Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
keith. hello little girl, what's your rush?
avatar
Chillin
avatar by kahsha & sign by which witch

▌Espèce : jeune vampire
+ ne vieillit pas △ immunité aux maladies △ sens décuplés (ouïe et vue nocturne) △ régénération (les petites blessures guérissent rapidement)
- régime limité (ne peut boire que du sang) △ insomnie △ sensibilité à la lumière du soleil (et autres lumières fortes) △ incontrôlable face au sang △ absence d'image △ malaise devant les choses sacrées et la foi.
▌Messages : 65
▌Age : 26
▌Double(s) Compte(s) : aucun.

MessageSujet: keith. hello little girl, what's your rush?   Lun 9 Nov - 22:35
hello little girl, what's your rush?
keith park & faith oswell
Restée cloîtrée dans la bibliothèque jusqu’au coucher du soleil, Faith put finalement sortir de cet endroit où elle passait le plus clair de son temps. Comme à l’habitude, elle passa rapidement chez elle histoire de se changer dans des vêtement plus confortables. Elle pouvait maintenant sortir et profiter de ses nouvelles aptitudes de vampire qui révélait surtout une nécessité de se changer d’air après avoir été enfermée pendant presqu’une journée. Bon, il fallait aussi avouer qu’elle n’avait pas spécialement envie de rester dans son appartement miteux avec des gens douteux qui s’y trouvaient (parce que franchement elle n’était certainement pas la pire du lot). Il valait mieux ne pas y penser et s’en tenir au plan de sortir. Vêtue d’un chemisier et d’un jeans avec un petit manteau sur les épaules (il fallait tirer les avantages d’une immunité aux maladies), elle passa la porte de son appartement en faisant bien attention de verrouiller la porte.

Faith passa rapidement à la rue, histoire de ne pas s’attarder dans son immeuble qui, pour elle, restait peu fréquentable. La rue ne l’était pas davantage, mais au moins elle pouvait respirer l’air libre ce qui était un bon changement de la bibliothèque toujours bondée. Elle commençait d’ailleurs à s’habituer aux promenades nocturnes ou du moins c’était ce qu’elle croyait. Après tout, elle passait le plus clair de ses nuits à découvrir Détroit sous un autre jour.
Sauf que cette fois c’était différent et pas dans un bon sens. Elle passait les blocs de maisons en observant distraitement les alentours lorsqu’elle se sentit observée. Elle tâcha d’abord d’ignorer la sensation, se disant simplement qu’elle devenait paranoïaque (ce qui était tout de même une possibilité), mais voyant que l’impression ne la quittait pas, elle dut changer d’avis. C’était peut-être Constance, ce n’était pas comme si elle ne l’avait pas déjà suivie dans un fast-food auparavant. Si c’était bien sa « mère », elle viendrait surement faire son apparence bien rapidement. Son ainée vampire devait bien avoir une raison de venir la narguer et compter là-dessus ne lui semblait pas être une mauvaise idée. Faith tâcha de se rassurer en ce sens, malgré le fait que Constance ne semblait pas apparaitre de sitôt. Si bien que la panique revint rapidement à la charge alors qu’elle continuait son chemin. Elle pressa alors le pas, tâchant de fuir ce qui causait cette sensation d’être observée. Après tout, si ce n’était pas sa mère, ça ne lui disait rien de bon. Elle redoutait vraiment la possibilité de tomber nez à nez avec un monstre plus méchant qu’elle, mais elle ne pouvait malheureusement pas l’exclure.  
electric bird.


i wake up, it's a bad dream no one on my side i was fighting but i just feel too tired to be fighting guess i'm not the fighting kind wouldn't mind it if you were by my side but you're long gone
I wake up, it's a bad dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t772-faith-oswell-we-ll-be-lucky-if-we-ever-see-the-sun http://detroit-monsters.forumactif.fr/t775-faith-oswell-carnet-de-bord
Invité

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Mar 10 Nov - 11:51


hello little girl, what's your rush?
Keith Park & Faith Oswell


Keith, assis sur un banc donnant vu à une supérette, regardait les jeunes lycéennes faisant leurs courses de la journée, ses yeux ouverts commençaient à s’opacifier. Ses mains titanesques tournées vers elles semblaient mimer le frottement de ses doigts contre leurs corps en plein air. Et surtout, sa bouche ouverte. Avec tout le silence sans horloge de la mort à l’intérieur.  « Elles vont bien grandir elles… » Pensa-t-il avant de se lever et prendre la direction des quais.

Keith songea à l’écriture de son prochain tome. Aujourd’hui, il était parti en reconnaissance, cherchant une héroïne potentielle pour son manga. Il avait bien repéré quelques filles mignonnes, mais rien qui ne sortait de l’ordinaire. Il lui fallait la bonne, le top du top des femmes où tous les hommes iraient télécharger son futur doujin sur le net rien que pour voir sa nouvelle héroïne : Andi qui embrasserait Kenshi à pleine bouche. Andi passerait sa main dans la chevelure couleur brulé de Kenshi quand… Ce n’était pas gagné et même si l’obscurité gagnait peu à peu les rues de Détroit, la journée n’était pas encore terminée. Il avait déjà son scénario, tout baignait et c’était la vérité. Pour le moment, car en dépit de son euphorie, Keith pensait au modèle qui lui servirait à dessiner sa chère et tendre Andi avant de complètement se retrouver dos au mur.

Dehors, Keith était assis sur une rambarde, le visage blême, les cheveux embroussaillés par le sommeil dressés sur la tête, les yeux exorbités fixant le vide lui donnaient l’air d’un détraqué sexuel. Son manteau qui suffisait à le couvrir était tout froissé et ressemblait à un cocon grotesque. Génie, si tu l’entends exauce lui son souhait et envoie lui une belle femme pour m’éviter de le décrire comme une véritable lavette.

Et la belle femme apparue de derrière un bloc de maison et notre Kraken leva les yeux vers les étoiles invisibles pour remercier le génie et se mit à suivre la demoiselle.

Son cœur cognait fort-fort-fort. Il avait déjà été si excité avant, les fois où il espionnait un groupe de bimbo pour son projet, mais jamais comme ça. Absolument rien à voir. « Et je fais quoi pour la voir de face ? » Ça, c’était une question pour plus tard. Parce qu’il n’y arriverait peut-être pas. Comme une part craintive et lâche de son esprit l’espérait. Sa coiffure limite présidentielle l’attirait beaucoup et rien que ça suffisait pour donner vie à Andi.  Il traina sa main sur les parois des ruelles comme un criminel prêt à passer le cap des hésitations, mais ses doigts heurtèrent des morceaux de verre. Ça ne faisait pas mal, mais ce maudit corps d’homme commençait à saigner et ce fluide remplis de globule rouge tacha son pantalon. Tu vas me dire, ça changera des taches blanches. Agacé, il s’arrêta sur sa lancée et ses pulsions d’homme poulpe se figèrent en un instant oubliant la femme le temps d’arrêter le saignement.

« Bordel, pour une fois que j’ai une si belle proie ! »

Son grognement raisonna dans toute la ruelle où se trouvaient les deux protagonistes. Avant de se rendre compte que la belle se trouvait à quelques mètres devant lui, une tentacule apparu de son dos faisant une bosse camouflée par son manteau. Il ne fallait pas qu’il se tourne. De toute façon il était déjà cramé et sa filature tomba à l’eau. Il observa la femme se retourner lentement, admiratif de son visage et craintif de la réaction qu’elle allait avoir vis-à-vis de son poursuivant. Bien entendu Keith articulait des mots incompréhensibles pour se justifier et même dans sa tête les mots bégayaient continuellement pour ne plus savoir quoi penser. Une autre tentacule apparu dans son dos.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chillin
avatar by kahsha & sign by which witch

▌Espèce : jeune vampire
+ ne vieillit pas △ immunité aux maladies △ sens décuplés (ouïe et vue nocturne) △ régénération (les petites blessures guérissent rapidement)
- régime limité (ne peut boire que du sang) △ insomnie △ sensibilité à la lumière du soleil (et autres lumières fortes) △ incontrôlable face au sang △ absence d'image △ malaise devant les choses sacrées et la foi.
▌Messages : 65
▌Age : 26
▌Double(s) Compte(s) : aucun.

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Mer 11 Nov - 17:03
hello little girl, what's your rush?
keith park & faith oswell
Malgré une inquiétude grandissante, Faith était bien inconsciente de la situation dans laquelle elle se retrouvait. C’était sans doute pour le mieux, la panique qu’aurait causée une connaissance accrue était à éviter. Après tout, penser être suivie était déjà une horreur en soit, mais savoir que c’était ce qu’on pouvait appeler un pervers n’aiderait en rien. Elle accélérait le pas, cherchant à trouver un endroit où elle pourrait se réfugier, chose difficile à faire considérant les quartiers qu’elle habitait. Tout avait l’air miteux ou inquiétant si bien qu’elle n’avait nulle part où se tourner. C’était dans ce genre de moment où elle regrettait de ne pas avoir les capacités de sa « mère » ou encore sa force. Dans tous les cas, il n’y avait pas de doute quant au fait que Constance aurait mieux réagir. Sauf que Faith n’était pas à son niveau et la seule chose qui était à sa portée était la crainte. Après tout, si elle avait pu faire autrement, elle ne serait pas dans une telle situation. La preuve résidait dans son sens de l’orientation qui disparaissait en fumée alors qu’elle s’engageait dans les rues au hasard. Mauvaise décision après mauvaise décision la mena dans une ruelle. Endroit déjà inquiétant en lui même, le genre d’endroit qu’elle n’aurait définitivement pas visité si ce n’était de la situation. Mais voilà que sa empirait la chose puisqu’elle se rendait bien compte que la personne qui l’avait suivi était toujours derrière elle. Aucunement consciente de la distance qui les séparait encore, elle ne pouvait que s’inquiéter davantage.

Rien de tout ça n’eut d’importance lorsque la donne changea complètement. En effet, même si l’inquiétude était encore bien présente chez elle, une douce effluve lui vint au nez. Ce n’était malheureusement pas une merveilleuse bougie parfumée, mais pour les nouveaux instincts de la jeune vampire c’était tout comme. Elle sentait du sang, cette nourriture qui lui était si nécessaire et qu’elle dédaigner avec un malaise évident. Vider quelqu’un de son sang n’avait jamais fait partie de ses plans et pourtant ça devenait une obligation de plus en plus critique. C’était bien à force de se retenir et de se limiter qu’elle devenait de plus en plus incontrôlable à la vue ou en sentant le sang. Elle ne porta d’ailleurs aucune attention au grognement qu’elle pouvait néanmoins entendre parfaitement. Pas plus qu’elle n’eut d’attention pour les explications confuses auxquelles elle eut droit alors qu’elle se retournait. Peut-être qu’en temps normal elle se serait intéressée à ce qu’il disait, bien retournée par la filature qu’elle venait de subir, mais pas cette fois. Sa crainte avait été refoulée aux tréfonds de son âme, rapidement remplacée par un besoin grandissant : celui de goûter le sang qui s’offrait à elle.
Le tout se passa rapidement, sans même qu’elle ait l’occasion de retenir ses nouvelles ardeurs. Elle n’avait aucun intérêt en la personne qui était devant elle, alors qu’elle était pourtant consciente qu’il était la cause de ses inquiétudes précédentes. Sauf que voilà, le sang lui avait retiré tout contrôle et elle traversa rapidement la distance qui les séparait. Elle ne perdit pas de temps à repérer le sang, comme si elle savait instinctivement où il se trouvait. La vampire attrapa alors la main de l’homme qui se tenait devant elle et commença à y sucer le sang qui coulait. Elle savait que c’était une mauvaise idée, elle aurait du courir le plus loin possible, mais elle ne pouvait tout simplement pas résister, l’appel du sang était plus fort. Elle devait avoir l’air aussi étrange que ce type inquiétant, parce qu’elle était alors en train de lécher du sang d’une personne qui l’avait fait paniquer quelques instants plus tôt.
electric bird.


i wake up, it's a bad dream no one on my side i was fighting but i just feel too tired to be fighting guess i'm not the fighting kind wouldn't mind it if you were by my side but you're long gone
I wake up, it's a bad dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t772-faith-oswell-we-ll-be-lucky-if-we-ever-see-the-sun http://detroit-monsters.forumactif.fr/t775-faith-oswell-carnet-de-bord
Invité

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Mer 11 Nov - 22:51


hello little girl, what's your rush?
Keith Park & Faith Oswell


Sacrebleu.

Quelques choses de très agréable et d’inattendu fit irruption pendant la scène presque comique qu’interpretait Keith, suffisament fort pour projeter sa tête en arrière. Un homme et une femme. La femme tenait le doigt saignant de l’homme dans sa bouche... non mais si quelqu’un les voyait ? Il penserait surement qu’ils sont en train de jouer à papa et maman ou maman et amant, mais vu le sang qui tombait à flot et degoulinait des lèvres de la jeune et belle, on aurait plus dit qu’on assistait à une scène de « Docteur et patient ». Keith laissait échapper tout un tas de faux gémissements comme c’était pas permis. Alors que ses hémoglobines étaient aspirés par des léchouilles,  le sang s’agglutinait dans la partie basse de son corps. Le spéctacle qu’ils donnaient d’eux-même lui fit un tel choc que le délicat exerice d’équilibre auquel il se livrat fut anéanti. Il arracha brutalement son doigt de la bouche de la vampire – qui selon lui, en était une. C’est bien connu ça, les vampires. Avec un pieu dans les fesses mais toujours prêt à sucer ton sang. Il pouvait parler lui, qui était tout sauf un vénérable Kraken.

« Mais mais mais mais »

Il s’éfforcait à parler, mais c’était inutile. Ses pulsions allaient bientôt s’exprimer de toute façon. Il lui fallait juste un peu de patience et beaucoup de plaisir. Se faire sucer le doigt était déjà une grande première pour lui, alors il imaginea se faire sucer son autre pouce et une troisième tentacule apparu, toujours dans son dos. C’était un jeu dangereux mais plaisant. Oh et un petit peu de grâce ne lui ferait pas de mal. Juste maintenant.

«Sacré de moi.» glissa Keith entre deux périodes de réfléxions intenses. C’est là qu’il sauta sur ses pieds et s’encastra contre le mur, le poussant droit dans des bras vitreux et dangereux. Dans la collision, le cri de Keith s’éteignit dans une violente expulsion d’air. Il s’écrasa au sol. Les morceaux de verre s’envolèrent. Pendant que notre kraken, à quatres pattes, grattait le sol à la recherche du pied de la femme, des cartons empilés tombèrent sur sa tête comme un coup de crosse assené sur le coté du crane. Un coup plein de vigeur nourri d’adrénaline, comme pour lui faire comprendre l'ampleur de sa bétise. Il tomba à la renverse, tout son visage se tordit vers la gauche.

