Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.



Le Deal du moment : -20%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
Take Me To Church || Finished
Saint Sebastien
Saint Sebastien
Chillin
Take Me To Church || Finished 161mc7s

"In a manner of speaking I'm dead"
So can we contend, peacefully
Before my history ends?
Jesus I need you, be near me, come shield me
From fossils that fall on my head
There’s only a shadow of me; in a manner of speaking I'm dead


Heureux maître de sept chats #crazycatlady

Take Me To Church || Finished 2e3y3gp

▌Espèce : Saint de l’église chrétienne || éternel mais pas immortel, son corps est aussi fragile que celui d'un Homme - Auréole lumineuse dont la lumière peut varier, apaise les bonnes âmes et aveugle les mauvaises - aura qui soigne les plus petites blessures et les maux les plus faibles, mais seulement pur un court laps de temps. Néanmoins, sa lumière le prive de sommeil et de repos - les guérisons qu'il provoque sont douloureuses pour lui


▌Messages : 45
▌Double(s) Compte(s) : Jacob K. Schröder - Cesare Da Conti - John Willard (4C si si on y croit maggle)

Take Me To Church || Finished Empty
MessageSujet: Take Me To Church || Finished   Take Me To Church || Finished EmptySam 17 Oct - 19:56




Sebastien

Plus de 1000 ans – Français (gaulois) naturalisé amricain - Policier – Saint  - Chillin

Pouvoirs : Auréole : Quel saint saurait la cacher ? Pas Sébastien, en tout cas ! Depuis son ascension au paradis, monsieur ne daigne même pas cacher cette aura lumineuse qui émane de sa personne. Apparaissant de façon plus ou moins (généralement moins) visible, cet apparat propre aux saints du panthéon chrétien apaise les bonnes âmes et aveugles les pêcheurs. Et puis, franchement, c'est plus économique qu'une lampe de chevet pour les lectures nocturnes.

Aura de soin : Même si sa présence ne suffira pas à refermer vos blessures, avoir Sébastien à vos côtés vous assure l'arrêt immédiat de tout saignement, de toute douleur et guérit vous rhume ! Mieux que du mercurochrome et que le bisous magique de maman.
Il soigne aussi la peste, du moins la soignait, mais comme vous pouvez l'imaginer, à notre époque, ce pouvoir n'est plus franchement très utile.

Âme immortelle :
Si le corps redevient poussière, l'âme, quant à elle, est éternelle ! D'autant que quand on trône au paradis, on peut être sûr de bénéficier de l'accord du grand barbu pour profiter de la vie pour des siècles et des siècles (amen).

Faiblesses : Aréole : Oui, c'est beau, c'est gratifiant, charmant, mais ça brille. Or, maintenant que notre cher saint séjourne de nouveau dans une enveloppe mortelle, le sommeil vient cruellement à lui manquer quand sa couronne de lumière ne daigne pas s'éteindre passé 23h.

La douleur du martyr : Guérir les Hommes de leurs maux, c'est bien évidement le travail des saints patrons. Hélas, cela ne se fait pas sans douleur ! Sébastien est un martyr, rappelons le, alors il doit être à la hauteur de son titre : ainsi, chaque personne blessée qui l'approche fait renaitre en lui la douleur de ses supplices de façon plus ou moins forte, en fonction du mal à soigner. Imaginez revivre le martyr des flèches et celui du fouet ad vitam æternam. Cool hein.

Poussière tu étais et poussière du redeviendras :
si son âme est immortelle, son corps ne l'est pas tout à fait. Évidemment, tant qu'aucun mal ne lui est fait, Sébastien peut jouir de toute son immortalité. En revanche, son corps est aussi fragile que celui de monsieur tout le monde est une balle dans la poitrine pourrait très bien le renvoyer (encore) vers Dieu.  

Miroir de l'âme


▌Description du caractère : Sébastien, c'est un grand bavard amical, un homme sociable qui se mélange avec plaisir à la foule et aime être entourer. Très actif, il adore sortir, faire du sport et rencontrer de nouvelles têtes. Travailleur, mais pas forcément sérieux, c'est quelqu'un qui n'a pas peur de faire des heures sup' et qui se dévoue corps et âme à son job. Il a de la rigueur, comme l'exige son boulot, mais aussi une très grande douceur et beaucoup de tendresse quand le moment le permet. C'est quelqu'un d'enrobant, parfois un peu trop, à la limite du naïf. Néanmoins, il sait aussi se montrer très désagréable quand il veut, pouvant être têtu comme une mule. Trop perfectionniste, trop rigoriste, il a tendance à ne pas vouloir s'aventurer loin des chemins tout tracés et montrer peu d'originalité dans ses démarches. Il n'est pas non plus franchement éloquent, peu doué pour les grands discours et à tendance à jouer à l'autruche quand ses responsabilités deviennent un poil trop pesantes.

▌Aimez vous votre condition de monstre ? Être un saint, c'est gratifiant et Sébastien apprécie tout à fait sa nouvelle situation. S'il peut faire son travail de bon chrétien, il ne ronchonnera pas à la tâche, vous pouvez en être sûr. Alors oui, il aime ce qu'il est à présent devenu, tout ce qu'il peut à présent faire et les millions de possibilités qui s'offrent à lui.

▌Que pensez-vous des humains ? Qu'éprouve-t-il à part une tendresse infini pour eux ? Après tout, il a bien un jour fait parti de cette masse d'individualités, à marcher dans leur pas, faisant les mêmes erreurs, les mêmes rencontres, etc. De plus, il n'est pas revenu sur terre pour se tourner les pouces, comme vous vous en doutez. Il attache donc une très grande importance à son job de  protecteur de l'humanité, la preuve étant qu'il s'est à présent engagé dans les forces de police, un peu comme au bon vieux temps. D'ailleurs, parlons en de son métier ! S'il est rentré dans cette branche, ce n'est pas seulement pour les citoyens, mais aussi ses collègues : franchement, dans ce département, il en a du boulot, entre les corrompus, les tueurs d'enfants et les nationalistes fous de la gâchette, c'est pas tous les jours reposant d'être le saint patron des policiers.

▌Êtes-vous bien intégré à la société ? Si oui, avez-vous un métier ? Après quelques (beaucoup) années passées en compagnie des hommes, on peut dire que Sébastien est aussi bien intégré à la société que le beurre peut l'être dans un muffin. A l'aise comme un poisson dans l'eau, il est devenu tout ce qu'il y a de plus citadin, vouant un véritable culte aux villes et aux nouvelles technologies. Alors, malgré l'évolution des cités en gigantesques mégalopoles, il s'est plutôt bien fait à l'expansion de tout ce petit monde et apprécie même les rues blindées de gens (sauf quand il est en retard pour le travail). De plus, c'est un as de l'Ipad, un véritable tweetos converti, un grand amoureux d'instagram et j'en passe. Facebook, c'est carrément sa cam et il le criera haut et fort : VIVA EL INTERNET.
En ce qui concerne son métier, Sébastien travaille humblement en tant que capitaine de police, menant une petite équipe dans cette charmante ville qu'est Détroit (les gangs ? Pffffff même pas peur enfin un peu quand même). Il ne sort pas spécialement du lot et n'attire pas les promotions, ce qui lui va très bien. Il se contente de son petit job déjà bien assez éreintant.
Il faut dire qu'il a des journées remplies : en plus d'exercer le formidable métier de gardien de la paix, Sébastien est aussi un membre actif de différentes associations soutenant les causes LGBT et autres groupes visant à venir en aide aux minorités. Vous me direz, c'est un poil délicat pour un flic, mais monsieur aime se compliquer la vie (puis faut dire que quand on est soit-même une icône de l'homosexualité, ça va un peu de soit).

Souhaitez-vous dévoiler votre véritable nature au reste du monde ? Autant ne pas se voiler la face, il y aurait de grandes chances pour que notre ami perde toute crédibilité s'il se mettait à clamer haut et fort qu'il était le saint criblé de flèches, même dans une église (surtout dans une église). Alors non, Sébastien se contente de son anonymat confortable, bien qu'il n'hésiterait pas à dévoiler sa véritable identité aux plus croyants. Et puis, baignent dans un siècle d’athéisme total, on ne peut pas dire que ce genre de révélation ferait plaisir à tout le monde.


Quelles sont vos activités favorites ? Avez vous une passion ? Grand consommateur d'image et très grand fan des réseaux sociaux en tout genre, c'est vers instagram que s'est tournée toute l'attention de Sébastien. En effet, quoi de plus simple qu'un clique pour liker, qu'un pousse pour voguer de photos à photos et quoi de mieux qu'un contenu gratuit et varié occupant vos moments creux de la journée ? Définitivement addict, il n'est donc pas rare de l’apercevoir sur son téléphone, bouche entre-ouverte, le regard perdu vers l'écran. Avec un peu de chance, et s'il vous apprécie assez, il se pourrait d’ailleurs que vous finissiez dans sa galerie avec des hashtags plus flatteurs les un que les autres.
Outre les nouvelles technologies qu'il maitrise parfaitement, Sébastien nourrit aussi une passion dévorante pour les chats (poussant même le vice jusqu'à posséder quelques ravissantes assiettes décorées de chatons). Ainsi, son amour ne pouvant plus se limiter à l'adoration de l'animal par le regard, un jour notre saint camarade a bien évidemment craqué, devenant ainsi heureux propriétaire de (tenez vous bien) six chats. Je vous laisse imaginer le concert de miaulement quand il rentre chaque soir.
Si donc vous passez un jour le pas de sa porte, vous aurez le grand plaisir de rencontrer Botticceli, Fabre, Mantegna, Zarraga, Moreau, Rubens et Guido (car y a-t-il plus bel hommage que de donner à vos chats le nom des Hommes qui vous ont peint ?).

Décrivez l'endroit où vous passez le plus de temps (une pièce chez vous, au travail, un endroit à l'extérieur, etc). Loin de séjourner dans son salon ou dans une bureau comme tout le monde (non, avec Sébastien, l'originalité prime), c'est dans une voiture qu'il voit les plus longues heures de sa journée s'écouler ! En effet, étant souvent en patrouille, Sébastien quitte rarement son unique moyen de locomotion (chose non négligeable quand on doit se rendre d'un bout à l'autre de la ville avant qu'un incident n'arrive).
Tout à fait impersonnel, ce véhicule de fonction pue le plastique neuf et n'offre pour son humble confort que deux sièges durs grinçant, la banquette arrière étant réservée aux invités surprises, souvent charmant d'ailleurs. Si ce n'est un petit sapin sent-bon accroché au rétroviseur en douce par Sébastien et sa collègue, rien n'y traine et rien ne le décor. De temps à autre, seul deux tasses de café viennent un peu varier le décor, trônant fièrement dans le repose gobelet.

Quel est le bien auquel vous tenez le plus ? Pourquoi lui accordez-vous tant de valeur ? Il n'a, à vrai dire, rien garder de son époque. Pour le peu qu'il avait, de toute façon, il ne serait pas allé bien loin. Et puis, Sébastien est tout sauf passéiste. Il va de l'avant, regarde toujours tout droit et essaie justement de penser le moins possible à tout ce qui lui est arrivé.

Qu'est-ce qui vous met le plus en colère ? Étant de nature assez zen, il y a bien peu de chose qui agacent Sébastien. Autant vous die que pour le foutre en rogne, il faut en tenir une sacrée couche. Après, l'injustice est de façon générales un concept qui lui hérisse le poil, mais, le saint n'est pas du genre à devenir tout rouge et hurler dans ce genre de situation. Au contraire, plutôt pacifiste, Sébastien à tendance à réagir de façon bien trop posée. Faut dire que le pardon est un aspect essentiel de la religion chrétienne. Et quand on sait que le bonhomme est aller voir l'homme qui l'a fait cribler de flèches juste après sa guérison pour lui dire que, quand même, c'était pas bien gentil d'avoir fait ça, ça vous laisser imaginer sa force de réaction et sa connerie bien souvent à la limite de la naïveté.

Quelle est votre plus grande peur ? Les chiens. Ils lui collent une trouille monstre, peu importe leur taille. Pourquoi ? Lui-même ne sait pas trop trop, si ce n'est que l'idée déplaisante de la morsure lui revient en tête à chaque fois qu'il voit un canidé.
En leur présence, il tente tant bien que mal de garder son calme, mais c'est vrai que si l'un d'entre eux s’approche de trop prêt, adieu honneur chéri ! De longues plaintes et des yeux écarquillés, voilà tout ce que vous obtiendrez de Sébastien dans ces cas-là.

Que faites-vous pour pallier au stress ? Faire des playlists l'aident pas mal à gérer son stress. Ça l'occupe et puis comme on dit, la musique adoucie les mœurs. Sinon, chanter J'ai Encore Rêvé D'elle de la façon la plus fausse du monde l'aide aussi pas mal à descendre en pression.

Vous aimez-vous ? (question d'amour propre) L'orgueil est un pêcher, mais on aura beau dire, oui, Sébastien s'aime. Il n'en est heureusement pas pas au stade de Narcisse, cependant il n'hésitera pas à montrer à qui veut bien le voir cette extraordinaire confiance qu'il a en lui. Il faut dire que la foi l'aide pas mal pour ça : se sentir bien dans sa religion et pouvoir à présent la vivre au grand jour l'aide à s'accepter un peu plus facilement (en tout cas plus qu'à l'antiquité, mais ça, c'est pas bien dur). Il reste bien évidement quelques bémols, néanmoins ils ne tiennent pas franchement de l'amour propre, mais plus du regard que porte les autres sur sa personne. Et autant dire que parfois, c'est un peu compliqué. Alors forcément, oui, ça joue sur le morale et la façon de s'appréhender soit-même, l'homosexualité n'étant pas une chose facile à vive en ce siècle (surtout quand on sait qu'on va décevoir un nombre incalculable de cul bénis qui prient pour vous). Et puis, quand on passe de l'antiquité romaine à Detroit, ça fait un sacré choc.

Listez trois choses  dans lesquelles vous vous considérez bon, et trois choses dans lesquelles vous ne l’êtes pas.  Sebastien n'a jamais été très doué en négociation. Comme son mythe le montre bien, il fait souvent les mauvais choix, se jettent dans la gueule du loup et demande l'irrecevable. Il n'est bon médiateur qu'en compagnie de ceux qui partagent sa cause (alors oui, autant dire qu'il est franchement mauvais). Il n'est pas non plus un cuisinier fantastique, préférant se faire livrer plutôt que de faire face à une poêle. Un petit conseil, donc, ne vous faites jamais inviter pour le déjeuner chez lui, parce qu'il a bien un défaut : celui de ne pas savoir cuisiner, mais de persister dans sa bêtise. Et oui, quand il s'agit de se faire à manger, Sébastien ne daignerait pas bouger le petit doigt, mais pour ses collègues et ses amis, hélas pour eux, c'est tout de suite autre chose ! Bref, ne prenez pas le tupperware qu'il vous tendra. Sinon,  ses talents artistiques sont aussi réduits que ceux d'un gosse de cinq ans. Au mieux, il vous dessinera des bonhommes bâton.

Néanmoins, si l'on peut die une chose, c'est que Sébastien est très doué dans son métier. Ancien garde Prétorien, je vous laisse un peu imaginer les niveau du bonhomme quand il s'agit de protéger et de défendre. Puis, bien que la maitrise de l'arme à feu ai été un poil compliquée, il a malgré tout réussis à surmonté les difficultés, sachant à présent se servir d'un pistolet comme personne !
On pourra aussi citer parmi ses talents sa capacité à réduire à néant ses adversaires lors d'une partie de Mario Kart. Une fois la manette en main, il n'a plus d'amis, plus de famille et seule la victoire compte. Gare à vous, donc, les coups bas, il manque pas d'en faire !

Quelque chose à rajouter ?
I. Sébastien parle le latin couramment, en plus du français et de l'anglais.
II. Il peut passer plus de trois heure à regarder des vidéos d'animaux mignons
III. Sébastien n'a pas forcément apprécié que l’Église l'ai déclaré saint patron des archers, trouvant cette référence de très mauvais goût.
IV. Sébastien ne fume pas que des cigarettes, se qu'il se garde bien de dire à ses collègues.
V. adore prendre un accent marseillais et demander "Gendarmerie nationale, papiers du véhicule, s'il vous plait"

▌Physionomie : Une peau halée, des yeux verts,  un silhouette sportive, une tignasse brune dans laquelle se dessinent quelques boucles, voilà le cours résumé de l'apparence de notre cher ami. Ayant un physique assez ordinaire, on ne peut pas dire que Sébastien se détache du reste du monde  une fois plongé dans la foule, ni qu'il soit la première personne à attirer les regards. Sa mâchoire carrée est comme celle de tous les hommes, la petite barbe naissante qu'il s'évertue à ne pas entretenir ne fait pas particulièrement son charme,  ni ses grands cils un peu trop féminins à son goût et sa petite taille – 1m66 pour être plus précis – ne l'aide pas non plus à sortir du lot (et dire qu'à l'antiquité il faisait parti des plus grands).  De toute façon, il ne cherche pas fondamentalement à se différencier de la masse, le confort de passer inaperçu lui plait bien trop. Vous l'aurez donc bien compris, son style vestimentaire n'est pas non plus extravagant. On retrouve d'ailleurs majoritairement des pulls dans son placard ou des t-shirts assez simples, la plupart sans aucun logo. Ses pantalons sont aussi on ne peut plus ennuyants : pas de baggies, pas de couleur flash, mais beaucoup de jeans. Quant à ses chaussures, de simples baskets trouvées dans des friperies – seules boutiques qu'il fréquente – suffisent. Seule une petite boucle dorée qu'il attache à son oreille droite, quand il n'est pas en service bien sûr, apporte un peu d'originalité à sa personne – et encore, c'est pas bien fou.



Histoire


▌Quand et où êtes-vous né (précisez quelle époque si elle n’est pas ‘actuelle’) ? Né à Narbonne, dans l'ancienne Gaule antique, Sébastien pourrait donc à notre époque être considéré comme Français. Il a néanmoins vécu une très grande partie de sa vie à Milan, considérant que son âme appartient en part égale à chacune de ces villes.

▌Quelle est la situation sociale de la famille dans laquelle vous avez grandi ? A-t-elle changé pour vous ? A l'époque, pour obtenir un bon poste dans l'armée et s’engager dans la garde prétorienne, censée protéger l'empereur, il fallait être issu d'une bonne famille. Or, c'était bien le cas de celle du futur saint. Faisant partie de la petite noblesse, le sang de ses pairs lui avait donné le droit de vivre une vie plus que correcte. Bien éduqué, bien entouré, Sébastien était le dernier d'une famille aimante sur laquelle peu de gens crachaient leur venin. Bien évidemment, quand il s’enrôla dans l'armée et devint le favoris de l’empereur, ses parents et ses frères l'aimèrent d'autant plus. En revanche, quand le scandale éclatât, son nom ne fut jamais plus prononcer dans la demeure familiale. Sébastien ne le su jamais, mort avant d'avoir su que sa famille l'avait répudié.

Comment vous entend(i)ez-vous avez vos parents ? Avez-vous des frères et sœurs ? Sébastien avait beaucoup de tendresse pour ses parents, en particulier sa mère. Ce n'est pas parce qu'elle était plus douce que son père, ou plus aimable qu'une autre, mais à chaque époque ses mœurs, et celles de l'antiquité voulaient que les femmes élèvent leur enfant jusqu'à la fin de l'enfance, période heureuse dont on garde souvent un souvenir tendre au fond du cœur. Son père, lui, n'avait pas eut le chance de mener cette douce éducation. Il avait eut, quant à lui, à se charger des jeux de la guerre, d'un savoir plus sévère et stricte, à son plus grand regret. Son amour maternelle lui venait donc de cette mémoire parfois enjolivée, souvenir d'une époque plus tendre.
En ce qui concerne ses frères, il les a toujours aimé. Il s'est toujours entendu avec chacun d'entre eux, entretenant une relation fusionnelle avec cette grande fratrie de six garçons.

Plus jeune (enfant, adolescent), quelles étaient vos activités favorites ? Si vous avez une passion, quand l’avez-vous découverte et comment ? Sébastien a toujours aimé les oiseaux. Quant il était tout petit, il demandait à son frère le plus âgé de l'aider à tendre des pièges pou les attraper. Un fois cela fait, il les gardait pour un jour ou deux, passant son temps à les observer avant que sa mère ne le force à les relâcher. Ça se finissait souvent en larme, d'ailleurs.
Sinon, jouer aux soldats était aussi son activité favorite. Il avait une grande épée en bois que son père avait sculptée, et quand l'armée revenait victorieuse parader dans les rues de Narbonne, il tentait tant bien que mal de marcher à leur rythme, brandissant le jouet inoffensif. Il faut dire qu'il avait cette espèce d'obsession enfantine que tous les garçons ont pour les soldats. Son père en étant lui-même un, il ne pouvait que ressenti un très grand respect et beaucoup d'admiration pour ces géants en armure, désireux de parader comme eux avec la couronne de laurier d'Appollon vissée sur le crâne.

Quels ont été vos premiers amours ? Y a-t-il eu des litiges avec vos tuteurs ou avec d'autres personnes à ce propos ? Et en ce moment, où en êtes-vous ? Les premiers amours ont tout d'abord été comme ceux de tout le monde : de petits bisous innocents échangés avec d'autres petites filles à l'âge de quatre ans. Puis, quand il fut en âge pour des jeux plus dangereux, ce n'est plus vers les vestales que son attention se tourna, mais vers les adonis. Le premier véritable objet de son attention fut un soldat de la garde avec qui il partagea son lit pendant plus d'un ans. Mais ce fut le premier et le dernier. Quand Sébastien embrassa la foi chrétienne, le temps vint à lui manquer pour un amant, et la double-vie qu'il menait était bien top dangereuse pour être partagée avec quelqu’un.
A présent, Sébastien vit tranquillement sans franchement se soucier de sa vie amoureuse. Il ne cherche pas à tout prix à avoir une relation et préfère que ce genre de chose lui tombe dessus sans qu'il s'y attende.

Où logez/vivez-vous en ce moment ? Pourquoi avoir choisi cet endroit ? Sébastien vit dans le cente ville de Détroit depuis à peu près plus de dix ans. En ce qui concerne ce choix, et bien disons simplement qu'il n'en est pas à l'origine. En effet, le grand manitou a décidé de l'envoyer ici. Pourquoi ? Il ne sait pas encore, mais le seigneur doit bien encore avoir quelques plans pour lui.­ En tout cas, il félicite Dieu d'avoir mis sur son chemin un trois pièces plutôt bien chauffé à quelques minutes de son boulot, un petit nid douillé au dernier étage d'un immeuble (avec ascenseur, loué soit le seigneur).

Aviez-vous, ou avez-vous encore une personne que vous considérez comme un modèle à suivre ? Le saint aurait aimé marcher dans les traces de son père, fut un temps. Hélas, c'est celles d'une romaine, une femme dont il ne su jamais le nom, qu'il préféra suivre. Celle à qui il doit sa foi, il ne la rencontra qu'une fois, pendant une heure, mais la courte conversation qu'il eut avec cet femme suffit à le changer. Il voulu se faire bon, se faire presque Christ tant les paroles de cet étrangère l'avait inspiré. Depuis, il tente tant bien que mal de rester juste.

Avez-vous un but que vous souhaitez atteindre à tout prix ? Si oui, où en êtes-vous  ? Sébastien veut plus que tout que la paix règne et que le mal soit anéanti de la terre. Comme tous les saints, c'est son travail de veiller sur l'humanité, d'écouter les prières et de protéger le peuple chrétien. Il ne sait pas franchement si son acharnement est suffisant, mais il fait du mieux qu'il peut pour qu'au moins Détroit soit un endroit un peu plus agréable à vivre.

Qu'est-ce que vous considérez comme votre plus grand accomplissement ? Avoir subis deux martyres sans perdre la fois reste un souvenir douloureux tout comme une fierté pour Saint Sébastien. Même s'il ne préfère pas se remémorer ces moments difficiles, il garde dans le cœur cette espèce de joie, celle de savoir qu'on a jamais rien laissé à l'adversaire et que, malgré la chute, on a gagné.

Quelle est la chose la plus embarrassante qui vous soit arrivée ? Il se rappelle d'une soire film pendant laquelle il a pleuré à chaudes larmes devant la scène de torture des chrétiens dans le film de Caligula. Tous ces amis n'ont pas franchement compris cette soudaine montée d'émotion.

▌Il nous est tous arrivé des événements marquants. De grandes peurs, d’immenses surprises ou des joies qui font ce que nous sommes à présent. Quant à vous, quel genre d’événement vous a vraiment marqué ?

I. La garde Prétorienne avait depuis longtemps accueillis Sébastien dans ses rangs et cela faisait déjà deux ans qu'il était capitaine quand sa mission de conversion commença. Il aida des frères à s'approcher de la lumière de Dieu, mena bien des hommes sur un chemin de sainteté et fit de son mieux, en tant que soldat, pour protéger ses frères chrétiens. Mais il y a un souvenir qui marqua son âme à jamais, celui du miracle qui se produisit le jour où il rendit la parole à cette femme qui jamais de sa vie n'avait dit un mot.
Dieu c'était matérialisé en cette guérison pour l'inciter à continuer dans ta quête, il en était certain. Ce jour-là changea sa vie à jamais, mais aussi le regard des autres sur lui. Sa parole devint alors d'or et partout où il allait, on l'écoutait. Il était devenu un des enfants de Dieu, un homme en qui le peuple martyrisé pouvait avoir confiance.

II. L'horreur de la trahison et de cet éclatement de violence hante encore ses nuits. Quand l'empereur qu'il chérissait le condamna à mort avec pour seule faute sa croyance, Sébastien cru mourir bien avant son exécution. Quand on l’emmena hors de Rome, son cœur battait à en rompre sa poitrine. Quand on déchira ses vêtements, son cœur frappa encore plus fort. Quand on l'attacha à ce vieille arbre, son cœur secoua son squelette, en faisant trembler tout son être. Et enfin, quand il vit les soldats bander leurs arcs,  la tête des flèches pointées vers lui, son cœur rata un bâtiment. Le temps fut comme suspendu avant que la première pointe ne pénètre sa chaire.
S'il y a bien une chose que Sébastien a toujours reproché aux artistes qui ont peint son calvaire, c'est bien cette absence totale de douleur qu'on peut lire sur son visage. Non, son martyr n'était pas qu'une attente, c'était une torture, une douleur incommensurable. À chaque flèche, il aurait aimé mourir. Ne pouvant détourner les yeux du ciel, ce n'était pas pour demander force au Seigneur qu'il montrait ses larmes aux cieux, mais bien pour implorer de la clémence, le doux repos dans lequel il aurait aimé être plongé.
Alors, enfin, quand ils n'y eut plus assez de place sur son corps pour y planter une nouvelle flèche, on l'abandonna, le laissant seul face à sa douleur, cette lente agonie qui lui brisa le cœur.

Mais quand les mains de cette femme vinrent attraper ses bras, défaisant ses liens et le laissant s'écrouler sur elle, Sébastien comprit alors pourquoi la mort n'était pas venu à lui : la douceur de cette femme fut alors bien plus réconfortante que n'importe quel sort qu'il aurait pu connaitre. Comme une Vierge Marie s'occupant du Christ après la crucifixion, elle le berça. Plus chanceuse que la sainte mère du messie, elle réussis à soigner ses blessures, lui permettant de se remettre sur pied.

Seulement, quelques jours plus tard, il revint crier à la face du monde l'horreur des persécutions que ses frères et lui-même avaient enduré, faisant face à cet empereur qui l'avait envoyé à sa soi-disant mort. Alors, comme bien peu de saints avant lui, il subit un deuxième martyre. Mais cette fois-ci, on s'assura bien de sa mot, le jetant ensuite dans les égouts pour que jamais il ne connaisse le paradis.

III. Si son corps était mort, son âme de l'était pas. mais incapable de trouver le repos éternel, il lui fallut bien des forces et du courage pour apparaitre à cette jeune fille durant son sommeil, lui indiquant l'endroit précis où l'on pourrait trouver son corps. Ses amis cherchèrent des jours durant sa dépouille avant que, finalement, on ne retrouve son cadavre amaigris parmi les eaux souillées de Rome.
Enterré, célébré, la lumière l'aveugla alors un cours instant avant que tout ne redevienne joie et plénitude, un silence d'une douceur terrible venant charmer ses oreilles.

▌Êtes vous né monstre ? Si oui, comment cela se passait-il chez vous ? Et en compagnie des humains ? Si non, qu’est-il arrivé ? C'est en mourant que Sébastien est evenu ce qu'il est aujourd'hui. Canonisé, sanctifié, son élévation au Paradis lui as permis de transcender sa condition humaine et de devenir un modèle pour les autres croyants. Sébastien en a été d'ailleurs fort touché, ému que son combat n'ai pas été mené en vain.


Et vous êtes ?
Pseudo Ju

Age 20 ans

Comment vous êtes vous retrouvé sur DM ?  DUH

Personnage sur l'avatar : Athelstan de Viking

Un mot de la fin, une suggestion ? Je vous kiff mes amours  :rih:  
Revenir en haut Aller en bas
Miremél
Miremél
Wanna Fight
▌Espèce : Dragon
▌Messages : 427
▌Age : 26
▌Double(s) Compte(s) : /

Take Me To Church || Finished Empty
MessageSujet: Re: Take Me To Church || Finished   Take Me To Church || Finished EmptyDim 18 Oct - 13:37
Bien, ma foi c'est la classe Cool hâte de voir ce que la reste va donner o/



they say dragons never truly die
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t592-speak-politely-to-an-enraged-dragon-miremel https://detroit-monsters.forumactif.fr/t1150-miremel-if-the-sky-could-dream-it-would-dream-of-dragons#
Sambre N. Auverlot
Sambre N. Auverlot
Wanna Fight
▌Espèce : Nahash - Le Serpent du Jardin d'Eden
+ Métamorphose
+ Capacités reptiliennes
+ Longévité & âge d'or
+ Tentation et chaos originels
▌Messages : 85
▌Localisation : Au chaud dans un café, l'hiver c'est nul.
▌Double(s) Compte(s) : Nikita A. Cowen

Take Me To Church || Finished Empty
MessageSujet: Re: Take Me To Church || Finished   Take Me To Church || Finished EmptyDim 18 Oct - 14:06


Mais alors toi t'sais quoi....


*croc*



i came


En attendant, je compte vos crimes et vos bassesses,
Tous vos pieux mensonges et vos histoires de fesses.
J’encourage le vice, je provoque des guerres
Je dirige le monde et Dieu me laisse faire ! ♪
Take Me To Church || Finished 151107044853398411 [20:12:17] Alec Dewart : C'est ce qu'on appelle un ass-assin
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t738-i-must-confess-i-feel-like-a-monster https://detroit-monsters.forumactif.fr/t742-tell-everybody-i-m-on-my-way#7874
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Take Me To Church || Finished Ab1sau

Take Me To Church || Finished 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Take Me To Church || Finished Empty
MessageSujet: Re: Take Me To Church || Finished   Take Me To Church || Finished EmptyDim 18 Oct - 17:44
Merci les gars je vous kiff ♥
SINON AUTO VALIDATION DE LA MORT QUI TUE

Après la validation
C'est maintenant que la partie commence vraiment ! Mais pas de panique, voici quelques liens pour te rappeler où tu dois aller pour bien commencer. Les liens en gras sont obligatoires !
- Le recensement des avatars : tu trouveras un formulaire à poster pour que l'on ajoute ton avatar à la liste. Comme ça, personne d'autre ne le prendra.
- Recensement des légendes (pour les monstres) : pour que tout le monde s'y retrouve et qu'on puisse voir qui est quoi !
- Recensement des capacités spéciales (pour les monstres) : pour que les autres puissent savoir quelles capacités sont utilisées.
- Recensement de ton occupation / métier : Ça, c'est pour tout le monde ! Sauf si tu n'en as pas, évidemment.
- Après avoir jeté un oeil au récapitulatif des habitations pour savoir quelles places libres il reste, tu pourra ensuite faire une demande de logement. S'il n'y a plus de places, no worries, tu peux parfaitement demander la création d'un nouveau lieu !
- Demandes de RP : si tu ne sais pas avec où commencer, poste un petit quelque chose par là, et quelqu'un te répondra !
( Jette un œil aux idées de scénarios ! Il s'agit de plein de petites idées de RP ou de dialogues pour s'inspirer, donc fonce !)
- Fiches de liens : elles ne sont pas obligatoires mais bien pratique pour savoir où tous les personnages en sont, et aussi pour prévoir de futurs liens et RPs !
- Carnet de bord : l'avancée de tes RP, en gros. De même, c'est principalement pour toi, pour que tu t'y retrouves.
Pour ces deux derniers, tu trouvera des modèles ici !

- Le flood : la fête tous les jours à toute heure. Yey.

Et en bonus : Pour la palette du forum, des titres en plus et des polices supplémentaires c'est ici ! Si tu veux des mises en page html pour tes RP, c'est par là.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Take Me To Church || Finished Empty
MessageSujet: Re: Take Me To Church || Finished   Take Me To Church || Finished Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Take Me To Church || Finished
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Validés :: Chillin'-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgTake Me To Church || Finished 1453056025-88-31