais eu d’entrer sans faire attention aux planches ! En même temps, ça arrivait même à Sam et Dean de passer au travers d’un sol ou d’un mur à cause de sa vétusté. Pourtant je ne suis pas si lourde que ça. Peut-être était-ce le sol qui était vraiment en mauvais état ?

Au bout de quelques minutes, le cœur un peu apaisé, je sentis la délivrance sous la forme d’un courant d’air frais et d’un petit vol plané. Décidemment, c’était la semaine ou je prenais les hommes pour des matelas. Je me redressais en voyant que je m’étais écroulé sur le pauvre homme et, d’un revers de main, je chassais les larmes sous mes yeux. J’étais une pathétique chasseuse. Il fallait rattraper ça. De quoi j’aurais l’air si je fondais en larme devant un ennemi ?

— Merci.

Puis, l’inconnu parla. C’était la seconde fois mais, elle n’avait pas réellement fait attention la première fois. La voix était éraillée, comme s’il ne l’utilisait pas beaucoup. Elle trouva ça beau. Elle lui offrit un petit sourire et prend sa main pour se redresser. C’est à cet instant qu’elle découvre d’où l’air frais venait. Elle grimace alors qu’elle n’est plus à la même hauteur : sa chaussure est tombée au sous-sol.

— Je suis désolée… Je crois que j’ai perdu ma chaussure.

Elle se frotte la nuque et fouille dans son sac à main pour récupérer une lampe de poche. Elle approche prudemment du trou et pointe la lampe à l’intérieur. La bottine est bien là, au milieu des débris et de la poussière. Elle leva un regard empli de pitié vers l’inconnu et se mordit la lèvre.

— Je peux… Abuser ? Je veux juste la récupérer ! Elle m’a coutée les yeux de la tête.

Et puis, elle y tenait. Elle adorait marcher avec.

Je savais que c’était beaucoup demander à un inconnu qui venait de vous sauver la vie mais, je le voyais un peu comme l’homme fort, le messie, le sauveur. Passer deux petites minutes à la cave n’allait pas les tuer, n’est-ce pas ?
Fiche codée par Kendall, copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t381-if-you-believe-that-dreams-come-true-there-s-one-that-s-waiting-there-for-you-ash
avatar
What's goin' on
▌Espèce : Humain originaire de Roumanie et malentendant.
Il est gaucher, a super peur de tout ce qui est surnaturel (monstre, fantôme, esprit et compagnie, bonjour -_-)
Il a pas l'air très sympa comme ça (c'est parce qu'il sourit pas souvent, ça, asocial xD) mais il est gentil.

▌Messages : 44
▌Localisation : Quelque part à Détroit
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: Shadows   Mer 21 Oct - 16:39
shadows


Ft. Ash


Elle t'aide à te relever et déjà elle recommence à parler, t'as l'impression qu'elle fait que ça, parler. Après tu peux pas juger maintenant, tu la connais pas encore. Mais il n'empêche qu'elle parle beaucoup, plus que toi en tout cas. En même temps c'est pas très dur de parler plus que toi, tu ne dois dire que deux phrases par jour grand maximum et encore, il faut que tu sois de bonne humeur. Tu devrais peut-être être plus sociable mais on t'a jamais appris à l'être. T'es vraiment nul avec les autres.

Tu regardes toujours autour de toi essayant de savoir par où les emmerdes vont débarquer. C'est un peu -beaucoup- trop sombre ici, ça t'aide pas vu que t'as l'habitude de te servir de ta vue beaucoup plus que de tes autres sens à cause de ta presque surdité. T'as besoin de voir parce que sinon tu peux pas comprendre ce que les autres te disent. Même si là, t'as tes prothèses et t'entends presque comme quelqu'un de normal, il n'en reste pas moins que t'as peur du noir.

"Je suis désolée… Je crois que j’ai perdu ma chaussure. Je peux… Abuser ? Je veux juste la récupérer ! Elle m’a coutée les yeux de la tête."

Mais, le problème, c'est que pour récupérer sa chaussure, il faut aller à la cave et dans la cave il peut y avoir des araignées. Ou pire des vampires cachés dans leur cercueil n'attendant qu'une chose, que tu passes devant eux pour te sucer le sang jusqu'à ce que mort s'en suive. Et puis il fait sombre et ça prend plus de temps de sortir d'une cave. Et si la porte se referme à cause d'un esprit et que vous restez enfermé à tout jamais. Tu veux pas aller dans cette cave. Pas du tout, même si elle a allumé sa lampe torche.
Mais tu peux pas abandonner la petite, si jamais il lui arrivait un truc, tu t'en voudrais toute ta vie. Comment tu vas survivre, là en bas dans cette saleté de cave ? Tu peux pas y aller sans sentir cette boule se former dans ta gorge ou la peur panique grandir en toi. Toute ta vie, t'as toujours essayé d'éviter le moindre lieu trop sombre, les cimetières et tous ces endroits (potentiellement) hantés. Mais là c'est différent, faut que tu l'aides même si t'en as pas du tout envie.

Tu prends une grande inspiration et tente d'éviter de scruter le moindre recoin de peur que quelque chose d’inattendu surgisse. Tu décides plutôt de détailler la demoiselle pour te concentrer sur autre chose. Et tu te concentres sur ta respiration aussi, tu veux pas lui montrer que t'as peur juste parce qu'il fait trop sombre.
Une fois que tu t'es assez calmé tu ouvres la bouche et lui répond de ta voix toujours aussi rauque et éraillée :

"Je viens avec toi mais on fait vite et après on sort direct. Je voudrais pas qu'on tombe nez à nez avec un cadavre."

Tu ajoutes rien, t'es juste en train d'espérer qu'elle change d'avis et décide d'abandonner sa chaussure.  
(c)neo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t550-ghost-lights
avatar
What's goin' on

▌Espèce : Humain spécialisée dans le cassage d'oreilles et la recherche de monstres auxquels elle ne veut pas vraiment croire.
▌Messages : 72
▌Age : 28
▌Double(s) Compte(s) : Lorccàn F. O'Leary

MessageSujet: Re: Shadows   Dim 8 Nov - 17:03
C'est du vent, des mots, une voile sur un bâteau.
Si elle avait été effrayée, Ash s’était calmée. Elle avait pris sur elle et inspirer longuement. Et puis, elle n’était plus seule maintenant. Il y avait quelqu’un avec elle. C’était un sombre inconnu mais elle se sentait rassurée avec lui. Pourtant, il aurait pu être le fantôme de la maison, le vampire ou tout autre monstre vivant dans cette vieille bicoque délabrée. Mais qu’importait, elle n’était pas seule et c’était tout ce qu’elle voyait. Le plus important à ses yeux.

Malheureusement, la cave était un endroit qui m’effrayait depuis que j’étais toute petite. J’avais retrouvé un chiot mort dans la cave de la maison familiale, ça m’avais profondément choquée à l’époque et je n’avais jamais voulu remettre les pieds dans cet endroit. De plus, notre cavé était de celles qui sont construites dans un sous-sol un peu délabré. C’était sale, sombre et effrayant.

Elle avait compris qu’il ne comprenait pas tout ce qu’elle disait. Quand elle était tombée sur lui, la lampe de poche avait éclairé son visage et elle avait pu apercevoir un appareil à son oreille. Il aurait simplement pu s’agir d’un écouteur mais elle prit note quelque part dans sa tête et souris. Sa main vient doucement prendre celle du brun et elle enlaça ses doigts aux siens. Pour leur donner du courage. Personne n’aimait les caves.


Je poussai la porte et cherchai quelque chose pour la tenir. Finalement, je posai mon sac devant avant de me baisser pour en sortir un révolver, que je mis dans ma ceinture, et un pot de sel que je tendis à mon sauveur.

— Tiens, si jamais on croise un fantôme.

Elle avait parlé plus doucement, essayer d’articuler un peu mieux aussi. Elle n’était pas rassurante mais préférait prévenir que guérir. Elle reprit sa lampe dans une main et la main de Vlad dans l’autre. Une dizaine de marche séparaient le rez-de-chaussée du sous-sol. Avec sa lampe torche, elle fit le tour de la pièce rapidement, observant quelques choses d’étrange.

Rien. Je soupirai, soulagée. Cherchant le trou au plafond, je descendis au sol pour trouver ma bottine. Je lâchai la main de Vlad et me précipitai vers la chaussure pour l’enfiler de nouveau.

— Parfait ! On peut partir mainten-…

Et tout aurait pu bien se passer si le toit ne décida pas de s’effondrer à ce moment-là. Elle se recroquevilla sur elle-même et roula rapidement sous une table, se protégeant ainsi des planches de bois qui tombaient. Une fois que le fracas se calma, elle essaya de quitter sa cachette mais les morceaux de bois empêchaient toute sortie.


— Monsieur ? Tout va bien ?
Fiche codée par Kendall, copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t381-if-you-believe-that-dreams-come-true-there-s-one-that-s-waiting-there-for-you-ash
avatar
What's goin' on
▌Espèce : Humain originaire de Roumanie et malentendant.
Il est gaucher, a super peur de tout ce qui est surnaturel (monstre, fantôme, esprit et compagnie, bonjour -_-)
Il a pas l'air très sympa comme ça (c'est parce qu'il sourit pas souvent, ça, asocial xD) mais il est gentil.

▌Messages : 44
▌Localisation : Quelque part à Détroit
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: Shadows   Lun 21 Déc - 13:28
shadows


Ft. Ash


T'as décidé de la suivre dans la cave, même si dès le début tu doutais que ce soit une bonne idée. C'est vrai, les monstres se cachent souvent dans les caves, pas grand monde ne vient dans ces endroits sombres, ils sont tranquilles. C'est pour ça que t'aimes pas du tout ce genre d'endroit parce qu'en plus de faire trop sombre (plutôt noir même) il fait froid et souvent on peut entendre le vent souffler et ça fait un bruit plus que flippant.
Là, t'es trop gentil parce que même si les gens ont l'impression que t'es froid et qu'il faut rien te demander, c'est plutôt tout le contraire. Tu sais pas pourquoi mais ça te gènes pas particulièrement d'aider les autres, faut juste pas te prendre pour un abruti. Mais, là t'es vraiment trop gentil, tu as accepter d'aller dans une cave pour récupérer une chaussure. En même temps tu te dis qu'il pourrait arriver n'importe quoi à la petite si t'étais pas là et puis t'as pas vraiment envie qu'elle reste coincée dans une maison hantée. Donc tu l'accompagnera jusqu'à ce qu'elle soit sortie d'ici, même si ça te réjouis pas de te balader dans une cave en pleine nuit.

Vous étiez devant la porte qui menait à la cave et déjà rien que d'être là tu sentais là panique monter en toi, t'avais encore réussi à te persuader qu'il y avait minimum trois vampires, deux fantômes et quatre esprits maléfiques dans cette cave. Selon toi c'était totalement possible même si t'en avait jamais vu et que tu voulais pas y croire. Mais t'avais peur, et la peur peut faire croire ce qu'elle veut.
La petite avait pris ta main dans la sienne, tu sais pas vraiment pourquoi, certainement pour se rassurer. Mais ça te gène pas, ça te rassure un peu toi aussi, ça te prouve que t'es pas seul. La petite ouvre la porte et pose son sac devant pour la garder ouverte. Elle sort un revolver, tu t'attendais pas du tout à ce qu'elle en ait un mais au moins vous auriez un moyen de défense et elle te tend un pot, certainement de sel au vu de ce qu'elle ajoute.

Elle a réussi à repérer sa chaussure et en une seconde, elle a lâché ta main et est partie la chercher. T'as l'impression qu'elle marche sur pile électrique tellement elle arrête pas de bouger tout le temps et encore là t'as l'impression qu'elle s'est calmée. Tu la vois prendre sa chaussure et l'enfiler avant de dire :

"Parfait ! On peut partir mainten-… "

En fait c'est arrivé très vite, le plafond t'es presque tombé dessus. Et toi, t'as à peine eu le temps de te mettre en boule dans un coin que plusieurs débris de bois te tombait dessus. Ça doit être les termites, ça ne peut être qu'elles parce que c'était pas vraiment de gros morceau de bois qui te tombait dessus mais il n'empêche que ça faisait mal. T'attendis le temps que le bois arrête de te tomber dessus avant de te redresser. Vous aviez de la chance parce que même si tout était enseveli, y avait quand même moyen de sortir d'ici. Le seul problème c'est que tu voyais pas la petite. T'as commencé à penser qu'elle s'était faite écraser par une grosse poutre (même si t'en voyais pas une seule) lorsque t'entendis :

"Monsieur ? Tout va bien ? "

Ça te soulage, tu voulais vraiment pas qu'il lui arrive un truc. Du coup tu réponds, un peu à cours de souffle à cause de la peur :

"Oui, ça va et toi ? Rien de casser ?"

Tu te relèves totalement et scrute la cave pour essayer de repérer la petite. Tu veux encore plus partir maintenant.

Hrp : Vraiment désolée pour le délai mais le bac blanc ça prend du temps. J'espère que ça te va. I'm back in town ! xD 
(c)neo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t550-ghost-lights
avatar
What's goin' on

▌Espèce : Humain spécialisée dans le cassage d'oreilles et la recherche de monstres auxquels elle ne veut pas vraiment croire.
▌Messages : 72
▌Age : 28
▌Double(s) Compte(s) : Lorccàn F. O'Leary

MessageSujet: Re: Shadows   Sam 23 Avr - 21:03
I'm on the floor, floor, I love to danse, danse.
Zut alors.
Ce fut la première pensée qui me vint à l’esprit. Oh, je n’avais rien de cassé, j’étais même plutôt en grande forme au fond. Donc ça ne changeait rien. Et ma lampe torche éclairait toujours la cave. J’avais bien fais d’investir dans un outil de qualité, on avait l’impression d’être en plein jour avec elle – enfin façon de parler.
Je ne savais pas trop comment j’allais sortir d’ici mais je recommençais à sentir la panique m’envahir… Et si c’était un fantôme qui avait décider qu’on ne sortirait jamais d’ici ? Ou pire, un criminel ? Je m’ébrouai pour tenter de me calmer, tout irait bien.

— Je… Vous pouvez m’aider à chercher une sortie ? J’ai l’impression que j’peux pas revenir vers vous.

Un rire jaune suivi sa phrase. Elle était bloquée sous la table. C’était très con comme situation mais elle pourrait se vanter d’être passée sous le bureau. Comment ça, ce n’était pas quelque chose dont on se vantait ? Ca dépend pour qui. Enfin, elle essaya de donner des coups de pieds dans les plaques de bois mais rien ne bougeait.

— Est-ce qu’elle est coincée par quelque chose ? Vous pouvez voir ?

Elle ne pouvait même pas se servir de son sac, elle l’avait laissé en haut des escaliers. Elle avait bien une matraque rétractable mais elle n’était pas sûre que ça ait pu lui servir à quoi que ce soit.

J’essayais toutes les entrées que je voyais lorsqu’une fini par être plus accessible que les autres. J’arrivais à la pousser et, je supposais que c’était l’aide de mon sauveur, je réussis à m’en sortir. Je retombais au sol dans un rire nerveux.

— Bon et si on sortait de là pour de bon… ? Un Burger ça vous dis ?

Elle pouvait bien le remercier d’une façon ou d’une autre. Elle lui offrit un sourire doux, elle était dans un état lamentable mais elle était vivante.


NdlA : Désolée pour le temps et la longueur. C'est court mais j'espère que ça ira ;w;
Fiche codée par Kendall, copie prohibée.


Vu par Alex ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t381-if-you-believe-that-dreams-come-true-there-s-one-that-s-waiting-there-for-you-ash
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shadows   
Revenir en haut Aller en bas
 
Shadows
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eyleen ceallacháin ; half in the shadows, half burned in flames
» Hep hep hep
» Night Shadow
» I want to be normal
» DEMANDE DE PARTENARIAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Bas quartier :: Squats & Appartements-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg