Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.



Le Deal du moment : -63%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
219 €

Partagez
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...
Nikita A. Cowen
Nikita A. Cowen
What's goin' on
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Esuwy0
▌Espèce : Humain, qu'est ce que je pourrais être d'autre ?
( Un ours en guimauve !! )
▌Messages : 52
▌Age : 26
▌Localisation : Au milieu des câbles et des écrans.
▌Double(s) Compte(s) : Sambre N. Auverlot

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  EmptySam 12 Déc - 11:39




COWEN NIKITA ALEXANDER

22ans - Américain - Etudiant & Pâtissier - What's Going On

Miroir de l'âme


▌Description du caractère :
Nikita n'aime pas se mettre en valeur, se sentir observé, et être constamment entouré de monde. Il se sent banal, totalement banal. C'est un grand rêveur qui trouve dans la solitude un apaisement et un plaisir sans pareil, parfois mélancolique ou plongé dans des pensées peu réjouissantes. Il sait écouter et rester silencieux quand il estime qu'il n'y a rien à dire, ou qu'il n'arrive pas à en placer une. Il a beaucoup d'imagination et se retrouve capable de passer des heures seul, immobile, enfin comme un humain peut l'être, à ne se nourrir que de simples pensées. C'est quelqu'un qui peut se rendre soudainement très discret quand il veut, silencieux et essayant assez souvent de se fondre dans le décor pour éviter les ennuis. Sa nervosité le rend cependant maladroit et il ne sera alors plus discret du tout.
Il aime observer le monde sans y prendre part. Il n'est pas nonchalant, il est réservé. C'est autant par manque de confiance en lui, que par manque de confiance dans les personnes qui l'entourent.
C'est un garçon gentil, un peu trop parfois, et on a tendance à le voir comme un petit animal mignon, mais si on essaie trop de lui tirer les vers du nez, monsieur se referme comme une huître.
Les sentiments sont quelque chose de très important pour lui mais ils lui en font voir de toutes les couleurs car il n'est pas très doué pour les trier et il faut souvent que quelqu'un d'autre lui ouvre les yeux. Ambitieux et acharné au travail, il déteste perdre et devoir s'incliner sans avoir suer sang et eau pour tenter d'atteindre son but. Curieux, peut être un peu trop. Il se laisse facilement charmer quand quelque chose l'intrigue, voir un peu manipuler avant de comprendre qu'il va se brûler les doigts. Il a beau réfléchir et être doué quand il faut se servir de son cerveau, il lui arrive de faire des erreurs et de se laisser prendre. Dans ces cas là, il est particulièrement rancunier.
« Je parle assez peu d'habitude, mais je vais quand même essayer de répondre à vos questions... »

▌Croyez-vous en l'existence des monstres ? Si oui en avez-vous déjà vu ?
Et bien… Avec les effets spéciaux de maintenant, et tout ces mythes et légendes rapportés des quatre coins du monde, je comprends qu'on puisse trouver ça fascinant, qu'on en fasse des films, des jeux vidéos et même des « fake » sur internet pour se faire peur. On m'a déjà traîné dans des pseudos maisons hantées, des trains fantômes ou voir un film d'horreur. Bon c'est pas franchement mon truc, mais j’admets qu'on puisse aimer ça… Par contre, je pourrais passer des heures à les combattre sur une console de jeu avec une histoire bien ficelée et quand on les voit aussi bien fait on a franchement pas envie d'imaginer se retrouver face à eux en vrai. Quand j'étais môme ça m'est arrivé de me demander ce que je ferais si c'était le cas… Mais on sait tous que ce sont des histoires pour faire peur et que ça n'existe pas…
Et ça existe pas, hein ? ...

▌Que pensez-vous de cette fameuse vidéo qui a tourné sur le web ?
Du faux de long en large, et en travers. J'en suis absolument certain.
Ce qu'il faut noter finalement avec cette vidéo, se sont les prouesses technologiques et un travail de l'image absolument fantastique pour permettre d'arriver à un tel réalisme.
J'avoue que je l'ai pas regardé en entier… Elle avait quelque chose d'inquiétant quand même. Enfin ça veut pas dire que j'y crois ! Je l'ai juste trouvé dérangeante !

▌Vous sentez-vous à l'aise à Détroit ?
En journée, disons que ça va ? Comme partout ailleurs je suppose.
De toute façon, je me suis jamais vraiment senti à l'aise nul part. Le courage n'est pas mal qualité principale même si je peux me montrer aussi téméraire qu'un chaton paraît-il. Mais j'ai toujours eu du mal à être entouré, je suis réservé et j'ai une sociabilité proche du niveau 0. En fait, l'humanité me fait peur en général.
Et puis cette ville à quand même tendance à pouvoir faire un sacré décor de film inquiétant. Le soir elle peut être vraiment lugubre, rien pour faire en sorte que je me sente bien en rentrant de la faculté à 22h.

Quelles sont vos activités favorites ? Avez vous une passion ?
L'informatique, c'est ce que j'aime le plus. Je suis à l'aise avec les machines, plus qu'avec mes congénères : les branchements, le montage et de démontage, la programmation, je pourrais y passer des heures jusqu'à en oublier de dormir.
La pâtisserie : Pas facile à faire quand on est tout seul, et qu'on invite jamais personne mais j'adore faire des gâteaux, jouer avec les saveurs, les décors, et les glaçages. J'ai découvert ça avec mon père et je trouve que c'est un art fascinant.
Bon je suis pas uniquement derrière mon ordinateur : j'aime lire, enfermé chez moi, ou dans un parc loin de tout, surtout des joueurs de frisbee.
Je prends des cours de piano, j'ai toujours adoré ça. Mais j'ai pas la place pour un véritable instrument alors je me contente d'un petit synthétiseur à la place de ma télévision.
J'aime m'occuper des animaux, petits en général, mais j'ai peur des chiens...J'en accueillerai un chez moi quand même même s'il en avait besoin mais…
Les gens disent que je suis plutôt ennuyeux.

Décrivez l'endroit où vous passez le plus de temps (une pièce chez vous, au travail, un endroit à l'extérieur, etc).
Chez moi, si on ne compte pas les heures obligatoires à passer à l'université. C'est un petit studio qui ne comprend qu'une seule pièce après un petit hall d'entrée. La pièce est particulièrement lumineuse normalement mais j'ai mis d'épais rideaux pour ne pas être gêné par une luminosité trop basse de mes écrans qui prennent d'ailleurs tout un côté de la pièce à vivre, posés sur ma table à manger, mon bureau et le dernier accroché là où il devrait y avoir une télévision. De ce côté c'est encombrés de câbles mais le reste du sol est dégagé. J'ai un canapé clic-clac du côté fenêtre, et pas mal de tapis autour parce que j'ai horreur de sentir le sol froid sous mes pieds quand je me lève, et le côté cuisine n'a rien d'incroyable : un mini frigo, une cuisinière électrique et un évier. Sur la table basse, la cage du chinchilla…
Dis comme ça, ça fait un peu tanière mais j'y suis bien !

Quel est le bien auquel vous tenez le plus ? Pourquoi lui accordez-vous tant de valeur ?
Si je dois choisir une seule chose… Et qu'on ne considère pas mon chinchilla comme un bien, même si juridiquement…. Bref.
Je dirai le petit porte carte en cuir que j'ai toujours dans une poche de veste, avec les photos de ma famille : mes parents Peter et Helena, Nathaniel mon grand frère et ma sœur jumelle Victoria. C'est important la famille.

Qu'est-ce qui vous met le plus en colère ?
Je me met rarement en colère. Je pense que c'est à cause de mon manque de confiance et ma nervosité en cas de situations tendues. J'intériorise énormément de choses. Et quand les nerfs lâchent, c'est un peu la crise : pas forcément sur la bonne personne d'ailleurs, mais je déballe tout et retourne me terrer dans mon lit, ou dessous en fonction de la situation.

Que faites-vous pour pallier au stress ?
Toutes les méthodes que j'ai eues jusqu'à maintenant ne marchent pas franchement puisque je suis toujours très nerveux. La plupart du temps en cas de nervosité dans un lieu public, je me mords la lèvre inférieure, et je malaxe une balle anti-stress que j'ai toujours dans ma poche droite.
Chez moi, il suffit que je me plonge dans le monde merveilleux des ordinateurs pour que ça aille tout de suite mieux.
Sinon je me roule en boule sous une couverture en respirant profondément pour attendre que ça passe, c'est une sorte de PLS oui...

Quelle est la routine d'un jour normal pour vous ? Comment vous sentez-vous si cette routine est rompue ? Ecrire ici
En règle générale je me lève de justesse pour aller en cours ou au boulot parce que je me suis couché trop tard, et je me réveille généralement assis à mon bureau, la tête sur le clavier. J'éteins mes machines pendant que je prend une douche très rapide et j'enfile le premier vieux pull qui passe. Là je nourris Chupps, mon chinchilla, qui dort encore.
Quasiment tout les jours, je mange mon petit déjeuner en route parce que je suis trop en retard pour prendre le temps de me poser dans la cuisine. Je préférerais me déplacer à pieds pour éviter la foule mais comme pour le petit déjeuner, j'ai pas le temps alors je prend le métro.
Je regarde personne et personne ne me remarque.
Ensuite je passe toute la journée sur les bancs de la fac, derrière un écran ou dans le laboratoire informatique de mon professeur. Je mange seul, et mal il paraît, dans le labo, ou dehors mais j'évite les restaurants universitaires tant que certaines connaissances de ma promo de m'oblige pas à venir dans cette jungle avec eux.
Quand les cours sont finis je déplace mes fesses jusqu'aux sièges, plus confortables, de la bibliothèque universitaire jusqu'à la fermeture, ou jusqu'à la pâtisserie où je travaille si j'y suis pas allé le matin tôt avant les cours. Je rentre à pieds.
J'ai pas la télévision, alors je mange un repas tout fait devant mes quatre écrans. J'assiste à des débats entre internautes sur la fonte des glaces ou la présence des illuminatis dans nos jeux vidéos avec des biscuits, un thé ou un lait-miel et je m'endors souvent devant avec Chupps qui grignote le reste des gâteaux que j'ai fais pour moi et… voilà.
Le week-end je sors un peu dans des musées en tout genre, acheter du matériel informatique et donner un coup de mains aux personnes âgées de mon immeuble qui ont des soucis avec l'antiquité qui leur sert d'ordinateur.
Je vois pas trop comment elle pourrait se rompre, ma routine, sauf si quelque chose de grave arrivait je suppose. Mais il m'arrive jamais rien de toute façon.

▌Physionomie :
Nikita n'est pas un garçon qu'on remarque aux premiers abords : d'abord parce qu'il voue sa vie à essayer d'être invisible aux yeux du monde, et ensuite parce qu'il se cache sous des vêtements trop stricts, très old school ou des pulls vieillots, des lunettes et des cheveux courts mais épais, légèrement ondulés et d'une couleur indéterminée entre le brun et le chocolat noir qu'il essaie de discipliner tout les matins.
Sous ses boucles, deux yeux verts en amande et un visage jeune, qui a l'air de l'être parfois un peu trop au goût de son propriétaire. Masculin, quoi d'un peu pointu et les joues un peu creuses et, pour peu qu'il s'habille comme tel, on pourrait le prendre pour un grand adolescent.
Enfin grand, tout est question de point de vue : Nikita n'est pas nain, mais il est en dessous de la moyenne pour un homme de type caucasien, à peine plus d'1m70 en somme.
Sous ces mêmes vêtements qui font tout sauf le mettre en valeur (à part lui donner parfois une tête de gentil petit hibou sous caféine) il a ce qu'on appelle, un corps normal. Droit comme un « i » et très sec, pas de muscles saillants, mais pas d'embonpoint non plus : son seul avantage c'est que tout est passablement bien réparti et qu'il peut manger tout ce qu'il veut sans prendre un gramme, restant à la limite entre la crevette et le normal.
Il aime une chose chez lui : ses mains, de pianiste et d'informaticien chevronné.


Histoire


▌Quand et où êtes-vous né ?
Mon père est anglais, et il a suivit ma mère en Amérique. Je suis né aux États-Unis, plus précisément à Philadelphie. C'est en Pennsylvanie même si une partie de sa banlieue s'est développée sur le New-Jersey. Et c'était le 13 Septembre 1993. Je tiens à préciser que je ne suis pas du tout superstitieux… Un vendredi 13 est un jour comme un autre.

▌Quelle est la situation sociale de la famille dans laquelle vous avez grandi ? A-t-elle changé pour vous ?
On était une famille avec un assez bon niveau de vie. Notre maison était grande, avec un petit terrain agréable, malgré le fait qu'on ai vécu dans la 5ème municipalité la plus peuplée des États Unis, et on a jamais manqué de rien mon frère, ma sœur et moi.
En tant qu'étudiant, ça a un peu changé. Mes parents nous aident un peu, tous mais les prix des études aux États Unis est un peu trop élevé pour deux enfants. Je dis deux parce que mon grand frère fait mannequin en Europe maintenant, alors il ne pèse pas trop sur les dépenses. Moi, j'ai eu une bourse, heureusement, mais je dois quand même travailler à côté pour la vie courante histoire de ne pas trop peser sur ma famille qui a aussi les frais de scolarité de ma sœur jumelle à payer.

Comment vous entend(i)ez-vous avez vos parents ? Avez-vous des frères et sœurs ?
J'ai toujours eu une bonne entente avec mon père, c'était de lui que ma sœur et moi étions le plus proche et avec qui j'ai appris énormément de mes passions aujourd'hui. J'adore ma mère mais elle a quelque chose de très stricte et de plus froid qui ont fait qu'avec le temps, on a fini par ne plus trop être sur la même longueur d'onde.
Quant à mes frères et sœurs, si on a tout les trois un caractère très différents, on est resté très proche un moment. Maintenant j'ai l'impression qu'on s'éloigne un peu et ça me rend triste : entre mon frère en Europe, très extraverti, et ma sœur qui ressemble de plus en plus à ma mère, c'est plus pareil. Même moi, avec mon caractère, je me suis un peu détaché, mais on peut toujours compter les uns sur les autres, j'espère !

Quels ont été vos premiers amours ? Y a-t-il eu des litiges avec vos tuteurs ou avec d'autres personnes à ce propos ? Et en ce moment, où en êtes-vous ?
Un vieux PC qui tournait sous Windows 98… A l'époque, on avait pas de navigateurs comme maintenant, les liens chargeaient les uns à la suite des autres et c'était fascinant de voir comment ça fonctionnait. Je suis super fier d'être né dans la génération qui a suivit l'évolution technologique d'aussi près.
Ah ? C'était pas ça la question ?
…. Bon… Alors oui, j'en ai eu, des « premiers amours ». Enfin de l'amour, c'est vite dit. Quand on est collégien ou lycéen, c'est pas vraiment de l'amour qu'on ressent pas vrai ? Du moins j'ai pas eu l'impression d'être « amoureux » comme dans les bouquins et les films. Pas de montagnes russes, ni de tsunami. Et j'étais, en plus, pas franchement du genre intéressé par les relations à deux, en tête à tête… C'est super gênant quand on a rien à dire et on peut pas s'enfuir. Les TRES rares fois où c'est arrivé, c'est toujours la fille qui est venu m'inviter, à une fête, un petit concert dans un garage de son quartier, au cinéma. J'étais gentil alors je disais pas non, on se tenait la main et je finissais par faire le mort au bout de quelques temps. On « restait ami » et c'était très bien.
Du côté de mes parents, s'ils demandaient constamment à Nathaniel ou à ma sœur jumelle s'ils avaient « des petits copains ou des petites copines » à présenter, bizarrement ils me posaient jamais la question. Ils s'étaient peut être fait une raison ? Quand ça arrivait, ils étaient content pour moi, quand ça finissait ils ne s'inquiétaient jamais.
J'crois quand même que j'ai déjà ressenti un p'tit truc. Un genre de pincement au cœur. Deux fois je dirais. Pour ce type qui séchait les cours et fumait devant le lycée. Il faisait tomber mes livres, aimait bousculer ceux qui avaient l'air plus intelligents que lui et il avait de grands yeux glacés. Il riait fort. Et puis y a eu cette violoniste au concert de fin d'année pour fêter nos diplômes avec ses longs cheveux roux et sa concentration. Ma-gni-fique. Mais qu'est ce que vous voulez que je vous dise. J'ai évité leurs regards pendant tout le temps où je devais les croiser et je me faisais le moins remarquer possible. Voilà.  

Où logez/vivez-vous en ce moment ? Pourquoi avoir choisi cet endroit ?
C'est un petit appartement pour étudiant en dehors du centre ville à cause des loyers moins chers dans ces quartiers assez hétéroclites niveau population. Il est un peu plus grand parce que les propriétaires l'ont couplé avec un morceau de l'appartement d'à côté en rénovant, du coup j'ai un peu plus de place. Je suis pas loin de la fac, un peu plus du boulot mais ça évite que mes parents se saignent pour un loyer, et les rues sont moins craignos que celles de la périphérie.
Et puis je suis pas très exigeant, tant qu'y a internet, un lit et une petite cuisine.

Avez-vous un but que vous souhaitez atteindre à tout prix ? Si oui, où en êtes-vous  ?
Je suis quelqu'un d'appliqué et de travailleur mais j'ai jamais été qualifié de très ambitieux. De rêveur à la limite, quand je dis que j'aimerais ouvrir ma propre pâtisserie. Mais on me dit souvent que je serais plus à l'aise derrière un écran. Du coup c'est plus un rêve secret qu'une véritable ambition. Mais j'ai déjà toute l'organisation de la boutique, si un jour ça se faisait.

Quelle est la chose la plus embarrassante qui vous soit arrivée ?
J'ai carrément honte de le dire… Mais c'est assurément mon premier vrai baiser. Un vrai cauchemar. J'étais dans ma dernière année de lycée, et y avait ce type là : avec ses airs de chef de gang, son blouson en cuir par dessus son uniforme et ses grands yeux glacés. Il avait l'air d'en vouloir à la terre entière et apparemment, moi et mes lunettes ont lui revenait pas.
C'était juste après les résultats des derniers examens de fin d'année et on s'était tous donné rendez-vous devant le lycée pour prendre un café et se détendre, fêter notre réussite pour la majorité. Oui des fois je me mêle à des groupes, je pense que c'est parce que j'ai une bonne tête qu'on m'invite facilement.
Il était là, tout le monde était là en fait. Et ce… crétin m'a embrassé là, devant tout le monde, et ça m'a paru durer des siècles. Ensuite il m'a donné un bonne tape dans le bras en me félicitant de pouvoir quitter le lycée, avec un sourire affreux ! Un beau sourire mais… Il était tellement affreux sur le coup ! Tout le monde s'est mis à rire alors j'ai pris un taxi et je suis rentré chez moi… Je crois que je lui en veux encore.

▌Il nous est tous arrivé des événements marquants. De grandes peurs, d’immenses surprises ou des joies qui font ce que nous sommes à présent. Quant à vous, quel genre d’événement vous a vraiment marqué ?
Samedi 12 Décembre 2015, 19h30
Il faisait un temps de chien, même si Nikita n'aimait pas trop cette expression ne serait ce que parce que le chien de ses grands parents détestait la pluie, ça n'avait donc aucun sens. Depuis plusieurs heures, il pleuvait averse et en continue de sorte que les égouts commençaient légèrement à peiner pour engloutir les torrents roulant dans les caniveaux. Le jeune homme avait déjà marché dans des flaques un nombre incalculable de fois si bien qu'à chaque pas, on aurait pu entendre le « floc floc » significatif de ses chaussettes détrempées à l'intérieur de ses chaussures en cuir imbibé, si seulement les trombes d'eau n'étaient pas aussi assourdissantes. Encore quelques rues à traverser et il serait au chaud, chez lui, roulé en boule dans une couverture en polaire à observer son chinchilla manger des pop corn. Il n'y a pas de sottes motivations pour s'encourager à affronter la mousson et accélérer le pas sur le trottoir martelé de goûtes.
Sa sacoche en cuir sur la tête pour tenter d'éviter de chopper la mort en s'imbibant de la tête aux pieds, ronchonnant sur le fait qu'on invente des gps pour retrouver ses lunettes mais PAS d'essuies glace, Nikita accéléra le pas alors que l'idée de se cuisiner un repas uniquement à base de pâtisserie lui donnait des ailes.
C'est là qu'il manqua de le heurter, cet homme haut comme un immeuble, avec des oreilles comme des ailes de chauve-souris. Non… Non idiot, c'était simplement un homme d'une certaine taille dans un lourd manteau noir avec un parapluie tout aussi sombre au dessus de la tête.

- Excusez moi…
- Aucun problème.

Le jeune américain n'avait pas gardé très longtemps les yeux sur lui, sale habitude due à sa timidité, et il était déjà reparti non sans noter l'accent étranger qu'il avait cru déceler chez l'inconnu immense. Il n'avait pas fait deux pas qu'il se sentit tirer par le col vers l'arrière, ses pieds décollant presque de l'asphalte, lui coupant le souffle quelques instants. C'était particulièrement désagréable et quelques goûtes de pluie s'étaient faufilées dans sa nuque durant ce court instant. Se rattrapant de justesse au lampadaire le plus proche, il eut à peine le temps de distinguer la voiture qui avait manqué de le faucher au passage alors qu'il traversait pourtant sur le passage clouté.
L'armoire à glaces était toujours là, avec son parapluie, et avait lâché son col.
Nikita avait une drôle d'impression, quelque chose qu'il avait déjà ressenti avant mais qu'il avait toujours mis sur le compte du stress ou d'autre chose. Ici, probablement l'adrénaline, parce qu'il venait d'échapper de peu à un accident grave.

C'était comme cette fois là où enfant, il lui avait semblé être témoin de quelque chose d'incroyablement flippant avec un de ses petits camarades. Il ne se souvenait plus très bien, l'ayant occulté depuis des années en étant persuadé d'avoir rêvé. On lui avait tellement répété lorsqu'il en avait parlé aux adultes : ça n'existe pas Niki, arrête de regarder des films avec ton grand frère tu vois bien que tu es trop petit pour comprendre que c'est du cinéma, y a que les petits enfants qui ont peur des monstres sous leurs lits, et du noir dans les placards.



- Merci… Je…
- Aucun problème.

Ce n'est que lorsqu'il remit ses lunettes sur son nez dégoulinant de pluie, alors que chacun d'eux repartait dans un sens opposé, que Nikita oublia de se faire remarquer qu'une fraction de seconde il avait cru que l'inconnu n'avait pas de visage.


Et vous êtes ?
Pseudo Un gâteau de riz ! Et Sambrou =D.

Age 23ans, bouhouhouhou.

Comment vous êtes vous retrouvé sur DM ? Le même trou noir que la première fois !

Personnage sur l'avatar : Fanart de Q joué par Ben Whishaw dans les deux derniers James Bond.

Un mot de la fin, une suggestion ? Après la méchancitude, la mignonnitude =D .
Et ♥ sur vous évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t1062-we-laughed-and-laughed-except-i-wasn-t-laughing-nikita https://detroit-monsters.forumactif.fr/t1072-that-s-what-i-counting-on-niki
Saint Sebastien
Saint Sebastien
Chillin
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  161mc7s

"In a manner of speaking I'm dead"
So can we contend, peacefully
Before my history ends?
Jesus I need you, be near me, come shield me
From fossils that fall on my head
There’s only a shadow of me; in a manner of speaking I'm dead


Heureux maître de sept chats #crazycatlady

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  2e3y3gp

▌Espèce : Saint de l’église chrétienne || éternel mais pas immortel, son corps est aussi fragile que celui d'un Homme - Auréole lumineuse dont la lumière peut varier, apaise les bonnes âmes et aveugle les mauvaises - aura qui soigne les plus petites blessures et les maux les plus faibles, mais seulement pur un court laps de temps. Néanmoins, sa lumière le prive de sommeil et de repos - les guérisons qu'il provoque sont douloureuses pour lui


▌Messages : 45
▌Double(s) Compte(s) : Jacob K. Schröder - Cesare Da Conti - John Willard (4C si si on y croit maggle)

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Re: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  EmptySam 12 Déc - 16:03
modijgosijerojgi My god ta fiche est vraiment géniale. EN plus, Ben wishaw en vava, c'est juste le bien right right
Revenir en haut Aller en bas
Harry Stuart
Harry Stuart
Really Curious
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  758484bloggif56c463aa06bac
▌Espèce : Scientifique fou, humain.
▌Messages : 118
▌Age : 33
▌Localisation : Au pays de la fondue, des vaches et du chocolat.
▌Double(s) Compte(s) : Pepper A. Hawthorn.

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Re: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  EmptySam 12 Déc - 17:20
    Coucou, mon choupidou ! Excellent choix d'avatar. Je me demande qui t'as pervertie à Ben Whishaw d'amour. /kickedaway// Si tu veux une banque à fanarts, viens me voir et je te spammerai. Et puis...

    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Hugh+dancy+ben+whishaw+the+pride+1

    Il nous faudra un lien choupidorable avec Pepper, évidemment.
    Bon, j'ai lu les cases que tu m'as envoyé en MP mais le reste je le lirai quand la présentation sera faite en entier. J'aime les surprise, et t'es comme un petit gâteau.

    ... Mais bon, après Sambre je suis certaine que tu vas nous faire un personnage génial et qu'on va se faire plein de petits RP trop choupinous. Love sur toi.


Baby, I'm preying
on you tonight
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Re: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  EmptySam 12 Déc - 23:36
J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime J'aime... je vais bien m'amuser avec un petit humain comme toi huhuhuhu
Revenir en haut Aller en bas
Nikita A. Cowen
Nikita A. Cowen
What's goin' on
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Esuwy0
▌Espèce : Humain, qu'est ce que je pourrais être d'autre ?
( Un ours en guimauve !! )
▌Messages : 52
▌Age : 26
▌Localisation : Au milieu des câbles et des écrans.
▌Double(s) Compte(s) : Sambre N. Auverlot

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Re: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  EmptyDim 13 Déc - 14:16

Seby > Merci monsieur le Saint, c'est un honneur ! =3
*Se bouge les fesses pour la terminer vite.* J'te ferais une religieuse en chocolat booty face .


Ryry Potter > Love sur toi aussi, t'es trop chou >w< ♥️, merci !
On va se faire des rps cuty pie de la mort qui tue ! Et foui merci pour l'idée du vava, j'étais à côté de la plaquounette XD. ( et puis tout le monde sait que t'es une pervertisseuse...(... ce mot n'est pas souligné en rouge Oo....) )
*se transforme en petit cupcake fourré à la crème de marron, avec un chapeau glaçage.* nyuh !


Zephychou >
Merci beaucoup beaucoup beaucoup ♥️ !
Ce accueil à fait énormément beaucoup peur à Niki, mais moi j'apprécie beaucoup beaucoup moon .
J'ai envie de dire.... MOUAHAHAHAHAHAHAHA ♥️ .


*Rame dans sa tasse de thé pour aller finir sa fiche.* coin ~ !
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t1062-we-laughed-and-laughed-except-i-wasn-t-laughing-nikita https://detroit-monsters.forumactif.fr/t1072-that-s-what-i-counting-on-niki
Elséar Nillan
Elséar Nillan
Wanna Fight
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  1508300119077876213543812
▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Re: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  EmptyLun 14 Déc - 23:10
Coucou et re-bienvenue à toi ♥ !

C'est encore un sacré personnage que tu nous montres ici ! Mon dieu ce qu'il peut être chou, je crois que je ne cesserai jamais de le répéter ! On a presque envie de le câliner jusqu'à étouffement. Petit bichon qui ne croit pas aux monstres :p. La fiche a été très agréable à lire en tout cas !

Je ne te fais pas plus attendre : te voici à nouveau validé !

   Après la validation
   C'est maintenant que la partie commence vraiment ! Mais pas de panique, voici quelques liens pour te rappeler où tu dois aller pour bien commencer. Les liens en gras sont obligatoires !
   - Le recensement des avatars : tu trouveras un formulaire à poster pour que l'on ajoute ton avatar à la liste. Comme ça, personne d'autre ne le prendra.
   - Recensement des légendes (pour les monstres) : pour que tout le monde s'y retrouve et qu'on puisse voir qui est quoi !
   - Recensement des capacités spéciales (pour les monstres) : pour que les autres puissent savoir quelles capacités sont utilisées.
   - Recensement de ton occupation / métier : Ça, c'est pour tout le monde ! Sauf si tu n'en as pas, évidemment.
   - Après avoir jeté un oeil au récapitulatif des habitations pour savoir quelles places libres il reste, tu pourra ensuite faire une demande de logement. S'il n'y a plus de places, no worries, tu peux parfaitement demander la création d'un nouveau lieu !
   - Demandes de RP : si tu ne sais pas avec où commencer, poste un petit quelque chose par là, et quelqu'un te répondra !
   ( Jette un œil aux idées de scénarios ! Il s'agit de plein de petites idées de RP ou de dialogues pour s'inspirer, donc fonce !)
   - Fiches de liens : elles ne sont pas obligatoires mais bien pratique pour savoir où tous les personnages en sont, et aussi pour prévoir de futurs liens et RPs !
   - Carnet de bord : l'avancée de tes RP, en gros. De même, c'est principalement pour toi, pour que tu t'y retrouves.
   Pour ces deux derniers, tu trouvera des modèles ici !

   - Le flood : la fête tous les jours à toute heure. Yey.

   Et en bonus : Pour la palette du forum, des titres en plus et des polices supplémentaires c'est ici ! Si tu veux des mises en page html pour tes RP, c'est par là.





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans https://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé

Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
MessageSujet: Re: Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...    Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Nikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Validés :: What's goin'on ?-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgNikita, et si t'étais un super héro ? : l'Homme invisible...  1453056025-88-31