Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez
Fake, ou non ? Menons l'Enquête !
Elséar Nillan
Elséar Nillan
Wanna Fight
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1508300119077876213543812
▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptyMar 24 Fév - 1:42

 

 

 
Fake, ou non ? Menons l'Enquête !

Il avait fini par revenir, finalement. Ce fut avec un air profondément blasé qu'Elséar contempla la petite église. Qu'est-ce qu'il venait vérifier exactement ? Bon, pour l'histoire du quartier fantôme et de son occupant, il avait peut-être fait le couillon sur le site. Suima serait content de recevoir la visite des prochains curieux qui s'y rendraient et cela lui ferait de quoi terroriser au moins quelques humains.

Cette histoire de fantôme de l'église, en revanche... il ne s'y était pas attendu du tout. Déformation professionnelle et raciale oblige, le voilà qui patientait tranquillement devant la porte sans vraiment oser rentrer. Les vitraux intacts reflétaient les lueurs dansantes des cierges que les rares visiteurs posaient à l'intérieur. Qu'attendait-il pour entrer ? La gargouille n'aurait pas dû faire son affaire de découvrir ce qui laissait penser à la présence d'un fantôme. Aucun sifflement ne venait agresser ses oreilles pour le moment. Alors quoi ? Faisant claquer sa langue contre son palais, la gargouille fit quelques pas, puis se décida enfin à franchir le seuil de la chapelle.

Pas un chat. À quoi s'attendait-il ? Ses prunelles se promenèrent d'un côté et de l'autre de la salle de prière, cherchant un mouvement, une présence. L'endroit faisait tout de même peine à voir. Malgré sa forte volonté de se détacher de cela, Elsé' ne pouvait s'empêcher d'être attristé de voir un tel édifice dans cet état. Il n'y pouvait rien, même s'il voulait mettre toute son énergie à nier se sentir concerné par tout ce qui se rapportait aux lieux saints. Durant toute sa vie, n'y avait-il pas été à l'abri ?

Ses doigts glissèrent distraitement sur le dossier de l'un des bancs en bois, tandis qu'il s'avançait vers ce qu'il restait de l'autel. Une Bible à moitié déchirée avait été abandonnée sur le sol, près d'un mur. Comme d'habitude dans ce genre de lieux, l'atmosphère était calme et l'apaisait. Il avait fait beaucoup d'efforts pour renier cette part de lui-même, rattachée à ces monuments, qu'ils fussent grands ou bien comme celui-ci. En vain, bien entendu. Il y était toujours revenu et y revenait toujours. Tôt ou tard, peut-être finirait-il par se rendormir sur le toit de l'un d'eux.

Son menton se redressa vers la statue sainte qui trônait dans le fond du choeur, derrière l'autel. Des cierges étaient alignés dans le fond du déambulatoire, autant de petites flammes que les humains utilisaient pour honorer leurs disparus, ou bien pour prononcer des prières silencieuses. Quant à savoir ce qu'ils avaient en tête... comme si Elséar fût encore capable de ressentir de la peine pour eux.

S'en défendant, il finit par être soudainement tiré de ses pensées par un son strident dérangeant. Allons bon, c'était maintenant que la chose décidait de se montrer ? Ce n'était peut-être pas le bon moment pour rester au beau milieu de l'allée. N'hésitant pas davantage, il finit par se jeter derrière l'autel et y resta. L'avait-on aperçu ? Il doutait pouvoir sortir son téléphone et être assez silencieux et rapide pour prendre une photo. Le son sinistre de deux bougeoirs s'écrasant sur le sol, suite à sa tentative de dissimulation, lui arracha un hoquet de surprise.

 
© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans https://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Ab1sau

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptyMar 24 Fév - 23:59

Fake ou non ?

Ce post l'avait marqué, il devait bien l'avouer. Cela faisait pourtant quelques jours que le topic avait été créé sur le site, mais malgré les nombreux appelles au « fake », Jacob ne pouvait pas s’empêcher d'y penser. Et si tout cela n'avait rien d'un canular ? Et s'il y avait vraiment quelque chose qui vivait dans cette église ? Après tout, qu'est-ce que ça lui coutait d'aller vérifier les dires d'un internaute, lui qui vivait tout près du quartier fantôme ? Certes, une église était un lieu sacré et, il le savait, depuis l'incident d'il y a plus de cent ans, ce genre d'endroit ne lui était pas bénéfique. Alors ouais, c'est clair que l'idée d'entrer là-dedans ne l'enchantait pas vraiment, mais il pouvait bien rester à distance et prendre des photos, non ?
Après une nuit de courte réflexion, Jacob en était donc venu à cette conclusion : il irait définitivement jeter un coup d’œil dans le quartier, au moins pour en avoir le cœur net. Après tout, si jamais il y avait quelque chose là-bas, ce serait au moins l'occasion de constater qu'il n'était pas le seul dans sa -terrible – situation. Lui qui cherchait sans cesse des créatures, cette découverte était du pain béni – à condition que ce ne soit pas un hoax. Enfin, il n'en espérait pas trop. Faut dire qu'il y avait une ombre au tableau ( et pas des moindres) : il ne pourrait certainement pas échanger avec la chose qui hantait les lieux, vu sa fâcheuse habitude d'étaler du sang sur le bitume. Après, était-ce du sang humain ou animal, ça, Jacob ne voulait pas vraiment en savoir plus.

Il s'était donc armé de détermination -et d'un appareille photo jetable ( parce que le numérique c'était trop cher pour lui) – prêt à affronter (de loin) a bête qui faisait tant parler d'elle. Réservant son dimanche à cette seule activité, il s'était rendu dans le quartier fantôme qu'il commençait à à peu près connaître. Faut dire que c'était son endroit de prédilection pour faire trembler les habitants durant ses balades nocturnes. Le cadre se prêtait si bien à ce genre de chose et on pouvait être sûr qu’avec cette ambiance hitchcockienne, chaque frayeur était toujours bien réussie. Enfin bref.
Il ne lui avait donc fallut pas trop de temps pour enfin atteindre l'église qui, ma foi, faisait presque peine à voir. Quand il repensait à la grandeur des lieux de cultes de son époque, Jacob ne pouvait que se dire qu'effectivement, la religion avait emprunté une pente bien savonneuse. Enfin, en un sens, c'était surement un mal pour un bien.
Jacob fit donc quelque pas, faisant doucement le tour du bâtiment décrépit, ce non sans une certaine inquiétude. Y verrait-il quelque chose ? Ou n''y avait-t-il vraiment une créature là-dedans ? Étrangement, ces deux pensées le terrorisaient. Il ne voulait plus être seul, du moins dans son esprit, à porter un aussi lourd fardeau que celui du titre de monstre. Et en même temps, l'idée qu'un être bien plus répugnant que lui partage sa condition ne l'enchantait pas non plus. Il espérait au moins que la première créature qu'il rencontrerait n'arborerait ni les traits, ni le comportement des bêtes cauchemardesques de contes de fée. Ça n'aurait été que le coup de grâce pour l'allemand, sa situation le désespérait déjà bien assez pour en plus qu'il appartienne à une race d'ignobles démons.

Sortant l’appareille photo de son sac, le cavalier secoua vivement la tête, comme pour chasser toutes ces mauvaises pensées. Non, il fallait se concentrer, ne plus penser à autre chose que la raison pour laquelle il était venu : ramener au moins une preuve de l'existence de la chose qui hantait l'église.
Un peu au hasard, il appuya donc sur le bouton de l'appareille, déclenchant un petit « clic » suivit d'un grand flash lumineux. Qui sait ce qui pourrait apparaître au développement ? Enfin, sur le moment, Jacob ne douta pas qu'au moins une ombre y apparaitrait, étant donné le grand bruit qui se fit entendre dans la chapelle. Quelque chose avait dû être surpris par la soudaine lumière. Oui, mais quoi ?

Jacob jeta un regard à la fois inquiet et curieux vers le parvis et la porte grande ouverte. Prenait-il ses rêves pour des réalités ? N'était-ce pas juste un chat ? Enfin, vu le bruit, il n'y avait pas vraiment de doute à avoir.
Pas vraiment convaincu par sa propre initiative, le cavalier s'approcha doucement des marches. Oserait-il rentrer ? Il savait très bien ce que les sols consacrés lui faisaient, tout comme les objets de cute. Or, ce lieu avait le bon goût de cumuler deux de ses faiblesses. Mais en même temps, est-ce que la douleur n'en valait pas la peine ? S'il y avait vraiment quelque chose là-dedans, elle ne semblait pas prête d'en sortir. Aller la chercher était donc, visiblement, la seule solution.
Serrant un peu les dents, il se jeta finalement dans la gueule du loup, franchissant le pas de porte.

Cependant, Jacob fut bien vite rattrapé par ses démons. A peine avait-il posé un pied par terre qu'une nausée sans nom s'empara de lui, ainsi qu'une désagréable sensation de brûlure. Il avait l'impression qu'on passait des centaines de couteaux sur sa peau, ce qui lui fit pousser un râle ressemblant plus à un grognement animal qu'à une véritable plainte. Bordel que ça faisait mal.
Depuis le temps qu'il n'avait pas remis les pieds dans une église, il avait oublié ce genre de douleur qui lui lacérait tout le corps.

"Sortez de là !"

Sa voix était grave, presque autoritaire. Il faut croire que la peine qu'il le torturait lui donnait des ailes et un peu plus de courage, une certaine colère qui poussait à faire un sacré nombre de connerie.

Bien joué Schröder, un jour ta bêtise te tuera.


© VAL


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elséar Nillan
Elséar Nillan
Wanna Fight
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1508300119077876213543812
▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptyVen 27 Fév - 5:19

 

 

 
Fake, ou non ? Menons l'Enquête !

Et pendant que le bonhomme se tordait de douleur de son côté, un autre avait pris sa tête entre ses mains, tout en se demandant à quel moment les putains de sifflements allaient finir par s'arrêter. C'était encore pire depuis que l'individu était entré dans l'église. Bon sang mais c'était un fantôme, ça ?

Un rugissement ? Une minute... Ca rugissait les fantômes ? Ou bien c'était quelque-chose d'autre ? De plus physique peut-être ? Ca ne fleurait pas très bon cette histoire. La mine totalement perplexe et mine de rien un peu secoué par un coup d'adrénaline, il ne bougea pas d'un pouce en premier lieu.

Grimaçant en essayant d'ignorer un temps soit peu les sifflements incessants qui le perturbaient, Elsé' ne chercha pas à redresser le regard par dessus l'autel : c'était un coup à se faire repérer et ce n'était pas le but, vraiment pas. Qu'est-ce qu'il était censé faire exactement ? Ah oui, probablement se barrer, bonne idée. Dur de s'y retrouver et de faire fi de ce son strident qui lui vrillait les tympans. "Sortez de là", hein ? Il en avait de bonnes, le monstre grognon.

Comme s'il avait envie de se battre : non parce que vu le ton employé par l'olibrius, comment imaginer autre chose ? D'ailleurs, où avait-il déjà entendu cette voix ? C'était débile, mais il avait l'impression de la reconnaître... sûrement qu'il délirait, oui ! Le fond du déambulatoire n'était pas loin, mais avant, mieux valait montrer patte blanche, n'est-ce pas ?

- Euh... Va te faire foutre ?


C'est ce qu'il fit, mais pas de la moindre des façons. Ce fut un majeur de pierre griffu qui se montra au delà de l'autel. Si avec ça, la créature ne comprenait pas... Egalité, un monstre partout. Puis, hé ! C'était l'autre qui voulait qu'il se montre, non ? Maintenant c'était le moment de se carapater sans se casser la gueule une nouvelle fois. Hop hop hop, petite séance de "je rampe sur le sol" et le voilà qui disparaissait derrière le piédestal supportant la croix énorme qui siégeait au fond du choeur.

S'auto-traitant de baltringue, Elséar se redressa derrière l'un des piliers qui supportaient le toit et jeta un regard alarmé en direction des cierges. Si la chose se pointait par ici, la lueur vacillante des flammèches aurait tôt fait de le faire repérer. Mais, de toute façon, faire le malin avec un truc censé passer à travers les murs... Bah tiens, s'il prenait une photo, il serait vite fixé, non ? Où était ce foutu téléphone ?

- J'ai un don pour faire n'importe quoi ce soir... chuchota-t-il en tapotant sur les touches tactiles frénétiquement.

L'appareil photo ? Vite vite vite...

- Alors ? Il paraît qu'il y a un monstre dans cet endroit ? Ca te parle ?
interrogea-t-il, non sans galérer avec son matériel.

Tu parles d'une question pourrie en plus... Pourquoi faire la conversation ? Bon déjà parce que ça donnait plus ou moins une idée de l'état d'esprit du gusse... Il était dans quelle partie déjà l'appareil photo ? Là ! Mais non ! Pas les paramètres, l'appareil photo ! L'appareil photo, quoi ! Hop ! Vite !

photo:
 

Le bruit d'enfer que ça pouvait faire en plus... C'était trop demander un appareil silencieux ? Mais non, pas le plafond ! Il fallait dire que, de cette position, il ne pouvait guère tendre le bras pour prendre son interlocuteur de plus près. Fronçant le nez d'un air dépité, la gargouille rangea l'appareil mortel dans sa poche et tâcha de surveiller un éventuel bruit de pas. Peut-être que prendre de la hauteur pourrait être plus prudent ? Mouais...

Dans le doute, Elsé' sortit ses griffes et escalada le pilier sans attendre davantage. Il aurait l'air fin, s'il se faisait découvrir, accroché comme une moule à son rocher ! Restait à espérer que la créature n'avait pas eu l'idée de s'approcher assez près pour le voir. En-dessous en tout cas, rien en vue pour le moment : quelque-chose lui disait cependant que cela n'allait pas durer longtemps. Ils étaient bons pour une petite partie de cache-cache visiblement.

 
© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans https://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Ab1sau

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptyJeu 5 Mar - 20:43

Fake ou non ?

Une grosse patoune griffue d'une bien étrange matière dépassa de l'autel, exécutant un geste d'une grande classe. Quoi ? C'était sérieux ? Malgré la douleur, Jacob resta bête face au peu de manière la créature. Certes, il s'était attendu à tout, mais pas à ça. Que cette chose lui saute a la gorge avait été pour lui une éventualité, mais la vulgarité chez un être de la nuit, ça le surprenait grandement. On était loin des légendes mystérieuses de son époque et de la poésie de Cocteau.

"Pardon ?"

C'est le seul mot qui put sortir de la gorge serré du cavalier, suivit du bruit d'un appareille photo -mais ça, bien évidemment, ça ne venait pas de lui. Allant de surprise en surprise, il se rendit donc compte que cette chose avait tout comme lui de quoi immortalisé son abasourdirent. Bon. Ça aussi c'était plutôt bizarre. Et pour ajouter un peu plus à l'étrangeté de cette situation, cette voix qu'il aurait juré connaître fit échos dans sa tête. Sérieusement, qu'est-ce que s'était que ce délire ? Voilà qu'un vieux fantôme du passé se mettait à le hanter ? Non, ce n'était certainement pas ça, tout de même. Après tout ce temps, il aurait de toute façon été incapable de se rappeler de la voix d'un proche disparu. Mais alors, pourquoi avait-il cette impression de...déjà-entendu... ?

