Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.




Partagez | 
Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

MessageSujet: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Jeu 6 Aoû - 15:17

 

 
Blue Screen of the Dead

- Allez ! Qu'est-ce qu'il me fait encore ?!

Tambouriner sur le clavier ne serait certainement pas d'une aide précieuse dans une situation pareille, mais c'était tout ce qu'il pouvait faire en fixant son écran. Une fois de plus, la petite flèche de la souris venait de se figer devant ses yeux et tout avait littéralement gelé sur le bureau. Qu'est-ce que c'était encore ? Pourquoi ce truc faisait ça ? Non que la recherche qu'il faisait était vitale, mais quand même ! Ce machin débloquait de plus en plus fréquemment ces derniers temps. Pour qui, pourquoi ? Pas moyen de le savoir quand on était une bille en informatique.

De la patience, Elsé' devait avoir de la patience pour surmonter cette épreuve. On lui avait dit et répété qu'avec les ordinateurs, il fallait toujours tâcher de rester zen. Tapotant frénétiquement sur sa table basse avec ses doigts, la gargouille entreprit d'appuyer sur le bouton pour l'obliger à s'éteindre et ainsi pouvoir le rallumer. Encore un blocage comme celui-là et personne ne saurait où allait finir cette maudite machine... Ah, v'là l'écran d'accueil. Face à la lenteur du démarrage, Elséar hurlait intérieurement. Mieux valait ne pas tenir tout l'immeuble au courant de son petit problème non-plus.

Enfin, le fond d'écran du bureau ! Noir... ? Pourquoi ? Où étaient passés les raccourcis des programmes qui se trouvaient dessus d'ailleurs ? Autant vérifier directement à leur emplacement de base et... freeze... L'ordinateur portable fit son plus magnifique vol plané à travers l'appartement. Le coup de pied l'envoya directement sur la porte d'entrée, gratifiant ainsi l'immeuble d'un sacré vacarme. Réaction excessive ? Peut-être bien, oui... sauf que ça durait depuis des semaines et qu'Elsé' n'avait plus aucune patience pour ça. Sauf qu'une fois le coup de sang passé...

- ... Mais quel con...


Se précipitant vers l'ordinateur sauvagement agressé, la gargouille le souleva dans ses bras avec toutes les précautions possibles, se souvenant qu'il n'avait pas vraiment les moyens -ni l'envie- d'en acheter un autre non-plus. Ouvrant l'écran devenu noir, il finit par appuyer de nouveau pour le mettre en marche... jusqu'à tomber sur un écran bleu et du texte blanc. D'accord, il n'était pas un pro' en la matière, néanmoins il se doutait que ce n'était pas bon signe. Cette fois c'était décidé : il devait vraiment le faire réparer.

Avant tout, prendre l'air. Laissant la victime posée dans un coin, Elséar sortit courir et tenta de se calmer, tout en se répétant intérieurement qu'il n'aurait pas dû perdre son calme. Trop tard, malheureusement. Ce fut au retour qu'il croisa un sauveur en la personne de Valentin. Apparemment, le jeune homme avait tout l'air de connaître quelqu'un qui serait capable de le sortir de la galère sans avoir à passer par un service de réparations. Parfait. Ne resta donc plus qu'à contacter le gugusse qui parviendrait à venir à bout de la bête toute cassée.

Au jour J, Elséar avait même fait du ménage. L'ordinateur trônait fièrement sur la table, avec ce qu'il lui restait de fierté et de prestance. Ce n'était pas gagné : le bidule tout juste survivant faisait plutôt peine à voir et son propriétaire semblait plus catastrophé que fier de son acte. Le gars n'allait sûrement plus tarder maintenant : Charlie MacKintosh... pote de Pommier... qui venait réparer un PC... La blague.
Ah tiens, la sonnette : c'était l'heure d'aller ouvrir.

- B'jour. Merci pour le déplacement, salua-t-il en détaillant la crevette collée devant sa porte.

 
© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans http://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
avatar
Chillin
avatar : ©️ alec. ♥️
▌Espèce : Monstre du Loch Ness.

Spoiler:
 

▌Messages : 181
▌Double(s) Compte(s) : Hermès, Saint Michael.

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Lun 10 Aoû - 19:48
— I'M BLUE —
Yo listen up here's a story about a little guy that lives in a blue world and all day and all night and everything he sees is just blue like him inside and outside. Blue his house with a blue little window and a blue corvette and everything is blue for him and himself.

Δ Δ Δ

Son compte en banque était au régime forcé depuis qu’il avait acheté Tortues Ninjas sur NES, investissement qui lui faisait bien mal au cul vu le prix des jeux rétros mais aussi vu la difficulté de la cartouche en question. Son masochisme lui avait coûté un bras et il ne fallait pas compter sur Valentin pour payer la pizza (le bougre avait compris les techniques pas-si-furtives charliesques pour avoir de la bouffe gratos. Flûte). La fin de mois allait être difficile s’il ne trouvait pas un boulot rapidement.
Par on ne sait quel miracle, ce fût Valentin (dans sa grande bonté) qui lui dégota une vache à lait client. On ne parlait pas ici de vendre son corps pour la bonne cause mais bel et bien de réparation de pc et autres trucs du genre. Il pouvait gagner pas mal en une fois même si c’était loin d’atteindre des sommes faramineuses. Toujours était-il que le gars en question – qu’il verrait le lendemain – s’était apparemment retrouvé avec un BSoD et qu’il ne savait pas quoi faire pour en venir à bout.
Easy.


Lorsqu’on lui ouvrit la porte, il tomba nez à nez avec un grand bonhomme à l’air fort peu aimable. Qu’importe, Charlie n’était pas là pour faire sa feu Joan Rivers et, de toute façon, il aurait fait un piètre animateur de la Fashion Police vu la pure classe britannique qu’il portait : un magnifique pull à motifs argyl orange et marron sous une chemise à carreaux type tartan kaki (le jean et les baskets paraissaient normales à côté).
« Bonjour. » répondit-il à l’individu de son plus bel accent écossais. « D'rien. »
Il ne lui fallut pas plus longtemps à Nessie pour passer la porte de l’appartement (tellement impeccablement rangé qu’il s’étonnait presque qu’il y ait un sol, lui qui ne voyait jamais le sien sauf quand Val était pris d’une crise de ménagère en furie) et de chercher des yeux le patient qui trônait sur la table basse.
Pauvre créature innocente.
Haussant les sourcils, Charlie avait du mal à cacher sa surprise. Le PC était tellement cabossé que cela ne l’étonnait pas qu’il ait protesté par un BSoD.
« Vous avez noté le message d’erreur de l’écran au moins ? C’important p’savoir c’qui bloque. »
Il se doutait que non, mais cela ne coûtait rien de demander.
Il posa son sac à côté de la table basse et s’installa par terre le temps d’ausculter le malade. Le pauvre faisait quand même un petit peu la tronche, entre les bosses et la poussière accumulée.
Y’en a qu’devraient j’mais avoir d’PC.
« Enfin, peu importe. J’vais déjà commencer par l’nettoyer. »
Il poussa un long soupir en sortant son attirail de son sac : les lingettes, le spray d’air comprimé (la bête d’un litre hein, pas le bébé de 300 mL et vu la tête de l’ordi, il avait bien fait d’en apporter deux) et surtout le tournevis. L’opération promettait d’être longue vu l’état du patient.
Il commença par retourner l’ordinateur, retirer la batterie et à dévisser le bas de caisse au cruciforme.
Saint André, saint-patron de l’Écosse, priez pour nous.
C’était le Bagdad-Babylone des minouches, à tel point que Charlie n’arrivait même pas à voir certains des composants.
« Ç’fait combien d’temps qu’vous l’avez vot’PC ? », lança-t-il d'un air affreusement ennuyé.
Que je vous étrangle maintenant et que je fasse la crise cardiaque après.
CHARLIE MACKINTOSH


“Nae.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1391-charlie-freckled-galaxies
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Mar 11 Aoû - 14:21


Blue Screen of the Dead

C'était quoi cet accent pourri ? Doucement p'tit gars, Elséar était un français immigré chez les ricains : même en cinquante ans, il ne s'était pas encore fait à tous les accents. Sur ce coup-là, ça avait été une sacrée feignasse d'ailleurs. C'était quoi comme accent celui-là ? Il roulait les r... il sautait des syllabes. Texan ? Non, ces gens-là parlaient du nez de son point de vue. Côte ouest peut-être ? Il n'était jamais allé là-bas. Peu importait dans le fond, le souci restait le même : il ne comprenait que la moitié des mots. Autant dire que la gargouille passa une bonne minute à le fixer comme s'il s'agissait d'un alien.

- 'Va falloir articuler, marmonna-t-il, je ne suis pas américain et j'ai déjà du mal avec ce qui sort de la région de Détroit. C'est quoi cette histoire de message ?

Se remémorant les questions et croyant savoir de quoi le bonhomme avait parlé, Elséar consentit cependant à approcher. Sa réponse précédente avait dû déjà en dire bien long sur le fait qu'il n'avait absolument rien noté. Dès qu'il avait vu la couleur de l'écran et tout le vocabulaire incompréhensible qui y siégeait, il avait simplement appuyé très fort sur le bouton d'arrêt et avait refermé l'écran aussi sec. Il espérait vraiment avoir bien compris, auquel cas le rendez-vous risquait d'être compliqué.

- Ça fait à peu près six ans, pourqu... ?


Il s'auto coupa dans son élan et afficha une grimace dégoûtée en apercevant l'intérieur de la bête. Bon sang, s'il s'était douté que cette chose pouvait contenir autant de poussière et de saletés... C'était à se demander par quel miracle la bestiole avait pu tenir tout ce temps avec les traitements que lui avait fait subir son propriétaire. Techniquement, c'était sans doute un miracle que tout n'ait pas déjà planté bien avant aujourd'hui.

Bon bon bon... Portant une main derrière son crâne nerveusement, Elséar fit mine de regarder ailleurs. Ouais, il avait carrément pas assuré avec son ordinateur, c'était un fait indéniable. La technologie et lui ça faisait six. Devant quelqu'un qui s'y connaissait, il y avait cependant de quoi se sentir un peu tâche. Juste un peu, hein, c'était sans compter sur le fait que ce serait la faute du PC si tout avait mal tourné. C'était toujours la faute du PC : Charlie n'avait pas besoin de le fixer comme ça !

- Hum... Je te sers quelque-chose à boire... ?


Si c'était pas le cas, tant pis : il était déjà parti vers le frigo et entendait bien se servir quelque-chose. Dans un cas pareil, mieux valait pouvoir porter son attention sur un truc plutôt que sur les détails fâcheux qui menaçaient d'animer la réparation de l'ordinateur.

- Je pense que ça se voit, je suis pas doué avec tous ces gadgets informatiques...
ajouta-t-il un peu renfrogné.

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans http://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
avatar
Chillin
avatar : ©️ alec. ♥️
▌Espèce : Monstre du Loch Ness.

Spoiler:
 

▌Messages : 181
▌Double(s) Compte(s) : Hermès, Saint Michael.

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Mar 11 Aoû - 18:32
— I'M BLUE —
Yo listen up here's a story about a little guy that lives in a blue world and all day and all night and everything he sees is just blue like him inside and outside. Blue his house with a blue little window and a blue corvette and everything is blue for him and himself.

Δ Δ Δ

Ça commençait bien. Il n’avait pas sorti trois mots que son pauvre client le fixait avec des yeux de poisson mort. Son accent était si marqué que cela ? Pourtant, il pensait avoir fini par le minimiser avec le temps et les gens n’avaient pas l’air de tendre l’oreille lorsqu’il parlait en général.
Il haussa légèrement les épaules à cette remarque linguistique, signifiant que cela ne le dérangeait pas de faire un effort. Pour articuler, il allait articuler.
En attendant, le problème numéro 1 d’Elséar n’était pas la compréhension de son accent, loin de là.
Tu le sens le regard pleins de reproches qu’il te lance depuis tout à l’heure sur l’état de ta machine ? Hein ? Tu le sens bien là ?
« Hum... Je te sers quelque-chose à boire... ? » lui lançat-il.
Jolie tentative de détour de la conversation. Bravo.
« S’il te plaît. »
Il sortit un pinceau pour commencer à retirer le plus gros de la faune sauvage ayant élu domicile dans l’ordinateur. Lui qui n’était pas vraiment fan de ménage en général, le voilà qui faisait à nouveau la Conchita sur le PC d’un autre.
« Il peut y avoir plusieurs choses qui provoquent le BSoD. Généralement, Windows indique le code du problème dans le message. Le mieux c’est de le noter, mais je comprends, si tu n’es pas familiarisé avec la technologie. » lançât-il et de sa plus belle imitation de l’accent anglais britannique par-dessus le marché – en général c’est sur cet accent que les étrangers apprennent l’anglais non ? Ce sera sans doute plus facile pour l’autre.
Il trouvait ça un peu bizarre que quelqu’un d’à peu près son âge (humain) ne soit pas né avec un portable dans la main. Même lui, qui avait 65.5 millions d’années rappelons-le, savait au moins le minimum syndical. Mais il y en avait bien qui n’avait pas la télévision chez eux après tout. Cela ne voulait rien dire, ce gars devait faire partie de ce 1% de la population qui n’a eu que très récemment accès à ce genre de technologies.


Une bonne vingtaine de minutes plus tard de travail silencieux, il avait fini par retirer le plus gros sans avoir à démonter totalement les organes du patient. Tranquillement il sortit l’une des bombes spray d’air comprimé, l’inclina derrière le ventilateur et l’actionna.
POUF !
Il eut à peine le temps de fermer les yeux qu’un nuage de poussière venu des tréfonds des abîmes du PC venait de lui atterrir à la figure et sur ses vêtements.
Charlie fronça légèrement le nez en reniflant la poussière qui lui chatouillait les narines, tétanisé par la surprise.
Bien joué Docteur MacKintosh.
Puis il se mit à éternuer, une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, tout en se filant des coups dans les genoux avec la table basse (de l’idée stupide de se mettre en tailleur). Il finit par renifler un bon coup et reprendre le nettoyage sans se soucier de l’état de ses fringues, beaucoup plus molo sur l’air comprimé. Il n’avait jamais de mouchoir sur lui et de toute façon, il n’en était pas adepte.


Il mit une dizaine de minutes à terminer l’intérieur, cinq autres à remettre le capot et une dernière dizaine à nettoyer l’écran et le clavier. On ne fera aucun commentaire sur le clavier plein de traces de doigts et de substances en tous genres.
L’heure était maintenant venue d’attaquer le fond du problème. Il prit un stylo et une feuille de papier, préparé à noter le code du problème, puis lança l’allumage.
Bonne nouvelle, le PC démarrait. Comme prévu, l’écran bleu était apparu et Charlie inscrivit rapidement le code donné par ce cher Windows 7.

*** STOP: 0x000000EA THREAD_STUCK_IN_DEVICE_DRIVER

Il n’était pas informaticien, mais s’il y avait bien certains codes qu’il connaissait, celui-ci en faisait partie – et il était assez explicite à vrai dire.
Diagnostic du Docteur MacKintosh :
« Y’a un de vos drivers qui est bloqué dans une boucle infinie. »
Il redémarra le PC en mode sans échec, ce qui lui permit de se rendre sur le bureau Windows sans problème.
La solution la plus simple pour régler cet écran bleu, c’était de faire une mise à jour du driver de la carte graphique (c’était généralement celle qui posait le plus problème).
Mais ce PC était. Incroyablement. Lent.
Par curiosité, il allait voir la mémoire restante du disque dur. Le disque était plein à craquer. Presque littéralement.
William Wallace si tu m’entends, aide-moi à trouver la foi.
Il se tourna vers son client, l’air contrarié.
« Je vais te faire un nettoyage de l’intérieur également. Je suppose que tu ne l’as jamais défragmenté. »
CHARLIE MACKINTOSH


“Nae.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1391-charlie-freckled-galaxies
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Mar 18 Aoû - 15:36


Blue Screen of the Dead

Un alien. Il ne voyait que ça. Plus il écoutait le vocabulaire, moins Elséar comprenait le langage qu'il lui proposait. Bon, au moins, pour ce qui était de l'anglais, c'était déjà plus facile à comprendre. Ouf. Et donc, c'était quoi un BSoD ? C'était bien ça qu'il avait dit ? Ouais, mais non... ça n'aidait pas plus. Son verre de soda à la main (il n'allait quand même pas proposer de la bière à un extraterrestre, non ?), la gargouille le déposa près du bonhomme et décida de se tenir à distance de lui.

Il ne fallait pas interférer avec ces créatures-là. Soyez rassurés, Elsé' ne croyait pas vraiment qu'il s'agissait d'un martien, bien entendu. C'était seulement qu'il avait l'impression d'être à des années lumières du petit gars qui s'affairait à récupérer son ordinateur des tréfonds de l'Enfer. Assis à l'envers sur une chaise, le menton posé sur ses bras croisés, Elséar l'observait sans mot dire. Il ne savait pas bien quoi lui raconter, d'autant plus en sachant qu'il n'y connaissait rien pour débattre sur la panne de PC.

Oh bon sang ! Cataclysme ! La gargouille manqua tomber de la chaise lorsque le nuage de poussière s'éleva brusquement de là où était installé son invité. Nom de Dieu... Les éternuements lui firent froncer le nez et il fit de son mieux pour se tenir encore plus loin. Son premier réflexe fut d'ailleurs de lui lancer la boite de mouchoirs qui trainait dans un coin de la pièce.

- C'est quoi un driver...?
interrogea-t-il tout en se demandant ce que "boucle infinie" pouvait bien signifier en même temps.

Alien, totalement alien. Il ne voyait que ça. Puis, dans sa tête, une boucle infinie ressemblait légèrement à une boucle temporelle qui n'en finissait pas... Si son ordi était pris là-dedans, ça expliquait sans doute son souci ? Non, ne nous perdons pas en explications farfelues... Dubitatif, Elséar fixait les réparations comme s'il assistait à une opération chirurgicale en direct live.

Attention, l'extraterrestre le regardait encore de travers ! Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait encore fait, hein ? La mine de la gargouille se renfrogna et il soutint le regard, presque indigné de se faire accuser en silence.

- Défragmenté... ?

À part manquer le casser en plusieurs morceaux, il ne voyait pas bien de quels fragments l'autre pouvait bien parler... En revanche, pour ce qui était du nettoyage intérieur.

- Euh... Est-ce que je vais perdre les données que j'ai déjà dessus ? J'aimerais autant éviter d'en arriver là, il y a des choses importantes.

Des CVs, des lettres de motivation, des documents pour le boulot... ses sites, ses contacts. Il n'avait guère envie de se retrouver sans rien dedans.


Spoiler:
 

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans http://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
avatar
Chillin
avatar : ©️ alec. ♥️
▌Espèce : Monstre du Loch Ness.

Spoiler:
 

▌Messages : 181
▌Double(s) Compte(s) : Hermès, Saint Michael.

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Dim 23 Aoû - 1:05
— I'M BLUE —
Yo listen up here's a story about a little guy that lives in a blue world and all day and all night and everything he sees is just blue like him inside and outside. Blue his house with a blue little window and a blue corvette and everything is blue for him and himself.

Δ Δ Δ

Quinze minutes qu’il s’était retrouvé avec la tête enfarinée de poussières – au point qu’il y avait une partie de ses cheveux qui avait virée châtain clair – et il commençait sérieusement à avoir la niflette.
Qu’importe les mouchoirs lancés depuis le fin fond de la pièce par le gars assit façon interrogatoire musclé (vous savez ? Quand le suspect est tellement chiant que le policier décide de passer aux choses sérieuses en adoptant la pose pattes écartées), qu’importe les reniflements, Charlie avait vaguement lancé un regard désabusé sur la boite et avait décidé qu’il ne les utiliserait pas. Il ne se servait de mouchoirs que devant un bon porno (quoi ? Il a 21 ans et pas de copine).
En attendant, le diagnostic était tombé, et la question du propriétaire qui va avec :
« C'est quoi un driver...? »
« C’est un programme qui sert au PC à reconnaître le matériel que tu y branches et à pouvoir l’utiliser. » soupira-t-il en manquant de s’étouffer avec le peu de mémoire qui restait sur le disque dur – non, il ne s’en remettait toujours pas.
Il continua, les yeux toujours rivés sur l’écran :
« Par exemple, quand tu branches une imprimante, un clavier, une souris, une webcam, n’importe quoi, le PC te demande d’installer un programme. Bah c’est ça un driver. T’en as pas forcément que pour les périphériques externes, mais aussi pour ta carte réseau, graphique, vidéo, son etc. »
Il avait toujours la patience d’expliquer quand on lui posait une question. Malgré sa discrétion légendaire – au sens propre comme au figuré – Charlie avait toujours été apprécié de ses camarades, justement parce que cela ne le dérangeait jamais de prendre sur son temps pour les aider (il s’était fait plusieurs fois bouffer de cette façon mais ce temps était révolu, il avait appris à dire « non »).
« Et ces programmes-là, Windows te fait faire des mises à jours automatiques mais comme Windows merde la plupart du temps, il faut le faire manuellement. »
Si tu veux que je te montre, c’est $50 de plus sur ta note déjà bien salée, Mec.
Il lança rapidement le nettoyage de disque de base histoire d’avoir un premier évincement des fichiers de merde et inutiles que pouvait contenir la bécane.
En attendant, la mise à jour de la carte graphique, il lui expliqua rapidement ce que c’était que la défragmentation et que non, il n’allait rien perdre pendant le processus sinon les 15 Go de sa corbeille. Finalement, il termina par quelques conseils, verre de soda à la main :
« … Mais je te suggère quand même d’acheter un disque dur que tu branches sur ton PC. Un DDE d’un bon téraoctet, ça coûte $100 mais t’as de quoi le remplir. Ça te fera une sauvegarde au cas où t’as un pire écran bleu que celui-là et qu’on ne peut pas le récupérer et ça soulagera un peu ton ordinateur. Parce que là … Il suffoque un peu comme Joseph Cooper sur la planète Mann dans Interstellar. »
Valentin le tuerait pour avoir osé faire une référence à ce film. Bref.
Le nettoyage était fini et le boucan que le ventilateur avait fait pendant un bon quart d’heure (synonyme que ça chauffait dur niveau processeur) s’était enfin tu. Charlie se retourna à nouveau vers le PC.
« On va déjà voir si la màj du driver a fonctionné, ensuite on verra. »
Il redémarra le PC, en mode habituel – c’est-à-dire pas en sans échec. Tout fonctionnait comme sur des roulettes, le Roux avait de la chance.
Satisfait, l’Ecossais s’étira quelques secondes.
« Pour ce qui est de la défragmentation, je pense qu’on en a pour plusieurs heures voir un ou deux jours. Si t’as pas d’impératifs, tu peux éventuellement me confier ton PC jusqu’à après-demain soir pour que je puisse terminer de tout nettoyer. »
Soit il lui montrait comment faire et il le faisait lui-même. Si Charlie ne proposait pas cette option, c’était bien sûr pour éviter de filer de mauvaises idées qui pourraient lui faire perdre une cinquantaine de dollars sur la facture. Cinquante dollars, c'étaient quand même cinq pizzas à dix dollars !
CHARLIE MACKINTOSH


“Nae.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1391-charlie-freckled-galaxies
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Sam 29 Aoû - 17:20


Blue Screen of the Dead

Ne jamais boire de soda en plein milieu d'une conversation avec un type qui s'y connaît en informatique. En entendant le prix que pouvait coûter un disque dur externe, Elséar faillit recracher l'intégralité de sa gorgée. Nom de Dieu... Pourquoi fallait-il que ce matériel coûte si cher, hein ? Des trucs qui ne servaient pas à grand chose, mais qui devenaient pourtant essentiels avec le temps ! C'était à n'y rien comprendre et il aurait bien voulu en toucher deux mots aux salauds qui avaient décidé de ça.

- J'aime pas trop la comparaison.

Il n'avait pas apprécié Interstellar, il fallait le dire. Cela dit, ladite comparaison suffisait à lui donner une idée sur la question de son pauvre ordinateur : ce n'était pas très bon qu'il fasse autant de bruit. La gargouille mit d'ailleurs quelques instants à se rappeler ce qu'était un téraoctet. La mémoire, il supposait. Pour une fois qu'il ne supposait pas si mal en informatique...

- L'ennui c'est que je peux pas tellement me permettre de payer cent dollars pour ces machins...

Elsé' ne se doutait pas tellement non-plus de la note salée qui l'attendait à l'arrivée. À bien y réfléchir, sans doute aurait-il peut-être dû se racheter un ordinateur ? La surprise n'allait sûrement pas lui plaire, c'était certain.

Quant à savoir s'il souhaitait garder son PC décédé chez-lui, ce n'était pas évident. D'un côté, l'idée de le confier à un inconnu le rendait un peu méfiant, mais de l'autre... qu'est-ce qu'il allait en faire de cette chose ? Il était bien loin de s'y connaître pour gérer ça. Au pire, il se risquerait sans doute à en faire une machine à laver, ou bien une cafetière par accident. Non, le conserver ici n'était pas une bonne idée du tout !

- Je préfèrerais que tu l'emportes, si ça ne te dérange pas,
finit-il par répondre à son interlocuteur, j'aurais du mal à gérer ça.

Elséar passa une main à l'arrière de sa nuque d'un air las : non, décidément, l'ère du numérique c'était pas encore ça. Poussant un soupir, il finit par se lever et se servit un verre d'eau. Ce fut d'ailleurs précisément à ce moment-là que LA pensée lui vint en tête.

- Tiens, au fait,
commença-t-il le plus calmement du monde, en tout, ça va me coûter combien tout ça ?

Ah, Elséar, tu empruntais un chemin qui serait sans doute très fâcheux pour ton compte en banque.

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans http://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
avatar
Chillin
avatar : ©️ alec. ♥️
▌Espèce : Monstre du Loch Ness.

Spoiler:
 

▌Messages : 181
▌Double(s) Compte(s) : Hermès, Saint Michael.

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Sam 10 Oct - 17:35
— I'M BLUE —
Yo listen up here's a story about a little guy that lives in a blue world and all day and all night and everything he sees is just blue like him inside and outside. Blue his house with a blue little window and a blue corvette and everything is blue for him and himself.

Δ Δ Δ

Quand le type se plaignit qu’il n’avait pas les moyens de passer cents dollars dans une DDE, Charlie haussa légèrement les sourcils. Pas de surprise ni d’étonnement. Il s’agissait plus de légère moquerie silencieuse car le pauvre gars n’était pas conscient que la facture du dépannage que l’Ecossais venait de lui faire allait être bien au-dessus de cents dollars.
Charlie n’était pas pourtant un dépanneur hors de prix et il pensait appliquer des tarifs plutôt raisonnables. La rémunération était plus basée sur le tarif horaire que les actions faites sur l’ordinateur en lui-même, d'après lui.
Il pianota sur la souris en terminant son soda pendant que l’autre retournait dans sa cuisine. La question de la facture n’avait pas encore été abordée mais vu la tournure que prenait les choses, Charlie n’était que peu étonné qu’elle soit abordée.
Combien cela allait lui coûter, le pauvre allait faire une crise cardiaque lorsqu’il ferait la jolie feuille de « Facture » que Nessie sortie de son sac (de l’art de paraitre professionnel si si) ainsi qu’un stylo.
« On va voir ça. » répondit-il tout simplement.
Il commença par écrire le nom de son client, son numéro de téléphone (il avait oublié de préparer la feuille au préalable) ainsi que son adresse. Puis il lista les différentes prestations qu’il avait faites et leur prix respectifs juste en face – de sa plus belle écriture pattes de mouche. Au bout de cinq minutes, il finit par se lever – il avait encore mal aux genoux de s’être cogné en éternuant tout à l’heure – et lui tendit la feuille sur laquelle le rouquin pouvait lire :

Prestations

Entretien, diagnostique
Optimisation système
Nettoyage système
Mise à jour système

Matériel

Bombe aérosol

Autres

Déplacement
Emport du matériel à domicile

Total (hors taxes)
Prix (hors taxes)

$47,5
$37
$65.5
$37



$10



$0
$0

$197


« Le dépannage est compris dans la mise à jour système sinon, je t’ajouterai $50 de plus. Je te fais grâce du déplacement et de la garde de ton PC. J’habite dans le bâtiment d’à côté de toute façon. »
Il fit un bref signe de pouce en direction de son immeuble.
« Tous les prix sont hors taxes. Ca me fatigue de me déclarer auprès des autorités et je bosse plutôt au noir. Et tout ça, ce sont des forfaits. Le tarif horaire est compris dedans.  »
Il se doutait que la note était salée (mais il avait aussi besoin de sous !), aussi pour rassurer son pauvre client dont le cerveau était sans doute en train de faire un BSoD lui aussi, il ajouta :
« Comme t’es une connaissance de Valentin, je veux bien que tu me payes en plusieurs fois si ça peut t’arranger. Disons quelque chose comme 3 x $50 et 1 x $47 avec le versement des premiers $50 quand je t’aurais rendu ton PC dans quelques jours. Qu’est-ce que tu en penses ? »
Pour sa part, il se trouvait plutôt généreusement arrangeant.
CHARLIE MACKINTOSH


“Nae.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1391-charlie-freckled-galaxies
avatar
Wanna Fight

▌Espèce : La Gargouille de Rouen
[+] Transformation en Gargouille
[+] Détection des créatures maléfiques
[-] Peut demeurer prisonnier de la pierre s'il est brisé sévèrement
[-] Ne peut pas se transformer s'il est entravé/enfermé
[-] Déstabilisé par un sifflement intense lorsqu'il est proche d'une créature maléfique.
▌Messages : 358
▌Double(s) Compte(s) : Flynn Norwood

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Sam 17 Oct - 16:23


Blue Screen of the Dead

Le verre d'eau passa soudainement de travers dans la gorge d'Elséar. Plutôt confiant dans les quelques cinquante dollars grand maximum qu'il devrait mettre pour tout ça, quelle ne fut pas sa joyeuse surprise que de contempler la facture généreusement tendue ! Les yeux écarquillés en fixant le papier d'un air ahuri, la gargouille n'écoutait que vaguement les explications Ô combien charitables que son interlocuteur s'évertuait à lui donner. Des facilités de paiement ? Non mais... il se foutait de sa gueule là, non ?

Il lui fallut pas moins de deux bonnes minutes pour réaliser, comprendre, compter et recompter le total, cette fois totalement réveillé. Bon sang, presque deux cents dollars ! Il était au chômage ! Comment allait-il pouvoir payer ça ?! Saleté d'ordinateur ! Pourquoi fallait-il que ça lui coûte aussi cher pour un malheureux bug ? Et l'autre qui lui expliquait ça calmement, comme s'il lui annonçait qu'il venait d'acheter des billes ! Hein ? Une connaissance de Valentin ?

- Juste une seconde... demanda-t-il sombrement.

Ah oui... Valentin... Valentin Pommier, du quatrième étage. Contenant difficilement l'irritation qui menaçait de poindre à la fois sur les traits de son visage et dans le ton de sa voix, la gargouille brandit son téléphone portable et alla se réfugier devant la fenêtre. SMS, c'était où ? Ah oui, voilà. Pour la première fois de sa vie, il tapa le premier message plus vite que l'éclair : c'était dire s'il était énervé par la situation qui se présentait à lui. Le plan foireux ici présent dans son appartement était signé Valentin et son voisin du dessous entendait bien lui demander s'il ne trouvait pas ça abusé.

Quelques échanges de SMS plus tard, Elsé' replaça son téléphone dans la poche arrière de son pantalon et déposa la facture sur le comptoir de sa petite cuisinière.

- Je... vais sûrement payer en plusieurs fois, oui...
marmonna-t-il en essayant de ne pas faire passer le petit machin aux yeux rêveurs par la fenêtre avec l'ordinateur incriminé.

Le premier étage n'était peut-être pas assez haut en fait... Le bouffer ? Dommage qu'il n'aime pas la viande humaine... Alors quoi ? Rien en fait. Bien sûr qu'il n'allait rien faire ! Ce serait mauvais pour sa période "sociabilisons-nous" de toute façon.

*Comme t'es une connaissance de Valentin, je veux bien accepter de pas t'écharper vivant...* songea-t-il en reprenant les précédents mots de son interlocuteur.

© VAL





« Rid of the monsters inside your head »

Hop là:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t90-elsear-nillan-do-you-want-to-bite-some-humans http://detroit-monsters.forumactif.fr/t338-elsear-nillan-carnet-de-bord
avatar
Chillin
avatar : ©️ alec. ♥️
▌Espèce : Monstre du Loch Ness.

Spoiler:
 

▌Messages : 181
▌Double(s) Compte(s) : Hermès, Saint Michael.

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   Sam 17 Oct - 21:26
— I'M BLUE —
Yo listen up here's a story about a little guy that lives in a blue world and all day and all night and everything he sees is just blue like him inside and outside. Blue his house with a blue little window and a blue corvette and everything is blue for him and himself.

Δ Δ Δ

Comme prévu, le gars allait faire une crise cardiaque. Charlie ne comprenait jamais pourquoi ils faisaient tous des tronches pareilles à chaque fois qu’il montrait à ses clients la facture de ses services. Mais personne ne s’était jamais plaint du contenu même de ses prestations et ses clients ressortaient généralement plutôt satisfaits de leurs sous si bien dépensés. Il y en avait qui réagissaient plus violemment que les autres et ce voisin de Valentin était dans cette catégorie. Mais Charlie s’en fichait. Tant qu’il avait son argent.
Il laissa le rouquin tripoter son portable, sans doute pour envoyer quelques sms incendiaires à Val ou à un ami pour se plaindre. L’Ecossais n’y prêta aucune attention et s’occupa plutôt de ranger ses affaires et de récupérer tout le nécessaire de la pauvre créature qui allait subir bien pire chez Charlie qu’elle n’aura subi sur toute sa longue vie.
Il remit son sac en bandoulière sur son épaule en ignorant le ton proprement agacé de son client. Il avait accepté son petit deal du trois fois sans frais, c’était qu’il allait payer. S’il était bon payeur. Et il y avait intérêt.
« ‘kay. Dans c’cas, je vais y aller. Si j’ai besoin d’un peu plus de temps, je te le dirai, mais normalement… »
Normalement il ne devrait avoir aucun souci à nettoyer tout ça.
Sur ce, il se laissa raccompagner à la porte et se dirigea illico presto chez lui où il entama le long et laborieux travail de Conchita, sans compter ses heures sup.


Comme prévu, c’était avec un PC portable quasi neuf (de l’intérieur du moins) qu’il revint deux jours plus tard à l’appartement de Nillan. Il avait nettoyé de fond en comble l’ordinateur, de l’extérieur, de l’intérieur, tout. Le PC marchait du feu de Dieu et Charlie ne se fit pas prier pour le lui annoncer tout en lui tendant la bête.
« J’ai fait tout ce que j’ai pu pour le booster. Normalement, tu ne devrais plus avoir de problèmes. Petit conseil : quand tu installes un logiciel, lis ce qui est écrit, et n’installe pas les toolbars qui vont avec. »
Il lui redonna l’ordinateur mais garda la main tendue, paume vers les Cieux du :
Les cinquante premiers dollars s’il te plait merci.
Et le regard du :
Si tu oublies le reste, je me ferai une joie de te le rappeler. Mais plus tard.

THE END.
CHARLIE MACKINTOSH


“Nae.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://detroit-monsters.forumactif.fr/t1391-charlie-freckled-galaxies
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh   
Revenir en haut Aller en bas
 
Blue Screen of the Dead. | ft. Charlie MacKintosh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» Blue max
» je bug grave !!! (regarder le screen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: LA VILLE :: Bas quartier :: Squats & Appartements :: Immeuble A :: 1er - 1 - Elséar Nillan-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsg