Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.



Le deal à ne pas rater :
Fire Emblem : où précommander Fire emblem Engage en édition ...
99.90 €
Voir le deal

Partagez
Hope Jerry, Fiche
Hope Jerry
Hope Jerry
Chillin
▌Espèce : Sorcière de Salem

Puissance: Influence de la flore - perception des désirs et besoins - savoir en potions

Faiblesse: Corps humain - dépérit loin de la terre ou du soleil

▌Messages : 13
▌Double(s) Compte(s) : non

Hope Jerry, Fiche Empty
MessageSujet: Hope Jerry, Fiche   Hope Jerry, Fiche EmptyDim 31 Jan - 19:38

Thème


Hope Jerry

25 ans - Américaine - Botaniste / Herboriste - Descendante d'une sorcière de Salem  - Chillin

Pouvoirs : Hope parle aux plantes. Elle partage leur sève, sais les convaincre de pousser, de dormir, de fleurir... De ses mains naissent des fleurs étranges, des arbustes atypique et des mousses guérisseuses. Par ses incantations, elle attire chez elle mandragore, pousse de soleil et lichen de lune. Par ses pas, elle fertilise la terre, éloigne le mauvais sort des champs et attire la faune bénéfique à l'endroit. Elle possède, consignés dans les livres de sa bibliothèques, des dizaines de sorts à base de plantes pour protéger, détruire, séduire, engrainer la peur, soigner. Et bien d'autres choses.

Hope voit ce dont vous avez besoins. Elle sait qu'elle doit faire pousser entre ses mains un lotus qui vous ravira, cueillir une racine de chêne pour vous guérir ou simplement vous inviter dans son jardin. Son troisième œil, que vous verrez si voulez un tant soit peu y croire, le lui montre. Elle voit mais ne juge pas et ne sais pas pourquoi vous le voulez et c'est avec un esprit humain, sans aucun artifice magique qu'elle décidera de vous confier un de ses enfants végétal.


Faiblesses : Au delà de ses visions des besoins des gens, de leurs désirs, de son affinité avec la flore et de son savoir, Hope est humaine. Elle est mortel, n'a pas de vision surnaturelle de l'agressivité, du mensonge. Elle n'a jamais appris à se battre et n'en a jamais eu l'utilité. Sa résistance physique est humaine.

De plus, comme dit précédemment, elle partage la sève de ses enfants. Sans soleil et sans terre elle dépérira. C'est pourquoi elle habite au dernier étage d'un petit immeuble, sous un toit de verre, dans un jardin aménagé, plein de plantes, avec une pelouse courant sur tout le sol.

Miroir de l'âme


▌Description du caractère :
Hope, ma petite Hope. Que tu es jolie, ma Hope, dans ta tête, là dedans. Que tu es jolie avec tes émotions fluctuantes. Tantôt triste, tantôt joyeuse, comme ça, pour rien. Il suffit d'une mauvaise journée pour que tu sois sur les nerfs, d'un sourire pour que tout s'apaise, d'un moment un peu trop vide pour que tout semble sombre et que tout s'illumine le temps d'une étreinte. Un peu comme tout le monde, avec juste un poil de sensibilité en plus. Oui, c'est ça, ma Hope. Tu es une grande sensible à la larme facile et au sourire puissant.

Je pense même que c'est pour cela que tu cherches dans les plantes une constance. Elle, elles sont stables des racines aux fleurs, elles plient avec le vent mais jamais ne faillissent. Cependant, les plantes ne sont pas animales, ma puce. Elles ont un esprit ne ressemblant à aucun autre, ni à celui des singes, des mammifères en général, pas même à celui du règne animal dans son ensemble. Personne n'a leur patience, leur volonté, leur bienveillance et surtout, leur sérénité. Une fleur sait qu'elle mourra cueillie, et si ce n'est pas le cas, elle mourra une fois le fruit formé mais elle l'accepte sans même trouver ça triste ou angoissant. Et c'est quelque chose qui te dépasse. Non, toi, tu aimes trop la vie. Tu l'embrasse, tu la danse et pour rien au monde tu ne la laisserait partir. Tu t'émerveille de beaucoup de choses et tu t'énerve facilement dés qu'on t'en arrache. L'excès. Tu es dans l'excès. Et pourtant, le besoins des autres te calme. Rarement pour très longtemps mais...

Tu es enthousiaste ma Hope. Comme peu de gens. Tu en grille souvent les étapes, dans la vie comme dans les projets. Tu cours, tu saute et des fois, tu t'accorde une pause. Mais tu t'ennuie rapidement. Sauf quand tu lis. Ou quand tu mange du chocolat. Celui à la noisette. Qui fond dans la bouche. Comme quand tu étais petite.

Hope. Ma Hope.

Tu es jolie quand tu es amoureuse. Et tu es souvent amoureuse, de beaucoup de choses. D'un amour différent, tout le temps, qui s'efface parfois très vite... Tu avais, il y eu un temps un amour quasi exclusif pour les renards, par exemple. Il n'y avait que ça dans ta chambre. Et puis, du jour au lendemain, il a fallu tout remplacer par l'astronomie, les planètes... Tu es une passionnée, ma Hope.

Alors, aime. Aime comme tu aimes, et comme tu aimeras toujours.

Parce que moi, je t'aime Hope. Ma Hope.


Grand mère

▌Aimez vous votre condition de monstre ?
Hope est au clair avec elle même. Ses pouvoirs ont été un peu durs à apprivoiser durant sont enfance, la mettant parfois dans des situations compliquées avec les autres: faire pousser des pâquerettes en marchait n'est pas quelque chose dont tout le monde est capable. Cependant, ils ne sont plus un problème désormais. Ils font partie d'elle même, de ce qu'elle est et pour rien au monde elle ne changerait cela.

▌Que pensez-vous des humains ?
Une vie est une vie, qu'elle quelle soit. Animale, surnaturelle ou végétale. Peu importe d'où elle vient, quelle est son histoire, ne pas la considérer en tant que telle est de la pure discrimination.

▌Êtes-vous bien intégré à la société ? Si oui, avez-vous un métier ? Et si vous êtes étudiant, qu'étudiez-vous ? Si vous ne faites rien de cela, que faites-vous ?
Hope est intégrée à la société. Elle a un appartement, des habitudes... Elle cultive des plantes dans une serre accolée au magasin qu'elle a monté. Elle a aussi une parcelle de terrain à la campagne qu'elle loue à un farmer pour y faire pousser des arbres et des plantes surnaturelles qui ne survivrait pas à la ville. Elle fait tourner son commerce en vendant des potions qu'elle fabrique elle même, des plantes médicinales et magiques, donne des conseils pour soigner, faire des filtres et des potions chez soit...

Hope est donc intégrée. Comme quelqu'un qui, dans la vie, semble plus du côté ésotérique que de celui de la rationalité.

Souhaitez-vous dévoiler votre véritable nature au reste du monde ?
Encore une fois, Hope sait ce qu'elle est. Que les autres le sache ou non ne fais aucune différence. De plus, si l'esprit qui la regarde est ouvert, il verra sa vrai nature. Elle ne se cache pas. Ce sont les autres qui refusent de la voir, parfois.

Quelles sont vos activités favorites ? Avez vous une passion ?
Hope aime lire dans son jardin en buvant un thé récolté lors de la saison.
Hope aime apprendre sur les plantes. Elle aime les chouchouter, leurs parler, les faire grandir... Hope aime la flore. Elle aime sa mère spirituelle.
Hope aime regarder les soleils couchants et levant.
Hope aime cuisiner des petits plats sucrée, salés, de saveurs diverses et ambiguës.
Hope aime donner les sourire aux gens qui entrent dans sa boutique.
Hope aime faire des potions aux effets positifs.
Hope aime fabriquer des bijoux en pâte à sel et les peindre.
Et en plus de tout ça, Hope aime se balader. Elle aime aussi le chocolat, se rouler dans un pull quand il fait froid, sourire aux inconnus, marcher pieds nus, essayer d’approcher des animaux sauvages, tenter de découvrir des endroits et des gens inédits...
Hope est amoureuse de la vie.


Mais chut, hein.

C'est un secret. C'est pas moi qui vous l'ai dit.

Décrivez l'endroit où vous passez le plus de temps (une pièce chez vous, au travail, un endroit à l'extérieur, etc).
Elle avait l'air maline avec son pauvre pot de peinture vert devant sa devanture fatiguée. Une vieille devanture d'un autre âge, toute en bois et un vitrine de verre gondolé derrière lesquelles s'empilaient des dizaines et des dizaines de pots, d’arbustes et de flacons aux étiquettes manuscrites. Le temps avait volé des lettres à l'enseigne de bois peinte qui indiquait désormait her-o---rie.

Elle avait donné quelques coup de pinceaux infructueux avant d'abandonner et de rentrer à l'intérieur et se disant qu'elle demanderait plus tard à un voisin de l'aider.

Elle posa le pot à droite de l'entrée, à côté du prote parapluie en fer forgé, s'essuyant les pieds sur le paillasson orange de l'entrée. L'endroit était haut de plafond et sur toute la hauteur des murs s'empilaient encore des boites, des pots... Une échelle sur rail faisait le tours de la pièce en passant derrière le comptoir. La clarté orangée de la pièce tait due aux deux lustres de verre coloré éclairant incroyablement fort qui tombaient du plafond.

Elle jeta son manteau sur un des fauteuils qui ornait un des coins, tournant la plaquette indiquant 'open' sur 'close' avant de fermer la porte. Elle s'avança vers le comptoir, soulevant la partie amovible pour passer de l'autre côté. Sous la banque, des grigris étaient alignés. Sur la table, certains étaient présentés.

Elle passa dans l'arrière salle. C'était une petite bibliothèque cozzy et poussiéreuse avec, en son centre, un tapis circulaire entouré d'un canapé un demi lune et de deux fauteuil. Elle ne s'y arrêta pas et alla directement dans la serre se trouvant dans la cours, en liaison directe avec le magasin.

Avant d'y entrer, elle enleva ses chaussures pour apprécier pleinement l'herbe qu'elle s'efforçait à faire pousser sur le sol. Elle poussa la porte de métal et l'humidité chaude qui glissa sur sa peau lui vola un magnifique sourire.

L'ombre des arbres montants jusqu'au plafond de verre dansait sur son visage. Les pots pleins des fleurs dégageaient une odeur sucrée et riche, mélange de terreaux et de nectar. Elle traversa son atelier à potion et à talisman. Le breuvage de jeunesse bouillait toujours. Tant mieux. Elle se dirigea vers la chaise capitonnée placée à côté de sa table de lecture. Elle s'assit, alluma la lampe à sel et rouvrit le roman la où elle l'avait laissé, se plongeant dedant avec délectation.

Elle était ici chez elle.

Quel est le bien auquel vous tenez le plus ? Pourquoi lui accordez-vous tant de valeur ?
Hope ne tient pas plus aux objets que les autres gens. Elle aime son héritage. Elle aime les cadeaux qu'on lui a fait, ses vêtements favoris, ses outils, son magasin... Comme tout le monde.

Qu'est-ce qui vous met le plus en colère ?
Hope déteste les mensonges. Même les plus petits.

Elle déteste qu'on lui mente. Elle préfère que les gens se taisent, déclinent une question plutôt que de recevoir une moitié de réponse où une réponse dissimulée.

Elle déteste les mensonge qu'on se fait à soit même. Elle pense qu'être au clair avec soit même est la seule solution pour vivre, tout simplement.


▌Physionomie :
Cette matinée là, en particulier, Hope se sentait... Comme dire... Patate. Voilà. Elle se sentait patate. Pour vous illustrer la chose, elle s'était affublée d'un pull trop grand qui la faisait presque disparaître et d'un jean on ne peut plus banal tenu à la taille par une ceinture. Sa bouée due au chocolat, ses hanches ronde, sa petite poitrine, ses cuisses et ses bras charnus disparaissaient sous les vêtements. Et elle se sentait bien dedans parce qu'aujourd'hui, c'était une journée patate. Parfois, elle ne sentait royale et alors elle mettait des vêtements qui avaient un peu plus de classe. Mais pas aujourd'hui. Elle se sentait belle et séduisante là dedans et ça lui allait très bien.

Sous les lumières du magasin sa peau châtaigne prenait la teinte profonde d'un terreaux rouge, accentué au niveau des joues. Elle avait un peu trop chaud dans son gros pull. Du col immense du vêtement ressortait sa tête ornée de sa couronne de cheveux coiffée en afro hirsute. La laine venait chatouiller son petit nez légèrement retroussé et sa bouche aux lèvres généreuses étaient cachées par le tissus.

Ses yeux vairons se fermaient, encore embués de sommeil, entraînant ses sourcils épais et arqués dans leur chute. Son visage reposait sur ses poings fermés, ornés de bagues et des bracelet fuyaient vers l'intérieur de ses manches. Cependant, malgré la torpeur de ses deux frères, son troisième œil, au milieu de son front, observait les alentours avec attention.

Quel troisième œil, me direz vous ? Vous faîtes donc partie de ses personnes qui ne le voient pas... Ouvrez juste votre esprit à la probabilité de son existence et vous l'apercevrez peut être... Si vous y croyez suffisamment.


Histoire


Solstice d'hiver 1989



-Hope ? Hope ? Ma puce?

-Guuuuyaaaaaa !!!

-Elle est belle hein...

-Oui. Elle a ton troisième œil.

-Mais elle tient ses autres yeux de toi. De jolis yeux vairons. J'espère qu'ils ne s'assombriront pas avec l'âge...

Penchés au dessus de son berceaux, deux grosses têtes humaine au troisième œil fermé la regardait avec un air con. Souriants, babas, elle leur babillait à la figure depuis deux minutes (ce qui lui semblait être une éternité) sans leur tirer une autre réaction que deux grimaces démesurément heureuses. Elle était née depuis quelques heures et, déjà, ils étaient dingues d'elle. Peut être, qui sait, qu'à vingt ans, elle aurait le monde à ses pieds ?

La porte s'ouvrit derrière les deux géants et un autre géants, avec des poches de nourritures semblable à celle de... De Maman. Oui, c'était le nom de son colosse nourrisseur. L'énorme encéphale dodelina au dessus de son lit et une immense pince prolongée de bâtons noueux vint la tiré de son séant. Elle râla, insultant la créature à la peau rêche dans son langage gémissant et incertain, s'attendant à la même expression d'illuminé que celle que lui offrait ses géniteurs. Elle fut déçu. La chose lui offrit un sourire désabusé, approchant son oreille de son orifice à manger et faire le son, avant de lui murmurer à l'oreille:

-Si eux ne te comprennent pas, moi si. Respecte donc la 'chose' que je suis et appelle moi désormais grand mère.

Hope ouvrit de grands yeux étonnés et se mit à pleurer. Elle n'aurait pas le monde à ses pieds à vingts ans. Il existait bien plus fort qu'elle.


La vie, quand on a six ans et qu'on fait pousser des fleurs

-Mon papa à moi, c'est un magicien sans pouvoir. Et il a pas de troisième œil, contrairement à ma maman et à moi et, même si papy et mamie sont des sorcier, mon papa il doit tout faire comme les humains normaux. Mais c'est pas grave, parce qu'il pratique des magies encore plus puissante comme la poésie et l'amour. C'est ma maman qui le dit.

Abigaïl regardait Hope avec de grand yeux. Hope était magicienne... C'est pour ça qu'elle avait un œil au milieu du front.... Tout prenait un sens. La dernière fois qu'elle en avait parlé à la maîtresse, l'adulte avait rit et lui avait dit que Hope était normale et qu'elle n'avait que deux yeux, comme tout le monde. Devant l'insistance de la petite, elle avait fini par l'encourager à aller demander directement à l’intéressée le pourquoi du comment. Ce qu'elle avait fait. Et la réponse l'avait laissé sans voix.

-La maîtresse, elle m'a dit que je rêvais. Ma je savais bien que je rêvait pas ! Je le savais !

-Oui, mais faut pas lui dire.... Elle le voit pas, elle, parce qu'elle y croit pas. Et si tu insiste, les gens vont penser que tu malade dedans la tête.

Abigaïl hocha la tête. La plupart des adultes étaient bornés, sombres, sérieux et bêtes. Et il n'écoutaient pas les enfants. Il fallait donc garder le secret.

-Viens, s’enthousiasma Hope, je vais te montrer quelque chose !

Elle prit sa nouvelle copine par le bras, l'entrainant un peu à l'écart dans un coin de la cours. Elle arracha de la mousse qui s'était accrochée au muret et l'avait enfermée au creux de ses mains avant de chanter une chansonnette d'enfant sans grand sens. Puis, elle rouvrit les mains, présentant à son amie une mousse pleine de petites fleurs blanches qui sentaient bon le sucre.

-Whohaaaaaaaaaaaa !!! Géant !!!! Et... Comment tu as appris ? Apprends moi ! Apprends moi !

-Je sais pas... Je savais faire dés le départ... Depuis que je suis née.. Je peux pas t'apprendre. Désolée..

La petite fronça les sourcils, lâchant un 'Puisque c'est comme ça, t'es plus ma copine !' avant de partir en traînant les pieds pour bien montrer son mécontentement laissant Hope tout seule avec ses fleurs et son désespoir. Avant de revenir, deux minute plus tard, lui prenant la main avec timidité.

-Dis, heu... Même si t'es plus ma copine, on peut quand même se mettre à côté pour la matinée ?

-Même si t'es plus ma copine, oui !

-Chuis vraiment plus ta copine ?

-Mais non, patate. On est amies pour la vie !




Onze ans et un déménagement

-T'as des nouvelles d'Abigaïl ?

-Non. Pas depuis la rentrée.

-Ah. C'est dommage. Vous vous entendiez bien.

-Ca me rend un peu triste...

-Je comprends ma puce. Donne moi les assiettes s'il te plait.

Hope se leva, marcha d'un pas traînant vers la placard de la cuisine, amenant à Aaron, son père, les piles d'assiettes pour qu'il les mette dans le carton. Elle aimait bien leur appartement, elle comprenait pas pourquoi ils en partaient.

-Dis, papa. Pourquoi on s'en va ?

-C'est l'appartement de maman quand elle était petite et de tes grands parents avant elle. Elle a toujours vécu là, notamment à une poque où les afro-américains n'avaient pas une vie facile. Elle a besoin de faire son deuil de cette époque et de l'héritage que représente cet endroit.

-Oui, mais dés que je dis que je vais à Detroit, les gens me regardent avec des grands yeux. Ils disent que la ville est morte. Comment une ville peut elle être morte ? Et pourquoi on va là bas ?

-La ville n'est pas vraiment en bon état, c'est vrai. Mais on va rejoindre tes grands mères qui se sont installées là bas et on va même habiter dans une maison ! De plus, là bas, il y a une grande communauté monstrueuse. Tu auras des copains comme toi et ta maman pourra pratiquer la magie sans que cela ne pose de problème. D'ailleurs, ta grand mère maternelle veut te transmettre son savoir. Ca sera plus simple si vous êtes près l'une de l'autre.

Elle hocha la tête. Elle avait vu des photos de la maison. C'était une jolie maison, bien décorée, comme il y en avait dans les séries. Maman disait qu'il y aurait des travaux à faire mais que grand mère et mamie s'en occuperait avec leur club de sorcellerie. Elle avait retrouvé d'autres sorcières de Salem, ou au moins certaines de leurs descendante, et elle procéderaient à de la rénovation magique tant qu'il faudrait. Ils auraient un chez eux confortable, avec une grande cuisine pour faire plein de petits plats. L'idée lui plaisait, mais quitte à utiliser la magie, ne pouvaient-ils pas avoir une maison semblable en plein centre ville ? C'aurait été plus simple.

-Aller, debout, on va charger le camion. Ah, et ferme ton œil. Y'a un petit jeune qui a aperçu celui de ta mère, j'ai cru qu'il faisait un arrêt cardiaque.

Elle rit d'un rire d'enfant avant de saisir un petit carton et de partir à la suite de son papa. Faire le deuil d'un endroit... Qu'elle drôle d'idée.

Elle s'avança dans le corridor, saluant les déménageurs, ne résistant pas très longtemps avant d'ouvrir son œil. C'était tellement tentant et elle se sentait aveugle quand elle le fermait. D'ailleurs, en remontant, elle ferait du café. Le gros monsieur, là bas, il avait envie de café.

Quand on a quinze ans et qu'on est entouré d'idiots

Hope ne s'était jamais sentie à l'étroit depuis qu'elle avait changé de ville. Elle s'y était rapidement faîte. C'était devenu chez elle.

Mais voilà. Là, c'était trop petit. Trop petit parce qu'elle La croisait tout le temps. Avec ses cheveux décolorés, son look de dalleuse du dimanche, son air désinvolte... Son piercing à l'arcade... Elle ne la connaissait pas. Elle n'était pas amoureuse. Juste... Qu'est ce qu'elle était belle... Tendance plus que belle d'ailleurs.

Elle n'était pas dans sa classe. Elle tait plus âgée, mais dés qu'elle la croisait dans un couloir, son regard était aimanté. Tout son regard. Y compris son troisième œil. Et ce qu'elle voyait lui faisait mal.

La majorité des gens aimaient les gens du sexe opposé. Et ceux qui étaient comme elle... Elle avait essayé de leur parler. Plusieurs avaient nié en bloc. D'autres lui avait intimé le silence. A tel point qu'elle même s'était tue. Et que La voir faisait monter les larmes à ses yeux. Pourtant, quand les garçons parlaient des filles, elle se sentait concernée, elle les comprenait. Le regard traînant, le cœur et l'imagination partant au galop d'un commun accord...

-Faut pas que tu gardes ça pour toi. Peut être pas lui dire à elle alors que tu ne la connais pas. Mais dehors, les gens ne te jugeront pas.

Hope fit un bon sur le banc, retenant un cri. Un jeune cerf humanoïde la regardait avec amitié.

-C'est triste de ne pas se laisser aimer.

-... Vous êtes ?

-Oh ! Pardon, dit-il en lui tendant la main, Je suis l'esprit de l'arbre là bas.

Elle sera sa main, rencontrant des regards plus que circonspects.

-Ils ne me voient pas. En grandissant, les humains voient de moins en moins les choses. Comme pour ton troisième œil. S'ils croyaient aux esprits, ils me verraient. Comme le jeune homme là bas, qui est devenu blême. Fait lui coucou ! COUCOU !!!!!

Elle fit coucou de la main, la mine penaude. Le pauvre, il semblait très inquiet de la présence de cet esprit pourtant gentil.

-Vous autres, vous vous prenez trop la tête (rapport à l'amour), comme si au final, tout ça importait. Et le pire, c'est que ça fini par importer. Bref. Je te conseil d'en parler à ta grand mère maternelle. De ça et de comment elle a eu Sky, comment elle a eu ta maman.

-Pourquoi ?

-Parles lui en. Tu verras bien. Bon, sur ce, je dois aller.

Et il disparu. Au loin, dans la cours, Elle passa. Hope sourit.

Elle se dirigea en direction du jeune homme qui sursauta en la voyant approcher, fixant intensément son troisième œil. Elle lui tendi la main.

-Je m'appelle Hope. Et toi ?

Il lui sera la main timidement.

-Je suis Joachim...

-Enchantée Joachim. Toi et moi, je sens qu'on va avoir des trucs à se dire.


Quand les études sont familiales, après 18 ans

Hope venait d'arriver près du champs. Elle avait déposé ses affaires à l'abris de la bruine avant de rejoindre sa grand mère qui, pliée en deux, travaillait déjà. Elle enleva ses chaussures, retroussant son pantalon pour aller patauger dans la boue avec elle. C'était la période de récolte des bulbe de torpeur et il ne fallait surtout pas la rater ! A un ou deux jours près et tout était foutu. La vieille femme l’accueilli, un sourire aux lèvres, lui indiquant par où commencer. Elle se mit au travail.

Après plusieurs heures de récolte, alors que la pause pointait à l'horizon, Hope se redressa.

-Dis, Mamie... Je viens d'y repenser, mais quand je me suis dis pour la première fois que j'aimais les femmes, j'ai croisé un esprit qui m'a dis de t'en parler. Pourquoi ?

La blanche se redressa, faisant craquer son dos. Elle inspira un grand coup avant de se raviser et de lancer son menton en direction de la serre.

-Aide moi à porter la récolte là bas, je te raconte ça sur le chemin. Prends ce sceau, je prends celui ci... Voilà. Alors... Humpf, saleté de sceau. Bref. j'aime les femmes. Plus que ça, je leur porte un amour exclusif. Les hommes ne m'ont jamais attirés d'une quelconque manière que ce soit. Cependant... J'ai toujours voulu un enfant. Et cette envie s'est renforcé lorsque j'ai rencontrée Flora. Je l'ai rencontrée lors d'un festival de musique, dans les années soixante. Je suis tombé très amoureuse. (pose le sceau sur la table ma puce). Et elle aussi. Elle avait un goût pour l'ésotérisme assez prononcé, j'étais intrigante et belle, elle était fraîche et magnifique, je lui faisais pousser des fleurs directement dans les cheveux... C'est comme ça que je l'ai séduite. En lui faisant pousser des tournesols dans les cheveux. Ca a été l'amour de ma vie. Je voulais un enfants avec elle, pour elle, qui lui ressemble... Alors j'ai appelé les esprits. Ils m'ont répondu, les esprits féconds sont généralement bienveillants, et ils m'on accordé une semence compatible avec la mienne qui serait issue de ma bien aimée. C'est comme cela qu'a été conçu ta maman. Malheureusement, sa famille a appris qu'on formait un couple avant que je n'ai eu le temps de lui dire que notre opération avait fonctionné et sa mère a essayé de l'envoyé en camp de redressement comme il y en a toujours (fort heureusement peu). Elle les a devancé et est partie en Europe où elle a refait sa vie. On s'est perdues de vue. J'ai eu des amours depuis, mais sans plus que ça. J'ai appelé ta maman comme elle aurait voulu qu'on l'appelle. Ca te va comme réponse ?

Elle hocha la tête, un peu abasourdie, commençant à trier les bulbes par taille et par couleur.

-A part ça, comment va Joachim ? Toujours sur son projet d'encyclopédie du fantastique du réel ?

-Oui, il est à fond dedans. Je lui ai donné accès à la bibliothèque de la maison, il est comme un fou.

-Tant mieux. Et ton papa ? Ca va avec Ross et Isaac ?

Elle haussa les épaules. Les deux frères triplés de son père étaient de plus en plus pro-monstre. Isaac avait même affirmé que les humains ne devraient être qu'une réserve de sang et d'organe nécessaires aux créatures magiques... Les disputes familiales étaient de plus en plus fréquentes et, une fois, ils en étaient venus aux mains. Et à la magie. l'un d'eux avait osé lancer un sort contre Aaron. Sky était alors entrée dans une colère noire et avait ligué contre eux la majorités des esprits présents dans la pièce à ce moment là. Elle pouvait être très impressionnante quand elle s'y mettait vraiment. Et personne ne touchait à son père. Depuis, ses oncles n'étaient plus les bienvenus.

-Comme lors d'un conflit familial chez des sorciers. Ca pourrait être pire.

L'aînée rit. Oui, ils en étaient pas encore venus aux malédictions, c'était bon signe.

-Ayai !!! J'ai fini. Ca te vas comme tri ?

-Oui, parfaitement. Tu es libre.

-Merciiiii !!!

Hope ramassa les outils, les rangea comme il faut. Puis elle se dirigea vers la sortie.

-Ma puce !

Elle stoppa sa course, se retournant.

-Prends une perle de sève et offre la lui. Je suis sure que ça lui plaira, a ta madame du moment.

Hope rit. Il n'y avait rien a faire. Elle allait sur la vingtaine et pourtant le monde ne daignait pas s'étendre à ses pieds. Il existait bien plus fort qu'elle...

Aujourd'hui

Hope marchait pied nus sur la pelouse qui recouvrait le sol de son appartement. Au dessus d'elle, le toit de verre s'ouvrait sur le ciel nocturne, lui offrant une magnifique vue du ciel d'hiver coloré par les lumières de la ville. L'entièreté du jardin qu'était son logement semblait dormir.

Elle alla s'asseoir sur les coussins qui trônaient sur le sol et son chat vint danser autours de ses jambes. Elle lui gratta la tête distraitement. Les rénovations de son magasin étaient enfin finies. elle allait enfin pouvoir travailler et rembourser son appartement à ses parents. Non pas que cet ancien atelier ai vraiment coûté cher mais sa famille avait passé tellement de temps en sortilège, enchantement, invocation afin de faire de ce lieu un paradis fleuris qu'elle leur devait bien ça.

Son portable vibra. Waverly.

'Merci pour les fleurs. A plus tard autours d'un café ?'

Elle sourit.

-Tu sais quoi Mangrove ? Je crois que j'ai un rencard.

Elle sourit, se laissant tomber dans les coussins.

Là, maintenant, tout allait tellement bien. Une jolie femme voulait la revoir, elle était lancée... Elle ferma les yeux et s'endormi.



Et vous êtes ?
Pseudo Hope ^^

Age majeure et vaccinée !

Comment vous êtes vous retrouvé sur DM ? partenariat avec un autre forum
Personnage sur l'avatar : Garnet de Steven Universe

Un mot de la fin, une suggestion ? Si le format de l'histoire ne convient pas, signalez le moi. Je préfère fonctionner sous forme d'histoire écrite plus que sous forme de question réponse. Je vais répondre à toutes les question obligatoire dans mon récit mais sil le faut j'y répondrais aussi dans les paragraphes prévus pour les réponses !
Revenir en haut Aller en bas
Schrödinger
Schrödinger
Wanna Fight
Hope Jerry, Fiche Ae6fda9d5b923b56b0df9e57a8574d7d
ava par Ash & Rehana & Harry & Mina (thx♥️♥️)
▌Espèce : Cerbère ☲ Chien géant méchant à trois têtes
▌Messages : 86
▌Double(s) Compte(s) : Xia He Zhao

Hope Jerry, Fiche Empty
MessageSujet: Re: Hope Jerry, Fiche   Hope Jerry, Fiche EmptyDim 31 Jan - 20:02
Coucou et bienvenue ♥️
Comme tu le sais déjà je me liquéfie d'amour devant ton avatar ** (ah, Garnet, perfection ultime) mais après une lecture du début de ta fiche je peux aussi dire que j'aime beaucoup ton idée de pouvoir !! C'est très doux et ça change vraiment des brutasses qu'on a l'habitude de croiser ici (j'ai le droit de le dire j'en fait partie hé).
Du coup j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves pour la suite et te souhaite bon courage pour ton écriture !!

Signé : une cerbère sous le charme wth yes


Cerbère, créature mortelle et terrifiante:
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t923-i-m-gonna-make-you-fall
Eandas Eros
Eandas Eros
Wanna Fight
Un jour je redeviendrais puissant :

Hope Jerry, Fiche 758770invictuso

▌Espèce : Eros : dieu grecque de l'Amour.

Pouvoirs:

▌Messages : 63
▌Localisation : Centre ville.
▌Double(s) Compte(s) : Vali

Hope Jerry, Fiche Empty
MessageSujet: Re: Hope Jerry, Fiche   Hope Jerry, Fiche EmptyDim 31 Jan - 21:45
Bienvenu !

Je ne suis qu'Amour et j'envoi des petits cœurs sur ta fiche ~ Cool


Hope Jerry, Fiche Essais10
Heart On
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t894-eandas-eros-je-vous-aime-pas#8942
Charlie MacKintosh
Charlie MacKintosh
Chillin
avatar : ©️ alec. ♥️
▌Espèce : Monstre du Loch Ness.

Spoiler:

▌Messages : 181
▌Double(s) Compte(s) : Hermès, Saint Michael.

Hope Jerry, Fiche Empty
MessageSujet: Re: Hope Jerry, Fiche   Hope Jerry, Fiche EmptyMer 3 Fév - 8:30
Hope, j'ai déjà eu l'occasion de te le dire rapidement sur la cb, mais BIENVENUE ! ♥

Ta fiche est super bien écrite et le personnage de Hope est super attachant. J'aime beaucoup la façon dont tu as incluse des parties de son histoire dans les questions et puis une herboriste, c'est tellement classe ! : D

Sur ce, je ne te fais pas patienter plus longtemps pour te donner le feu vert et je te souhaite de bien t'amuser ici. ♥

Après la validation
C'est maintenant que la partie commence vraiment ! Mais pas de panique, voici quelques liens pour te rappeler où tu dois aller pour bien commencer. Les liens en gras sont obligatoires !
- Le recensement des avatars : tu trouveras un formulaire à poster pour que l'on ajoute ton avatar à la liste. Comme ça, personne d'autre ne le prendra.
- Recensement des légendes (pour les monstres) : pour que tout le monde s'y retrouve et qu'on puisse voir qui est quoi !
- Recensement des capacités spéciales (pour les monstres) : pour que les autres puissent savoir quelles capacités sont utilisées.
- Recensement de ton occupation / métier : Ça, c'est pour tout le monde ! Sauf si tu n'en as pas, évidemment.
- Après avoir jeté un oeil au récapitulatif des habitations pour savoir quelles places libres il reste, tu pourra ensuite faire une demande de logement. S'il n'y a plus de places, no worries, tu peux parfaitement demander la création d'un nouveau lieu !
- Demandes de RP : si tu ne sais pas avec où commencer, poste un petit quelque chose par là, et quelqu'un te répondra !
( Jette un œil aux idées de scénarios ! Il s'agit de plein de petites idées de RP ou de dialogues pour s'inspirer, donc fonce !)
- Fiches de liens : elles ne sont pas obligatoires mais bien pratique pour savoir où tous les personnages en sont, et aussi pour prévoir de futurs liens et RPs !
- Carnet de bord : l'avancée de tes RP, en gros. De même, c'est principalement pour toi, pour que tu t'y retrouves.
Pour ces deux derniers, tu trouvera des modèles ici !

- Le flood : la fête tous les jours à toute heure. Yey.

Et en bonus : Pour la palette du forum, des titres en plus et des polices supplémentaires c'est ici ! Si tu veux des mises en page html pour tes RP, c'est par là.


“Nae.”

Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t1391-charlie-freckled-galaxies
Contenu sponsorisé

Hope Jerry, Fiche Empty
MessageSujet: Re: Hope Jerry, Fiche   Hope Jerry, Fiche Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Hope Jerry, Fiche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garden District. | pv : Hope
» I N T R A V E I N E U S E / fiche terminée.
» ABANDON - FICHE
» Verdandi a enfin une fiche!
» Miremél Ҩ Fiche d'évolution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ADMINISTRATION :: Présentations :: Validés :: Chillin'-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgHope Jerry, Fiche 1453056025-88-31