"J'aurais plutôt tendance à vous retourner la question, mais je constate que a politesse vous manque pour répondre."

Était-ce vraiment le moment pour se crêper le chignon ? D'après Jacob, oui. La douleur ne faisait rien pour calmer ses nerfs, à présent à vif. Disons que le comportement de la chose n'avait fait que jeter de l'huile sur le feu. Néanmoins, dans toute cette agitation, il y avait au moins une bonne nouvelle : cette créature se cachait, elle était donc certainement moins dangereuse que ce que les gens du site avait pu prétendre. Enfin, ce n'était qu'une vague supposition qui n'arrivait néanmoins pas à apaiser les craintes du cavalier.
Deuxième bonne nouvelle dans cette épopée plus qu’épique : le son de son appareille avait trahis sa position, bien que l’écho de l’église rendait la chose un peu moins facile. Un poil hésitant, Jacob s'avança donc vers la grande table de pierre, soufflant comme un taureau de corrida – c'était mieux que de beugler comme une vache.

"Quoiqu'il en soit, je pense que vous êtes le mieux placer pour connaître la rép-"

Ah putain, mais qui avait mis ce crucifix là ? Rien que la vue de cet objet suffit à brouiller celle du cavalier qui, gâchant un peu plus de sa pellicule , laissa sa main se crisper sur l'appareille qui pris une photo. Maudit soit la réactivité de ces choses-là.

"Putain de bordel de merde !"

Arborant un langage fleuris à la fois en anglais et en allemand -parce qu'autant jurer dans toutes les langues tant qu'on y est, hein – Jacob mis un moment avant de recouvrir complétement la vue, jetant son regard au hasard vers un pilier. Et là, frayeur des frayeurs, la chose c'était déplacé, jouant à "la-gravite-je-l'emmede" ! Certes, il n’aperçut qu'une ombre perchée sur les vieilles pierres, mais ça suffit à le faire sursauter, le faisant chuter sur un banc qui, au vu de son âge, se cassa la gueule en même temps de le hessois. Vu le bruit que ça venait de faire, on aurait dit qu'une bête immense avait fracassé le banc.
Bon, ça c'était fait.
Oui, on peut dire que Jacob était maintenant excédé. En plus de la peine qu'il devait endurer, c'était maintenant les échardes qu'il venait de récolter qui avaient raison de lui et de sa patience.

"ça vous arrive souvent de jouer à l'exorcise en grimpant sur les murs comme ça ?..."

Prestement, l'allemand se releva, chassant quelques morceaux de bois sous ses pieds. Il tenta un déplacement, essayant de repérer la bête au bruit, mais bordel, ce qu'il pouvait être silencieux. Un vrai lézard.

"Vous savez que vous faîtes pas mal parler de vous ?..."

Quelque peu effrayé par le silence, il devait bien l'avouer - parce que dans les films d'horreur,c'était toujours dans ce genre de moment que la bête surgissait dans un magnifique Jump Scare - Jacob tentait de combler le vide, gagnant au passage un peu temps dans cette partie de cache-cache.
Faut dire que le temps pressait, il le sentait. Tout cet étalage de sainteté, ça le brûlait en dedans.

"D'ailleurs qu'est-ce que vous foutez avec un appareille photo ?"

cette phrase fut suivit d'un petit "et pourquoi je vous vouvoie bordel" à peine chuchoté. Mais enfin, ce n'était pas vraiment le moment de se poser des questions sur le bienfondé du pronom à utiliser dans ce genre de situation.
© VAL


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elséar Nillan
Elséar Nillan
Wanna Fight
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1508300119077876213543812
▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptySam 14 Mar - 14:55



Fake, ou non ? Menons l'Enquête !

La politesse ? De quoi ? Oooow, il avait heurté son petit coeur de monstre maléfique... Il voulait plaisanter, n'est-ce pas ? Avec une aura pareille, demander un peu de politesse juste avant de jurer : bravo. Mais, bravo ! Haussant un sourcil du haut de sa colonne, Elséar se demandait bien comment il allait pouvoir sortir de ce guêpier sans se faire remarquer. Le fait était que le gusse se trouvait entre lui et la sortie. Le plafond ? C'était risqué... Une mauvaise prise et c'était "prochain arrêt : le sol".

Le vacarme qui se produisit lors de la chute de son homologue le fit sursauter. Mais à quoi jouait-il celui-là ? Qu'est-ce qu'il avait bien pu faire ? Léger coup d'oeil. Une paire de pieds en l'air. À la question du bonhomme, la gargouille laissa un échapper un léger rire. Jouer à l'exorciste ? Sérieusement ? Haussant les épaules, Elsé' décida de faire son chemin un peu plus à couvert, se plaçant au niveau de la légère voute du déambulatoire. Avoir été repéré était déjà suffisant pour le moment. C'était qu'il posait des tas de questions le monstre... qui le prenait pour LE monstre du coin ? Ca commençait méchamment à puer le malentendu, tout ça. Ecoutant les multiples questions, Elséar fit le tour du déambulatoire. Il n'y avait pas pensé : là-haut au moins c'était pratique, tiens.

- Hé, bonhomme, on est au vingt-et-unième siècle quand même,
répondit-il finalement en s'immobilisant.

C'était lui qui disait ça... Oui bon, ce n'était pas comme s'il s'en sortait avec toutes ces saletés technologiques non-plus... Ce siècle avait la particularité d'avoir rendu tous les gens complètement dépendants de ces trucs-là. Il n'avait pas fait exception, même si ça l'avait un peu perdu. Au début, il n'avait pas connu ça, tout était arrivé progressivement : pourtant, il ne s'y faisait toujours pas.

- En parlant de faire parler de soi,
poursuivit-il en se laissant glisser vers le sol, n'essaie pas de jouer au plus malin avec moi, le monstre. Avec ce que tu dégages, tu aurais de quoi effrayer le quartier tout entier. N'inversons pas les rôles.

Il n'était pas commun de croiser des gens comme lui dans un tel endroit : n'y avait-il aucun gardien ici ? Non que cela le dérangeait vis-à-vis des humains qui venaient prier... D'ailleurs, ça ne le dérangeait pas du tout ! Pourquoi aurait-il dû se soucier d'eux ? Grimaçant à cette idée, Elséar fit crisser ses griffes contre le mur. Les affaires des humains ne le concernaient pas. Les sifflements s'étaient faits moins intenses que précédemment, fort heureusement. Fort étrange aussi...

- Qu'est-ce qu'une créature dans ton genre vient faire dans une église ? questionna-t-il tout de même. Tu es maléfique, tu n'y as pas ta place. Alors quoi ? Simple curiosité, bien sûr.

Et en parlant de curiosité, il était peut-être temps de jeter un coup d'oeil à la tête du monsieur. Elséar essaya bien, mais la réalité le rattrapa bien vite et cette foutue technologie aussi d'ailleurs. Ce fut donc grâce au doux son d'ACDC que son téléphone se mit brusquement à sonner, lui arrachant un juron et l'obligeant à chercher à la hâte l'objet maudit dans l'une de ses poches... qui était malencontreusement tombé dans le déambulatoire, un peu plus loin de sa position. Il y avait des jours comme ça, où il valait mieux rester couché... Elsé' était pourtant sûr d'avoir mis le bidule en silencieux : résultat, il n'avait jamais sonné aussi fort, le con.

Jetant un regard vers la position où il pensait que son interlocuteur se trouvait, la gargouille s'élança en direction de l'objet qui continuait de vibrer et jouer sa petite mélodie tranquillement. Le boulot... À tous les coups. Il était déjà si tard que ça ? Arrivé près de l'odieuse machine, Elséar finit par se baisser pour la ramasser, non sans jeter un coup d'oeil alarmé autour de lui. Avant tout, il fallait couper ce machin, mais il sembla que la personne à l'autre bout du fil ne s'était lassée avant qu'il ne parvienne à faire coulisser le bouton rouge pour raccrocher.

- Saloperie...
jura-t-il entre ses dents serrées.

Avec tout ça, il en avait presque oublié l'hurluberlu qui se trouvait en sa compagnie... Trop d'émotions ces téléphones pourris !

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans https://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Ab1sau

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptyMer 15 Avr - 20:28

Fake ou non ?

C'est qu'il était bavard, celui-là. Néanmoins, c'était un mal pour un bien, au fil de la conversation, Jacob commençait à cerner la bestiole avec laquelle il conversait. Et on pouvait dire sans se tromper qu'il allait de surprise en surprise ! Au moins, les révélations de la chose qui hantait cette église commençait à faire sens dans la caboche décrochable de l'allemand. Tout cela fleurait bon le quiproquo !

"Maléfique ?..."

Au moins, c'était dit de façon cash, mais le cavalier ne se faisait toujours pas à ce genre d'appellation – quoique, le fait de souffrir dans une église lui avait déjà mis la puce à l'oreille. Néanmoins, loin d'être tout à fait outré par les mots de son interlocuteur, c'était plutôt le don de ce dernier à sentir ce qu'il appelait son « aura » qui l'interpelé. En même temps, quand on chasse le monstre, mieux valait peut-être s'attendre à tout...

"Peu importe, ce que je crois, c'est que nous nous trompons tous les deux sur-"

Mais alors qu'il s’apprêtait à terminer sa phrase, une musique l'interrompit, rebondissant en millier d'échos dans la chapelle. Bon dieu, le bruit était assourdissant ! Cependant, il cru reconnaitre la mélodie : Du AC/DC ? Ça l'aurait presque fait rire s'il n'avait pas aussi mal.
Imaginant la source du bruit comme la position de cette mystérieuse chose, il se précipita sans attendre, tête baissée dans le noir. Hélas, certainement arrivé en même temps que le propriétaire du téléphone, Jacob trébucha, entrainé par son trop d'élan au sol, mettant au passage par inadvertance un bon coup de pied dans les côtes de son interlocuteur. Oups, comme dirait l'autre.

"Scheisse..."

Gisant sur le sol, il avait l'impression que jamais plus il ne ressentirait de peine plus grande. Entre son dos qui venait de littéralement mettre une claque au parterre et sa peau qui semblait commencer à brûler au contact du sol saint, le cavalier était en train de déguster.
Mais dans un court moment de lucidité, il se redressa, quoique mollement, attrapant son appareille photo au focus certainement présentement bien endommagé - RIP appareille jetable - avant d'appuyer une dernière fois sur le bouton.

Flash. Lumière. Un visage se détache de l'ombre.


Oh mon dieu. L'allemand cligna des yeux, ne voulant pas croire à ce qu'il avait vu. Est-ce qu'il avait rêvé ? Est-ce que la douleur le faisait halluciner ? Et-ce que c'était vraiment son voisin de pallier désagréable qui c'était amusé il y a à peine une minute à jouer à cache-chache sur le plafond de l'église ? SI c'était le cas, quelle révélation ! Même Shutter Island pouvait aller se rhabiller avec son plot twit.

"...Monsieur Nillan ?"


© VAL


Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elséar Nillan
Elséar Nillan
Wanna Fight
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1508300119077876213543812
▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptySam 25 Avr - 3:50



Fake, ou non ? Menons l'Enquête !

Enorme silhouette sombre à l'horizon ! Avalanche ! Avalanche ! Tout de même pas, mais presque quand même. Déjà que les cierges n'éclairaient pas grand chose, Elséar ne put que constater avec désarroi que la créature qui lui servait d'interlocuteur venait de se montrer. Quelle apparition... Difficile de discerner quoi que ce soit dans cet endroit, mais ce fut encore plus délicat lorsqu'une paire de bras se mit à gigoter au-dessus de la gargouille, ne lui laissant pas le temps de s'écarter complètement.

- Oh le con ! Oh le... Raaaah !


Elséar avait tenté de plonger sur le côté. Un cri étouffé s'était échappé de ses lèvres lorsque le pied s'était enfoncé dans ses côtes, l'obligeant à freiner son élan aussi sec. Nom de Dieu, mais c'était quoi à la fin ? Etalé par terre comme une grosse loque, il tenta de reprendre son souffle et porta une main à son côté droit en grimaçant. Bon sang, mais il ne l'avait pas raté celui-là ! Est-ce qu'il s'était fait attaquer ? Plonger dessus pour se faire coincer ? Il ne savait pas bien dans cette obscurité.

À l'affut de la moindre attaque pouvant survenir, la gargouille se redressa tant bien que mal sur un coude et fit mine de se mettre en position assise. Flash ! Adieu pupilles ! Adieu rétine ! Adieu tentative de voir quelque-chose ! Adieu monde cruel ! Il venait d'être aveuglé par une espèce de "fatal foudre" et se retrouva donc de nouveau en arrière, se tenant les côtes et clignant des yeux pour tenter de récupérer la vue suite à la seconde "attaque". Avec une telle différence de lumière, il avait eu la nette impression que ses pupilles avaient rétréci d'un seul coup. Qui était le triple cornichon responsable de tout ça ?! Hein ?!

- Mais c'est pas vrai, mais qu'il est... ! Mais qu'il est con !
jura-t-il dans un langage hautement français et fleuri.

Comment ça "monsieur Nillan" ? Ah bah v'là autre chose, tiens ! C'est qu'en plus l'olibrius le connaissait ! D'où il sortait encore celui-là ? Elsé' ne se souvenait pas avoir une quelconque créature maléfique dans son entourage... enfin si, peut-être deux ou trois, mais pas une espèce d'armoire à glace s'écroulant sur les gens ! Attendez... de l'allemand ? Ah non, s'il avait été en Allemagne, il s'en serait souvenu. Puis c'était quoi ça ? Un monstre qui l'appelait "monsieur" ? De plus en plus louche cette histoire !

- Ah j'te reconnais, toi, t'es l'espèce d'ours du dernier étage...
grogna-t-il toujours allongé par terre, je savais que cet accent allemand dégueulasse me disait quelque-chose...

Elséar, fallait-il vraiment reparler de ton propre accent français qui partait parfois doucement en sucette ? Après y avoir réfléchi, effectivement, il aurait sans doute dû reconnaître la voix de son voisin. Du moins, s'il avait pris la peine de discuter avec lui suffisamment pour retenir sa voix convenablement, n'est-ce pas ? La gargouille se disait que la sociabilité était à revoir, tout en ayant pris l'habitude de la laisser de côté sans s'en préoccuper vraiment. S'il s'attachait aux gens et devaient s'en retourner laisser passer quelques siècles, rien ne serait facile.

Pour ses voisins, c'était autre chose : les sifflements incessants prouvaient sans soucis qu'il avait affaire à des créatures de nature maléfique... les entendre s'estomper prouvait néanmoins que ces gens ne désiraient rien entreprendre de mauvais.

- C'est quoi déjà ? Schtroumpf ? Shredder ?
marmonna-t-il en essayant de se souvenir du nom de son interlocuteur.

Peine perdue dans l'état actuel des choses. Le souffle un peu moins court, Elséar se redressa en position assise et finit par observer la silhouette qui avait l'air de sévèrement souffrir, face à lui. Allons bon, qu'est-ce qu'il se passait ?

- Alors ? Quel monstre ? interrogea-t-il plus calmement. Ne me dis pas : tu as vu l'article sur le site, toi aussi ?

HJ:
 

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans https://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Ab1sau

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptySam 9 Mai - 18:02

Fake ou non ?

Il parlait, il parlait, il parlait ... à croire qu'il ne s'arrêtait jamais celui-là. Après la chute et la surprise, la douleur reprenait sa place et à chaque secondes qui passait, Jacob avait la nette impression que sont crâne allait exploser sous la pression.
Franchement, tout ça pour ça, dans le fond, ça faisait un peu chier, mais cette mésaventure avait au moins eut le mérite de lui faire découvrir que son voisin était un monstre. Et quelle découverte, putain.

"Schröder."

La réponse était un peu sec, plus que tout à l'heure. Faut dire que l’amabilité légendaire du français ne poussait pas à la courtoisie. Alors même si une vague de questions le submergeait, Jacob avait juste envie d'un peu d'air. Il faut dire qu'on lâche tout quand le point final d'une histoire tombe enfin, et c'était un peu le cas pour le cavalier à présent. Il avait mal. Rien ne servait de continuer cette discussion à l'intérieur.

"Oui, sur le site, comme toi je suppose."

Il se redressa, comme un vieux pantin grinçant qu'on aurait extirpé de la poussière

"Enfin, en tout cas, j'imagine que c'est pas toi, la bestiole. D'ailleurs qu'est-ce que t'es, hein ? Un espèce de troll ?"

Il râla, se redressant, presque attristé de ne pas avoir pu lancer un petit rire sarcastique pour accompagner le tout. tournant les talons, il fit quelques pas vers la sortie. Il n'avait pas franchement peur de montrer le dos à l'autre créature, de toute façon, s'il avait voulu le tuer, il l'aurait certainement fait plus tôt. Et puis, même si Elséar décidait de prendre ses jambes à son coup le temps qu'ils aille prendre l'air, il pourrait l'attraper au détour d'un couloir de leur appartement d'ici quelques jours.

"Oh, putain..."

Sa voix était cassée, un peu comme tout son corps endolori.
Il s'appuya doucement sur la porte de bois, laissant l'air frais souffler sur son visage. Un rapide coup d’œil vers ses mains lui montra l’ampleur de la situation : la peau tournait vers le violet, comme si un hématome était en train de se former, et des petites veines sombres traçaient des chemins tortueux le longs de ses doigts, sur la paume de sa main, son poignet... Il se doutait que ce devait être à peu près pareil sur le reste de son corps.

"C'est con quand même."

Il rit. Un peu. C'est vrai que la situation était risible, digne d'un quiproquos de théâtre. En plus de cela, ce n'était pas comme s'ils étaient tout deux des étrangers. Non, ils se connaissaient, vaguement, certes, mais ils n'avaient même pas l'excuse de ne jamais s'être vu. Comment n'avait-il pas reconnu sa voix ? Bon dieu qu'il se sentait con.

"Tout ce cinéma pour... J'ai perdu mon idée."

Enfin, tout n'était pas perdue. Certes, il n'avait pas trouvé la créature qu'il cherchait, mais il en avait une autre. Dans le fond, ça lui faisait un plaisir fou d'en avoir trouvé un comme lui. Le premier. Il n'était pas seul, et ça, après plus de deux cent ans d'existence, ça comptait. Mais la fatigue qui venait de le prendre était bien trop forte pour qu'ils puisse faire éclater sa joie.

"Et dire qu'on se croise tous les jours."
© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Elséar Nillan
Elséar Nillan
Wanna Fight
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1508300119077876213543812
▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptySam 9 Mai - 23:49



Fake, ou non ? Menons l'Enquête !

Un... troll ? Comment avait-il osé l'appeler ? Un troll ?! Sa fierté de gargouille en prenait un sacré coup, à tel point en fait qu'il éluda involontairement la question quant à sa nature de monstre. Non, ses prunelles rouges lançaient des éclairs furieux derrière leurs lentilles brunes. Alors ça... Foutu voisin...

- Ouais... sur le site aussi...


Se fendant de sa plus belle "bitch face", Elséar s'apprêtait à répliquer quelque-chose lorsque le karma se chargea de le venger. Awh, pauvre gars qui avait l'air de bien douiller. Pour un coup, même en sachant qu'il s'agissait de son voisin, la gargouille décida d'une bonne chose : ne pas intervenir pour l'accompagner dehors. Ça lui apprendrait à le traiter de troll, tiens.

Haussant un sourcil, Elsé' se contenta de le regarder se trainer dans toute l'église. Il n'avait pourtant pas l'air blessé, alors qu'est-ce qui pouvait bien le mettre dans un état pareil ? Alors quoi ? Ça venait de l'église en elle-même ? Aucune idée. Hof, il s'en fichait, l'important était plus ou moins de profiter du spectacle. Ce n'était pas comme si le bonhomme était prêt à faire un marathon.

- Oh... Ça a l'air de faire mal,
siffla-t-il faussement compatissant, tout en accompagnant Jacob sur son chemin pour rejoindre la porte.

Pour le suivre, il l'avait même plutôt bien suivi. Aussi lentement que l'armoire à glaces avaient pu avancer en fait. Aucune raison de rater ça, non ? Aucune raison de lever le petit doigt non-plus. Au moins, il n'avait pas ricané, même si l'envie ne lui manquait pas. Arrivé à sa hauteur, il jeta un œil rapide au bonhomme, mais ne fit rien pour décamper. Sérieusement, ils habitaient dans le même immeuble, c'était déjà pénible de base, alors s'il devait être suivi pour répondre aux questions de son interlocuteur. Mieux valait rester en sa compagnie, du moins, pour le moment.

- On se croise tous les jours, à ceci près que j'étais déjà au courant pour toi, soupira-t-il en passant dehors sans attendre plus à l'intérieur.

Un peu d'air frais après ces quelques instants de tension. Mine de rien, ça faisait du bien. Elséar n'avait pas reconnu la voix de ce gars : après, tous deux ne se parlaient pas très souvent, même s'ils se croisaient parfois. La gargouille allait sans doute devoir faire un peu plus attention à ses voisins quand même, histoire de ne pas se retrouver dans une situation pareille une seconde fois. C'était grotesque quand même...

- Pour ton information, je ne suis pas un troll, mais une gargouille,
révéla-t-il en croisant les bras, je ne sais pas ce que tu es, mais je peux sentir les créatures maléfiques comme toi très facilement.

À son grand dam pour tout dire... Par contre, ça avait franchement l'air d'étonner le bonhomme d'apprendre qu'il était un monstre. Peut-être allait-il finir par lui expliquer pourquoi ? Peut-être pas... Mieux valait attendre qu'il se sente mieux... Elséar leva le regard pour observer l'église et décida de hausser les épaules. Dans le fond, il s'était douté que rien ne se trouvait dans le coin, non ? C'était un peu bête, mais au moins, ils étaient plutôt fixés.

- Hé oui,
reprit-il, tout ce cinéma pour en arriver là. Enfin, au moins cette soirée aura provoqué une vraie conversation entre nous, c'est déjà ça je suppose.

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans https://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Ab1sau

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! EmptyMer 27 Mai - 22:40

Fake ou non ?

Oubliant la fausse empathie tout à fait désgréable de son interlocuteur, Jacob se focalisa plutôt sur l'information la plus intéressante, AKA le fait même qu'une gargouille puisse être en train de lui parler. Non, franchement, le cavalier s'attendait à tout : des vampires, des sorcières, des démons, pourquoi pas, mais une gargouille ? Franchement pas. Pour lui, l’existence de ces choses se résumait à de très vilaines statues sur les murs d'église, pas plus. Savoir qu'elle pouvaient bouger, parler, prendre forme humaine, en un sens, ça ouvrait carrément le champ des possibilités niveau réalité de certains mythes ( et, ouais, c'était un poil flippant aussi).
En tout cas, selon les légendes qu'il avait pu entendre, ça explicitait pourquoi son voisin avait senti le caractère maléfique de sa personne.

Distraitement, il commença à frotter ses bras, pensant bêtement qu'il ferait partir les brûlures et la douleur aussi simplement. Mais ce n'était pas le cas. Ah la la, ils étaient loin les bisous magiques de sa mère qui soignaient les petits bobo. Là il allait bien lui falloir une boîte entière de calmant et une voir deux bonnes journées de repos. Un programme extraordinaire à venir, en somme, mais qui le faisait aussi indubitablement chier. Il avait des questions à poser, des choses qu'il voulait apprendre, et le fait d'avoir le parfait spécimen en face de lui pour enfin obtenir les réponses à ses questions le frustrait d'autant plus. Il avait envie de parler, là, maintenant, mais il n'en avait franchement plus la force. Il voulait juste quitter cet endroit, rejoindre son canapé et dormir.

"Dit, je peux te demander quelque chose ?"

Après ce qu'il s'était passé et tout le bordel qu'il avait foutu, c'était bien audacieux de demander un service, mais bon, pour le coup, Jacob n'avait plus rien à perdre. De toute façon, il voulait tenter le tout pour le tout, lui qui avait cherché pendant tant d'années, de siècles, même !

"Je suis trop fatigué pour l'instant, mais il y a des choses dont j'aimerais parler. Tu es le premier que je crois" qui ne soit pas humain et en tout franchise, ça fait un sacré moment que j'en cherche un comme toi. J'ai des questions, beaucoup de questions et j'aimerais te les poser. Seulement, pas maintenant. ça sort un peu de nul part, mais est-ce que tu accepterait qu'on se retrouver dans quelques jours histoire de discuter ? "

Rien que parlait l’essouffler et il se doutait bien lui-même que la conversation ne durerait pas plus longtemps. Il avait atteint le bout de rouleau et après tant d'émotion, malgré la tentation d'une si intéressante discussion en perspective, il ne tiendrait pas le coup.
© VAL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
MessageSujet: Re: Fake, ou non ? Menons l'Enquête !   Fake, ou non ? Menons l'Enquête ! Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Fake, ou non ? Menons l'Enquête !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ZONE INDU :: Quartier fantôme :: Chapelle à l'abandon-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgFake, ou non ? Menons l'Enquête ! 1453056025-88-31