Du sang dégoulinait des coins de sa bouche, son manteau déchiré par les verres qu’il avait cogné pour se blesser volontairement avaient également écorchés sa peau. Keith gisait dans une petite et douce flaque de sang, une main préssé sur le coté du crâne ou les boîtes étaient tombés. Le rouge cyclait rapidement malgré une douleur inexistante. Ses vêtements s’aplatissaient puis se regonflaient sous la respiration éxessive d’une excitation soudaine mais controlée comme pour éviter sa transformation qui ferait surement fuir cette belle trouvaille. Le sang qui ruisselait entre ses doigts disparaissait puis réaparaissait. Les doigts eux mêmes semblaient vouloir jouer à cache cache. L’homme n’était plus qu’un plateau repas pour la dame.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chillin
avatar by kahsha & sign by which witch

▌Espèce : jeune vampire
+ ne vieillit pas △ immunité aux maladies △ sens décuplés (ouïe et vue nocturne) △ régénération (les petites blessures guérissent rapidement)
- régime limité (ne peut boire que du sang) △ insomnie △ sensibilité à la lumière du soleil (et autres lumières fortes) △ incontrôlable face au sang △ absence d'image △ malaise devant les choses sacrées et la foi.
▌Messages : 65
▌Age : 26
▌Double(s) Compte(s) : aucun.

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Dim 15 Nov - 21:11
hello little girl, what's your rush?
keith park & faith oswell
Décidément, elle venait de commettre une erreur, Faith en était bien consciente et pourtant, elle ne pouvait tout simplement pas s’arrêter. Ignorer l’appel du sang était bien au-delà de ses capacités, si bien que même si une partie d’elle était bien consciente de l’absurdité de la chose. Après tout la logique aurait dicté qu’elle fuit loin de ce type étrange et là voilà en train de lécher le sang sur les doigts d’un inconnu. Autant continuer, malgré les gémissements qui résonnaient dans ses oreilles, ajoutant au malaise qu’elle pouvait d’ores et déjà ressentir. Cela dit, le malaise n’était rien en comparaison à la déception qu’elle ressentit lorsque le doigt lui fut violemment arraché. Ce n’est pas très étonnant, pas plus que le froncement de sourcil qui suivit la chose. Elle ne savait pas tellement comment réagir, elle sentait bien que plus de sang était nécessaire pour qu’elle se sente satisfaite. Maintenant dans une situation bien plus délicate du fait qu’elle avait gouté le sang de cet étrange personnage et qu’il fallait qu’elle en reprenne. C’était nettement plus difficile de résister à une pulsion qui avait maintenant lieu d’être. Sauf qu’elle restait une piètre chasseuse, incapable d’attraper un simple humain et inconsciente de ce à quoi elle avait affaire si bien qu’elle était nullement en position de prendre le sang par la force.

Sauf que voilà si la force n’était pas une option et qu’il fallait ainsi raisonner différemment, Faith n’avait pas prévu la suite des événements. Elle avait totalement ignoré les paroles de l’inconnu pour la deuxième fois. Autant être franc, elle n’en avait rien à faire, tout simplement. Elle le guettait dans un sens assez primitif du mot, comme un chasseur guettant sa proie, même si elle était incapable de l’atteindre. La suite fut tout aussi incompréhensible pour la vampire qui regarda, impuissante, l’inconnu entrer dans des bras vitreux. La suite était alors bien prévisible, lui qui tombait sur le sol et elle qui regardait horrifiée. Normalement, elle aurait du chercher à l’aider, s’assurer qu’il n’était pas dans un état trop dur et pourtant elle resta de glace devant la scène, incapable de faire quoi que ce soit. Après tout, bien plus qu’auparavant, elle était tiraillée entre deux comportements : celui d’aider cet étrange homme et se servir de cette situation pour se nourrir. Autant le dire tout de suite, c’était la seconde option qui l’emportait malgré toute la bonne volonté de la jeune femme. D’autant plus qu’il devenait plus inoffensif à cause d’un violent coup de boite sur la tête. Elle pouvait déjà repérer le sang qui coulait, elle pouvait le sentir ce qui lui donnait d’autant plus faim.
Et plus le sang coulait, plus il devenait impossible pour Faith de retenir les pulsions qui se faisaient sentir en elle. Elle pouvait difficilement demander mieux, elle qui n’était pas capable de se trouver à manger, elle se voyait maintenant servie avec un plateau d’argent. Au diable toute réticence, toute culpabilité de ne pas aider une personne qui en avait clairement besoin. Non, elle avait faim et comptait bien se servir (chose rare de sa part). Elle s’approcha donc de l’homme et se pencha au-dessus de lui. Elle attrapa à nouveau sa main pour y lécher le sang (il ne fallait pas en perdre non plus) puis, elle s’attarda sur une autre partie du jeune homme ne sachant pas trop où donner de la tête vu le sang qui s’écoulait. Ses crocs scintillaient et elle se tâtait de s’attaquer directement à la gorge de l’inconnu. Elle passa ses doigts sur les blessures qu’avaient fait les morceaux de verres inconsciente du mal qu’elle pouvait faire. Puis elle ramena son doigt pour essuyer le sang qui coulait sur le visage de l’homme et porta ce doigt à ses lèvres pour le sucer. Elle se transformait peu à peu en chasseur et bientôt elle allait fondre sur sa proie, maintenant qu’elle avait bien goûter à son sang.
electric bird.


i wake up, it's a bad dream no one on my side i was fighting but i just feel too tired to be fighting guess i'm not the fighting kind wouldn't mind it if you were by my side but you're long gone
I wake up, it's a bad dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t772-faith-oswell-we-ll-be-lucky-if-we-ever-see-the-sun http://detroit-monsters.forumactif.fr/t775-faith-oswell-carnet-de-bord
Invité

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Jeu 19 Nov - 15:02


hello little girl, what's your rush?
Keith Park & Faith Oswell


Dans cette ruelle cachée derrière des pavés de maison de la ville basse de détroit, Keith commença à convulser. Ses jambes étaient parcourues de spasmes ; ses pieds battaient le tambour sur le sol humide ; une main – agitée de soubresauts comme un poisson agonisant sur la berge – expédia dans les airs des râles malheureusement dépenaillés. Le sang lui montait à la tête. Son esprit déraillait entre son coté homme et son coté kraken. La femme posa ses doigts fins sur son visage et le caressa doucement en longeant sa peau rougit par son sang pour enfin porter ce fluide à sa bouche.

Keith était figé – paralysé par la vision de la fille prise d'appétit pour lui – mais Keith se ceintura de son bras droit et se braqua face à la femme qui l’appréciait comme offrande. Ses pulsions allaient céder. Il s'était offrit à elle, c'était ca le plan. Et maintenant qu'il reçu assez de plaisir dans la douleur qu'il s'était lui même infligée, il était temps d'y mettre un terme avant que ce doux rêve devienne cauchemardesque.

«Lachez moi ! Il faut que j'y aille !»

Alors qu'il allait partir loin d'ici, ses plaies commençaient à se refermer mettant fin au repas du vampire. Après s'être fait pomper le sang par une belle créature, Keith se leva sur ses jambes bousculant doucement la jeune femme et commença à s'en aller sous la panique de la pression qu'il avait sous la ceinture.

Il tomba. Ses jambes étaient devenues des tentacules et ses chaussures bougeaient dans tous les sens comme pour faire un signe de bonjour à quelqu'un. Keith se résigna, prenant la femme pour témoin. Puis son regard – dur et hostile – se posa sur elle. Sur le perron, les tremblements de Keith s'apaisèrent, puis cessèrent. Mais ses joues étaient mouillés et des larmes filtraient sous ses paupières closes. Dans la lumière de la lune mourante, elle brillaient suspendues à ses cils comme des joyaux. Ses yeux devenues des globes assez gros pour y poser un vase, il chercha une issue de son regard pitoyable. Ses mains quand à elles, étaient devenues visqueuses et molles. Il ne pouvait pas s'appuyer sur elles, il ne pouvait que ramper en dehors de la ruelle alors il s’essaya à le faire. Il ressemblait désormais à une expérience ratée d'un savant fou qui tentait de faire renaître les krakens ou de leurs faire propre une forme humanoïde. Ce qui était sure, c'était que Keith avait totalement raté sa transformation. Son père aurait eu pitié de lui.

Les traces de sangs qu'il avait sur le corps avaient disparu comme lavée par sa peau lisse. L'homme qui avait suivi sa proie n'était plus qu'une chose étrange rampant vers un monde moins étroit que la ruelle, ésperant vaincre ses pulsions qui l'avaient poussé à prendre cette forme.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chillin
avatar by kahsha & sign by which witch

▌Espèce : jeune vampire
+ ne vieillit pas △ immunité aux maladies △ sens décuplés (ouïe et vue nocturne) △ régénération (les petites blessures guérissent rapidement)
- régime limité (ne peut boire que du sang) △ insomnie △ sensibilité à la lumière du soleil (et autres lumières fortes) △ incontrôlable face au sang △ absence d'image △ malaise devant les choses sacrées et la foi.
▌Messages : 65
▌Age : 26
▌Double(s) Compte(s) : aucun.

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Dim 22 Nov - 17:44
hello little girl, what's your rush?
keith park & faith oswell
Boire du sang lui faisait un bien sans nom. Faith n’aurait pu jamais expliquer, mettre des mots sur cette sensation, sans doute parce qu’elle était faite pour boire ainsi. Quelque chose qu’elle refusait éperdument et qui la confrontait à cet instant précis. Elle se sentait revivre, revigorée par le liquide rougeâtre qu’elle appréciait peut-être à sa juste valeur pour la première fois. C’était enivrant, à un point tel qu’elle sentait le contrôle lui échapper. Elle savait bien qu’elle avait déjà perdue une partie de ce contrôle, qu’elle n’était plus maitre de ses gestes, mais c’était maintenant fort inquiétant. Parce qu’il y avait une différence entre apprécier le sang d’un inconnu et le vider de la totalité de ses hémoglobines. Sauf que la deuxième option commençait à prendre le dessus, comme un besoin qui grandissait, une envie à laquelle elle ne pouvait pas résister. Elle avait peur, peur de passer le pas et de devenir comme tous les autres représentants de son espèce. Elle n’en était pas loin après tout.
Et finalement, peut-être qu’elle devrait remercier cet étrange personnage. C’était parce qu’il s’était braqué elle put décrocher du sang pendant un moment. Ça ne risquait pas de l’arrêter de façon permanente, non, elle voulait déjà repasser à l’attaque incapable de se contenir bien longtemps. Ce pourquoi il fallait être soulagé en voyant qu’il s’éloignait en disant qu’il devait s’en aller. Elle n’était pas contente, non, elle voyait sa proie partir devant ses yeux et elle en pouvait pas l’accepter. Pas plus que le fait d’être bousculée, mais elle ne pouvait pas faire grand chose alors que ses fesses trouvaient le sol.  

Seulement, l’odeur du sang s’estompait peu à peu, lui redonnant le contrôle qu’elle chérissait tant. Elle put donc se relever doucement, sans fondre sur sa proie. Quelque chose clochait, même si ça, elle ne le voyait pas encore. Non, elle commença par essuyer le sang qui avait coulé sur son menton. Elle se sentait mieux, il n’y avait pas de doute là-dessus, mais ce n’était pas suffisant. Elle en voulait plus, elle voulait goûter à nouveau le liquide vermeil. L’envie était une chose, sauf que l’exécution en était une toute autre. Alors qu’elle s’avançait, d’un pas, vers sa victime, elle remarqua quelque chose. Il était tombé, pourtant elle ne lui avait pas volé assez de sang non ? Quelque chose n’allait pas, elle s’en rendait peu à peu compte. Elle remarqua alors les jambes qui n’en étaient plus. C’était visqueux c’était : « Oh mon dieu. »  Des tentacules ? La peur qui l’envahissait tout à coup était tout autre. Certes maintenant qu’elle le voyait ça expliquait le goût bizarre de son sang, mais elle avait affaire à quelque chose qui n’était pas humain. Elle n’était pas en sécurité, il n’était clairement plus une proie, il était dangereux. Ça se voyait au regard qu’il lui avait lancé. Elle devait partir et rapidement. Elle se recula, d’abord doucement, puis plus rapidement. Avec de la chance il ne pouvait pas courir trop rapidement ? Ou en tout cas elle allait le découvrir.  
electric bird.


i wake up, it's a bad dream no one on my side i was fighting but i just feel too tired to be fighting guess i'm not the fighting kind wouldn't mind it if you were by my side but you're long gone
I wake up, it's a bad dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t772-faith-oswell-we-ll-be-lucky-if-we-ever-see-the-sun http://detroit-monsters.forumactif.fr/t775-faith-oswell-carnet-de-bord
Invité

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   Jeu 26 Nov - 22:07


hello little girl, what's your rush?
Keith Park & Faith Oswell


Confronté à ce que devait endurer quotidiennement certains monstres de Détroit, Keith n’aurait jamais envisagé de se défendre. S’il n’avait pas ses tentacules, il aurait fuie la ruelle tels les rats un tunnel inondé. Son pouvoir, loué et maudit par lui-même venait de faire fuir une belle bête. Il trainait là, dans ce couloir sans issue, remuant ses membres visqueux avec lourdeur. Même pour une destination dangereuse, il aurait aimé être la barque de Charon et sortir de ce bourbier quitte à emprunter le Styx. Il ne pouvait décidément pas la rattraper alors il la laissa s’enfuir sans rien dire.

De toute manière, il avait lancé une bombe depuis qu’il avait suivi cette femme. Il s’empêcha tant bien que mal de dynamiter la ruelle inoccupée où les mille-pattes venimeux et infini plongeaient dans des morceaux de viande fraichement coupé. « Des hordes de créatures cauchemardesques » songea Keith. Il s’issa vers un conteneur poubelle car son corps faisait eau de toute part depuis un moment et il n’existait en ce moment aucun havre où il pût trouver la paix.

« Ça aurait pu être une belle rencontre… » Tout cela n’aurait pas été aussi terrible si ils avaient disposé de bons moyens de communications. Cependant, un incident était survenu. Pas la peine de revenir la dessus, mais l’origine de ce dysfonctionnement le rendait bredouille.

Attendre davantage ne servait à rien. L’ampoule sous une large fenêtre éclairait des dessins tracés à la mine. Elle éclairait mal. Pour économiser l’électricité des lieux ou parce que le propriétaire des lieux n’aimait pas la lumière vive ? On s’en fout. Keith attendait encore que sa transformation passe et son corps redevint normal quelques minutes plus tard. Il se leva de son coin et sortit de la ruelle qui l’avait presque pris sous son aile. Un vieillard solide vêtu d’un caban tacheté et coiffé d’une casquette bleu élimé passait devant la ruelle, ouvrit la bouche mais fut pris d’une quinte de toux et agita les mains pour disperser le nuage de fumée. Puis avec un air agacée, il prit la parole : « Fiston, t’as une tête pour ça alors tu me filerais pas un peu d’herbe pour tenir la soirée ? »

Même s’il avait vraiment sale mine entre obsédé et drogué, ses préoccupations étaient différentes. Il fit non de la tête et continua son chemin entendant le vieux injurier les jeunes d’aujourd’hui et maudire l’éducation qu’ils ont surement pris à la légère durant leurs enfances. Il s’en foutait aussi, il voulait que retourner chez lui. La vampire lui manquait, il l’appréciait même sans avoir échangé un mot. Cette sensation lui revenait à l’esprit quand ses pas le menaient chez lui. Devant sa porte, il lâcha prise, se déshabilla en entrant et devint un kraken le restant de la nuit, vidant son encre sur les sensations qu’il put éprouver durant cette courte journée.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: keith. hello little girl, what's your rush?   
Revenir en haut Aller en bas
 
keith. hello little girl, what's your rush?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Bas quartier :: Ruelles-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg