Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.



Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €

Partagez
Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪
Camille Tremblay
Camille Tremblay
What's goin' on
Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ E67o60
▌Espèce : Humain franco-Canadien
pouvoir: -Boit sans soif
▌Messages : 106
▌Age : 34
▌Localisation : Dans ton C...anapé

Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ Empty
MessageSujet: Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪   Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ EmptyLun 16 Fév - 0:20



carte d'identite






Nom : Tremblay
Prénom(s) : Camille
Âge : 27 ans
Nationalité : Franco-Canadienne
Métier : C'est un peu compliqué, Camille est capable de travailler comme architecte mais préfère de loin le métier de peintre
Groupe : Humain

miroir de l'ame

e
▌Description du caractère : Camille n'est pas ce qu'on pourrait appeler une personne facile. Mais il ne faut pas se tromper, il n'est pas irrespectueux ou malpoli et persuadé que le monde lui est du, bien au contraire : il sait où sont les limites des réflexions que l'on peut faire et ne tient qu'à lui les remontrances qu'il pourrait faire. Du reste il est même plutôt poli et sage quand il s'agit de ses relations avec ses aînés.
Ce n'est pas un jeune adulte en colère contre le monde, juste un bon vivant, un très bon vivant, un très très bon vivant. Il veut s'amuser à tout prix, tout tester et pour cela il n'a pas peur de l'excès. Le trop ça ne l'effraie pas. Il ne voit pas où est le mal à faire cela, tant qu'il ne blesse personne. Cependant mal il y a. On n'a jamais vu un exemple d'excès récompensé.
La drogue il s'en fournit avec parcimonie pour ce qui est de la plus forte, ce n'est pas un adepte de la piquouse, par contre tout ce qui est fumette ou champignon, ça, ça y va. Néanmoins ce qui reste le plus nocif pour le jeune homme c'est sa passion pour l'alcool. Il boit, il boit, il boit. Le vin a sa préférence dans les boissons fermentées. C'est son coté artiste maudit autodestructeur qui veut tout ça, et bien qu'il dise que ce soit pour son propre amusement, il n'y a plus rien de drôle maintenant que la boisson est devenu une sorte d'habitude morose et cynique.
Car Camille est très critique. Un critique cynique et acerbe du monde qui l'entoure. Il n'est pas fondamentalement pessimiste, il souligne juste le trait des choses qui ne vont pas. Si il est plutôt doux de caractère il n'hésitera pas cependant à communiquer sur ce qui ne va pas, ce qui lui déplait, et toute forme de loi tyrannique le rebute ainsi que celle des principes et des préceptes employés seulement par la force de l'âge plus que part une réelle nécessité ou sens. Et si il n'hésite pas à balancer deux trois piques de temps en temps ce sera toujours avec humour, des plaisanteries un peu acides certes mais jamais bien méchantes.

C'est la force tranquille de la rébellion : le genre a ses laisser pousser les cheveux long, à avoir une barbe mal taillée et se réjouir de son manque de sommeil tout ça pour cultiver le «  mauvais genre » qui répugne tant la société. Ce n'est pas un homme tiré à quatre épingles et ça se voit autant sur lui que sur son travail. Il faut le dire, le petit Tremblay est loin d'être con, c'est même une bonne lumière mais le problème c'est qu'il a l'ampoule mal vissée : ce n'est pas un bourreau de travail, il ne s'est jamais vraiment foulé et arrive à survivre avec le passable et le « bien » quand il pourrait s'anoblir d'un « extraordinaire ».  C'est l'histoire de sa vie et aussi de ses mœurs dissolues. En effet là aussi il ne s’embarrasse pas, c'est comme pour l'excès, ce serait bien trop de travail que de se restreindre. Alors ça va à droite à gauche, avec lui avec elle, dans un soirée, dans des chiottes ou un coin de rue un peu bof. Mais ça il l'assume même si ça lui a valu des brimades.
Camille prend la vie comme elle vient, avec excès.

A coté de tout ça c'est aussi quelqu'un de très sensible, un vrai artiste, la tête dans les nuage. Malgré un humour pinçant il est terriblement touché par tout ce qui l'entoure. Tout l'intéresse, et il n'est pas une voie qu'il n'ait pas essayé. C'est le genre de pote qui vous tient le cheveux au dessus de la cuvette en vous disant que ça ira mieux et qui vous parle des ses soucis pour vous remonter le moral. Qui peut rester jusqu'à cinq heure du matin à vous parler pour que ça passe, à dormir avec vous parce que « c'est fini avec lui ou elle ». Non vraiment, malgré une vie dissolue quand on a besoin de lui il est là sobre ou pas. C'est une personne loyale, sans méchanceté juste de l'aigreur. Alors certes, parfois il s'endort et oublie les plans prévus, il arrive ivre à votre soirée, mais il fera toujours parti des derniers gens sur terre à vous suivre.

▌Croyez-vous en l'existence des monstres ? Si oui en avez-vous déjà vu ? Les monstres ? C'est une blague ? Camille n'y croit pas, il y en a certes, eu très peur lorsqu'il était enfant mais ça s'est stoppé à ses 7 ans, bon allez, 12 ans. Non il n'y croit pas, il rit au nez des superstitieux et se fou bien des rumeurs qui circulent.

▌Que pensez-vous de cette fameuse vidéo qui a tourné sur le web ?  »C'est très bien fait », voilà les mots qu'avait lâché Camille en voyant la vidéo, jouée par sa voisine de palier lors d'une soirée. Comment peut-on croire à de telles âneries ? Il s'agit sûrement de gens qui s'ennuient, rien de plus. Camille vie de logique et d'eau fraîche, et bien qu'il ne veuille pas l'assumer, le surnaturel l'angoisse.Du genre à ne pas le faire dormir, et stresser en matant son placard toutes les deux secondes.  Sa vie d'artiste est certes mue de fantaisie et d'imagination, néanmoins de là à croire à toutes ces absurdités...

▌Vous sentez-vous à l'aise à Détroit ? Camille se sent comme un coq en patte partout ! Il a longtemps vécu à Montreal avec sa mère, et à Paris, dans l'appartement de son père. Il a beaucoup déménagé : pour ses études, pour des raisons de cœur, familiales...Alors le changement ne l'effraie pas. D'ailleurs il ne sait pas combien de temps il va rester à Détroit, il vit au jour le jour, le lieu n'est qu'un détail, l'endroit importe, à vrai dire, peu.

Quelles sont vos activités favorites ? Avez vous une passion ? Camille, peint, joue de la guitare, boit, fait la fête, chante (sous la douche), écrit (saoul), boxe, Camille est un peu comme Martine mais avec des couverture un peu moins cucul et plus trash.

Décrivez l'endroit où vous passez le plus de temps (une pièce chez vous, au travail, un endroit à l'extérieur, etc). Camille aime son bureau : dos à la grande fenêtre, à  gauche du matelas lui servant de lit. C'est un bureau tout bête, minimaliste, des tréteaux rétros et une planche en pin. Si le bureau est simple, le bazars qui l'habite est bien plus complexe. C'est un mélange de plans, de croquis, de carnets de dessins, de crayons et des photos qui l'inspirent. Des moods boards sont présents un peu partout, souvent accrochés à une petit cordelette sur le mur en face du bureau. Les pots de crayons sont par centaines, et un mug là, reste, de façon assez incroyable d'ailleurs, intacte. C'est un endroit apaisant où tous les affectes se déversent sur le papier, il peut dormir dessus, y travailler et même communiquer avec sa famille via le pc qui y est installé.

Que faites-vous pour pallier au stress ? Camille est un grand procrastinateur, ce qu'il peut faire aujourd'hui il le remet à demain, alors forcement quand ça s'accumule ça le stress. Et croyez moi, un plan d'une villa ça ne se fait pas en deux heure. Alors forcement pour cela, et ses nombreux complexes qui lui pourrissent la vie, il a bien un remède, un pourri, qui ratatine et qui abêtit : l'alcool. Ça ou la drogue d'ailleurs, dont il use sans modération.


Vous aimez-vous ? (question d'amour propre) Dans l'absolu oui, dans la forme non.


▌Physionomie :
C'est le fils de Bacchus, pas d’Apollon. Ce n'est pas l’icône des jeunes, loin de là. De loin on pourrait croire voir un sans abris : Camille n'est pas quelqu'un de propre sur lui mais sans être vraiment répugnant pour autant, ce n'est pas quelqu'un qui apprécie particulièrement prendre soin de lui, un peu complexé peut être, il n'aime pas passer trop de temps centré sur sa personne, à se regarder. Les cheveux bouclé en bataille, une barbe mal rasée, des yeux un peu cernés qui cachent des yeux lagons, les dents légèrement colorées par la nicotine un nez cassé et toujours avec la clope au bec.Il ne fait pas de sport et il l'assume, ou alors juste un peu pour l’esbroufe. Camille n'a pas un corps athlétique, alors certes il est grand, mais il n'est pas fin, il tient un peu de l'ours pour ça. Il n'est pas musclé et a un même un peu de bide. Il est large et pas vraiment ce qu'on pourrait qualifier de tonique.
Il n'est pas beau, il a du charme, son coté foncièrement « roots » lui apporte ce petit coté Gainsbourg, artiste maudit et sensuel mais à coté de ça on ne peut pas dire que le mannequinat soit fait pour lui.
Il y a quelque chose, pourtant, dans son maintien, sa présence et son visage de sympathique et rassurant. Ce n'est pas un artiste au look inaccessible. Il tient plus de la fashion catastrophe que du véritable génie de la mode d'ailleurs. Il a en tout est pour tout trois jeans, plus ou moins à sa taille, s'arrêtant tous dangereusement au dessus de la cheville, un chinos camel et une petit dizaine de t-shirt basiques. C'est le roi des couches, il empile les vêtements en hiver comme en été et le seul brun de folie un tant soit  peu travaillé de sa garde robe sont vraiment ses chaussettes maillets de couleur. Oui, et Camille aime sa vieille parka dégueulasse et on ne lui retirera pas.
C'est une gueule cassé au look improbable adepte des baskets et des cardigans de grand-père. Emmaeus c'est un peu sa marque de fabrique, son sponsor, son mode de vie vestimentaire.  
Avec ses yeux de droopy et son style désabusé il n'est pas un narcisse, il est ce qu'il est et ne prétend à rien d'autre. Certes il n'est pas repoussant mais il ne se croit pas sorti de la cuisse de jupiter pour autant.



histoire





▌Quand et où êtes-vous né ? Souvenez-vous en, car Camille adore fêter son anniversaire, le franco-canadien est né le 13 mars 1988 à Montréal, c'est le dernier de la famille après une petite fille au yeux clairs.

▌Quelle est la situation sociale de la famille dans laquelle vous avez grandi ? A-t-elle changé pour vous ? Camille n'a pas vraiment à se plaindre, il a grandit dans une famille sans histoire avec de bons moyens à disposition. Il y avait de la diversité : un père businessman et une maman artiste. Cette même diversité a développée chez lui une grande curiosité, pour tout est n'importe quoi, du sujet le plus trivial à celui le plus complexe. Il y avait une maison à Montréal ou la petite famille vivait, et un appartement familiale parisien où les Tremblay pouvaient se rendre pour les vacances. Camille a pu voyager pendant ses études, en France d'abord pour l'art, puis en Italie pour l'architecture. Camille ne se plaint pas. Il a reçu des principes : une bonnes éducations et des valeurs, des exigences tout en étant pourtant très ouverts et tout à fait apte à s'adapter à d'autres conditions moins favorables.

Comment vous entend(i)ez-vous avez vos parents ? Avez-vous des frères et sœurs ? Bien que ses parents se soient séparés lors de ses 13 ans, Camille a toujours conservé une relation saine et tout à fait heureuse avec son père et sa mère. Les choses se sont faites de façon naturelle, sans violence ou déchirure. Camille les soupçonne d'ailleurs d'entretenir toujours quelques relations amoureuses ou du moins tendre... Mais ça c'est une autre histoire ! Camille a, de ce mariage, une grande sœur, vivant actuellement en France avec mari et enfants. Tous sont très proches et essayent de se voir le plus régulièrement possible.

Si vous êtes allé à l’école, comment votre scolarité s'est-elle déroulée et quel genre d’élève étiez-vous ? Comment vous entendiez-vous avec vos camarades ? Sinon, quel genre d’éducation avez-vous reçu ? Les études de Camille ne se sont pas toujours bien déroulées. Pas forcement gâté par mère nature, un peu rêveur, le brun était donc une proie facile pour les enfants de sa classe, et des autres classes d'ailleurs. Il a été chambré, moqué, plus rarement tapé mais Camille ne leur en tient pas rigueur, on est con quand on est enfant et on a le jugement prompt. Les années lycée furent un peu plus dures pour le jeune homme : là on n'a pas vraiment l'excuse de l'âge, on fait bien la différence entre bien et mal. Camille ne s'en est jamais caché, il apprécie autant les filles que les garçons, et cette liberté sexuelle n'a pas toujours été appréciée par ses camarades. Son physique qu'il n'assumait pas, n'aidait pas non plus, il se cherchait. Du coté relationnel cela n'était pas très chaleureux, et du coté du travail cela n'était pas brillant non plus. Ses professeurs le savaient doué, mais il était, hélas, fainéant. Il était en friction avec le corps enseignant, cynique et provocateur, à l'époque, son humour noir n'était pas du goût de tous ses professeurs.
Camille a beaucoup appris, après tout, les notes ne veulent rien dire, il est sorti brillamment du lycée, avec des examens largement réussis, ce qui lui à permis d'intégrer de grandes écoles après le lycée. Notamment les beaux Arts en France et l'école polytechnique de Milan où il apprend l'architecture.

Plus jeune (enfant, adolescent), quelles étaient vos activités favorites ? Si vous avez une passion, quand l’avez-vous découverte et comment ? Camille est fasciné par l'art, et plus particulièrement la peinture, une passion qui a commencée très jeune. Son père avait une belle collection de bouquin d'art qu'il feuilletait avec curiosité lorsqu'il était petit.
Lorsque les Tremblay partaient en voyage, Camille, même petit, insistait pour trainer sa famille dans les musées. Son préféré reste le Louvres et le musée des Offices à Florence. C'est d'ailleurs tout naturellement qu'il s'est mis au dessin qu'il affectionne tout particulièrement. Il peint depuis sa révélation devant un Bernini à l'age de 14 ans. Camile a aussi été introduit à la musique par sa maman, il joue de la guitare depuis ses 10 ans et chante, mal vous dira-t-il, aussi.

Quels ont été vos premiers amours ? Y a-t-il eu des litiges avec vos tuteurs ou avec d'autres personnes à ce propos ? Et en ce moment, où en êtes-vous ? ça a été à la fois très facile et très compliqué pour Camille. Il a grandit dans une famille très ouvertes, avec notamment une maman qui leur a toujours bien répété que l'hétéronormativité n'était pas la seule option (quelle femme engagée ! ) et à la fois, le questionnement de ses désirs a toujours été compliqué. Il ne savait pas, été perdus dans les premiers temps : gay ou hétéro ? Rien ? Et puis ce n'est pas facile d'assumer ça devant ses camarades. Alors, oui, Camille a essayé pas mal de choses, en se cassant un peu dans ses expériences, mais il a finit par laisser tout ce questionnement derrière lui en se disant « on verra bien ». Il se laisse le choix de tomber amoureux d'une personne, pas pour son sexe, mais pour ce qu'elle est. Ces temps-ci il se contente d'amitiés avec intérêt, de petites passions éphémères, et sans prise de tête ou engagement. Il est, dit-il « célibataire volage ».

▌Il nous est à tous arrivé des évènements marquants. De grandes peurs, d’immenses surprises ou des joies qui font ce que nous sommes à présent. Quant à vous, quel genre d’évènement vous a vraiment marqué ?
« Tu te rappelles de la fois où nous avons vu maman et papa... »

« Oh non je ne veux pas m'en rappeler, merci Clémentine... »

Camille passa sa main sur ses yeux comme pour faire fuir les images qui y apparaissaient, il fit une grimace de dégout avant de se redresser, tournant une nouvelle page du vieil album photo.
Il avait tourné plusieurs pages pour finalement arriver à sa vie à Milan. On pouvait le voir, sourire au lèvres, peau halée, grand soleil, dos à un bâtiment impressionnant « La Pinacoteca de Brera », le musée le plus important de la ville italienne. Camille sourit : il avait de beaux souvenirs là bas, il s'y rendait souvent, dans le palais même, ou ses alentours ; il allait boire un café près des colonnes avec ses camarades après ses masterclass d'architecture, il pouvait aussi passer des heures dans les couloirs décorés de chef-d’œuvres. Il s'était un jour endormi sur un banc, réveillé à la fermeture par un gardien avec qui il avait sympathisé et était finalement allé boire des cappuccino de temps à autres. Puis, sur la photo, là, juste derrière lui, à vélo, il y avait une jeune femme. Giulia, elle, est à vélo sur la photo, une vieille bicyclette bleue, que Camille a bien connu. Giulia, ni lui, d'ailleurs, ne se connaissait encore lorsque la photo fut prise. Une beau signe du hasard selon lui. Pourtant, cette jeune femme, il l'avait aimé durant les 5 ans qu'il avait passé en Italie, il l'avait rencontré dans le musée, dans la galerie des icônes où elle était apparue comme une madone. Il se rappelait de ses longs cheveux bruns, de sa peau qui avait l'odeur rafraichissante des fruits sucrés du sud. Il avait même pensé à se fiancer avec elle. Finalement leur route s'était séparée, pour pas grand chose, pour un lieu, un endroit différent : lui, détroit, elle, Florence.
Il tourna la page, un sourire au lèvre.

et vous etes ?

Pseudo : Cha
Age : 19 ans (20 en juin!)
Comment vous êtes vous retrouvé sur DM ? Je connais la fonda \o /
Personnage sur l'avatar : Grantaire / Les misérables
Un mot de la fin, une suggestion ? love cœur cœur

Revenir en haut Aller en bas
Jacob K. Schröder
Jacob K. Schröder
Chillin (fonda)
Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ Ab1sau

Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ 1zyvpt3
▌Espèce : Cavalier sans tête (âme damnée) ▲ immortel et ne craint ni les armes à feux, ni les armes blanches ▲ Peut décrocher sa tête de son corps ▲ tête vulnérable ▲ le feu ainsi toutes choses sacrées sont ses faiblesses.
▌Messages : 516
▌Double(s) Compte(s) : Cesare Da Conti - John Willard - Saint Sebastien

Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ Empty
MessageSujet: Re: Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪   Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ EmptyLun 16 Fév - 14:22

Bravo !

Meuf, ta fiche me rend jalouse, genre grave tears
Je vais te le répéter, mais j'aime vraiment beaucoup Camille, c'est un personne qui paie pas de mine mais qui a vraiment plein de qualités. Le passage sur la demoiselle italienne m'a d'ailleurs fait sourire. Tu as su ne pas tomber dans la facilité en faisant de cette anecdote du angst et sérieux c'est très très cool.
Le caractère est complet, c'est super bien écrit et très agréable à lire, donc voilà, savoure ta validation 8D

C'est maintenant que la partie commence vraiment ! Mais pas de panique, voici quelques liens pour te rappeler où tu dois aller pour bien commencer. Les liens en gras sont obligatoires !
- Le recensement des avatars : tu trouveras un formulaire à poster pour que l'on ajoute ton avatar à la liste. Comme ça, personne d'autre ne le prendra.
- Recensement des légendes (pour les monstres) : pour que tout le monde s'y retrouve et qu'on puisse voir qui est quoi !
- Recensement des capacités spéciales (pour les monstres) : pour que les autres puissent savoir quelles capacités sont utilisées.
- Recensement de ton occupation / métier : Ça, c'est pour tout le monde ! Sauf si tu n'en as pas, évidemment.
- Recencement de ton logement : Sauf si tu es sans-abri, tu habites certainement quelque part.
- Demandes de RP : si tu ne sais pas avec où commencer, poster un petit quelque chose par là, et quelqu'un te répondra !
( Jette un œil aux idées de scénarios ! Il s'agit de plein de petites idées de RP ou de dialogues pour s'inspirer, donc fonce !)
- Fiches de liens : elles ne sont pas obligatoires mais bien pratique pour savoir où tous les personnages en sont, et aussi pour prévoir de futurs liens et RP !
- Carnet de bord : l'avancée de tes RP, en gros. De même, c'est principalement pour toi, pour que tu t'y retrouves.
Pour ces deux derniers, tu trouvera des modèles ici !

- Le flood : la fête tous les jours à toute heure. Yey.

Et en bonus : Pour la palette du forum, des titres en plus, de nouvelles polices et un tuto pour utiliser le basique lecteur youtube en RP, c'est ici ! Si tu veux des mises en page html pour tes RP, c'est par là.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
 
Camille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Depuis le temps que je dois la faire - Camille Tremblay
» Camille - (734) 221.5340
» Tu vas la baisser ta musique, oui ? || Pv Camille le caribou
» Coucou copain, tu veux rp ?
» tu veux sentir mon doigt •• carwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Validés :: What's goin'on ?-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgCamille Tremblay - non je ne veux pas danser un slow avec toi ♪ 1453056025-88-31