Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.



-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike Jordan Air 200E
67.47 € 134.99 €
Voir le deal

Partagez
T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba]
Amaimon
Amaimon
Wanna Fight
T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] 1451782051-kaneki-ken-600-1596983
▌Espèce : Démon: Amaimon est l'un des huit princes des enfers et ses pouvoirs s'exercent sur la terre.
▌Messages : 24
▌Double(s) Compte(s) : /

T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] Empty
MessageSujet: T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba]   T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] EmptySam 27 Fév - 15:42

T'es qui toi ? Amaimon & Nôdabba

L e réveil sonne et j'entrouvre difficilement les yeux, déjà 11 heures ? De fins brins de lumière traversent les rideaux en soie et éclairent la chambre à coucher de façon tamisée. Pour un samedi matin sortir du lit me paraît tellement difficile. Je me redresse brusquement et finis par me prendre la tête à deux mains laissant le temps à mon corps de reprendre ses esprits. Je me lève et en profite pour m'étirer avant de me diriger vers la porte de la pièce, j'en attrape la poignée et la tire vers moi sans vraiment jaugée la distance qui m'en sépare. Vlam, le coin de la porte se loge au beau milieu de mon front. Deux secondes plus tard, me voilà accroupi, me tenant le front tel en enfant en marmonnant quelques sermons destinés à cette saleté de porte. Toujours à moitié endormi et dans un bref accès de colère, je lance un grand coup de pied dans la porte. Erf … J'aurais du m'en douté... La porte est suffisamment dure pour m’assommer mais pas assez pour encaisser un petit coup de rien du tout . Au milieu de la porte gît à présent un trou, accessoirement comblé par ma jambe, coincée qui plus est...
J'essaye tant bien que mal de la retirer mais cette foutue porte fait de la résistance, il faut dire que la position de l'unijambiste n'est pas la plus adaptée au tir à la corde, ou devrais je dire à la jambe. On dirait même que des échardes se sont plantées dans mon mollet. Avec quelques pas de cloche pied dignes d'un chat aux pattes anesthésiées je me décale comme je le peux vers le montant afin d'enlever la porte de ses fixations, sans grande réussite encore une fois. Pas le choix il va falloir défoncer la porte... Boom, Boom, Boom, Splaf ! C'est à peu près le bruit qui résonne dans tout l'appartement voir même chez les voisins à cet instant précis.
Après plusieurs coups d'épaules successifs, la porte s'étale par terre m’entraînant avec elle. Ça je n'y avais pas pensé... Heureusement pour moi, cette dernière se fissure suffisamment pour permettre à ma jambe de s'échapper librement, en sang. A quatre pattes, j'avance difficilement vers la salle de bain pour la bander. A peine ai je le temps de m'en occuper que la sonnette se fait retentir.

« C'est pas possible qui peut bien venir me faire chié à un moment pareil »

J'enfile rapidement un peignoir car oui, dans toutes ses péripéties j’étais nu et avance en titubant vers ce qui semble être un nouvel élément perturbateur de ma douce journée !
Je déverrouille le verrou de la porte d'entrée mais laisse la chaîne, je penche alors mon visage à travers l'ouverture et aperçois une jeune femme d'environ 30 ans en tailleur plutôt classe accompagnée d'une gamine à ses côtés. Je la sens pas cette histoire.

« Oui , c'est pour ?

-Bonjour Monsieur Amei... Amay euh Monsieur Kyro

-Monsieur Amaimon Kyro oui c'est moi.

-Oui nous représentons les services sociaux, voici Nôdabba. C'est une jeune enfant de 14 ans que nous avons receuillis il y a de cela plusieurs mois. Il semblerait qu'elle soit un membre éloigné de votre famille, si vous pouviez vous occuper d'elle. »

Quelle bande de charlatans ces types, comme si j'avais de la famille sur Terre ! Quoi que après toutes les aventures que j'ai eu, ça pourrait être une de mes descendantes … Je vais quand même pas m'abaisser à m'occuper d'une mioche ! Après mure réflexion d'une durée approximative de 4 secondes, je leur claque la porte au nez et pars m’asseoir sur le canapé. La sonnette se fait encore retentir en continue pendant bien 20 minutes, j'exagère peut-être un peu sur la durée mais croyez moi, elle est assez longue pour me faire sauter les neurones. Je rouvre la porte et regarde la dame droit dans les yeux.

« -Vous allez pas partir c'est ça ?

-Tout à fait ça !

-Vous allez continuez longtemps à sonner ?

-Ça se pourrait.

-Si je prend la gamine, vous vous cassez ?

-Affirmatif »

J'attrape la jeune fille par le bras, la tire dans l'appartement et referme la porte aussitôt. Un soupire s'échappe de mes lèvres. Je m'abaisse tant bien que mal au niveau de la fillette et la fixe en plissant les yeux.

« Bon dis moi franchement, toi et moi on se connaît pas non ? »

© VAL


When it begins, it's over !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] Empty
MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba]   T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] EmptyDim 6 Mar - 16:49
t'es qui toi ?
Ft. Amaimon


Ce matin là, notre petite Ange avait tout d'une jeune fille ordinaire, tout ce qu'il y a de plus humaine. C'était le jour-J, elle allait enfin pouvoir tester son plan. Aussi dingue pouvait-il être, elle avait décidé de se faire passer pour orpheline auprès des services sociaux de la ville, évidemment dans le but de se retrouver sous la garde d'un parfait inconnu. Quoi de mieux qu'une infiltration aux sources pour observer nos chères créatures terrestre ? Elle allait être aux première loges.
Souriante, elle se fit conduire par Sarah, jeune assistante sociale qu'elle travaillait au corps depuis des mois, jusqu'aux beaux quartiers de la ville. Immeubles à la structure moderne et aux baies vitrées luxuriantes, il s'agissait bien là de l'un des endroits les plus chers de la ville.
Assise sur la banquette arrière, elle profita de l'inattention de Sarah à son égard, bien trop concentrée sur la route, pour fouiller dans ses dossiers et en sortir les documents concernant son futur tuteur.

- Voyons-voir...

Il s'agissait bien là d'un certain dénommé Amaimon Kyro, 25 ans, célibataire, un courtier qui plus est. Si Nôddaba était tombé sur lui, il s'agissait bien là du plus grand fruit du hasard. Alors qu'elle avait pensé à cette idée saugrenue il y a quelques mois, elle était tombé sur le journal de midi, annonçant la montée en bourse de divers actifs. Après quoi on félicitait à la suite un jeune courtier pour sa participation à ce fameux marché. Amaimon Kyro était depuis peu connu pour être un jeune homme extrêmement riche et brillant, très porté sur les affaires qu'il savait mener à la perfection. Non seulement avait-il cette réputation d'homme d'affaires intransigeant mais avait-il également été classé dans divers magazines comme l'homme sur lequel un très grand pourcentage de femme fantasmait dans la région. D'autres rumeurs moins répandues circulaient également à son sujet et Nôddaba s'en donnait cœur joie. Se révéleraient t-elles vraies ?
Après ces quelques instants de réflexion intense, l'Ange revint à elle même. Elle referma le dossier et le glissa à nouveau dans le sac à main de la jeune femme.
Enfin arrivées, toutes deux sortirent de l’habitacle de la voiture arrêtée sur un parking sécurisé puis se dirigèrent vers l'entrée de l'immeuble A. Sarah connaissait son métier. Si elle sonnait d'ici, personne ne lui répondrait ou bien encore, on lui enverrait le gardien pour lui foutre le nez dehors. Attendant sa chance, elle profita de la sortie du bâtiment d'une personne pour se faufiler à l'intérieur en y entraînant Nôddaba, qui elle, restait perplexe face à la perspicacité de la jeune femme. Après s'être renseignées sur l'étage et le numéro de porte, les deux se dirigèrent vers l'appartement du courtier. Nôddaba, qui finit par s'impatienter, laissa Sarah faire son job pour la faire rentrer. Et après plusieurs tentatives exaspérantes de la jeune femme, il sembla qu'on lui ai enfin donné le feu vert.
L'Ange totalement à l'ouest, n'avait absolument rien écouté de la conversation et s'était amusée à jouer avec les ficelles de son sweat-shirt pendant que les deux argumentaient. Se faisant brusquement entraîner à l'intérieur, sans même comprendre ce qu'il lui arrivait, elle se retrouva face au sujet de ses attentes. Une fois au calme, elle le jaugea tout d'abord de haut en bas sans trop y réfléchir jusqu'au moment où il s'abaissa à son niveau.

- Bon dis moi franchement, toi et moi on se connaît pas non ?

L'Ange resta interdite en le regardant. Elle pensa tout d'abord à Sarah à qui elle n'avait même pas pu dire au revoir. Après tout elle irait la voir plus tard, ce n'était pas si important...
Les secondes passèrent et elle haussa les épaules en souriant, sans même juger important de répondre à son interlocuteur. Elle tourna les talons et se mit à explorer du regard, l'intérieur de la garçonnière. C'était grand, même spacieux pour y vivre seul. Pensant à Sambre son sourire s'élargit un instant. Nôddaba enleva ses chaussures et sa veste, qu'elle déposa dans un coin de l'entrée sous le regard désabusé du propriétaire des lieux, apparemment blessé à la jambe et très peu vêtit, puis s'avança dans le salon en faisant déjà comme chez elle. Après avoir trouvé la télécommande, elle s'installa sur le canapé et alluma l'énorme écran plat fixé au mur. Sans même jeter un œil à l'homme qui devait déjà surement bouillir de l'intérieur. Enfin, elle se mit à zapper insouciamment les chaînes jusqu'à celle des dessins-animés.

♦♦♦
Revenir en haut Aller en bas
Amaimon
Amaimon
Wanna Fight
T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] 1451782051-kaneki-ken-600-1596983
▌Espèce : Démon: Amaimon est l'un des huit princes des enfers et ses pouvoirs s'exercent sur la terre.
▌Messages : 24
▌Double(s) Compte(s) : /

T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] Empty
MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba]   T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] EmptyJeu 10 Mar - 23:13

T'es qui toi ? Amaimon & Nôdabba

La gamine semble clairement ne rien avoir à faire de ce que je peux lui dire. Sans dire mot je fixe la télévision, blasé. Y a vraiment une adolescente entrain de regarder un dessin animé chez moi ? Un samedi matin qui plus est ... Mon jour de tranquillité vient de disparaître sous mes yeux! Au pire du pire je la ferais disparaître plus tard. Je n’aurais qu'à dire qu'elle a fuguée blablabla, j'ai tout fait pour la retrouver mais sans succès. A cette pensée un vague sourire arpente mes lèvres. Ça peut me divertir un peu après tout. Satisfait, je pose mes mains sur mes hanches. Au contact du doux peignoir, je me presse d'aller me changer en une tenue plus appropriée. Je ne peux même plus me balader comme je veux chez moi ...
Une fois dans la chambre j'attrape et enfile rapidement un pull en laine bordeaux avant de réussir avec difficulté à enfiler un jogger gris. Oui bon j'ai peut-être du me rouler environ 5 min par terre pour y rentrer ma saleté de jambe sans me faire mal mais je vous épargne plus de détails. Une fois prêt je retourne dans le salon ou rien n'a visiblement bougé pas même la gamine, exactement dans la même position. C'est presque suspect.

Le son des dessins animés résonne dans mon crâne à m'en donner un mal de tête. Je sais ! Ça ne doit être qu'un mauvais rêve ! C'est évident, qui serait assez fou pour venir confier une gamine à un prince des enfers. Et moi qui commençait à me dire que j'étais arrivé au paradis, beurk ! Je ferme doucement les yeux et … SPLAF me lance une belle, grande et vive claque au visage. Suffisamment pour que mon coup craque d'un son peu séduisant. La tête bloquée vers la droite, je l'attrape de mes deux mains et 'un geste ferme la décoince vers la gauche. Bizarre le son des dessins animés n'a pas disparut... Je rouvre les yeux pour retomber face à ce cauchemar. La gamine toujours là, sur MON canapé à regarder MA télé, chez MOI. Ça suffit ! Me dirigeant vers le disjoncteur je coupe le courant alimentant la télévision.

« Oï, avant de faire comme chez toi ici il va falloir mettre deux trois petits trucs au clair ma petite. Pour commencer, toi et moi c'est sur et certain on a aucun sang en commun. J'ai aucune idée de la raison pour laquelle tu débarques ici, ni celle pour laquelle je ne te mets pas encore à la porte. Pour commencer tu vas te présenter au lieu de t'installer tranquillement comme si de rien n'était chez moi ! »

Je vous l'accorde je ne suis plus vraiment de bonne humeur. D'un air dépité je jette un bref coup d’œil aux effets de la petite. J'aperçois alors ses chaussures, une petite paire de Stan Smith. Elle est pas censée être orpheline ? On va pas me dire que l’orphelinat lui a gracieusement payé ça quand même. Il y a anguille sous roche, et puis elle est trop calme cette gosse c'est quoi son problème. Les humains ne sont habituellement pas comme ça ! C'est même pas de l’insouciance, son attitude est volontaire. A moins que … Non je me fais des idées, y a pas moyen qu'un démon sache se tenir en société surtout face à mon comportement. Autre chose peut-être … On va jouer un peu avec elle, ça pourrait réellement devenir intéressant !

© VAL


When it begins, it's over !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] Empty
MessageSujet: Re: T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba]   T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
T'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Centre-ville :: Habitations :: Immeuble A :: 3ème - 1 - Amaimon-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgT'es qui toi ? [Amaimon & Nôdabba] 1453056025-88-31