Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
Between reason and reality - [Circé]
avatar
Chillin
▌Espèce : Poséidon - Dieu de la Mythologie Grecque
▌Messages : 62
▌Age : 23
▌Double(s) Compte(s) : Eva Kaos

MessageSujet: Between reason and reality - [Circé]   Jeu 21 Jan - 2:53

Une nuit

Pas comme les autresEncore une de ces journées d'hiver tardives ou je m'endormais à la bibliothèque sans voir l'heure passer. Relevant la tete, il était deja l'heure de le fermeture, merde, ça veut dire que la nuit est tombée et qu'il fait encore plus froid. N'ayant pas la force de sortir je checkais la météo sur mon smartphone en tirant une sale expression lorsque je vis la température. J'aurais du rentrer plus tôt ça va être toute une épreuve maintenant, pourtant je n'ai pas de problème avec le temps d'habitude, Papa est horloger, haha je rigole il pourrit surtout dans le tartare maintenant.
Pas le temps de me disputer avec toi le cerveau, de toute façon tu vas bientôt geler, sans doute à l'instant ou je franchirais la porte du bâtiment. Me relevant de ma table je regardais le livre que j’étais en train de lire. Le moi et le ça, de Freud. Pourquoi je lisais ça d'ailleurs? J'ai pas envie de retourner à l'Olympe pour avoir une quelconque liaison avec la famille pourtant? Et puis j'ai pas envie d'avoir de liaison tout court, trop de gosses, trop de responsabilités c'est pour ça que je suis descendu sur terre d'ailleurs, pour les éviter tout en conservant mes pouvoirs. Maliiiiin, enfin, pas trop.

Les instants d’après je me fis littéralement chassé par une bibliothécaire, une vieille qui plus est, et comme je l'avais prévu, une fois dehors je gelais presque instantanément. J’étais comme un homme perdu au milieu d'une foret boréale, observant les étoiles pour essayer de me retrouver, mais la magnificence de ce paysage me laissait sans voix!
Super, voila que je devenais poète maintenant, alors qu'en réalité il y avait juste des bâtiments grisâtres tout autour de moi et surtout que pour rentrer au port il y avait plusieurs miles à faire. Faut vraiment que je pense à investir dans une voiture prochainement, mais ce soir je vais tout me farcir à pied, c'est bon pour la santé! Oui mais je suis immortel...

Mon interminable odyssée pour rentrer venait de débuter, enfilant ma capuche et mettant mes mains dans mon blouson je me battais contre le vent glacial qui je me prenais en pleine figure, aucun transport en commun à porté et un sens de l'orientation abominable, avec un peu de chance d'ici deux jours je suis chez moi! Je reconnaissais les grandes artères, mais pas toutes les rues, et soudain une idée de génie me traversa l'esprit, trouver un raccourcis, mais oui Poss, quoi de mieux que de chercher un raccourcis une nuit glaciale pendant laquelle une tempête se formait alors que t'as la moitie de la cervelle congelée?
Et bien ça m'apprendrai, ou alors j'aurais énormément de chance et je serais chez moi plouf téléportation!

C'est bien beau de rêver, mais maintenant je sais plus depuis combien de temps je suis dehors, je gèle bon sang va falloir que je me remotive vraiment pour continuer d'avancer, sauf que toutes les petites rues se ressemblaient, et j'avais tellement avancé que je ne trouvais plus aucune qui débouche sur une grande artère, j’étais vraiment perdu, seul au milieu d'un quartier inconnu. C'est bien ma veine ça, sérieusement pourquoi j'ai fais ça. Mais très vite j'apercevais une silhouette non loin de moi, impossible à distinguer, homme, femme, monstre, Zeus?! Non. Mais il fallait que je demande mon chemin.

"- Bonsoir, vou-vous, pouvez m-m'aider?"

Disais-je d'une voix frigorifiée.

© VAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Wanna Fight
▌Espèce : Hati : Louve Gigantesque.

Spoiler:
 

▌Messages : 13
▌Double(s) Compte(s) : //

MessageSujet: Re: Between reason and reality - [Circé]   Sam 23 Jan - 17:59
between reason and reality
Il ne faut pas enfermer le loup dans la bergerie. Δ Anonymous.

Circé venait de quitter son travail, elle avait dû rester jusqu'à tard pour pouvoir terminer des études d'échantillons fraichement reçu la veille, et ses patrons n'apprécient pas le retard. Une fois son plan de travail propre et parfaitement rangé au millimètre près elle laissa tomber sa tête en arrière et soupira longuement. Ce dernier soupire raisonna presque dans cette grande pièce sombre ou elle était désormais seule. Son regard se déposa sur les fenêtres de la structure médicale, et elle put voir la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur rien qu'à la vu de la buée sur la vitre. Une tempête avait été annoncé et forte heureusement les basses températures n'affectent généralement pas son organisme, son sang chaud est particulièrement apprécié dans ces moments. “ Fait chier. ” Ce n'est qu'une fois arrivé au parking qu'elle pu apercevoir les vitres de sa voiture en miette, les morceaux de verre gisant tout autour de cette dernière, et même à quelques pas plus loin. Elle avait l'habitude des représailles de certains enfants qui n'aiment pas recevoir des "non" pour un verre dans un bar. Circé n'aime pas qu'on abîme ses affaires, surtout pas matériels. Mais il fallait bien s'y résoudre elle allait devoir retourner chez elle à pied, pour son plus grand désespoir. Non pas que le froid la dérange mais les bourrasques de vent assèche sa peau, et ce n'est pas franchement agréable. Elle s'occuperait de sa voiture demain parce qu'à cette heure-ci et par ce temps là le dépanneur mettrait beaucoup trop de temps à arriver, et elle perdrait patience avant qu'il démarre sa voiture. Prenant soin de ramasser deux trois affaires dans les restes de sa voiture, elle redressa la tête pour sortir et se cogna l'arrière du crâne contre la fenêtre en miette. Énervée, elle prit son élan et rapidement enfonça son poing dans la carrosserie de sa voiture ce qui la déplace de quelques centimètres.  “ Super, ils m'ont abîmés. ” Circé s’aperçut en passant la main sur sa tête qu'effectivement elle s'était éraflé le haut du crâne à cause du verre encore présent sur le contour de la fenêtre, aiguisé.  

Reprenant rapidement son calme, elle soupira longuement les yeux fermés, et esquissa un léger sourire comme pour se rassurer que sa soirée se finirait mieux qu'elle n'avait commencé. Circé remonta alors à la surface et se mit à marcher en direction de son petit nid douillé proche de la foret. Elle se serait bien métamorphosée pour aller plus rapidement, mais ce serait une mauvaise idée de se faire voir par quelques humains prude. Alors elle remonte son écharpe jusqu'à son nez, tire sur ses manches pour pouvoir recouvrir ses petites mains. Elle adorait ses petits moments dans le froid, dehors, à marcher contre un vent glacial, les yeux dirigés vers les étoiles. Ça lui rappelait le bon vieux temps, celui ou elle courrait en vain pour attraper le soleil, voyant du coin de l’œil son frère s'attaquer à la lune. Ce temps là lui manquait, elle avait encore une vision sur certains membres de sa famille, aujourd'hui sur Terre elle côtoie le néant et l'absence d'un père. Nostalgique, la demoiselle continua sa marche sans s'apercevoir qu'une personne lui avait adressé la parole. "- Bonsoir, vou-vous, pouvez m-m'aider?" Circé n'avait pas spécialement envie de parler à quelqu'un, mais puisqu'on lui forcer la main. Elle jeta sa cigarette au sol, et se retourna vers l'inconnu. Elle ne se souvenait pas d'avoir déjà croisé cette personne, mais son aura était différente des humains habituels, sûrement un monstre comme elle, ou pire un stupide Dieu.  “ Bonsoir. En quoi puis-je vous aider ? ” Elle avait légèrement baissé son écharpe pour dévoiler l'ensemble de son visage. Circé n'aimait pas spécialement parler à des inconnus ou quoique ce soit, mais si elle pouvait aider, alors à quoi bon.  
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chillin
▌Espèce : Poséidon - Dieu de la Mythologie Grecque
▌Messages : 62
▌Age : 23
▌Double(s) Compte(s) : Eva Kaos

MessageSujet: Re: Between reason and reality - [Circé]   Mar 26 Jan - 3:36

Une nuit

Pas comme les autresM'étant rapproché d'elle je distinguais à présent la silhouette d'une femme. Difficile de voir son visage surtout que je me trouvais derrière elle, mais en peu de temps elle se dévoila en jetant d'abord sa cigarette, super je la faisais donc chier, m'enfin j'avais tout de même bien besoin d'aide et ces quelques minutes de dérangement allaient certainement m'aider.
Elle se retourna et montra donc son visage, bien naturellement ce n'était clairement pas le premier détail que je regardais sur son corps, défaut professionnel désolé, et même si ma cervelle était gelée mes yeux eux fonctionnaient toujours, il suffisait d'être discret, ou pas...
Ensuite je croisais son regard en souriant, toujours être aimable avec les humains surtout qu'elle venait de me proposer son aide.

"- C'est assez simple, je ne connais pas vraiment le quartier et je me suis perdu, vous pourriez m'indiquer la direction du port s'il vous plait?"


Je regardais autour de nous, tout semblait être tellement désert, punaise j'avais vraiment le don de me mettre dans la merde ou de me perdre comme personne ne pouvait le faire. Best sens de l'orientation ever, même un aveugle s'y retrouverais plus facilement. J'essayais de me réchauffer comme je le pouvais en me frottant les mains et en tenant parfois ma capuche sur ma tête, espérant simplement qu'elle me dise par ou trouver le port et qu'il ne soit pas trop loin, sinon je suis bon à finir la nuit dehors, et qui sait quel genre de fantôme pourrait m'agresser la nuit! Enfin, je sais me défendre et je ne peux pas mourir mais tout de même, si une connerie paranormale s'en prend à moi ça allait certainement chier. Bref.
Toujours souriant, la regardant avec des gros yeux de gosse j'implorais presque son aide.

"- Si je peux faire quoi que ce soit en retour de votre aide, je le ferai! Désolé encore pour votre cigarette."


C'était pour dire à quel point j'étais dans la merde, une seule chose me traversait l'esprit à ce moment précis, la chansons des Doors, this is the end my oldy friend, sauf que moi, je n'avais même pas d'amis, vie de merde humaine.

"-Svp?"

Manquait plus que le miaulement...

© VAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Between reason and reality - [Circé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Between reason and reality - [Circé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Circé [Anthithée]
» Circé - L'amour
» The reason [PV CHASE]
» USA humiliates Toyota internationally for no reason

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Quartiers divers :: Rues-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg