Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
But Everybody's changing - ft. Saphir
avatar
What's goin' on

▌Messages : 20
▌Localisation : Avec sa clope.
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: But Everybody's changing - ft. Saphir   Mar 29 Mar - 14:03
But everybody's changing- And I don't feel the same -

ANDERSON Malory

FATE Saphir

Il est arrivé quelques instants avant la fin du premier combat. Et s'est assis dans les gradins. L'ambiance est ... différente. De ce qu'il a l'habitude de vivre. Très différente. Assis sagement, un peu loin du ring, il détaille la salle. Et le public. Trop différent. Il ne sait pas trop ce qui le dérange. La lumière de la salle. Ou bien le public trop calme. Jamais il n'a regardé un combat assis tranquillement, c'est généralement le dernier lieu où on pose son cul. Mais là il n'est pas chez lui. Terrain inconnu. Autres règles. Les quelques sifflements ou encouragements des gens n'ont pas cette bestialité qu'il connaît. C'est.. civilisé. Et ça en devient presque amusant.
Son regard se porte sur le combat qui a lieu un peu plus loin. Il grimace légèrement. Parce que les boxeurs n'ont pas cette rage. Cet abandon. Ils ne font pas ça pour leur survie, comme si c'était leur putain de dernière action, comme s'ils pouvaient en crever à la fin. Ce n'est pas vraiment pour eux qu'ils se battent. En tout cas c'est ce que Malory ressent. C'est un spectacle. Une compétition. Et la technique qu'ils ont est peut-être très largement supérieure à celle qu'il n'aura jamais, mais les tripes ne sont pas les mêmes. Et c'est ce qu'il préfère dans ce sport. Qu'on foute ses tripes dans l'arène, qu'on y balance toute sa rage et son besoin. Alors il reste un peu sur sa faim, un peu en dehors de l'ambiance.
Il croise une de ses jambes sur l'autre. Et se prendrait bien un clope, là maintenant. Mais pas sûr que ça passe de la même manière. Alors il entreprend d'enlever son habituel long manteau de laine noir et de le poser proprement sur ses genoux. En attendant la fin qui s'annonce bientôt. Enfin. Un des deux gars à foutu l'autre à terre. Et les arbitres discutent puis lève le bras du gagnant. Honnêtement, les règles lui passent très largement au dessus. Il n'est pas là pour ça. Lui ce qui l’intéresse c'est le combat d'après. Et alors que toute la salle s'agite, s'exclame et se dégourdit les jambes, lui attend sagement qu'on commence le prochain. Le type à côté sort son dernier smartphone pour regarder l'heure. Ça le fait doucement marrer. Surtout quand lui-même sort sa petite montre à gousset de sa poche poitrine sous le regard sceptique de ce gars. Et alors mec.
Puis de nouveau le spectacle reprend et là Malory décide d'être un peu plus attentif. Surtout quand il reconnaît la silhouette d'un des deux adversaires qui s'avancent. Ça le fait sourire de le retrouver là. Un peu différent de ce qu'il peut voir. Mais sous la lumière et lui assis, à regarder tout ça. Le speaker les appelle, ils saluent et se passe toute une petite cérémonie de préparation qui n'enlève pas son sourire à Malory. Et dire qu'il n'y a pas si longtemps, il était en bas, que les seuls arbitres étaient leur putain de conscience et un dieu quelconque pour les croyants. Et qu'il n'y avait ni équipement, ni sécurité ou quoi. Alors tout ça l'amuse énormément. Avant qu'il ne se concentre sur le combat qui commence, spectateur extérieur qui connaît à peine les règles officielles. Et les rounds s’enchaînent. Il se prend au jeu. Silencieusement. Là où tout à l'heure il ne sentait pas la rage des combattant, il y a dans le jeu de Saphir ce petit quelque chose qui lui rappelle ce temps passé. Par où l'autre jeune est passé. Il y a ce petit quelque chose qui vient du fond, bien que totalement maîtrisé dans ses coups. Mais c'est ce petit quelque chose qui fait la différence aux yeux de Malow entre le sport et le combat. Entre Saphir et le type face à lui.
Puis le gong final retenti. Le temps est passé plus vite qu'il ne l'aurait cru. On annonce le vainqueur et c'est le gamin à la mèche bleue qui est acclamé par la foule. Avant que celle-ci ne prennent la direction de la sortie, il s'y dirige calmement. La suite ne l’intéresse pas vraiment. Coupe ou ceinture, il ne sait honnêtement pas quel était l'enjeu du combat. Et s'en fou. Royalement.

L'air frai de la nuit qui tombe l'accueille une fois dehors. Il relève son visage et remet son manteau avant de fouiller ses poches. Et en sortir sa mort en boite, son paquet de clopes. Enfin il en porte une à ses lèvres, l'allume de son zippo métallique et souffle sa fumée blanche dans le ciel. Maintenant il attend l'autre mec. Pour prendre des nouvelles surtout. Par curiosité. Il n'y avait plus vraiment pensé depuis un temps, mais son souvenir c'était rappelé à lui lorsqu'il était tombé sur une paire de gant de boxe ayant appartenu à un géant du genre. Et il avait voulu savoir ce qu'était devenu l'autre. Voilà pourquoi il est venu ce soir. Sa curiosité.
Posté pas loin de la sortie du personnel, il regarde les quelques jeunes et moins jeunes qui s'y sont pressés aussi. Des fans pour certains. Ça le fait sourire de nouveau. « Hé M'sieur ? » Une gamine le fixe, un peu hésitante. En même temps, il n'a pas une dégaine des plus courantes. Avec sa gueule émaciée, sa coupe rasé et ses fringues habituels d'un autre temps, il y a de quoi hésiter un peu. « Yep ? » « T'aurais une clope à me dépanner ? » Il la détaille de haut en bas. A peine majeure, son groupe d'amies l'attend à côté avec cette curiosité dans le regard. Il sourit, ressort son paquet pour lui en tendre une. Et alors qu'elle la porte à sa bouche, il lui tend son zippo pour l'allumer. « Merci M'sieur. » « Pas de quoi demoiselle. » Pas lui qui lui dirait de faire gaffe. Il la suit du regard alors qu'elle va rejoindre ses amies. Et celles-ci se retournent intéressées vers la porte qui s'ouvre. Des types en sortent, dont un ou deux des boxeurs de ce soir. Il regarde les demoiselles s’agiter, oser adresser la parole à certains, ou alors retrouver quelqu'un qu'elles connaissaient. Les autres qui sont là font de même. Et lui attend Saphir un peu plus loin. On verra bien. Et dans la rue les gens se dispersent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1308-carnet-d-adresses-de-m-anderson http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1308-carnet-d-adresses-de-m-anderson
avatar
Chillin
♥️Besoin d'un ravalement de façade ♥️
Merci aux personnes qui liront et m'aideront

Merci à Val et Nôddaba ♥️ Alec ♥️

▌Espèce :
Humain avec le Don de Prescience
+ Voit le passé, le présent, et les chemins de l'avenir + Offre au corps possédé une longévité accrue + Détecte les particularités des âmes
- Le possédé meurt si la Prescience s'en va - Le possédé ne peut pas voir son avenir - Lire l'âme des autres le fait saigner
▌Messages : 23
▌Age : 27
▌Localisation : Sur le Ring ♥
▌Double(s) Compte(s) : Tohr

MessageSujet: Re: But Everybody's changing - ft. Saphir   Mer 30 Mar - 14:20
But Everybody's Changing

Malory Anderson

&

Saphir O. Fate

La confiance, ce n'est pas quelque chose d'inné, ça s'apprend, ça s'acquiert avec le temps et l'expérience... mais depuis ses débuts il c'était passé pas mal de temps qui permettait ce soir à Saphir de monter sur le ring avec une certaine confiance, mais pas aveugle. Sinon ça serait être idiot et courir à sa perte. Depuis ses dix-sept ans il s'entraînait, depuis ses dix-neuf il faisait en sorte de gagner des médailles, pas parce qu'il a besoin d'un prix pour continuer à avancer, mais parce qu'il aime se mesurer à toujours plus fort que lui ! Il n'avait pas lésiné une seule fois sur son entraînement, jusqu'à dépasser un peu les limites de la légalité pour accroître son expérience en toutes circonstances. Et c'est face à des épreuves plus dures, plus sauvages, plus risquées qu'il c'est endurci et qu'il a obtenu cette confiance en son corps, en ses poings, en sa force. Il échangea quelques mots avec son coach avant de monter et de ses mettre en place pour le match. Il ne faisait pas attention à la foule, les spots ne lui permettait pas de voir plus loin que les cordes délimitant le ring, il connaissait son adversaire, ce n'était pas la première fois qu'ils se rencontraient et il savait, malgré qu'il avait confiance en ses capacités, qu'il devait tout donner et ne pas baisser sa garde.

Mais il a toujours été comme ça, jamais il n'a sous-estimé quelqu'un, c'est une faiblesse énorme et un manque de respect ! Pour lui n'importe quel homme qui se dresse devant lui est comme une montagne qu'il doit déplacer à la force de son corps mais aussi de son mental ! Il sourit une dernière fois avant de mettre son protège-dents et de vérifier ses gents puis il se met en place et tout commence. Dans ce ring il y a des règles à appliquer, c'est un spectacle qui montre les mois d'entraînement, d'effort, de connaissances et de techniques que les combattants ont intégré. Saphir aime ça, donner tout ce qu'il a, tout ce qu'il sait, et offrir un spectacle qui a de la vie, qui a un but, qui est fondé... mais même avec toutes ses règles qui codifient et manipulent cette danse, il y a surtout l'instinct et la hargne de gagner qui l'anime personnellement. Son regard bleu ne quitte pas une seconde le regard de l'autre, s'il a le malheur d'osciller vers la droite ou la gauche, le tatoué aura une chance plus grande de paraît mais surtout d'attaquer à son tour. De toute façon il est rare que ça ne soit pas lui qui attaque le premier, donner le premier coup c'est toujours une victoire en soit.

Surtout qu'il a une difficulté qui n'est pas des moindres.... contrôler la Prescience, mais bizarrement on dirait qu'elle a comprit que pendant les matchs, ou même les entraînements, elle devait se mettre en veilleuse si elle ne voulait pas qu'un drame se produise. C'était sûrement l'une des choses que Saphir avait réussit à mettre en place et à contrôler le plus vite... par contre il arrivait encore maintenant qu'il y ait des effets secondaires auxquelles il c'est habitué. Plus il la met en veilleuse longtemps plus fort elle se manifeste par la suite, c'est un grand contrôle, pour quelques minutes de match, mais c'est un besoin vital pour lui. En tout cas sur se ring il donnera tout ce qu'il a et il doit dire que même s'il gagne, même si c'est une jubilation, gagner facilement n'est jamais satisfaisant et les douleurs qu'il sent dans ses côtes et son bras droit... ça le fait encore plus sourire ! Il remercie la présentateur, la foule, ainsi que son adversaire, puis son coach et les personnes qui sont venues le soutenir avant de s'éclipser dans les vestiaires. On l'invite, mais il refuse, il se dépêche et ne prend même pas de douche, il se contente de s'essuyer avec sa serviette, de retirer son short de boxe et d'enfiler un de ses éternel jogging, un débardeur et sa veste en cuir par dessus. Baskets montantes aux pieds, son sac de sport à l'épaule, son casque de moto au bras il décide de sortir suivant d'autres personnes qui en font de même.

Ça lui fait toujours plaisir de voir des fans qui l'attendent, lui ou d'autres, ils ne sont pas très nombreux, ce n'était pas un match très important ce soir, il accepte donc de perdre quelques minutes à prendre des photos signer quelques autographes, récupérer des cadeaux, et capturer des morceaux de vies de ces personnes... évidemment la Prescience n'en fait qu'à sa tête après avoir été muselé, il ne contrôle pas grand chose et forcément il voit les choses qui tournent dans l'esprit de ces personnes... le match qu'ils viennent de voir, les souvenirs de leurs soirées, de leurs nuits, et pas mal de désirs... Il salut tout le monde et se détourne juste au moment où son coach sort avec un casque dans les mains... à il allait oublier le deuxième qu'il lui avait prêté, car c'était Saphir qui l'avait amené jusqu'ici mais l'homme avait l'intention d'aller fêter la victoire de son poulain.

- T'es certain que tu veux pas venir faire la fête avec nous ? T'es off demain !
- Certain, on m'attend à la maison...
- Comme tu voudras... et soigne moi tes bleus !
- Oui chef !

Une autre accolade masculine mais pas trop brutale avant que le jeune se détourne en fin pour s'enfoncer dans la ruelle qui longe la salle de sport. Et s'il ne l'avait pas vu au début, maintenant il perçu sa présence. En fait il le vit grâce à la Prescience car dans la pénombre avec son manteau noir difficile de le distinguer... mais l'halo lumineux gris anthracite qui l'entourait était très voyant et Saphir tourna la tête vers lui. instinctivement... il avait compris que quand il y avait cette lumière autour d'une personne c'est soit qu'elle n'était pas humaine, soit que c'était quelqu'un avec une grande force, soit quelqu'un qu'il connaissait. Il continua de l'observer en marchant avant de s'arrêter à sa hauteur, la silhouette lui disait quelque chose, mais après deux ans et un accident qui avait faillit le tuer, il fallait le pardonner de ne pas tout de suite se rappeler de lui... en tout cas, c'est quand l'homme tira sur sa cigarette, quand il fit se geste en particulier et que Saphir aperçu plus clairement son visage qu'il se rappela de leur toute première rencontre !

Ça remontait à bientôt trois ans, Saphir avait vingt-deux ans, il avait terminé un tournois de boxe dont-il était sortit vainqueur... mais il avait peiné à se hisser sur la première marche, il avait sentit la difficulté mais aussi que son niveau était limite pour aller plus loin. Il voulait aller plus loin, monter en catégorie et entrer dans la cours des grands mais en était-il capable ? Il avait besoin de se prouver à lui même que ce qu'il avait acquit n'était pas rien mais aussi qu'il pouvait progresser ! Il alla vers des sentiers battus, descendit profondément pour trouver ce qu'il cherchait... du défis, de la force et surtout aucune règle. Là il allait affronter des personnes sans scrupules et qui mettraient toutes leurs forces à le battre voilà pourquoi il y était allé ! Il se souvenait de la première fois où il avait rencontré Malory.

~~~

L'air été vicié, ça sentait le sang, la terre, la sueur, l'alcool, rien de bien vivifiant, pourtant c'était l'odeur du risque qui faisait fouetter le sang dans ses veines. Il était jeune, nouveau, tête à claque pour certains mais il ne voulait pas passer pour ce qu'il n'était pas ! Il voulait se battre dès le premier soir, il n'était pas là pour tâter le terrain, mais bien là pour se tester ! Alors il se lança, et très vite il déchanta... le manque de règle était une épreuve pour Saphir, il comprenait qu'il n'y en avait pas, mais dans la pratique c'était autre chose... il fut surpris à plusieurs reprises par son adversaire, mais heureusement qu'il avait de la technique pour sauver la mise. Sa rapidité lui permis d'esquiver même s'il avait été pris au dépourvu, c'était de justesse, il entendait presque les poings siffler à ses oreilles. Il inspira profondément, expira et se concentra sur l'homme face à lui laissant de côté les odeurs, la foule beuglante, le poids des gants qui lui manqué. Il se recentra sur lui même, sur son corps, ses muscles et son sang, il n'y avait que ça qui comptait, son expérience du ring était trop faible pour l'anticipation en terrain inconnu... alors il devait compter sur sa force ! Heureusement il s'en sortit pour son premier match mais de justesse il le savait... et c'est avec son sang dégoulinant par-ci par-là qu'il sortit vainqueur ce soir là...

Mais cette victoire était amer, il aimait gagner en ayant les cartes en mains, face à un adversaire redoutable, mais là il avait l'impression de c'être débattu et d'avoir "survécu" et non pas vaincu... pitoyable en somme ! Sa mine renfrogné, énervé, de tête à claque ne passa pas inaperçue aux yeux d'un homme qui l'aborda... Si Saphir resta sur ses gardes très vite il trouva en Malory une aide précieuse, un homme qui connaissait le fonctionnement de cette arène, qui ne le prenait pas pour un petit con et qui pourrait l'aider à s'y faire une place... même s'il essayait de le convaincre de ne pas aller plus loin. En échange Saphir lui promis de gagner, et l'homme n'aurait qu'à parier sur lui pour gagner sa croûte ! Il se souvenait très clairement de son regard, de cette bestialité qui l'animé, il n'était pas comme tous les autres, c'était un animal oui mais avec l'esprit d'un homme qui le rendait bien plus redoutable ! Pourtant Saphir n'en avait pas peur, ils s'entendaient bien, le courant été passé, et s'il pouvait atteindre son but de façon plus agréable en ayant un soutient il était pour ! Et ça avait bien marché même si un an après il en était partit c'était bien parce qu'il avait eu l'aide de cet homme pour le maintenir dans le droit chemin... et jamais il n'aurait pensé que trois ans après cette rencontre il serait devenu professionnel et vivrait de son art...

~~~


Non à cette époque il ne s'en était pas douté une seconde mais cet entraînement particulier avait permis d'une certaine façon à atteindre ce but là, cette vie qu'il vivait aujourd'hui... et c'est avec un grand sourire qu'il s'approcha de cet homme qui l'avait aidé ! Vraiment il était super content de le voir, ça remontait à deux ans en arrière, puis... ils c'étaient toujours vu dans les bas-fonds jamais en surface, c'était un grand changement ça aussi... Il admirait Malow, il trouvait cet homme fantastique, impressionnant, avec une force exceptionnelle, puis il avait quelque chose d'indescriptible en lui... peut-être son charme d'anglais ? Même s'il avait son sac de sport à l'épaule, deux casques de moto dans une main, il lui en restait une de libre pour venir saisir le brun à l'épaule et la serrer doucement en le saluant avec plaisir.

- Hey mais qui voilà ! J'ai faillit ne pas te reconnaître avec une gueule aussi joyeuse ! - oui il adorait le taquiner, gentiment, mais étant sincère il ne tenait pas très longtemps - Putain Malow ça fait super plaisir de te voir... t'as pas changé ! Tu...

Ce petit retour en arrière lui avait fait oublier une chose le temps d'une seconde... A l'époque où ils c'étaient rencontrés, Saphir était en un seul morceau, sans accident notoire... c'est d'ailleurs quelques semaines après qu'il ait arrêté les combats clandestins qu'il a eut son accident et qu'il est tombé dans le coma. Aujourd'hui son don fait partie intégrante de lui, il est là à chaque instant et l'oublier c'est une faiblesse dangereuse... surtout après un match ! A être aussi proche de Malory, son regard bleu plongea dans son confrère et tomba dans le passé, Saphir le comprenait car les pages tournaient très vites et il voyait un Malory qu'il n'aurait jamais pu connaître... il le vit jeune, grandir, être triste, pleins de choses se mélangèrent mais Saphir savait, il se prenait en pleine poire une grosse partie de la vie de cet homme. Son arrivée à Détroit, sa soeur, les jeux, la rancœur... l'amour... l'homme... la... il fut éjecter d'un coup de cette mémoire, les pages... avaient disparues, c'était la première fois qu'il avait cette sensation là. Comme s'il n'avait pas pu continuer son chemin jusqu'à aujourd'hui car il y avait une anomalie dans le roman qu'il venait de lire. Si c'était brouillon, car en un millième de seconde il était difficile de percevoir très clairement une vie de plusieurs dizaines d'années... maintenant il savait beaucoup de chose sur cet homme qu'il admirait et c'était très perturbant comme à chaque fois. Et il termina sa phrase dans un souffle avant de se reprendre très vite...

- ... as souffert... Enfin je veux dire, je t'ai manqué ? C'est pour ça que t'es là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-vices.brulant.net/ http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1273-entrez-dans-mon-ring#11931
avatar
What's goin' on

▌Messages : 20
▌Localisation : Avec sa clope.
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: But Everybody's changing - ft. Saphir   Sam 2 Avr - 15:49
But everybody's changing- And I don't feel the same -

ANDERSON Malory

FATE Saphir

Et enfin il le voit sortir alors que sa clope va sur sa fin. Son arrivée est remarquée, pas seulement de lui. On l’interpelle, on l’arrête quelques instants. Pas grand monde, mais cela suffit il semblerait pour le faire sourire. Il le regarde saluer les gens présents. Il a l'air... Bien. Et ça fait plaisir à voir. Ça foutrait même Malory d'encore meilleure humeur. Il se rallume une cigarette au passage. Un jour il ralentira peut-être. Pour l'instant, ce n'est en rien ce qui occupe ses pensées. Il se contente de regarder la scène qui se joue sous ses yeux.
Un type arrive à la suite de Saphir pour lui tendre un casque. D'où il se trouve, Malow n'entend pas la conversation. Et honnêtement, il n'en rien à faire. Pas ses affaires. Il tire de nouveau sur sa clope et souffle la fumée blanche vers le ciel sombre. La nuit est tombée. Il apprécie l'air ambiant, l'ambiance qui change imperceptiblement. Sons, lumière, odeurs ne sont plus les mêmes. Il l'attend. N'est pas à quelques minutes près. Jamais vraiment. Alors il se souvient du tout début, du premier échange. En bas. Ça avait un sale goût de crasse et d'interdit sur le palais et les odeurs fortes imprégnaient la mémoire autant que les poumons.
Ce soir, il y avait un nouveau. Un jeune qui lui rappelait ses premiers pas. Sauf qu'une fois dans l’arène, les gars avaient percuté qu'il s'y connaissait un peu en boxe.  Un minimum pour survivre. Et pour s'en sortir. Chose que Malory avait eu beaucoup de mal à l'époque où il avait commencé. Sa première victoire, il l'avait arrachée après de nombreuses chutes. Et voir ce gamin réussir dès son premier soir le fit sourire. Prometteur, avec de bonnes capacités. Et une soif de faire ses preuves, une rage de vaincre. Et peut-être aussi un besoin de se trouver, quelque part. Comme beaucoup ici.
Sauf qu'il n'y avait aucun apaisement des ses yeux lorsqu'il sortit du cercle. Aucune paix ne venait l'envahir. Il en sortait tout aussi nerveux, hargneux et on le laissait passer en le regardant en coin. Parce qu'il ne cherchait peut-être pas la même choses que les gars qui tombaient ici, en fin de compte. Alors ce gamin renfrogné gardait la tête baissée. Et certains grognaient sur son passage.
Malory l'appela alors qu'il se rapprochait de lui. Parce qu'il sentait qu'il devait faire quelque chose pour lui. Pour pas qu'il creuse son propre trou trop profond. Après pour en sortir ça devenait trop compliqué. « Hey gamin. » Il lui tendit son paquet de clope, l'une des cigarettes attendant qu'on vienne la prendre. « Vraiment pas mal pour une première descente. » Sourire en coin, il  continuait de regarder le combat en court, accoudé à une des barrières qui stagnait là. Puis quand il sentit l'autre s'approcher, il releva les yeux vers lui et lui accorda son entière attention. « Va falloir t'y faire à ce genre de combat si tu veux rester, ce que je te conseillerais jamais. Tu vaux plus. » Cette fois il est sérieux « Et tu le sais. Que c'est pas ici ce que tu cherches. » Pas une question, ni un compliment. Juste des remarques, des constats. Et peut-être un mince espoir pour l'autre.

Ses réflexions n'ont en rien détourné son attention du jeune homme. Qui semble avoir fini. Les fines lèvres de Malory s'étirent en un sourire discret alors qu'il le voit s'approcher. Mais il doute. Un peu. Se souvient-il seulement de lui maintenant qu'il a retrouvé la lumière ? Veut-il se rappeler d'en bas, d'avant. Ou a-t-il tiré un trait rouge et définitif sur ce monde, tiré un trait sur ce qu'il peut le rattacher à là-bas.
Ses incertitudes l’empêche de faire un pas dans sa direction. C'est sa curiosité l'a amené jusqu'ici ce soir après avoir demandé à Niki de chercher où il pourrait le trouver. Et cette curiosité est peut-être malvenue. Au fond. Pour l'autre. Alors il reprend une bouffée de nicotine avant d'abaisser la cigarette qu'il tient entre son pouce et son index. Et l'autre semble l'avoir remarqué. Voir même reconnu. Et ça fait plaisir putain, de revoir quelqu'un.
Il se redresse un peu alors que Saphir le rejoint. Chargé comme pas deux, il trouve tout de même le moyen d'instaurer le contact. Son épaule est serrée chaleureusement par la main de Saphir. « Hey mais qui voilà ! J'ai failli ne pas te reconnaître avec une gueule aussi joyeuse ! » La réflexion lui tire une grimace amusée alors qu'il jette son mégot au sol et l'écrase du bout de sa chaussure. Puis il relève les yeux vers le plus jeune, posant une de ses mains sur celle qui lui tient l'épaule pour lui presser brièvement les doigts. Petit geste de salutation. D'affection en fait. Avant de la relâcher et de fourrer ses deux mains au fond des poches. « Bonsoir à toi aussi p'tit con. » La taquinerie est lancée. Ça l'amuse et son sourire atteint ses yeux alors que l'autre reprend. « Putain Malow ça fait super plaisir de te voir... t'as pas changé ! Tu... » Une pause. Pas assez longue. « ... as souffert... Enfin je veux dire, je t'ai manqué ? C'est pour ça que t'es là ? » Il fronce les sourcils, ne comprend pas d'où sort ce lapsus. Oui... Peut-être. Mais ?... Choisit de ne pas relever. Pour s’intéresser à l'essentiel. « Yep, un peu de ça. Je venais... aux nouvelles. » Il le détaille à loisir, maintenant qu'il l'a sous les yeux. Et le gamin, comme il l'appelait avant pour l'agacer, n'en est plus vraiment un justement. Il y a cette lumière qui émane de lui. Une assurance différente. Il lève une main pour replacer une mèche bleue qui lui barrait le front. « Toi par contre, nouvelle coupe de cheveux ? J'ai toujours su que j'avais de l'influence. » Il y a plein d'autres petits détails qui lui sautent plus ou moins aux yeux. Il ne relève que le plus évidant, le moins important. Ce qui l'amuse le plus. Il le fixe un instant, taquin. Avant de baisser son regard sur ce que Saphir tenait à la main.« T'avais peut-être prévu de rentrer en fait, pour fêter ta victoire ? Beau combat en tout cas » C'est sincère même s'il ne se pense pas très qualifié pour juger de la qualité. Simplement donner son ressenti. Et l'affrontement avait été prenant, ce qui l'avait presque surpris. Peut-être était-ce parce que c'était Saphir qui boxait, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1308-carnet-d-adresses-de-m-anderson http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1308-carnet-d-adresses-de-m-anderson
avatar
Chillin
♥️Besoin d'un ravalement de façade ♥️
Merci aux personnes qui liront et m'aideront

Merci à Val et Nôddaba ♥️ Alec ♥️

▌Espèce :
Humain avec le Don de Prescience
+ Voit le passé, le présent, et les chemins de l'avenir + Offre au corps possédé une longévité accrue + Détecte les particularités des âmes
- Le possédé meurt si la Prescience s'en va - Le possédé ne peut pas voir son avenir - Lire l'âme des autres le fait saigner
▌Messages : 23
▌Age : 27
▌Localisation : Sur le Ring ♥
▌Double(s) Compte(s) : Tohr

MessageSujet: Re: But Everybody's changing - ft. Saphir   Lun 4 Avr - 16:02
But Everybody's Changing

Malory Anderson

&

Saphir O. Fate

Quand l'homme en face de lui se redressa, écrasant son mégot et levant son regard sur lui... Saphir avait put voir une vie qu'il ne connaissait pas, des choses que peut-être jamais cet homme n'aurait partagé avec lui. Son don n'était pas quelque chose de mauvais, ce n'était pas une punition à ses yeux, mais pourtant il s'en voulait toujours de pénétrer ainsi dans le passé de ces personnes qui auraient sûrement voulu garder ça secret. C'était une violation de leur intimité, mais Saphir ne pouvait rien faire à part ce taire et faire profil bas. Mais face à Malory, surtout en entendant cet homme pas comme les autres lui répondre... merde... oui Saphir appréciait ce type comme pas deux ! Il avait de la répartie, de l'humour, un charisme certain, et un bon fond... C'était toujours un plaisir que de le fréquenter, et il se souvenait parfaitement avec quel facilité cet homme avait réussi à l'attirer. Même si le plus jeune n'est pas du type méfiant, bien au contraire il est assez sociable en général... dans les bas-fonds, dans cet endroit crade et sombre il avait quand même dressé une certaine barrière pour ne pas recevoir un couteau dans le dos... barrière que l'anglais en face de lui avait réduit à néant en moins de temps qu'il en faut pour dire "Putain" !

~~~

Saphir était sur les nerfs, oui il avait gagné ce match mais c'était loin d'être une victoire à ses yeux. Il avait faillit plusieurs fois mordre la poussière au point qu'il en avait le goût dans la bouche ! Il était énervé de ne pas être assez fort, assez rapide, assez entraîné pour se mouvoir ici comme il peut se mouvoir sur un ring. Il ne prêtant pas être un super bon boxeur, mais il a déjà remporté quelques petites médailles, il se distingue des autres de son âge... seulement ce n'est pas assez et pour un jeune comme Saphir, qui ne cherche qu'à aller plus loin et à mériter pleinement ce qu'il gagne... il devait redoubler d'effort pour ne pas ressentir cette frustration qui lui vrille l'estomac ! Alors qu'il s'éloignait de l'arène, que tous le monde le laissait passer sans lui prêter attention, un homme lui tendit la main... il aurait bien envoyé chier ce mec, surtout qu'il venait de le traiter de gamin mais en levant la tête vers lui il resta légèrement muet face à la force qui émanait de ce gars. Merde mais qu'est-ce qu'ils avaient tous qu'il n'avait pas lui même ? Il n'avait pas l'air super costaud, il avait même l'air d'un type coincé du cul... et pourtant il se mouvait comme un prédateur avec aisance, fierté et force !

Le jeune homme qu'il était à cette époque, baissa les yeux sur les clopes et secoua la tête de gauche à droite avant de la relever pour fixer le regard du mec... sa taille ne l'avait jamais gêné, il n'était pas petit... mais bon il n'était pas grand non plus ! Qu'est-ce qu'il aurait aimé regarder ce type droit dans les yeux sans devoir se casser le cou... il était certain que s'il avait pu il ne l'aurait pas traité de gamin... mais peut-être qu'il ne l'aurait pas du tout abordé non plus ! En tout cas il resta sur le cul de recevoir des compliment de cet homme, merde ça faisait quand même un peu plaisir. Lui qui avait l'habitude d'avoir un coach derrière lui pour l'engueuler ou le féliciter ça faisait un minimum plaisir... mais sa rage sourde devint bruyante. Il en avait rien à foutre qu'un autre trouve que c'était "pas mal" si lui même trouvait ça complètement médiocre ! Il voulait qu'on lui dise "merde mec t'es vraiment balaise". Mais alors qu'il grondait encore en voulant passer son chemin il s'arrêta en écoutant la suite et fut étonné des paroles de ce type. Il rêvait où il le comprenait tout à fait, sans le juger et même en le conseillant ? C'est pas tous les jours qu'on tombe sur ce genre d'homme et alors que l'adrénaline dans son corps était en train de retomber il se fendit d'un sourire en détendant ses épaules.

- T'as p't'être raison Papy, c'est pas ma destination finale... mais je partirais pas tant que je n'aurais pas eut ce que je veux... tu comprends ça pas vrai ?

Il se pose à côté de lui et regarde ses mains charcutés et grimace un peu... il allait devoir trouver un moyen pour éviter ce genre de blessure s'il ne voulait pas se faire engueuler par son coach et ça lui fit briller la rage de gagner avec plus d'aisance la prochaine fois. Il jeta un coup d'oeil au fumeur à côté de lui et lui offrit un petit sourire en lui tendant sa main crade et pleine de sang.

- Saphir, et j'ai vingt-deux ans... et toi ? T'as l'air d'être un habitué des lieux, tu peux m'apprendre quoi d'ici ?

~~~

Malory n'avait en rien perdu son charisme d'antan... ça ne faisait que deux ans, mais il peut se passer tellement de chose dans ce laps de temps ! Pour lui il s'en était passée beaucoup... son accident, son coma, son don, sa reprise de la boxe, ses championnats, sa notoriété, son appartement, sa vie privée, son chien... et puis il était certain qu'il n'était plus tout à fait le même que le jeune qu'il était à l'époque, son miroir le lui confirmait à chaque fois quand il se levait le matin. Mais l'anglais devant lui était aussi différent... ou peut-être qu'il était parce que Saphir venait de voir des choses qui ne changeaient en rien ce qu'il pensait de lui ! Jamais il ne se serait permis de juger une personne de cette façon mais... Quand il posa la main sur la sienne pour la serrer exprimant son plaisir de le voir ou quand il nota avec justesse et délicatesse la différence dans sa coupe de cheveux... tout cela provoqua des sentiments différents pour le jeune boxeur qui jamais n'avait pensé à ce genres de choses avant ! Mais depuis qu'il avait embrassé un garçon, depuis ce soir là il était un peu perdu et là tout de suite face à cet homme qu'il respectait énormément... il était encore plus perdu en tombant dans des souvenirs qu'il n'aurait jamais du voir !

La Prescience n'en fait toujours qu'à sa tête après un match, elle capte toutes les images, souvenirs, et avenirs des personnes qu'il est amené à croiser. Mais là en étant si proche de Malow, que le contact visuel est placé, et en plus qu'il soit renforcé par les gestes tactiles. Saphir plongea de nouveau dans son passé, mais pas comme la première fois. Si au départ il avait vu la vie en accélérée, de façon assez floue, comprenant tout mais pas dans le détail et surtout avec le problème étrange de c'être sentit comme "éjecté" de sa mémoire qui s'arrêtait de façon brouillonne à un endroit. Là ce fut une vision différente, il assistait à une scène bien distincte de sa vie, il pouvait voir en détail au travers de son regard, revivre avec un réalisme saisissant ce qu'il comprenait être une relation intime entre Malory et son amant. Et bizarrement, au lieu de chercher à couper le lien, de s'extraire de ce qu'il voyait, il se laissa aller à voir d'autres choses, d'autres moments entre ces deux hommes. Sérieusement, Saphir était en pleine remise en question, lui qui était si timide, qui n'y connaissait rien, qui c'était fixé pour but de trancher une bonne fois pour toute et d'avancer dans sa vie privée... il était en plein doute face à ce qu'il voyait. Quand il vit une scène tendre, où Malow invité Aaron à vivre avec lui... là il se ressaisit en fermant les yeux pour chasser la Prescience et reprendre le fil de ce qu'il se passait dans le présent. Ça n'avait duré que quelques secondes, mais c'était déjà trop pour qu'il reste intacte et il sentait déjà le fluide chaud couler dans sa parois nasale.

- Que veux-tu le p'tit con a eut un grand con sur qui prendre exemple !

Dit-il en plaisantant et cherchant de sa seule main libre un mouchoir dans sa poche de jogging pour se moucher et espérer cacher son saignement. Il savait que ça ne serait rien de plus que quelques gouttes, il n'avait pas forcé... mais avec la fatigue et ce qu'il avait vu il était un peu déboussolé ! Il avait toujours apprécié le style de Malory, cette coupe de cheveux qui étaient complètement décalé avec son style et qui pourtant lui allait super bien !! Il ne pouvait nier qu'il ne l'avait pas fait en pensant à lui mais il se l'était approprié et mis à sa sauce pour ne pas que ça soit exactement la même que l'homme en face de lui. Il s'essuya le nez après c'être légèrement tourné pour se moucher et jeta le mouchoir pour cacher les traces de son crime d'une certaine façon. Merde... il réalisait à peine que Malow était... gay ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire maintenant ? Il avait un milliard de questions qui se bousculaient dans sa caboche et ne savait absolument pas comment gérer ça. Il soupira un peu avant de réaliser qu'il lui avait posé une autre question. Il sourit un peu et secoua la tête finalement, se disant qu'il aurait le temps de mettre de l'ordre dans ses idées plus tard !

- Venant de toi je ne peux qu'être fier !! ... En tout cas pas de fête ce soir, mon entraîneur m'a invité mais je préfère rentrer...

Il le regarde en silence un peu, évitant de plonger ses prunelles dans les siennes cette fois et ne réalise pas vraiment qu'il rougit de plus en plus alors que son esprit et repartit vagabonder dans ce qu'il venait de voir. De toute façon il était impossible pour un puceau comme lui de rester de marbre face à ce genre de porno en live... mais là où ça pêché c'était bien le fait que c'était entre deux hommes et surtout l'un qu'il connaissait et qu'il admirait ! C'était mal de sa part de vouloir en savoir plus ? Puis merde il ne voulait pas le lâcher tout de suite car il était quand même super content de le voir et surtout qu'il ait assisté à un de ses matchs, c'était bien la première fois et puis après deux longues années il voulait rattraper le temps perdu ! De vive voix !

- ... mais je ne serais pas contre qu'on passe la soirée ensemble... enfin si personne ne t'attend chez toi... enfin je dis pas ça pour que tu me dises si tu as quelqu'un hein... je... enfin... ça fait deux ans, on a des choses à se dire... non ?

Et voilà c'était du Saphir tout craché ! Le Saphir qui n'a mais strictement plus rien à voir avec le boxeur et le mec super sociable en général... dès que son esprit passait en mode plus "intime" même s'il ne voulait pas draguer réellement, il était le pro pour mettre les pieds dans le plat et ne pas savoir comment s'en sortir. Il tendit un casque à Malow et gronda finalement, agacé par son comportement de gamin idiot et timide. Mais il réussit à se rattraper avec sa taquinerie et ses conneries habituelles qu'il avait l'habitude de dire en sa présence !

- ... ça me ferait plaisir que tu viennes... par contre je te préviens... j'ai pas de thé à la maison, tu vas réussir à survivre l'anglais où on passe t'en chercher en intraveineuse à l'hôpital ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-vices.brulant.net/ http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1273-entrez-dans-mon-ring#11931
avatar
What's goin' on

▌Messages : 20
▌Localisation : Avec sa clope.
▌Double(s) Compte(s) : /

MessageSujet: Re: But Everybody's changing - ft. Saphir   Sam 9 Avr - 22:52
But everybody's changing- And I don't feel the same -

ANDERSON Malory

FATE Saphir

Un instant de flottement. Quelques secondes tout au plus. Durant lesquelles il voit Saphir se perdre quelques part. Pour se reprendre rapidement. Le 'grand con' le fait sourire de nouveau. Comme depuis que l'autre est arrivé. Il ne peut empêcher ses lèvres de s'étirer. Et ne cherche même pas à les retenir. Alors il se contente de profiter de l'instant présent. Ce qu'il fait, toujours. L'instant présent, empêcher le passé de le rattraper. Ne pas se prendre les pieds dans des souvenirs merdiques. Et admirer les petits instants qui se suivent de la vie. Comme celui là. Alors il sourit. Tout simplement. Dès que le cœur lui en dit. Comme l'autre soir aussi. Le tout premier.
Il avait refusé sa clope. Amusant les règles qu'on pouvait respecter dans un lieu qui en n'avait aucune. Alors il avait rangé son paquet. Et avait observé ses réactions. Visage trop expressif, nerfs trop à vif pour l'instant, tout s'écrivait. Tout se lisait pour qui savait prendre le temps de le faire. Il y avait eu de la surprise, une sorte de fierté, puis de la colère de nouveau. Avant que l'autre ne laisse tomber tout ça pour enfin se détendre. Malory le vit se relâcher, comme si toute la pression s'était envolée. Comme si un mot quelque part dans les siens avait été le bon. Et il vit enfin ce qu'était un sourire sur son visage. Il le lui rendit. Barrière tombée. La première.
« Le papy t'emmerde. Mais ouais, je pense voir ce que tu veux dire. » Ce n'était en rien un mensonge. Il voyait. Même si ce que lui même cherchait était différent. Alors il accepta la main tendue. Bien que ce genre de formalité lui passait bien souvent loin au dessus. Ses longs doigts fins serrèrent ceux abîmés de l'autre. Saphir. Prénom peu commun. Comme paraissait l'être son propriétaire. Il se détacha de lui, sans pour autant le quitter des yeux. Un rapide mouvement dans son manteau lui fit en sortir un mouchoir. Pour s'essuyer la main souillée. Il lui en tendit un second. Propre. Les yeux rieurs. « Tiens, si tu veux. Malory. Même pas trente ans, tu peux garder tes 'papys' pour d'autres. » Mais il est vrai qu'il avait la connaissance du lieu pour lui. Tombé trop tôt et surtout incapable d'en sortir. Pas qu'il l'ait vraiment voulu un jour. Au fond. « Rien que tu ne pourrais apprendre par toi même. Tu risques de t'y perdre. Mais pour certain c'est essentiel pour s'y retrouver. Et ça permet de revenir aux fondamentaux. Pourquoi tu te bas. » Ça pouvait être pour la survie. Comme certains cherchaient ici à se prouver leur valeur. D'autres ne venait là que pour expier leur péchés.  Dans tous les cas, ils trouvaient leur perdition ici. Et certains la sortie. « Tu fais du combat. » Là non plus, pas une question. « Tu cherches tes limites, t'as l'impression de les avoir atteintes. Mais tu veux les dépasser. » Il ne pensait pas trop s'avancer. Mais savait on jamais sur qui on tombait. Comment être certain de ce qu'on pensait des gens. Surtout sans les connaître. Il n'avait aucune prétention là-dessus. Seulement son putain d'instinct.

L'autre accepte son compliment avec fierté. Avant de lui dire qu'il ne fête rien ce soir. Cela surprend Malory. Parce qu'il pensait que Saphir serait plutôt du genre à célébrer une victoire. Que ce soit avec son entraîneur, des amis. Ou quelqu'un d'autre, tendre compagnie. Il laisse pourtant passer. Chacun a ses petits moments où il veut simplement se poser. Laisser le reste et juste passer un instant seul. Pour profiter. Pourquoi pas. Il était le premier a préférer passer ses soirées au calme et dans la solitude. Pour mieux apprécier la compagnie qu'il pouvait avoir d'autres fois. La rougeur qui vient teinter les pommettes du boxeur l'intrigue. Et l'amuse. « ... mais je ne serais pas contre qu'on passe la soirée ensemble... enfin si personne ne t'attend chez toi... enfin je dis pas ça pour que tu me dises si tu as quelqu'un hein... je... enfin... ça fait deux ans, on a des choses à se dire... non ? » Mais pas autant que lorsque ces quelques bouts de phrases lui parviennent. Vaines justifications. Il n'aurait pas relevé, ce serait contenté de répondre sans se poser d'autres questions. Sauf que Saphir met les deux pieds dans le plat. Et qu'en voulant s'expliquer, il ne fait qu'étirer le sourire de Malory. Encore plus grand. Sincère. Et surtout amusé. « J'accepte l'invitation. » Il aurait pu s’arrêter là, choisir de ne rien relever. Mais il ne peut s’empêcher. « Et personne ne m'attend chez moi. Sauf Uther. Mais cela ne le dérangera pas de passer la soirée seul. »» Une pause. Pour jouer un instant. « Mon chien. Hein. » Enlever toute ambiguïté qui aurait pu faire de nouveau balbutier Saphir.
Qui lui tend un casque. Il le regarde, un sourcil levé. T'as cru quoi là ? Réflexe. Il prend ce qu'on lui tend. Mais reste aux abonnés absents. Comme si l'autre projetait vraiment qu'il mette un casque. Pour sûrement le suivre sur sa moto. C'est d'imaginer cette scène qui le fait se marrer. Parce que c'est une blague hein. Il le fixe de nouveau, relevant son regard qu'il avait baissé sur l'objet. Sceptique. « ... ça me ferait plaisir que tu viennes... par contre je te préviens... j'ai pas de thé à la maison, tu vas réussir à survivre l'anglais où on passe t'en chercher en intraveineuse à l'hôpital ?! » Et puis au final. Pourquoi pas. Il hausse mentalement des épaules. Parce que ça lui fait plaisir aussi de le revoir, de passer un p'tit bout de temps avec lui. Même si ce n'est qu'une soirée. « Je devrais survivre. Je pense. Au pire tu auras ma mort sur la conscience. Ça devrait être suffisant pour t’empêcher de fermer l’œil pendant un temps. » Quelques pas dans la rue. En direction de l'engin de Saphir. Il suppose. Il se contente de le suivre. Marchant à côté. Une main toujours dans sa poche. Puis son estomac se rappelle à lui. Un léger grognement. « T'as quelque chose de décent à bouffer par contre ? Le british à faim. Si tu veux qu'on prenne un truc en passant... C'est moi qui offre. » Ton moqueur. Léger. Banalités échangées loin de toute contrariété. C'est agréable. Comme le promet la suite de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1308-carnet-d-adresses-de-m-anderson http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1308-carnet-d-adresses-de-m-anderson
avatar
Chillin
♥️Besoin d'un ravalement de façade ♥️
Merci aux personnes qui liront et m'aideront

Merci à Val et Nôddaba ♥️ Alec ♥️

▌Espèce :
Humain avec le Don de Prescience
+ Voit le passé, le présent, et les chemins de l'avenir + Offre au corps possédé une longévité accrue + Détecte les particularités des âmes
- Le possédé meurt si la Prescience s'en va - Le possédé ne peut pas voir son avenir - Lire l'âme des autres le fait saigner
▌Messages : 23
▌Age : 27
▌Localisation : Sur le Ring ♥
▌Double(s) Compte(s) : Tohr

MessageSujet: Re: But Everybody's changing - ft. Saphir   Mar 3 Mai - 10:37
But Everybody's Changing

Malory Anderson

&

Saphir O. Fate

Il y a des choses qui ne changeront jamais, ça Saphir le savait par lui même mais la Prescience lui permettait de vérifier cette idée. Il voyait au travers des esprits des personnes qui l'entourent qu'un tic est dur à partir, ou que des qualités sont présentes dès fois depuis la plus tendre enfance des personnes. Avec Malory il n'était pas désorienté pour un sous, après deux années et malgré qu'il ait vu dans son esprit, il savait que même sans ça il aurait retrouvé l'homme presque inchangé ! Il adorait... ou appréciait plutôt... même si c'est juste pour ne pas avouer qu'il aime beaucoup... son ton de voix, sa diction, sa façon de parler, avec ce léger accent qui le rend distingué. Il se souvenait comme si c'était hier qu'il était resté longuement perplexe face à lui lors de leur première rencontre sans savoir s'il appréciait ou pas cette particularité... aujourd'hui il savait qu'il aimait ça. Surtout de voir que rien n'avait changé, qu'ils échangeaient toujours avec autant de facilité ! C'était agréable de retrouver ces petites particularités, dès fois on veut que les gens changent, car on aime pas ci ou cela... mais Saphir préfère penser aux choses qu'il aime et les apprécier à leurs justes valeurs plutôt que se bloquer sur les défauts ! Lui même en a alors pourquoi chercher la petite bête chez les autres... oui il aimait sa voix !

~~~

Cet homme était... déstabilisant ! Entre sa carrure, son style vestimentaire, sa façon de parler et le choix des mots qu'il emploie... c'était un mélange étrange mais qui le démarquait de toutes les personnes qu'il avait rencontré ! Il ne savait pas s'il appréciait cette façon de faire ou si au contraire ça serait le genre de chose qui finirait par lui taper sur le système ! En attendant il savait que pour se décider il fallait qu'il apprenne à mieux le connaître pour pouvoir juger clairement de qui était cet homme. "Il pensait" ... sur le moment Saphir c'était dit qu'il disait ça pour frimer un peu mais très vite il lui fit perdre son sourire... il tourna la tête vers lui les yeux écarquillés et la bouche ouverte. Merde ce type était super observateur, intelligent et direct ! Il avait accepté son mouchoir et avait arrêté de s'essuyer pour observer son faciès. Il l'avait mal jugé mais cette erreur venait d'être réparée ! Il sourit de nouveau content au fond d'être tombé sur lui... même si c'était plutôt Malory qui l'avait attiré dans ses filets. Merde il n'était pas encore tout à fait certain de ce qu'il foutait là, si c'était vraiment le meilleur moyen mais là en quelques mots il venait de le convaincre !

- T'en fais pas, je ne perds jamais de vu la lumière au bout du tunnel... j'ai pas l'intention de m'enterrer ici... pour briller faut remonter à la surface.

Ce n'était pas prétentieux du tout, il n'était pas de ce style, il disait les choses comme ça lui vient avec sincérité... il ne voulait pas briller comme on peut l'entendre, être adulé, ou célèbre non. Si ça restait à son échelle il s'en foutait, tant qu'à ses yeux il se dépassait pour aller toujours plus loin c'était tout ce qui lui importait. Il posa un regard déterminé, sans peur, et avec une foi sans limite en ajoutant.

- Mais pour ça faut se démarquer et aller de l'avant... je vais faire plus que les dépasser, je vais laisser un trou entre eux et moi !

Il lui offrit un grand sourire de détermination et de vainqueur, il savait qu'il allait s'en prendre des coups mais qu'importe il aurait toujours la force de se relever peu importe les obstacles. C'était une promesse qu'il se faisait à haute voix et il avait pour témoin un homme qu'il savait, sans savoir pourquoi, être une personne de confiance sur laquel il pouvait compter. Il était son témoin et le serait jusqu'à ce qu'il sorte du tunnel... Saphir lui tracerait le chemin vers la sortie.

- Et toi Malow ? T'es là pour quoi ?


~~~

Saphir qui avait mis les pieds dans le plats, eut un grand sourire en voyant le petit jeu de Malory... il était une véritable canaille ! Il faisait exprès de sous entendre que quelqu'un était chez lui en laissant du suspense sur qui était "Uther"... mais Saphir savait qui était "Uther" avant qu'il ne le lui précise ! Il avait vu une scène dans son esprit où Malory rencontrait pour la première fois ce chiot trop mignon, il l'avait semblait un peu perdu mais n'avait pas reculait et était allé au bout en emportant cette boule de poil jusqu'à chez lui. Le chiot n'avait pas perdu de temps à détruire son service à thé et c'est à ce moment là que Malow lui avait attribué un nom... qui par contre lui restait inconnu sur sa signification... Oui Saphir n'a jamais été l'un des meilleurs en cours d'histoire. Mais surtout il avait envie de couper l'herbe sous le pied de Malory qui avait cherché à le gêner encore plus... Il se mit à rire avant même qu'il lui révèle que c'était son chien et il haussa un sourcil en cherchant à faire l'homme plus malin que l'autre... ça allait mal finir pour lui mais va jeunesse comme on dit !

- Oui je sais... je t'aurais plus vu avec un caniche qu'un berger blanc suisse... et pourquoi Uther ?

Il continua de sourire en le voyant autant perplexe face au casque qu'il venait de prendre ! Ça faisait du bien d'être en position de force... même s'il avait usé de façon pas très juste le fait qu'il savait des choses grâce à son don, mais c'était léger et ce n'était pas fait dans une mauvaise intention non plus... juste de rééquilibrer les choses entre eux et que Saphir ne se retrouve pas toujours largué ! En tout cas ça lui avait permis d'oublier un peu le reste, et de dissiper ses rougeurs. Il amenait Malory chez lui, alors qu'il faisait déjà nuit et ils allaient pouvoir se retrouver... en papotant hein ! Il sourit à sa petite réplique et il se tourna vers Malow un peu trop vite pour se retrouver tout proche de lui et plonger son regard dans le sien, cette fois il fouilla de lui même mais dans le futur. Mais il ne capta aucune image... ça lui surgit avec une certaine violence... pas d'accident ou de mort... bien au contraire. Il piqua un fard monstre et se détourna bien vite en partant vers sa moto tout en cherchant à se reprendre. Ok il ne s'attendait pas à ça du tout. Le problème avec l'avenir c'est que c'est toujours très incertain et le fait de le connaître peut changer le présent et même sa propre façon d'agir ce qu'il ne faut surtout pas... Il ne put s'empêcher pourtant de révéler dans un souffle sa voix ayant perdu quelques octaves.

- C'est pas ce soir que tu vas mourir... mais il est possible qu'on va pas fermer l'oeil de la nuit...

Il s'approcha de sa belle moto qui puait la rapidité, le cuir, le noir brillant, et à peine la place pour poser le cul d'un passager mais il y avait les poignées pour ce dernier donc c'était aussi fait exprès ! Il en avait pris une qui pouvait prendre un passager ça dépanne toujours puis ça en jette un peu quand même ! Il aime sa Ducati 821 Dark, et il n'hésita pas avec une certaine aisance à grimper sur son bolide qui se retrouva solidement entre ses jambes. Il mit les clés dans le contact et elle rugit avant de ronronner doucement en laissant attendre qu'elle était prête à rugir de nouveau. Il sourit un peu et mit son casque avant de regarder Malory ses joues toujours roses de ce qu'il avait vu mais ce n'était pas le moment de repenser à ça, sinon il était clair qu'ils seraient deux à crever ce soir !

- J'ai pas de porridge si c'est ce que t'entend par "décent" mais j'ai de quoi te remplir... enfin... te satisfaire... euh... hum... tu veux de l'aide pour attacher le casque ?

Il valait mieux faire comme s'il n'avait rien dit... il posa son sac de sport devant lui et tendit les mains pour l'aider et vérifier que la sangle était à la bonne taille, il n'était pas inconscient non plus pour lui faire peur et ne pas faire preuve de maturité ! Il avait sa vie et la sienne entre les mains et il comptait bien la garder précieusement ! Il chercha par tous les moyens de ne pas croiser son regard alors qu'il l'aidait au besoin avant de donner une petite tape sur son casque et de reprendre le guidon après lui avoir passé son sac de sport, c'était plus pratique que Malory le porte dans son dos. Une fois le plus vieux installé derrière lui il sourit et fit rugir la Ducati en commençant à partir vers la sortie de la rue pour rejoindre les grandes artères.

- Accroche toi bien à moi... Je vais me faire un plaisir de te faire découvrir des nouvelles sensations, tu vas t'en recevoir bien plus dans la gueule qu'une vulgaire baston dans les bas fonds !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-vices.brulant.net/ http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1273-entrez-dans-mon-ring#11931
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: But Everybody's changing - ft. Saphir   
Revenir en haut Aller en bas
 
But Everybody's changing - ft. Saphir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De Saphir et d'Or
» Nuage de Saphir - Mâle [Clan de la Rivière]
» [Rubis/Saphir] Partie 3 : Rosyères ~ Clémenti-Ville
» ¤ Serena de Saphir ¤
» Pokemon saphir alpha/rubis omega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Quartiers divers :: Rues-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg