Depuis la nuit des temps, l'Homme se pose une même question : sommes nous vraiment seul ?
Que ce soit sur terre ou bien ailleurs, dans l'au-delà, l'être humain à souvent chercher des réponses sans jamais en trouver. En quête d'une chose qui serait son égal, un être qui lui serait supérieur, un modèle, peut être, ou encore un ennemis, ses recherches, hélas, ont toujours étaient vaines.
Années après années, siècles après siècles, de nouvelles questions étaient soulevées, mais toutes restaient sans aucune réponses et ce malgré les incessantes recherches, les gigantesques et terribles inquisitions et les nombreuses battus. L'ignorance reignait.
Lire la suite.



Le Deal du moment : -47%
Moulinex i-Companion – Robot cuiseur ...
Voir le deal
479.99 €

Partagez
Si le vent pousse les nuages... || Dion
Frederick Frowne
Frederick Frowne
Wanna Fight
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 88

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion EmptyDim 2 Aoû - 22:20
Il y avait des jours où, comme ça, rien n’allait. Le karma, le destin, n’importe quelle connerie du genre était responsable de toutes les emmerdes que l’on pouvait avoir et ce, sans nous demander notre avis au préalable – bien sûr, c’aurait été trop simple, voyons. Et puis il fallait bien un coupable dans l’affaire alors autant que ce dernier n’ait pas la possibilité de se manifester et ait le dos large. Donc, voilà, il avait été décidé qu’aujourd’hui, c’était le manque de bol qui allait être fustigé de tous les maux. Surtout de ceux d’une belle dame au port altier et à la remarquable prestance... si l’on oubliait un instant ses yeux ressemblant à ceux d’un panda tant son maquillage avait coulé.

« Non mais je n’en revient pas ! Sérieusement, quoi ! Moi, larguée ? Non mais comme ose-t-il ?! »
« Calmos Carla, ce n’était qu’un humain, tu sais bien qu’ils ne peuvent pas tous être aussi intelligents que ce bon vieux Einstein, enfin. »
« Mais même Freddy ! Je- »
« Ne m’appelle pas comme ça ! »
« Gnuh… Bon, Frederick ! J’attendais ce rencart avec impatience ! »
« Comme tout tes rencarts, Carla… »
« La ferme ! Je déteste les hommes ! »
« Comme à chaque fois que tu te fais planter… »
« Mais tais-toi à la fin, Freddy, tu ne m’aides pas là ! »

Et elle repartie à pleurer de plus belle, de chaudes larmes qui balayait le peu de préparation qu’elle avait tant soignée avant de partir de chez elle, pourtant. Bon, certes, elle n’avait jamais d’homme régulier dans sa vie, uniquement des flirts, des amourettes et des coups d’un soir… Mais ce n’était jamais agréable de se faire larguer plus ou moins de la sorte – même si le terme n’était pas très indiqué, pour l’actuel contexte.

Les pas de l’androgyne sous sa forme féminine la conduisirent jusqu’au parc où elle pensait pouvoir trouver un peu de tranquillité bien méritée selon elle. Pragmatique, Carla se disait que, puisqu’elle pouvait faire une croix sur un romantique dîner aux chandelles, elle avait bien le droit d’aller monopoliser l’un des bancs de l’espace vert sans que cela ne dérange personne. Et gare à celui ou celle qui viendrait la chatouiller d’un peu trop près ; elle n’était pas d’humeur. Frederick, lui, voyait ça depuis leur palais mental. Il ne lui manquait plus qu’un paquet de chips, une clope et un soda pour parfaire le truc. Dommage, ces choses n’apparaissent pas comme par magie et encore moins dans un subconscient.

« Quand je pense qu’on osait dire de Médusa qu’elle était la pire des femmes… Je crois que la gorgone à trouver une sérieuse concurrente. »

Carla ne répondit rien à ce trait d’humour mal placé. Cependant, elle trouvait là un sérieux inconvénient à devoir partager un esprit avec sa moitié masculine. Ce qu’il pouvait l’agacer, parfois !

« J’ai entendu… »
« Raaaaah ! »

Bon, tant pis pour essayer d’avoir une pensée pour soi ce soir se dit la brune avant de se poser sans aucune élégance sur le premier mobilier public venu. Assise sans aucune classe, elle recommença bientôt à chouiner comme une gosse à qui l’on aurait chiper sa sucette.

« Bouuuuuh je suis moche et je ne plais pluuuuuuuus à persoooooooonne ! »

Et des larmes, toujours des larmes… Frederick en était venu à se boucher les oreilles comme il le pouvait. Ce qui était inefficace, vu sa condition. Joie. Bonheur. Et bon courage à celui ou celle qui allait récupérer Carla dans cet état. Même alcoolisée, elle était moins chiante.


Si le vent pousse les nuages... || Dion Tumblr_nq3yw6f0p51qfxqebo2_500
Revenir en haut Aller en bas
Dion Stratos
Dion Stratos
Chillin
Si le vent pousse les nuages... || Dion 440207bacchaequote
Si le vent pousse les nuages... || Dion 627888anigif

▌Espèce : Divinité de l'Antiquité.
Une unique goutte de son sang vous fait connaitre l'extase, vous libère du monde matériel. Cependant, sans prière ni offrandes, le dieu déchu s'affaiblit de plus en plus.
▌Messages : 50
▌Double(s) Compte(s) : Nope

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Re: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion EmptyVen 7 Aoû - 16:17
De temps en temps le dieu du vin avait besoin de voir de la verdure. Oh il aimait la ville, à n’en point douter, mais Dionysus regrettait parfois les choix architecturaux un peu malheureux des mortels. Son côté esthète pouvait se lasser très vite des bâtiments cubiques et des structures en béton de Détroit. Ainsi le parc offrait-il une alternative plus qu’acceptable le temps d’une journée.

Il avait passé une fort belle après-midi en compagnie de la délicieuse Debby qui ne refusait jamais une occasion de sortir avec lui. Assis sur une couverture, ils avaient dégusté du bon vin, apporté par Dion évidemment et des tartelettes confectionnées par la jolie blonde. Ah ! Les joies simples de la vie !

On était en début de soirée quand sa charmante compagne le quitta pour rejoindre des amis en ville. Lui-même n’allait pas tarder à rentrer pour se rendre à l’Ambrosius, comme tous les soirs, mais le dieu voulait encore profiter un peu de sa journée si plaisante. Flânant sur le sentier, les mains dans les poches, il entendit avant même de l’apercevoir un jeune femme en pleins désarroi.

Dion aurait pu la prendre pour une folle, à parler toute seule comme elle le faisait, mais quand il s’approcha, il eut un déclic et reconnu l’androgyne qu’il avait aidé en secret, derrière le dos de Zeus. Son père n’était pas toujours très tendre avec ses créations et le sort des premiers mortels l’avait horrifié (et ça ne lui arrivait pas souvent). Il ne se souvenait plus des noms de l’androgyne, qui en avait probablement changé depuis le temps, et il ignorait s’ils allaient le reconnaître ou non mais décida de s'asseoir à côté. Dion ne supportait pas de voir une jolie femme pleurer.

“Tenez, séchez-donc vos larmes.”, lui dit-il d’une voix tendre en lui proposant une serviette en papier imprimée en vichy qui lui restait de son pic-nic (Debby ne lui avait épargné aucun cliché).

“Allons, allons, ne pleurez pas pour cet idiot. Vous êtes une jolie femme, vous vous trouverez bientôt d’autres prétendants.”, ajouta-t-il avant de réprimer une grimace. Bon évidemment, la pauvre ne se révélait pas sous son meilleur jour avec son maquillage tout dégoulinant. Réconforter les gens avec des mots n’était pas tellement son fort non plus. Pour lui le meilleur moyen, c’était de boire du vin et de danser toute la nuit. Rien de tel pour chasser les idées noires ! Si elle était réceptive à cette idée, Dion l'emmènerait à l’Ambrosius, un de ses cocktails “spéciaux” ne lui ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t509-prepare-yourselves-for-the-roaring-voice-of-the-god-of-joy-dionysus https://detroit-monsters.forumactif.fr/t510-dionysus-carnet-de-bord
Frederick Frowne
Frederick Frowne
Wanna Fight
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 88

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Re: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion EmptyDim 9 Aoû - 13:14
Frederick, toujours blasé, n’avait même pas cillé à l’approche de ce grand type à l’allure galante. Bon, au moins Carla avait attiré l’attention, c’était un bon début. L’homme androgyne connaissait sa moitié par cœur – forcément, depuis le temps qu’ils étaient collés l’un à l’autre – et savait pertinemment qu’un petit peu d’attention, même de la part d’un sombre inconnu, serait en mesure de lui faire plaisir. Autant ne pas mentir, Carla était tout de même pas mal Drama-Queen sur les bords. Mais bon, c’est la vie et on s’y fait… surtout lorsqu’on n’a pas vraiment le choix, comme Frederick. Il observa les faits se dérouler sans les interrompre.

« Hum… Merci… »

Carla s’était emparée du bout de tissu que l’on venait de lui présenter avec un certain temps d’hésitation, au début. Puis, immédiatement, la voici qui essaie tant bien que mal d’éponger les cernes noires artificielles qui s’étaient installées bien gentiment sous ses yeux. Son ami de toujours, le miroir de poche – accessoire vital dans ces cas d’urgences s’il en est – l’aida grandement dans cette tâche ingrate. Bien entendu, elle ne parvint pas à tout enlever et le pauvre tissu innocent était désormais ruiné, mais il y avait déjà un net progrès. En plus, elle s’était arrêtée de chouiner, ce qui était un soulagement pour les oreilles de tout le monde.

« Je dois paraître idiote et stupide, j’imagine… »
« J’ai le droit de répondre à sa place ? »

Carla voulu répondre mais ne voulait pas se compromettre ou passer pour une folle plus que ce n’était déjà le cas auparavant. Aussi, se mordant la lèvre inférieure très fort, elle prit sur elle et continua sur sa lancée, regardant la victime de ses essuyages de trainées noires.

« Je suis désolée pour votre mouchoir, je vous le rendrais propre ! »
« Faudrait déjà que tu ne te défiles pas à chaque fois que c’est ton tour de faire une machine… »

Elle renifla et tortilla sa bouche en une moue assez disgracieuse avant de se reprendre. Elle devait ignorer Frederick pour le moment.

« J’imagine que rien ne justifie que je me mette dans de pareils états mais une séparation est toujours un peu douloureuse… »
« Séparation ?! Tu te fous de moi, Carla ?! Vous étiez même pas ensemble depuis un mois quoi, merde ! Et puis pourquoi tu déblatères tes états d’âmes comme ça ? Tu veux qu’il te la joue Shakespeare ?! »

Carla prit une grande inspiration et ses doigts vinrent effleurer ses tempes, comme si ces dernières étaient douloureuses – alors qu’il n’en était rien, bien entendu.

« Ah, fichue migraine, en plus de ça… »
« …Okay j’ai compris. »

Enfin, elle se redressa du mieux qu’elle le put sur ce banc et offrit un beau sourire à son homologue soudain. Déjà, Carla avait bien meilleure mine qu’il y a deux minutes… Mais ça ne l’empêchait pas de ressembler à un spectre avec les tâches sombres partout sur sa face. Tout n’était pas parti, malheureusement.

« Mais, j’y pense, vous aurais-je déjà vu quelque part ? Votre visage me parait familier, mais pardonnez-moi si je suis trop irrévérente. »
« …. Ne rien dire, ne rien dire, ne rien dire. »


Si le vent pousse les nuages... || Dion Tumblr_nq3yw6f0p51qfxqebo2_500
Revenir en haut Aller en bas
Dion Stratos
Dion Stratos
Chillin
Si le vent pousse les nuages... || Dion 440207bacchaequote
Si le vent pousse les nuages... || Dion 627888anigif

▌Espèce : Divinité de l'Antiquité.
Une unique goutte de son sang vous fait connaitre l'extase, vous libère du monde matériel. Cependant, sans prière ni offrandes, le dieu déchu s'affaiblit de plus en plus.
▌Messages : 50
▌Double(s) Compte(s) : Nope

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Re: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion EmptyLun 7 Sep - 15:16
« Je suis désolée pour votre mouchoir, je vous le rendrais propre ! »

“Haha non ça va aller, c’est qu’une serviette en papier !”, répliqua aussitôt Dion. Dans son chagrin l’androgyne n’avait visiblement pas remarqué...Elle avait limité les dégâts mais elle ressemblait toujours à un de ces chanteurs emo que Dion avait toujours trouvé particulièrement ridicules. Trop d’émotions et de larmes, pas assez de folie et de rires.

« J’imagine que rien ne justifie que je me mette dans de pareils états mais une séparation est toujours un peu douloureuse… »

Le dieu du vin se garda de répondre. Tout simplement parce que ça lui passait au-dessus de la tête tout ça. L’olympien avait rarement connu le chagrin, et encore moins les peines de coeurs. Les amis, les amants, les époux, ils allaient et venaient. Certaines personnes n’étaient destinées à partager qu’un bout de chemin avec vous avant de prendre une voie différente. Cela n’avait rien d’une tragédie.

« Mais, j’y pense, vous aurais-je déjà vu quelque part ? Votre visage me parait familier, mais pardonnez-moi si je suis trop irrévérente. »

“Ah je suis ravi que vous me posiez la question ! Je craignais que vous m’ayez totalement oublié depuis tout ce temps.”

Il y avait plus de vérité dans ces mots que Carla pouvait se l’imaginer. L’oubli, c’était un destin bien pire que la mort pour un dieu, surtout pour un ancien dieu comme Dionysus qui était pour ainsi dire à l’article de la mort, et il aurait été probablement meurtri et fâché que l’androgyne l’ait oublié après leur avoir apporté son aide si providentielle.

“Il y a longtemps on m’appelait, Dionysus, Bacchus ou encore Bromius. Aujourd’hui c’est simplement Dion, Dion Stratos. Je vous ai connu vous et votre moitié il y a bien longtemps maintenant…”

Le dieu éprouvait une certaine joie à l’idée de converser avec quelqu’un, ou plutôt avec deux personnes, issu de la même époque que lui. Oh évidemment, il y avait le relativement jeune Morphée, mais c’était différent, étant donné qu’il ne gardait que des souvenirs diffus de l’Olympe. Dion était rarement nostalgique, mais c’était toujours un plaisir de parler du “bon vieux temps”.

[Mille fois pardon pour ce retard x____x]
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t509-prepare-yourselves-for-the-roaring-voice-of-the-god-of-joy-dionysus https://detroit-monsters.forumactif.fr/t510-dionysus-carnet-de-bord
Frederick Frowne
Frederick Frowne
Wanna Fight
▌Espèce : [Ecrivez ici l'origine de votre personnage (conte, légende, divinité, folklore, etc) ainsi que ses capacités et faiblesses]
▌Messages : 88

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Re: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion EmptyLun 14 Sep - 18:14
Nom de dieu ! Et là, pour le coup, l’expression se prêtait à merveille à l’actuelle situation. Le sang de l’Androgyne ne fit qu’un tour dans ses veines, communes avec sa moitié masculine. Carla resta un instant abasourdie alors que Frederick redevint subitement attentif à ce qu’il venait de se produire. Pardon ? Quoi ? Que ? Où ? Comment ? Le duo qui ne possédait qu’un corps s’autorisa un petit instant de réflexion avant que l’ambiance ne change du tout au tout. Carla se releva de son assise, les deux mains jointes devant sa bouche. Un sentiment de joie, mais aussi de nostalgie, envahit alors son corps, aussitôt. Et pour une fois, Frederick ne peut rien dire, puisqu’il est sensiblement perché dans les mêmes hauteurs.

« Dyonisus… »
« Le bordel ! Je le croyais mort depuis longtemps moi ! »

Toujours aussi sympathique, le Frederick. Mais Carla n’en eut cure. Une nouvelle larme roula sur sa joue, venant mourir seule, cependant. Ses mains vinrent essuyer ce qu’il restait de maquillage coulé sous ses yeux afin de reprendre une apparence aussi humaine et potable que possible. Elle ne pouvait pas se permettre un écart de conduite devant une telle personnalité, leur bienfaiteur, qui plus est !

« Je… Je suis réellement heureuse de vous revoir en vie ! Voici bien longtemps que l’on ne s’était plus vu… Qu’est-ce qui vous amène à Detroit ? Vous êtes de passage ? Vous allez repartir ? »
« Ola, ola, doucement Carla, laisse le respirer aussi, un peu. »

Elle toussa quelque peu, échappant un « Désolée » à peine audible. Ce n’était pas de sa faute, elle se sentait comme une enfant à la veille de Noël, impossible à calmer.  Le simple fait de revoir cette figure du passé – qui avait tout de même beaucoup changé, la mettait dans une joie telle que toute la noirceur précédente de sa soirée était alors reléguée aux mauvais souvenirs et rien de plus. Après tout, il avait connu les Androgynes sous leur forme première, du temps où ils se nommaient respectivement Gorgo et Thémistocle. Ça lui faisait faire un sacré bon en arrière, mine de rien…


HRP : No prob xD


Si le vent pousse les nuages... || Dion Tumblr_nq3yw6f0p51qfxqebo2_500
Revenir en haut Aller en bas
Dion Stratos
Dion Stratos
Chillin
Si le vent pousse les nuages... || Dion 440207bacchaequote
Si le vent pousse les nuages... || Dion 627888anigif

▌Espèce : Divinité de l'Antiquité.
Une unique goutte de son sang vous fait connaitre l'extase, vous libère du monde matériel. Cependant, sans prière ni offrandes, le dieu déchu s'affaiblit de plus en plus.
▌Messages : 50
▌Double(s) Compte(s) : Nope

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Re: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion EmptyDim 15 Nov - 19:04
Dionysus.

Dionysus.

Il ne pensait pas qu'entendre son nom dans la bouche de quelqu'un d'autre, et avec tant de ferveur, l'ébranlerait à ce point. Un frisson lui parcouru l'échine, comme si l'écho de la voix de l'androgyne était venu effleurer sa peau. Ses pupilles se dilatèrent et il se sentit comme revigoré.

La puissance d'un simple nom.

Le dieu grec observa, captivé, l'androgyne essuyer une nouvelle larme. Etait-ce donc une larme de joie ? Pour lui ? Et soudain, leurs noms lui revinrent en tête. Gorgo et Thémistocle. Heureux de s'en être finalement souvenu, il laissa Gorgo le bombarder de question, avant de se saisir de sa main pour la calmer.

« Tant de sollicitude ! Je suis très heureux de vous retrouver aussi. »

Il tapota affectueusement sa main avant de la reposer.

« En fait ça fait un certain moment que je vis à Détroit. Quatre ou cinq ans, je crois...oh à vrai dire ça fait longtemps je ne fais plus attention aux années qui passent. » répondit-il d'une voix rieuse.

Qu'était-ce le temps pour un dieu après tout ?

« Et d'ailleurs, je ne compte pas partir de sitôt, je me plais bien ici. J'ai ouvert l'Ambrosius quand je suis arrivé à Détroit, donc je risque pas de m'ennuyer. »

Ce n'était pas tellement dans ses habitudes de crécher dans un endroit bien longtemps, mais il était vrai que Détroit avait une saveur particulière qui lui plaisait beaucoup. Et puis il y avait une étonnante concentration de créatures. A croire que Détroit était un phare pour le surnaturel. Les choses risquaient de devenir fortes intéressantes et Dion ne voulait pas en rater une seule miette. Ouvrir l'Ambrosius était probablement la meilleure décision de toute sa longue existence.

« Et vous ? Vous êtes en ville depuis longtemps ? Qu'est-ce vous y faites ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://detroit-monsters.forumactif.fr/t509-prepare-yourselves-for-the-roaring-voice-of-the-god-of-joy-dionysus https://detroit-monsters.forumactif.fr/t510-dionysus-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé

Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
MessageSujet: Re: Si le vent pousse les nuages... || Dion   Si le vent pousse les nuages... || Dion Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Si le vent pousse les nuages... || Dion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détroit Monsters :: ZONE SAUVAGE :: Zone verte :: William G. Milliken Park-

Nos partenaires
Logo 88*31Logo 88*31468,60.pngsgSi le vent pousse les nuages... || Dion 1453056025-88-31