Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
Double dose sans glace
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Double dose sans glace   Mer 18 Nov - 16:03
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
Le match venait de se finir à l'écran, d'habitude Tohrment le regarde depuis son salon mais dès fois il aime bien aller dans un bar rempli de testosterone pour sentir la ferveur des fans et boire jusqu'à s'en remplir la panse... puis chez lui il n'avait pas assez de distraction pour occuper son cerveau et malgré le match son esprit avait tendance à vagabonder en direction d'un certain professeur des écoles qu'il avait rencontré plus tôt dans la semaine. Il était certain que ce type n'était pas humain, Il connaissait assez de monstre pour savoir la vérité, mais il n'arrivait pas à le mettre dans la catégorie "monstre" ! Il était trop pur, trop doux, trop gentil et trop beau... Tohr n'avait jamais eu de relations avec des personnes non-humaines, pas qu'il ne veuille pas c'était juste que ça ne c'était pas présenté où alors qu'à ce moment là il n'était pas au courant. Il pensa à sa jolie rouquine, il ne l'avait pas touché mais il sentait bien qu'entre eux il y avait quelque chose... dommage qu'elle ait quinze ans de moins que lui...

Il n'avait jamais été marié, mais y avait déjà pensé, il voulait des enfants et n'en avait jamais eut, il aimait autant les mâles que les femelles, et ces derniers mois il n'avait eu pour seul partenaire que sa Veuve Poignet... c'était déprimant ! Le boulot lui prenait trop de son temps, c'était peut-être aussi pour ça que ce soir il avait décidé de voir le match dehors plutôt que seul chez lui. Ici il y avait des gens, des rencontres à faire, et comme on dit... et plus si affinité. Il n'est pas contre les coups d'un soir, mais ce n'est pas un connard à en abuser ou à jeter la personne après il reste juste assez gentleman pour laisser son ou sa partenaire décider de ce qu'il ou elle désire de lui. Enfin pour un match de baseball dans un bar où ses bottes collent au sol, il n'y avait pas trop de probabilité pour qu'il rencontre une femme et peut-être encore moins un homme ouvert d'esprit avec les mêmes désires que lui. Puis merde il était venu là pour le match, pas pour autre chose...

Voilà pourquoi il était encore assit et venait de se commander un lagavulin double dose sans glace alors que le bar c'était légèrement vidé à la fin du match les écrans passant maintenant des clips de musiques qu'il n'écoutait pas en général. En tant que pur Scotti le whisky coule dans ses veines depuis sa naissance et il le buvait comme un vrai de vrai... puis toujours le meilleur sinon ça serait un comble pour un écossais de sa trempe ! Il parla un peu avec le barman qui pour une fois s'y connaissait en alcool, c'était pas un petit jeune venu se la péter, offrir des verres aux filles pour se les taper dans les toilettes. La nouvelle génération le désespère, ce manque de manière, de classe et de savoir vivre. Oui lui aussi avait été jeune et oui il lui était arrivé encore ces dernières années de donner un orgasme à une femme dans une ruelle sombre... mais c'était fait de façon différente, lors d'un... ok en fait du sexe reste du sexe peu importe la façon au final le résultat est le même... pas mieux qu'un autre pas vrai ? Il leva son verre et fit glisser le liquide dans sa gorge qui lui provoqua une sensation bien trop connu d'une brûlure réchauffant son estomac.

- Un autre..., demanda t-il en reposant le verre sur le bar.

Le barman approcha la bouteille et lui resservit la même chose, il n'était pas du genre à se saouler la gueule en public, et il lui en fallait bien plus pour tomber dans les affres de l'alcool... pas comme ce blondinet qui venait de rentrer, rien qu'à ses yeux vitreux il était clair qu'il n'en était pas à son premier bar. Il était du genre coqueluche des filles à la fac celui-là, avec sa gueule d'ange il était trop lisse pour attirer pourtant il avait un petit quelque chose qui intrigue. Ce n'était pas son sourire suffisant qui au contraire démangeait la paume de Tohr mais cette cicatrice qui traversait son visage. Et cet idiot devait sûrement en jouer pour attirer un peu plus à lui des demoiselles... mais avec les grammes d'alcool qu'il devait avoir dans le sang c'était pas ce soir qu'il rentrerait avec quelqu'un. Ca fit sourire Tohr, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Il le vit s'asseoir à ses côtés et quand il remarqua qu'il était fixé il se tourna sur son tabouret pour faire de même. Il était bien du genre à rendre coup pour coup, il n'y avait que... l'autre irréel là... qu'il n'arrivait pas à regarder aussi franchement.

- C'est malpoli de fixer les gens, tes parents t'ont pas apprit ça gamin ?

C'était peut-être pas la meilleure idée qui soit de papoter avec un jeune bourré surtout pour le taquiner, mais c'était un palliatif bien plus sympa que de se plonger dans les verres de 'sky pour oublier l'image qui flottait devant ses yeux. Il secoua la tête répandant sa chevelure grisonnante sur ses larges épaules et fit tourner le liquide dans son verre en le gardant dans la main. Il avait bien fait de venir... oui c'était la meilleure chose à faire...


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Jeu 19 Nov - 12:05

Double dose sans glace

Y’a des jours comme ça, Eros se couchait très tard puis le lendemain glandait dans son lit, fermant les yeux et essayant de croire qu’il était quelque siècles en arrière, que tout cela n’était qu’un cauchemar déclenché par Hypnos et que quand il sortirait de son lit, tout sera redevenu comme avant. Les temples seraient toujours sur pieds, les humains ne remettaient pas en cause leur existence, Chiron était encore en vie l’attendant pour discuter et ses pouvoirs, de métamorphose et d’enchantement entre autre, n’auraient pas disparu. Oui, parfois la nostalgie se faisait rudement sentir, laissant une sensation de grande frustration s’accroître et creuser un peu plus son coeur. Quand autrefois une seule phrase pouvait faire tomber un humain à genoux, la même les faisaient à présent rire. Eros détestait être dans cet état malgré tous ses efforts pour ne pas y penser. Heureusement, de tout temps il existait un remède passager : l’alcool.

Après une collation succincte dans son appartement trop vide, Eros ne tarda pas à s’adonner à une de ses pratiques favorites : la tournée des bars. Comment les humains disaient déjà ? Marathon-bar ou un truc du genre ? Bref, le résultat était le même : il prenait un verre d’alcool dans chaque pubs qu’il croisait dans la même rue et il commençait d’arriver à la fin de celle-ci. Malgré les apparences, Eandas tenait parfaitement l’alcool, voir même plus que le commun des mortels aidé par sa constitution et un bon entraînement, aussi, malgré l’heure, son état n’était pas autant désastreux que l’on pourrait s’y attendre. Certes ses pensées se mélangeaient un peu, mais rien de trop incapacitant, et il avait suivi par épisode le match de baseball un sport qui ne l’intéressait pas le moins du monde.

Quand il entra, des gens sortaient. Fin du match devina t’il. D’un pas décidé il franchit les quelques mètres le séparant du comptoir puis s’installa avant de déclarer sans ménagement au barman :

- Du whisky, le meilleur que t’as.

Il y eu un petit moment de flottement, surement pour évaluer l’âge du blondinet puis le barman partit chercher la commande. Pendant ce temps, Eros se mit à fixer son voisin de droite à la pilosité bien fournis, son esprit légèrement embrumé se disant qu’avec un peu de chance, il pourrait réussir à faire ployer l’humain mentalement, en se concentrant assez. Mais rien. Toujours rien. Que dalle. A pars le fait d’attirer l’attention du barbu ce qui ne le dissuada pas de continuer à regarder l’humain de ses yeux turquoises comme si il voulait sonder son âme.

- C'est malpoli de fixer les gens, tes parents t'ont pas apprit ça gamin ?

Il était sérieux là ? Ses parents ? Eros émit un ricanement franc, s’accouda et déclara :

- Hey mec, ça s’voit qu’t’as pas connu mes parents – en même temps t’es trop jeune. J’vais t’dire.

Cherchant ses mots, le dieu fini par aligner :

- Mon père m’a justement appris à fixer les gens dans les yeux et il disait « un long regard vaut tous les défis, ne détourne pas les yeux. ». Ma mère disait « un doux regard captive et séduit, sois sur de toi. ». Et puis j’avais un prof aussi… ,son regard vacilla un instant et il grogna, putain il me manque.

La boisson arriva dans l’entrefaite, mais Eros n’avait pas fini :

- Bref, j’ai jamais entendu dire que c’était impoli. Enfin j’te rassure, j’te drague pas hein. Pas mon genre. Et j’te défis pas, j’ai la flemme. Et toi, y te disaient quoi tes parents ? « Fais toi petit » ?

Sur ce, le dieu bu un coup puis ricana de nouveau légèrement, pensant que dans son cas, ça ne devait pas être trop dur.



© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Sam 21 Nov - 10:52
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
En général la qualité est associé à la richesse, comme si ce qu'il y avait de meilleur été forcément destiné à l'élite... entre nous c'est vrai mais pas tous le temps il y a de temps en temps des exceptions qui font que la qualité rime avec "entubé". Des marques usent de leur "gage de qualité" pour augmenter leurs prix alors qu'ils sont qu'un nom sur un produit qui n'en vaut pas la peine, ils sont forts... Pour le whisky Tohrment était intransigeant, il savait au goût quel alcool avait le mérite où non de descendre dans son gosier. Evidemment il fallait y mettre le prix mais pas n'importe lequel non plus ! Le barman comprit comme lui ce que la grande gueule sous entendait par son "meilleur whisky" c'est à dire "le plus cher". Rien qu'à regarder sa tronche ça se voyait qu'il était du style tape à l'oeil pour attirer toutes les filles, il voulait qu'on le remarque, qu'on voit qu'il ait du fric même si un connaisseur comme Tohrment le prendrait ensuite de haut pour boire un whisky de débutant.

Car au fond le whisky que le barman lui servit n'était pas "mauvais" mais il n'avait pas d'âme, il n'était pas de ceux qui vous achève par leur parfum recherché, il est bon mais pas merveilleux... mais ça seul un véritable connaisseur pouvait le savoir et ayant biberonné cet alcool depuis son plus jeune âge, le garagiste eut un petit sourire en voyant le jeune se remplir le gosier avec l'alcool ambré sans même relevé. Ahlala c'était désespérant mais c'est pas le genre de chose qu'il rencontrerait dans un pub en écosse... les USA n'étaient pas réputé pour former les jeunes à avoir bon goût mais à consommer tout et n'importe quoi plutôt, à faire cracher leurs billets encore et encore jusqu'à ce qu'ils finissent à la rue pour les moins intelligents et ainsi créer l'élite sociale. Mais parmi toutes les couches il y avait comme grande gueule des exceptions à la règle, ceux qui ne faisaient partit d'aucune classe car tout simplement pas humain.

Il ne pensait pas que Grande Gueule en était, il devait juste essayer de se faire passer pour avec ses belles paroles mais Tohrment n'était pas du genre à se fier aux apparences, même un enfant aussi choupinou soit-il pouvait être un monstre sanguinaire... mais c'est pas pour autant que le barbu fera une distinction pour lui ils vivent tous sur la même planète des monstres y en a partout même chez les humains alors à quoi bon être différent avec les autres ? En tout cas il n'allait pas rentrer de suite il venait de trouver une superbe distraction qui lui tendait des merveilleuses perches... il allait rentrer dans son jeu et verrait bien où ça les mènerait... entre nous il n'avait aucun doute sur le gagnant !

- Hmm tu me flattes là... t'attaque direct avec les compliments toi... intéressant !

Il aimait tourner ses paroles à son avantage et sérieusement du peu qu'il connaissait de ce jeune homme surnommé "Grande Gueule" ça allait assez le déstabiliser pour rendre toute cette histoire des plus marrante ! Il se croyait malin avec ses belles paroles... et bien il allait tomber de haut, mais comme on dit les idiots ne se font pas mal, ils deviennent juste pus idiot à chaque chute... Il but une nouvelle gorgée de sa boisson avant de reprendre.

- Oh donc t'essayais de me captiver et de me séduir... je l'avais bien compris, et puis tu me parles de ton ex pour me montrer que t'es un mec désiré... t'as une bonne technique de drague...

Il se mit à rire à ses derniers mots, ben voyons ça serait trop facile de le laisser tranquille sans continuer à la taquiner. Surtout qu'il le cherchait alors que lui même n'était pas vraiment plus grand, mais il n'aurait pas Tohrment à ce jeu là sa taille il n'en était pas complexé surtout en voyant l'épaisseur de ses bras et la largeur de sa poitrine. Personne n'osait le critiquer sur sa taille en voyant ça... mais Grande Gueule sait défier les lois de la physique.

- Oh tu sais ce qu'on dit sur les mecs petits, se sont eux qui ont les plus grandes... de quoi rendre fier tout les parents car on est dans un système ou la taille de ta queue est plus importante que celle de ton cerveau. Mais t'en fait pas je suis pas raciste même si t'as ni l'un ni l'autre ça me dérange pas...


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Jeu 3 Déc - 15:16

Double dose sans glace

Pourquoi est-ce que… Ca n’avait pas bon goût ? Enfin moyen… Oh, ce n’était pas de l’ambroisie c’est vrai. A haute voix il songea :

- L’ambroisie, y’a qu’ça de vrai. En plus ça existe pas ici…

On s’en fichait. Tout le monde s’en fichait, mais ce n’était pas pour autant qu’Eandas allait se taire, comme si c’était important. Et son interlocuteur parlait. Bien sûr qu’il parlait, il n’était pas muet puisqu’il avait commencé les hostilités ! Fichu humain. Si le dieu était peu sujet au mal de tête, la situation allait bien finir par réussir à lui en provoquer un. Ca n’avait aucun sens… Pourquoi avait il cette réponse ? Qu’avait il fait pour recevoir ces phrases en retour… ? La seule réaction instinctive du moment fut :

- Hein ?

Accoudé contre le comptoir, Eros dévisagea son voisin comme si il venait d’annoncer que non seulement il était son père déguisé et qu’en plus il œuvrait pour la paix dans le monde. D’où il l’avait complimenté ? D’où il avait tenté de le séduire quelque part dans sa phrase à un moment donné ? Eros soupira et se passa la main dans les cheveux. Et surtout, où avait-il mentionné une conquête quelque pars ? Il déclara platement :

- Soit je suis bourré… au point d’entendre l’inverse de c’que j’dis soit… t’es bourré au point de prendre des fantasmes pour des réalités. J’ai jamais… jamais dis… Enfin normalement… j’ai pas dis… de compliment. Et…. D’où j’t’ai parlé d’ex ?

Le dieu avait beau repasser ce qui lui avait semblé dire dans sa tête plusieurs fois de suite… Non vraiment, il n’avait même pas dis le mot ! Et sérieusement le nain n’était pas son genre. Rien que d’y penser… Non valait mieux pas pour sa santé mentale se donner de telles images en tête. Avec une moue blasée, il ajouta :

- Je sais… En fait tu es maso, c’est ça ? Tout s’explique.

Eandas semblait satisfait de cette hypothèse qui écartait celle où il avait prononcé l’inverse de ses pensées et rendait à la scène une plus grande cohérence. Il secoua la tête :

- Enfin t’es pas mon genre donc…

Il fit un geste de la main comme si il chassait une mouche, espérant que ce soit clair. Mais il y avait un problème qu’il n’avait pas résolu. L’humain l’avait insulté. Insulté sur le sexe en plus, alors que pour une fois, le dieu n’en avait pas spécialement fait mention. Le problème c’est que son esprit embrouillé ne trouvait… rien. Eros devait vraiment être blasé aujourd’hui pour envisager quelques secondes de laisser ça glisser comme si de rien n’était. Durant un instant, il fixa l’inconnu menant un combat entre le dieu millénaire qui lui disait de se taire, qu’il était au-dessus de telle considération et l’étudiant en Informatique qui grinçait des dents, gueulant de mécontentement. Il allait vraiment finir par se faire mal au crane. Après avoir départagé entre les deux il opta pour un mélange :

- J’m’en fous qu’tu sois pas raciste, j’essaie pas de m’attirer ta bonne grâce d'humain.



© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Lun 14 Déc - 18:54
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
Et ça n'allait pas s'arranger vu qu'ils buvaient tout les deux. Une conversation où les sous entendus, les nuances et le second voir le troisième degré ne peut pas être perçu. C'était dommage mais c'est comme ça les rencontres dans les bars où les gens picolent autre chose qu'un diabolo grenadine ! C'était amusant quand même, Tohrment était là pour se changer les idées pour voir du monde, rencontrer des gens et entre nous tomber sur ce blondinet ce n'était pas forcément passer un mauvais moment. Il était agréable à regarder, marrant dans sa façon de parler et puis la jeunesse... ok ça donne un peu un coup de vieux mais ce n'est pas si loin que ça où Tohr ressemblait à ce gosse !!

- T'es bourré...

Se contenta t-il de répliquer avec un sourire en coin en buvant une autre gorgée de son élixir. Mais au fond de lui il pensait que jamais il n'aurait un gosse en âge de boire, un enfant à qui il aurait appris les valeurs dont celle de distinguer un bon whisky d'une eau vaseuse, un garçon qui aurait fait sa fierté... des conneries au passage, mais qui n'en fait pas ? Et puis une femme, une mère, pour apporter tendresse et remontrance quand il le faut. A cette idée il repensa au beau professeur blond... c'était comme ça la vie on a un objectif en tête on voit son chemin, on l'image et on se projette puis quand ça arrive c'est déjà trop tard. Il se voyait à quarante ans, marié et père de famille, nombreuse de préférence, et il se retrouvait seul à boire dans un bar. Triste image...

- C'est pas trop mon truc le SM, je préfère un mélange entre la vigueur bestial et la tendresse chaleureuse... mais chacun ses goûts !

Ca le fait sourire, qu'est-ce que cet enfant qui doit avoir trois poils qui se courent après peu connaître des relations charnelles ? Oh il a du tremper son biscuit dans Kimberley ou Cindy, les deux pompom girl du lycée, un truc vite fait à l'arrière d'une voiture qu'il décrira à ses potes comme "un moment trop chaud"... et qui au final ne sera qu'une expérience vite oubliée, vite remplacée... mais c'est comme ça, on peut pas avoir le jackpot du premier coup surtout quand on se contente des apparences et qu'on ne voit pas au delà d'un bonnet D ! Lui même est sensible au charme d'une personne mais ça ne fait pas tout, surtout à son âge il y a des choses bien plus importantes... mais en même temps en revoyant le visage parfait d'Andreas il ne peut qu'en frissonner. Rare sont les personnes à avoir une si belle aura dans une enveloppe charnel si attractive...

- T'as un genre toi ? ... t'en fais pas t'es bien trop lisse pour moi de toute façon !

S'il lui disait qu'il le trouvait trop jeune, il aurait droit à ce truc de gamin qui dit "C'est faux j'ai déjà vingt-un ans ! Je suis majeur et vacciné !" ... Ok Tohrment n'est pas de ceux qui pensent que l'âge fait une personne mais y a des limites et un corps mature et expérimenté est bien plus agréable entre ses doigts. Oui certaines jeunes femmes ont ce côté juvénile, timide, naïf qui est à croquer, mais ce n'est pas lui qui mordra la pomme. Elles méritent d'avoir avec elle un homme qui puisse leur promettre un avenir, une histoire durable avec au but, mariage, maison, bébé et toutou. Lui n'a qu'un garage, des burgers et un corps qui commence à s'user. Il termine son verre et finit par se tourner sur son tabouret vers la tête blonde à ses côtés.

- Hmm... la formulation est intéressante... alors que cherches-tu ?

Il lui offre un sourire, c'est une question sincère, finit les taquineries, même s'il en a encore sous le coude, autant profiter de cette rencontre pour pousser un peu la curiosité et apprendre à connaître quelqu'un pour poser un nom sur un visage. Il tend sa grosse paluche vers le garçon tout en se présentant.

- Tohrment Warzk, garagiste et écossais !


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Mar 19 Jan - 13:08

Double Dose Ssans Glace




- Bourré ? Je suis pas bourré.


Magnifique réplique quand on savait que l’alcool agissait à retardement et faisait de plus en plus payé à Eros sa consommation excessive, même si il était un dieu. Enfin un dieu déchu, diminué, amputé d’une partit de ses pouvoirs. Quand on connaissait la fierté d’être vénéré et qu’on avait pris goût à la puissance, la chute était d’autant plus rude. Oh il serait bourré moins longtemps qu’un être humain normalement constitué, mais tout de même, faire des phrases devenait de plus en plus difficile. Mais il ne faiblirait pas devant ce malotru qui lui racontait ne pas aimer le SM.

- T'as un genre toi ? ... t'en fais pas t'es bien trop lisse pour moi de toute façon !


Quoi ? Son esprit embrouillé en déduisit qu’un dieu n’était pas assez bien pour cet individu. Enfin il ne pouvait pas savoir qu’il était un dieu mais son cerveau l’avait oublié, adieu cohérence. Partant de cette conclusion, il se demandait si le barbu était cinglé, provocateur ou prétentieux. Il y avait des siècles de cela, jamais un humain n’aurait osé ce genre de phrase ! Il lui aurait fait cher payé d’une malédiction dans sa gueule et il n’aurait rien comprit ! Il l’aurait fait tombé amoureux de sa chaise durant une à deux semaine histoire de bien se marrer et cela lui aurait servi de leçon ! Les humains, c’est plus ce que c’était. Les dieux non plus.

- Hmm... la formulation est intéressante... alors que cherches-tu ?

Des tas de choses, le pouvoir, la vénération, des amis peut-être sans se l’avouer. Parce que pour le moment il était juste seul. A la place de répondre à cette question il ricana sans joie dans son coin, cela pouvait même presque ressembler à un espèce de sanglot :

- P’tain t’es con.

C’était gratuit. Cette phrase à elle seule résumait son désarroi. Il en était réduit à insulter les gens bêtement. La tête lui tournait, il l’a pris donc entre ses mains, accoudé au comptoir. Pas assez bien pour un humain, quel humiliation. Un humain qui savait qu’il n’allait finalement nulle part. Quand on était né dieu, difficile d’avoir d’autres projets d’avenirs que « dieu ». On ne se posait pas la question de savoir si on aurait un métier, quelles études faire pour y parvenir, ce genre de chose. L’autre le sortit de sa pensée :

- Tohrment Warzk, garagiste et écossais !

Il s’obstinait. Pourquoi l’humain s’obstinait ? Faut dire qu’Eros l’avait cherché aussi. Il enleva sa tête de ses mains dans un soupire, lui jetant un regard en biais.

- Tu sais pas à qui tu t’adresses.

Enfin il allait bientôt le savoir. Il daignait tout de même lui serrer la main vigoureusement malgré l’alcool, par réflexe peut être, et déclara, avec moins de gloire que d’habitude :

- Eros, dieu de l’Amour.

Il oubliait souvent « Eandas », un prénom artificiel pour se fondre dans la masse. Eandas était l’étudiant, la façade. D’un côté ce n’était pas lui. Pas vraiment, pas toujours malgré une relative immaturité. Ensuite il se releva de son tabouret maladroitement, mais cela lui donna le tournis sans prévenir et il s’étala comme une merde au sol. Génial. Pas très glorieux. Il s’énerva contre lui-même, l’humiliation bordel. Rageur il tâcha de se remettre debout tout seul et grogna hargneusement – des fois que quelqu’un en ai l’idée - :

- J’ai pas b’soin d’aide.


Le barman lâcha juste, de derrière son comptoir, n’ayant visiblement pas apprécié le blond depuis le début, un caustique :

- Ah les jeunes, de nos jours.

Eros grommela entre ses dents dans sa tentative de redressement :

- J’ai connu tes ancêtres quand ils étaient encore en toge alors fais pas chier.

Le barman pensait surement qu’il devait être bien bourré pour sortir des trucs pareils, mais qu’importe. Eros n’était pas d’humeur, Eros voulait partir d’ici en sauvant le peu de dignité qu’il lui restait mais son ivresse avait décidé de le punir de tous les verres.



© VAL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Sam 30 Jan - 11:27
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
Il n'y avait pas à dire, ce gosse était marrant... à son insu surtout mais c'était quand même une forme d'humour qui lui est propre. Le genre à toujours se ridiculiser et se mettre dans la merde. Il avait des airs nobles, une belle gueule et quelques petites manières... enfin là vu comment il était bourré Tohrment ne pouvait pas juger réellement de l'ampleur de la chose. Mais il avait l'air très attaché à l'idée qu'il était mieux que tous le monde et qu'il en savait plus. Y en a tellement des "moi je sais tout" ou encore "moi j'ai fait ci, ça et encore cela" alors qu'ils n'ont même pas la majorité encore. Après il crois tout à fait qu'un homme plus jeune que lui a vécu plus de chose, l'expérience ça ne se mesure pas vraiment... car si le mec dit qu'il a fait le tour de monde ! Oui il a vécu beaucoup plus que Tohrment mais s'il dit qu'il a fait le tour du monde seul sur son voilier... ok c'est cool ça forge l'expérience mais que dans un domaine particulier puis au final Tohr aurait la sensation certaine d'avoir bien plus vécu de choses que lui.

Car se sont à ses yeux les rencontres qui nous façonne... elles nous aident à avancer, certaine d'ailleurs peuvent nous tirer vers le bas, mais se confronter à l'autre, apprendre de lui, vivre un bout de chemin avec quelqu'un c'est toujours plus enrichissant que de rester cloîtré chez soi devant la télévision ! Et même si ce n'était pas la rencontre du siècle, s'en était une quand même et le garagiste était content d'être sortit pour boire ce verre ce soir. Peut-être qu'il finirait par faire une bonne action, même si ce petit con était une tête à claque à certains instants. En tout cas le blondinet croyait dur comme fer qu'il était supérieur.. au point de dire qu'il était le dieu de l'amour juste avant de se rétamer par terre. Vu comment l'amour allait dans le monde y avait de quoi ce bourrer la gueule sévère... mais le barbu n'était pas tout à fait certain de le croire... c'était tellement, inimaginable quand il regardait ce garçon.

Comment un gosse comme lui pouvait être un dieu ? Quand Tohrment voyait certaines de ses connaissances qu'il savait être différents il comprenait très bien, ça se voyait un peu qu'ils avaient quelques chose de bestial et d'animal en eux. Mais si ces hommes aux capacités différentes existent et qu'il l'acceptait... un dieu ? Etant catholique il avait un peu de mal à croire que Jésus se baladait sur terre en ce moment même et qu'il ressemblait s'il le fallait à un enfant ? ... Il secoua la tête pour lui même comme pour répondre silencieusement au commentaire du barman et il déposa un billet pour payer les boissons avant de se lever à son tour du tabouret. Il sentit sa tête légèrement tanguer, lui aussi avait pas mal consommé ce soir puis réfléchir à tout ça l'embrouillait un peu.

Il posa son regard sur le jeune homme blond et finit par lui laisser le bénéfice du doute... mais il ne serait pas étonné pour un sous qu'au final se soit une farce ! Il finit par s'approcher et glisser un bras autour de sa taille pour le soutenir. Il commença à marcher vers la sortie en saluant le barman et s'occupant de papoter le blond.

- Eros... j'ai mon pick-up devant si tu veux je te dépose chez toi... et si tu veux pas rentrer dans cet état j'ai une chambre d'ami...

Il n'attendit pas trop sa réponse, de toute façon il ne le laisserait pas là pour décuver, il faisait froid et des clodos crevaient toutes les nuits dans la neige. Il le balança sur le siège côté passager et fit le tour pour monter côté conducteur. Il démarra la voiture mettant le chauffage à fond et commença à avancer tranquillement prenant la route vers chez lui en attendant qu'il se décide à lui dire où il habitait.

- T'as pas intérêt de gerber sur mes sièges sinon je te fais ravaler et lécher jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien... mais si t'es sage je t'offre un truc à manger, ça épongera sûrement tous l'alcool que t'as ingurgité...


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Dim 31 Jan - 23:21

Double Dose Sans Glacet

Quoi ? Comment était-ce possible ? Non… Eros n’avait pas besoin d’aide d’un fichu humain ! C’était n’importe quoi… Le dieu avait même fini par ne plus protester. Par flemme ou par ébriété. Ce n’était pas du tout prévu dans ses plans de se faire assister mais… Mais voilà, il était trop tard pour faire marche arrière. Puisque il se faisait déjà embarquer. Oh, il pouvait bien tenter de se débattre, mais cela lui ferait tourner la tête alors le dieu n’en avait pas très envie. En fait il n’avait envie de rien, cette journée était placée sous le signe du spleen et Eros n’avait plus la force de lutter aujourd’hui. Juste une pause. Une pause, laissé tomber les barrières qu’il avait érigé autours de lui et accepter un minimum d’aide malgré ce qu’il avait déclaré plus tôt.

- Eros... j'ai mon pick-up devant si tu veux je te dépose chez toi... et si tu veux pas rentrer dans cet état j'ai une chambre d'ami...

Oui bon, il n’allait pas non plus s’incruster, nan ? Ca faisait trop « type en détresse ayant besoin de soutien ». Sérieusement, la honte quoi !

- Je…

« Je » rien du tout, l’efficace Torhment l’avait déjà foutu dans sa voiture. Enfin, son pick-up plus précisément. Bordel, il avait l’air de quoi là ? Surement d’un jeune adulte ayant trop bu et racontant n’importe quoi. Génial.

-  T'as pas intérêt de gerber sur mes sièges sinon je te fais ravaler et lécher jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien... mais si t'es sage je t'offre un truc à manger, ça épongera sûrement tous l'alcool que t'as ingurgité...

Eros pris un air contrit sur la figure, voyons, un dieu ne vomi jamais, c’est comme les princesses. Il soupira, passa la main dans ses cheveux pour… tenter d’avoir l’air présentable même si c’était peine perdu. La voiture démarra, vers un lieu inconnu de lui.

- Je… J’habite pas par là.

Ouais, bon, la tronche de la certitude. D’un autre côté, le blond ivre ne se sentait pas d’attaque à lui décrire la route jusqu’à son luxueux chez lui. En même temps, si il croisait un de ses voisins ça serait pas terrible non plus pour sa réputation. La gueule de sa réputation aussi. Il arrivait à rien nul pars. A la place, il demanda :

- J’vais pas gêner ?

Après tout, vu l’âge de Tohrment il avait surement une compagne, des enfants – peut-être même ado maintenant – et qui sait, un animal domestique ? Enfin dans ces cas-là, qu’est ce qu’il ferait dehors à cette heure ? Divorcé ? Non pas que déranger les autres soit un souci pour Eros, mais c’était une manière poli – croix sur le calendrier – et détourné de demander combien y aurait-il de témoin de sa déchéance. Le dieu s’imaginait mal débarquer dans une vie de famille rangé, avec la femme au regard accusateur demandant à son mari pourquoi il ramène un jeune ivre chez eux, les ados le prenant pour un à peine plus vieux qu’eux lui posant des questions et le chien lui aboyant autour. Ça serait tellement… ennuyeux.

Ensuite il reposa ses yeux sur la route réalisant une chose, même si cela c’était fait un peu contre son gré :

- J’ai une dette envers toi. Quand j’serais moins bourré, tu pourras d’mander un truc.


Après tout, rare était les dieux ayant une dette envers un humain, et si tel était le cas, ils étaient généralement bien récompensés, même si hélas, Eros était bien moins puissant qu’avant. Néanmoins il lui restait de l’argent, il pourrait toujours couvrir Tohrment d’or si cela était son souhait.



© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Ven 19 Fév - 12:10
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
Tohrment trouva le gosse bien amusant mais surtout pas si grande gueule qu'il voulait le faire paraître, il l'avait bien cerné sous ses grands airs de m'as-tu vu mais au fond c'était un gosse plutôt gentil, qui n'a pas mauvais fond, juste un peu paumé comme les trois quarts des jeunes aujourd'hui ! Vivant dans une société où ils n'arrivent pas à se faire une place. Ça le fait rire quand même et il secoua la tête comme première réponse. Il n'était pas marié, n'avait pas de gosse, mais souvent les gens qu'il rencontrait le pensait... il avait l'âge pour ça, et il l'avait la gueule de l'emplois d'une certaine façon... à chaque fois c'était un petit pincement au coeur car il se serait sentit foutrement à sa place avec une famille à lui... mais il n'en avait pas non.

- Pas le moins du monde, je vis seul, j'ai ni femme, ni gosse, ni coloc'...

Un homme célibataire tout ce qu'il y a de plus déprimant ! Pourtant il ne se retrouve pas dans ces types qu'il voit à la télé ou même au super marché. Il se trouve "mieux" c'est peut-être prétentieux, mais il ne fait pas vieux garçons, il sait encore s'amuser et il a des amis.... tous plus jeunes que lui mais quand même ! C'est pas comme s'il cherchait à faire jeune et à fuir son âge, il se sent bien dans ses baskets avec ses quarante balais... il en jette encore et il est fier de dire qu'il plait pas mal, il a son charme d'ours dont certaines femmes même hommes raffolent. Seulement en quarante ans il n'a jamais rencontré la personne qui pourrait le rendre fou d'amour...

Il continua de conduire, ils étaient bientôt arrivé et il se tourna vers le jeune homme après avoir garé son pick-up à côté du garage près de l'entrée. Il le fixa un peu, il aurait put le taquiner, lui faire une réplique un peu salace, le mettre mal à l'aise, l'énerver, bref le piquer à vif surtout avec ses grammes d'alcool dans le sang. Mais il savait que sa proposition partait d'un bon sentiment et il n'allait pas en profiter surtout qu'Eros était pas con, il proposait de l'aider une fois qu'il aurait dessaoulé ! Une fois qu'il serait maître de lui même, c'était une bonne chose et le garagiste avait déjà sa petite idée !

- C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, je saurais quoi te demander demain, en attendant on va rentrer...

Il sortit de la voiture et laissa le grand garçon faire de même et le suivre. Il monta les escaliers extérieurs et ouvrit la porte qui menait directement à son appartement sans à passer par le garage en dessous. Il alluma la lumière qui éclaira le loft de la cuisine jusqu'à la chambre dont le paravent était fermé pour dévoiler le lit. Il retira ses chaussures, posa sa veste sur le porte manteau, ses affaires dans le vide poche puis il lui fit faire le tour rapidement en marchant tout droit.

- Cuisine, Salon, Salle de bain à gauche, chambre d'ami à gauche et ma chambre... t'as faim ? Si tu veux prendre une douche vas-y... te noie pas c'est tout...

Pour lui ça serait un hot-dog, il avait des saucisses au frigo, du pain et tout ce qu'il fallait pour faire un vrai hot-dog New-yorkais, c'était parfait pour éponger l'alcool et aller se coucher le ventre plein pour une nuit bien mérité. Il commença à faire chauffer le four et une poêle tout en sortant ce dont il avait besoin pour préparer ça sans oublier de se laver les paluches avant.


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Mar 8 Mar - 0:56

Double Dose Sans glace

Ah ? Le type n’avait personne l’attendant ? Donc au final, moins de gens verrait la déchéance d’Eros donc ce n’était pas plus mal. Celui-ci esquissa un sourire sans vraiment de joie, un peu sérieux et un peu triste. Sérieusement, aller jusqu’à se demander le nombre d’humains qui le verraiten dans cet état… Alors que normalement, le dieu ne les comptait pas plus que cela ! Mais après trop d’échec… Il avait vite compris que les ceux-ci ne le voyait plus comme il était ou du moins, ce qu’il était. Pour preuve, il se faisait inviter tranquillement.

Eros gravit les escaliers à la suite de son « sauveur », essayant de deviner ce que celui demanderait en récompense puisque Tohrment n’avait guère eu de réponse spontané. En même temps… Si le barbu le prenait pour un étudiant fauché faisant une crise de mal être, il devait penser que le blondinet n’avait pas grand-chose à lui offrir. Pas grand-chose… Au final, c’était le cas d’une certaine manière. A pars un amour éphémère ou de l’argent, le dieu n’avait plus rien de bien intéressant de son point de vue. Un soupire s’échappa de ses lèvres… ses pensées redevenaient limpides et logiques. En plus, l’être divin ne pouvait guère être ivre longtemps. Pour le coup ce n’était pas un avantage…

-  Cuisine, Salon, Salle de bain à gauche, chambre d'ami à gauche et ma chambre... t'as faim ? Si tu veux prendre une douche vas-y... te noie pas c'est tout...

Eros lui jeta un regard, marchant déjà plus droit. La situation était ridicule… Mais Eandas souhaitait encore voir jusqu’où tout ceci allait les mener à la place de quitter les lieux – franchement roturier vu l’appartement que lui possédait. Après tout, personne ne l’attendait non plus. Et pourtant il avait l’âge, et même plus que l’âge… D’une voix neutre il accepta :

- D’accord. T’en fais pas, j’vais pas me noyer de si tôt. Je verrais ce que je mangerais.

Un dieu se doit d’être présentable. Un minimum. Alors il partit à gauche, dans la petite salle de bain, puis enleva ses vêtements afin d’entrer dans la douche. Il choisit une température tiède, qu’un humain n’aurait peut-être pas choisie pour se laver confortablement. Simple habitude après s’être baigné dans des lacs non chauffés. Eandas emprunta sans gêne le shampoing et le gel douche à disposition, même si ce n’était pas ses parfums favoris. Après se lavage rapide, qui l’avait quasiment bien dessoûlé il ressortit, cherchant une serviette n’ayant pas encore l’odeur de Tohrment – du moins pas récemment utilisé – afin de s’en servir puis se la mettre autour de la taille, ne voulant pas remettre de suite ses vêtements sentant l’alcool.

Il croisa son reflet quelques secondes, et ne l’aimait pas plus que ça malgré ce qu’il en disait. Une apparence d’un jeune adulte blond mais finement musclé. Eros était fort, bien plus que son apparence ne pourrait le laisser présager. Il possédait la force un soldat d’élite bien entraîné, capable de faire un bras de fer avec un gros dur sans faillir, relique de sa puissance passé, mais cela restait une capacité restant dans les limites de l’humanité. Eros soupira, ça non plus ne se voyait pas. Il passa la main dans ses cheveux, tentative de discipline et sortit de la salle d’eau dans cette tenue sans complexe.

Cela sentait la nourriture. Il regarda ce que l’humain s’était préparé. Un hotdog, pourquoi pas… Comme transformé par sa douche, Eros marchait droit de nouveau et avait un regard plus sérieux, ne se cachant pas pour une fois derrière une immaturité de façade par lassitude. Enfin, ce n’était pas pour autant qu’il ne gardait pas quelques mauvaises manières… D’une voix assurée, il demanda en s’avançant, désignant le hotdog d’un coup de tête :

- Tu m’en fais un ?

Ensuite il regarda de nouveau le loft, se demandant machinalement où il allait dormir. Si le brun avait été plus dans ses goûts – et vice-versa d’après les dires de celui-ci – Eros se serait surement débrouillé pour dormir dans le lit. Quoique, il n’avait jamais essayé de se faire un humain ressemblant à celui-là, qui a bien y regarder, avait un certain charme physique pas trop dégeu et une répartit intéressante. Eros le détailla en deux fois, peut-être trop ses pensées allaient finir par se voir, et se décida tout seul d’un « mouais…non » mental. Et bien évidemment, il espérait que Tohrment allait lui préparer son repas.



© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Sam 12 Mar - 12:06
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
Tohrment était légèrement rassuré car en arrivant il remarqua que le jeune homme avait l'air d'être plus frais... comme si les effluves de l'alcool commençaient à disparaître... pourtant au bar il avait bien eut l'air pété mais peut-être que la balade en voiture et l'air frais lui ont fait du bien ! C'était une bonne initiative qu'il aille ce laver, il n'avait pas envie d'avoir un mec qui pue l'alcool entre ses draps. Lui même irait se rafraîchir une fois qu'il aurait terminé de cuisiner. Alors que l'eau de la douche faisait un bruit de fond, et que les saucisses qui grillent dans la poêle chante, il laissa son esprit vagabonder sur cette soirée. Quand même, en arrivant au bar, Eros avait l'air déjà bien éméché.... et avant de monter dans la voiture il l'était encore plus... au contraire la voiture aurait du lui donner des nausées, et monter les escaliers aurait du être aussi difficile que l'ascension de l'Everest... y avait deux suppositions à ça... soit il avait fait exprès pour que quelqu'un le ramène chez lui, les jeunes d'aujourd'hui sont assez pervers pour trouver des stratagèmes pour ne pas rentrer chez leurs parents, ou parce qu'ils sont à la rue plus ou moins... soit il a un métabolisme qui lui permet de se remettre en quinze minutes d'une descente de bars...

Ce qui l'amena à réfléchir sur tout ce qu'avait dit et sous-entendu ce garçon... en gros que lui n'est pas comme les "humains" qu'il est le dieu de l'amour Eros et qu'il a déjà goûté à de l'ambroisie qui n'est autre qu'un élixir divin... Tohrment regarda sa saucisse, puis à travers elle il observa son quotidien d'homme, de garagiste, d'humain... c'était fou qu'il se retrouve toujours dans des situations un peu similaires et qu'il découvre des choses toujours plus folles les unes que les autres. Il commençait à être rôdé mais quand même... un dieu... pour c'était celui de l'amour pas vraiment glorieux vu que sur terre c'était pas vraiment ça au vu des guerres et tout le reste... mais quand même ! Il se tourna la tête pour jeter un coup d'oeil par dessus son épaule quand la porte de la salle de bain s'ouvrit et il gronda intérieurement. Là ce n'était pas du jeu, si cette tête à claque se trimbalait à moitié nu avec ce regard qui était loin de celui d'un gamin perdu et chieur... Tohrment n'était pas certain de rester calme.

Il termina de préparer le premier hot-dog et il poussa l'assiette vers Eros pour qu'il comprenne qu'il était pour lui. Merde, là vraiment, le garagiste se posait pleins de questions, dont il espérait vraiment avoir des réponses mais avec ce type nu devant lui pas facile de réfléchir convenablement. Pourquoi est-ce qu'un homme, non pardon, un dieu, avec un âge certain choisirait l'enveloppe charnel d'un gamin alors qu'il aurait put peut-être choisir celle d'un homme mature, tout aussi beau hein mais plus "adulte" quoi... D'accord les Cupidons étaient représentaient en petit bébé ailés dodus mais quand même ! Il prépara le deuxième hot-dog pour lui mais avant de passer à table il alla chercher dans ses affaires un boxer propre qui lui allait un peu petit et un de ses t-shirt qui ferait une robe au garçon. Car même s'il n'était pas l'homme le plus grand il était quand même un homme avec une carrure difficile à égaler ! Il lui donna tout ça et alors qu'il s'installait en face de lui, il croisa son regard qui était en train de le détailler... ça le fit sourire un peu.

- Au lieu de te demander si tu vas dormir dans mes bras ou pas cette nuit, tu devrais plutôt enfiler rapidement ce que je t'ai donné...

Et oui Tohr n'est pas né de la dernière pluie, pour un dieu de l'amour c'est vraiment nul de se faire griller aussi facilement. Peut-être que c'était à cause de cette tête de bébé qu'il était facile à percer à jour... puis c'était aussi une grande gueule alors bon... soit c'est aussi un dieu idiot, soit il a pas eu de chance au loto ! En tout cas le barbu avait bien deviné que le garçon évalué sa plastie, et ses capacités et qu'il se demandait s'il serait plutôt pour ou pas passer la nuit avec lui. Sérieusement Tohrment ne l'avait pas amené chez lui pour ça, mais avec un jeune homme à moitié nu chez lui... quelle idée aussi !! Non sérieusement il ne poserait pas les mains sur un type qui a l'air d'avoir à peine la majorité, sauf peut-être si celui-ci lui saute dessus dans cette optique. Tohr a du mal à refuser en général...

- Bon dis moi... en tant que dieu de l'amour... t'es obligé de ressembler à une tête à claque ?! Tu peux pas être plus adulte ? Je dis ça pour toi, parce que là t'es pas crédible du tout en fait... surtout que ça me donne mauvaise conscience s'il se passe un truc...


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Sam 12 Mar - 16:19

Double Dose sans Glace

Aah, c’était bien, l’humain obéissait et lui passait de la nourriture –chut ne cassez pas les rêves de gloire d’Eandas en lui disant que c’était juste parce que Tohrment l’avait prévu – et des vêtements. Peut-être qu’on le prenait au sérieux finalement ? Le barbu était il gêné de le voir dans cette tenue ? Ou c’était le regard que le blondinet avait bien mal caché. Allons bon, si Eros avait voulu lui sauter dessus, déjà il n’aurait pas commencé par être ivre – même si maintenant ce n’était plus vraiment le cas – et ne se serait guère embarrasser d’une serviette. Avant de se salir les mains, et avec un petit sourire moqueur, Eros enfila ce qu’on lui donnait, enlevant la serviette sans aucune pudeur ce qui le laissait nu un instant. Effectivement ça flottait sur ses épaules de jeune adulte d’apparence. Puis il se mit à manger son repas. Sérieusement, ce met avait une forme absolument tendancieuse qui le fit sourire légèrement, remontant légèrement son humeur en envisageant comment il pourrait jouer avec la nourriture. Il porta le hotdog à ses lèvres et…

- Bon dis moi... en tant que dieu de l'amour... t'es obligé de ressembler à une tête à claque ?! Tu peux pas être plus adulte ? Je dis ça pour toi, parce que là t'es pas crédible du tout en fait... surtout que ça me donne mauvaise conscience s'il se passe un truc...

Et Eros le reposa, son humeur sombrant dans les abysses, Tohrment ayant frappé là où ça faisait mal. Le blond regarda le pain… La saucisse… l’assiette avec un air maussade, pire, un air déprimé, au bord du gouffre. Un soupire morne s’échappa de ses lèvres. Il tripota un instant la nourriture avec ses doigts, la faisant tourner, se demandant s’il allait répondre ou pas, grogna même quelques mots grossiers en grecs archaïques, puis choisir d’éclaircir la lanterne de l’humain en reportant ses yeux bleus sur lui :

- Bon, je vais te la faire courte. Notre pouvoir vient en partit de la vénération que l’on nous porte. Donc… Pendant l’antiquité, tout allait bien, je pouvais me métamorphoser, soulever des charrettes, lancer des bénédictions et tout ce qui va bien je ne vais pas te faire la liste. Ma croissance c’est arrêté assez tôt mais les éphèbes c’était la mode.

Il fit une pause, continuant de jouer un peu avec son hotdog avant de reprendre, de plus en plus de mauvais poil :

- Mais les humains ont arrêté de nous vénérer et du jour au lendemain, j’ai été amputé d’une grosse partit de mes pouvoirs. Et je ne peux pu me métamorphoser. Pour te donner une idée de ce que ça fait… Imagine que tu perdes tes deux jambes, un bras, et quelques doigts à ta partie restante.

Eros laissa rageusement l’assiette et se mit à marcher un peu en rond en sifflant :

- Je suis devenu faible, ridiculement faible, c’est insupportable. Les videurs me demande ma carte d’identité, les barmans sont suspicieux sur mon âge, les bloggeurs se foutent de ma gueule, J’AI 2600 ANS BORDEL ! Et maintenant que les goûts ont changés, je me tape ce physique SANS JAMAIS POUVOIR EN CHANGER, du moins tant qu’il n’y a pas un minimum de gens acceptant de croire en moi. « T’es sur que t’es majeur, parce que je veux pas avoir de problème… » et d’autres conneries du genre. Et c’est un cercle vicieux !

De hargne Eandas jeta un coup de pied dans une chaise qui passait par là :

- Parce que je suis faible, je ne peux rien prouver à personne, et donc on me prend pour un taré ! Et puis ces monstres là, qui se mettent à faire du bordel, c’est bien beau, mais y’a pas que des dieux, et du coup, on va juste me prendre pour un vulgaire type avec deux trois pouvoirs. Le seul truc que je sais faire d’impressionnant c’est ça.

Soudainement le dieu se saisi d’un couteau de cuisine, celui qui avait servi pour préparer le hotdog et se le planta dans la main sans broncher, même si la douleur et le sang étaient bien présent. Puis il le retira, montrant que ça commençait déjà à se soigner.

- Et voilà. Mais d’autres ont aussi cette capacité.

Puis il partit se laver les mains pour ne pas tâcher partout après son véhément discours, tremblant de rage, et peut être d’autres émotions moins avouables, comme du désespoir et une certaine détresse. Si Chiron avait été là… Il l’aurait peut-être conseillé un peu… Quand on était habitué à tout avoir et tout faire dans sa jeunesse, forcément, les relations sociales n’étaient guère le fort d’Eros. Par contre il savait très bien s’enfoncer, pour ça, pas de problème, la preuve en image. A pars cela sa blessure était guéri et il restait à marmonner des insanités en grec ancien sur ceux qui se foutaient de lui.



© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
avatar
Really Curious
♥Besoin d'un ravalement de façade ♥
Merci aux personnes qui liront et m'aideront
~ J'T'AI A L'OEIL ~

▌Messages : 62
▌Age : 42
▌Localisation : Sous ta caisse
▌Double(s) Compte(s) : Saphir ♥

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Sam 19 Mar - 21:58
ft. Eandas Eros "Grande Gueule"

Le match est terminé et c'est au bar que Tohr se trouve quand une grande gueule fait son apparition, pas méchant réellement il va devenir la cible des taquineries de Tohrment qui est d'humeur à oublier et à trouver une bonne distraction qu'Eandas saura lui donner parfaitement !

Double dose sans glace
Sérieusement, Tohrment n'avait pas voulu provoquer ça. Il avait voulu faire une pointe d'humour, taquiner le plus jeune, le titiller un peu puis aussi voir sa réaction. Car il était possible qui lui sorte amusé un "mais tu m'as cru"... c'était possible mais ce ne fut pas du tout la réaction qu'il reçu et encore moins une de celles qu'il s'attendait à recevoir. Il écouta le jeune homme et ne fut pas désolé, un peu oui, mais dans le sens qu'il sentait que ce "dieu" en avait gros sur la patate et parler c'était une bonne chose pour se libérer de certains poids qui pèsent très lourd dès fois ! Surtout s'il se le traîne depuis des années sans avoir trouver quelqu'un à qui parler franchement, qui l'écouterait, essaierait de le conseil et sinon être une épaule sur laquelle s'appuyer.

Oui Tohrment est ce genre d'homme, qui ne juge pas, qui ne regarde pas en pitié quelqu'un mais qui tend toujours la main pour aider. Il c'est que dans ce monde les personnes comme lui sont rares, mais ce n'est pas une raison pour faire comme tous les autres. Il se dit que d'une façon ou d'une autre un jour quelqu'un lui tendra la main quand il se retrouvera dans une situation difficile. Même si ce n'est pas le cas et qu'il a toujours cherché à se débrouiller seul, sa façon d'être lui a permis de nouer des amitiés solides, d'avoir un réseau de connaissance étendu et de savoir qu'il peut demander un service à ces personnes qui l'aideront avec plaisir comme lui à fait pour elles. Il n'est pas pressé ce soir, l'alcool dans son corps disparaît à chacune de ses bouchées même s'il c'est arrêté de dévorer son hot-dog pour écouter Eandas.

Mais alors qu'il l'écoutait sagement, il se releva d'un bond en le voyant se saisir d'un couteau. Il ne voulait pas se retrouver avec un cadavre sur les bras... comment l'expliquer à la police... ok il connaissait une personne ou deux qui auraient put se débarasser du corps sans laisser de trace... mais il ne voulait pas voir le jeune homme se faire manger ! Mais alors qu'il s'approchait avec rapidité il ne le fut pas assez pour arrêter le geste du garçon. D'un côté il fut rassuré qu'il se plante ce couteau que dans la main et pas dans le coeur mais d'un autre c'était... déstabilisant de voir ce genre d'acte sous ses yeux. Il avait beau avoir l'esprit ouvert il n'aimait pas la violence gratuite. Verser le sang, qui est l'elixir de la vie... alors que tellement de gens en manques, qui sont dans des hopitaux à attendre entre la vie et la mort qu'un donneur se manifeste. Non vraiment il ne cautionne pas ce genre de geste.

- Ça mon garçon tu vas arrêter tout de suite ! J'en ai rien à foutre que tu sois un dieu, tu vis sur cette terre, tu vis comme tous le monde ! Tu as la chance d'avoir une vie différente, mais ça ne veut pas dire qu'elle est moins précieuse ! Y a des enfants dans des hôpitaux qui ont des maladies incurables et qui ne passeront pas les fêtes de noël chez eux ! Des hommes et des femmes dans le monde entier qui meurt de faim... et toi tu t’apitoies sur ton sort... tu es en bonne santé, tu as des dons merveilleux et tu les gâches à ça ?! La vie ce n'est pas un long fleuve tranquille, et des fois il faut suer de son front pour faire des choses qui en valent la peine !

Oui Tohrment était très moralisateur, mais il n'était pas agressif contre lui, il disait les choses comme son coeur le ressentait. Il avait une foi énorme et un espoir gigantesque. Mais il n'aimait pas les feignants et ceux qui sont capables de réaliser des exploits mais qui les garde pour eux. Il parlait en général mais espérait le faire réagir. Même s'il s'énervait, même s'il disait qu'il savait très bien tout ça... Tohrment ne laisserait pas passer... Si tous les hommes font un pas, rien qu'un pas vers son prochain l'humanité se porterait bien mieux. Mais malheureusement ce n'est pas ainsi que ça marche et c'est bien triste...

- Tu es un Dieu de l'Amour, mais ça ne veut pas dire que tu peux faire que ça ! Si tu devenais humain tu resterais chez toi à te lamenter sur ton sort ?! Si tu as ce physique et ces capacités c'est peut-être aussi pour en faire profiter les autres ! Est-ce si dur pour un dieu de s'abaisser et aider un enfant à se relever, de construire une maison de ses mains pour des familles pauvres ?!

Il soupira et finit par poser une main sur l'épaule du blond en lui souriant doucement et en le serrant juste assez pour lui procurer de la chaleur et un soutien. Il en profita pour l'attirer de nouveau vers la table et le fit se rasseoir face à son assiette... ça non plus le gaspillage il n'aimait pas ça, comme il n'avait pas aimé qu'il s'en prenne à la chaise, mais bon il passerait au dessus de ça, car ça arrive à tous le monde de se défouler, chacun extériorise à sa façon. Il massa un peu ses épaules avant de le relâcher et de retour à son assiette. Il reprit son hot-dog et avant de le finir il ajouta.

- Je donnerais cher pour ne pas vieillir, mais pas pour moi, pas parce que j'ai peur de la vieillesse, mais parce que je pourrais faire tellement de chose, voyager autour du monde et aider les autres. Tu veux aider en rendant les gens amoureux, mais le bonheur d'un foyer, d'un bon repas, d'un sourire, n'est-ce pas la base de l'amour ?

Il mangea, et espérait qu'il en ferait autant, de toute façon il ne le laisserait pas se lever de table tant qu'il n'aurait pas engloutit son repas et surement qu'il lui mettrait sous le nez un verre de lait et des cookies pour bien terminer. Il sourit un peu plus et finit par dire.

- Mais tu n'es pas faible, la force ne se mesure pas à celui qui porte le plus de charettes, mais à celui qui fait tend la main aux autres malgré ses propres problèmes...


//// --> CENSURE <-- //// :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t871-immatriculation-des-relations#8773 http://detroit-monsters.forumactif.fr/t875-de-la-roue-au-guidon#8786
avatar
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :


▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:
 

▌Messages : 62
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   Mer 11 Mai - 1:49

Double Dose sans Glace

Tiens, Eros c’était fait remettre à sa place, ça allait surement le calmer un petit peu. Après tout, il n’avait jamais vu les choses ainsi et se rassit docilement en écoutant sagement Tohrment. Attendez, fallait faire tout ça pour avoir l’air gentil ? Bordel, c’était compliqué ! C’était bien plus simple d’être méchant et foncer dans le tas que de distribuer des repas, rendre des enfants heureux et tout le toutime… D’un côté fallait pas que le dieu s’étonne si tout se barrait en couille vu comment il faisait mal son travaille… Enfin… Anteros lui avait dit mais Eros ne l’avait pas cru… Il se remit à grignoter songeur. Bon… On actionne quelques neurones et on arrête de râler. Il faut être constructif à la fin ! Il jeta un coup d’œil à l’humain en réfléchissant avant de déclarer :

- Je vais voir.

Et s’il donnait son sang à des humains ? Cela ferait surement quelque chose. Cela les guérirait ils ? Après tout personne n’avait jamais essayé ! Cela pourrait aussi empirer leur état puisque peu probable qu’un dieu ait le même groupe sanguin qu’un mortel… Mais qui n’essai rien n’a rien ! Tss, Eros détestait qu’un humain ait de meilleur idée que lui – et vu son immaturité ça risquait d’arriver souvent – et grommela :

- Bon. Sérieux, tu f’rais un meilleur dieu de l’amour que moi. Que veux-tu, on choisit pas son don.

Et puis lui se trouverait un autre attribut, dieu de la Hargne ou quelque chose du genre. Bah, peut être que s’il redevenait assez puissant il pourrait faire une sorte d’échange ? On pouvait toujours rêver même quand on est un dieu, non ? Allez savoir. Il finit par finir la nourriture, remotivé. D’accord, ça allait être compliqué d’aller contre sa nature de râleur invétéré frustré mais p’tête qu’avec de tels conseils cela lui donnerait des idées d’approche pour se faire des fidèles… Mais attendez, cela voulait donc dire qu’on l’avait cru ? Tohr l’avait cru ? Ahah ! Enfin ! Cela fini par le réjouir assez pour effacer sa contrariété maussade complètement – oui Eros est d’humeur assez vite changeante. Il n’avait même plus sommeil, enfin, ce n’était peut-être pas le cas de tout le monde ici. Par contre le dieu évita à Tohr de lui rappeler qu’il lui devait un service – maintenant qu’il avait dessoulé… Le blondinet voulait bien être de bonne humeur, mais fallait pas abuser non plus.

Avec un brin de provocation Eros se lécha les doigts pour enlever la sauce et se releva pour se relaver les mains plus calmement – oui il n’aimait pas avoir du gras dessus. Voilà qui était fait. Il profita même du fait d’avoir un peu d’eau sur ses mains pour se recoiffer sommairement. Ce n’était pas parce qu’on lui donnait des conseils que le dieu allait arrêter d’être égocentrique. Ensuite il se retourna, gardant son sourire entre mesquinerie et provocation :

- Et bien, je crois qu’il est temps d’aller se coucher, non ?

Le blondinet s’étira un peu pour demander nonchalamment :

- Je dors où ?

Il aurait surement pu s’imposer de lui-même en sautant sur le lit comme le sans-gêne qu’il était mais pour cette fois – pour rire – il voulait voir où Tohr voulait le voir coucher.



© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Double dose sans glace   
Revenir en haut Aller en bas
 
Double dose sans glace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glace à la lavande
» Meilleurs double type
» meilleur pokemon contre type glace
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Centre-ville-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg